24/02/2014

LES METIERS SECRETS DE LA BANDE DESSINEE.

les métiers de la bande dessinée, la boite à Bulles, Reuzé, Coudray, 01/2013les métiers de la bande dessinée, la boite à Bulles, Reuzé, Coudray, 01/2013Dessin : Emmanuel Reuzé - Scénario : Jean-Luc Coudray

Editions La boite à bulles

Collection Contre-pied

Sortie : 01/01/2013

56 pages

Prix conseillé : 1,00 €

ISBN : 9782849531655

Humour, édition, BD.

 

Résumé (de l’éditeur) :   Et si le meilleur moyen de parler de la BD, c’était de passer par le détour de métiers imaginaires ? De “placeur de bulles ” à “peintre en marge” en passant par le « testeur de gag » ou le « fabricant de monstres », ce sont 28 métiers inventés, humoristiques, avec lesquels Jean-Luc Coudray traite la BD par des entrées jamais encore explorées.
Les illustrations d’Emmanuel Reuzé ajoutent une autorité institutionnelle et une froideur administrative qui ancrent l’humour du livre dans une réalité palpable. L’humour des textes et des dessins se cautionne d’un sérieux poussé jusqu’à l’absurde.

 

Mon avis : C’est en me rendant Salon BD de Seraing en ce mois de février 2014, que je suis tombé sur cet album, au détour d’un couloir, sur un étal spécialisé dans les petits éditeurs et plus particulièrement « la boite à bulles ». Première caractéristique de l’album de petite dimension (17X22 cms), souple, 56 pages, c’est son prix symbolique : 1 euro ! Cet album a été sorti à l’occasion des 10 ans de la création de la maison d’édition, en 2013. Cet album fait partie de la collection « contre-pied », la collection dédiée à l’humour noir, décalé ou absurde.

Qu’est ce que je risque pour 1 euro ? Rien…Si ce n’est de me déchaîner  par une chronique assassine sur une grosse merde…Ce genre de chronique qui m’arrive une fois tous les 5 ans. Mais même à 1 euro, cela ne vaudrait pas la peine de râler pour si peu. Par contre, certains éditeurs sortent des trucs nuls, mal ficelés et mièvres à des prix de nababs. Parfois, cela frise l’escroquerie…

Passé cette petite digression,  qu’est ce que cela donne à la lecture ? D’abord le lecteur a droit à une préface de Lewis Trondheim. Une courte préface décalée de 7 lignes "à 1 euro" (il ne s’est pas trop foulé Lewis !) dans laquelle ce grand maître de la BD s’offusque de constater que quelques petits métiers de la BD ont été oubliés dans cet album fort improbable, comme ramasseur de chiures de gomme ou ajusteur de piles de BD en grande surface ! Il a raison en plus…

Emmanuel Reuzé nous fait découvrir des petits métiers méconnus mais très importants dans le processus de création d’une bande dessinée, ces petites mains que le lecteur, que vous êtes, ignore. Je vous donne des exemples : Les dessinateurs chargés de reproduire à la main 5000 albums, les dénoueurs de situations inextricables, le placeur de bulles, le testeur de gags, le lecteur professionnel, l’évaluateur du prix, le complexificateur de scénario, le lecteur idéal, le plagieur professionnel, le vérificateur de moralité, et bien d’autres…Suivent des descriptions du métier en question dans ses turpitudes, ses zones d’ombres,…

Jean-Luc Coudray illustre ces métiers  improbables à la manière des encyclopédistes, avec rigueur et parfois de manière désuète, à la manière des livres de Jules Vernes où se croisent la terrible vérité de tous les jours et les mystères ténébreux de la création.

Ce petit album vaut bien son euro et je vous le conseille chaudement. L’humour est caustique et met parfois le doigt sur certains comportements de monde de la bande dessinée. On y trouve même comme métiers le scénariste et le coloristes. Comme quoi parfois même un livre humoristique peut faire passer un message aux éditeurs. J’ai bien aimé cet exercice décalé !

 

Dessin :             7,0/10

Scénario :           8,0/10

Moyenne :           7,5/10

 

Liens vers le site de l’éditeur : ICI.

 

Capitol

 

les métiers de la bande dessinée, la boite à Bulles, Reuzé, Coudray, 01/2013

 

22/02/2014

APRES-GUERRE - Tome 2/2: Blocus.

Après-guerre tome 2- Warnauts, Raives, Le Lombard, signé, 02/2014Après-guerre tome 2- Warnauts, Raives, Le Lombard, signé, 02/2014Dessin : & Scénario : Warnauts & Raives

Editions Le Lombard

Collection Signé

Sortie : 21/02/2014

64 pages

Prix conseillé : 14,99 €

ISBN : 9782803633739

Société, Aventure, Historique.

 

Résumé (de l’éditeur) :   1949. Quatre ans se sont écoulés depuis la capitulation de l’Allemagne nazie. Une fracture coupe désormais l’Europe en deux blocs ennemis. Une « guerre froide » oppose dangereusement l’Ouest démocratique à l’Est soviétique et un « rideau de fer » confine hermétiquement l’un et l’autre. Avec la complicité d’intellectuels et d’amis communistes parisiens, Thomas Deschamps a pu libérer sa compagne Assunta Lorca de l’enfer des goulags et la ramener à l’auberge familiale dans les Ardennes belges. Mais, la peut-elle encore se vivre comme avant ? La libération n’a pas cicatrisé les blessures causées par l’Occupation. Les espoirs font place aux désillusions tandis que le passé a irrémédiablement bouleversé les cœurs, les âmes, les consciences et les convictions. Des temps difficiles s’annoncent…

 

Après-guerre tome 2- Warnauts, Raives, Le Lombard, signé, 02/2014

 

Mon avis : Le tome 2 de cette histoire en deux volumes débute en février 1949 à Prague et va se terminer dans les Ardennes belges en octobre 1950.Durant cette période « clé » du XXe siècle, le duo Warnauts & Raives, un vrai duo d’auteurs depuis près de 25 ans, plongent leurs personnages dans les soubresauts de la politique belge, européenne et mondiale. Et il s’en est passé des événements pendant cette période « post » seconde guerre mondiale. Un bandeau rouge entoure l’album : « Vivre avec les fantômes de la guerre ». Ce slogan accrocheur résume bien l’album. Certains personnages que nous suivons, auront à se sortir du bloc soviétique puis du blocus de Berlin. Ensuite, c’est le Paris de Saint Germain des prés, du Moulin rouge. Le combat de Simone de Beauvoir et la sortie de son livre, « le deuxième sexe ».Mais aussi l’affaire royale en Belgique avec le référendum « pour ou contre le retour du Roi en Belgique » et l’abdication de Léopold III en faveur de son fils Baudouin 1er. Entre ces épisodes, les auteurs continuent à nous raconter la vie dans ce petit village des Ardennes…Avec ses petites choses du quotidien mais aussi ses joies et ses drames…

 

Après-guerre tome 2- Warnauts, Raives, Le Lombard, signé, 02/2014

 

Cet album est dans le plus pur style de Warnauts & Raives. Ils revisitent cette période courte mais riche d’événements et les réinterprètent grâce à des personnages emblématiques et attachants avec leurs particularités, leurs forces et faiblesses.

 

Après-guerre tome 2- Warnauts, Raives, Le Lombard, signé, 02/2014

 

A noter qu’en fin d’album, les auteurs ont refait comme pour le tome 1 une chronologie historique des années 1949 et 1950, toute personnelle, mais très éclairante avec des événements incontournables mais aussi d’autres plus anecdotiques comme celle du 28 décembre 1950 avec la publication du premier album de bande dessinée des Editions du Lombard : Le tome 1 du « Secret de l’Espadon » d’Edgard P. Jacobs.

 

Après-guerre tome 2- Warnauts, Raives, Le Lombard, signé, 02/2014

 

C’est avec le même plaisir renouvelé que j’ai lu ce très bel album avec au fil des pages des clins d’œil des auteurs à certains de leurs amis et connaissances (J’ai même repéré le camion du grand-père d’un certain Jean-Claude en page 25). Comme quoi parfois le lecteur Lambda passe à côté de « private joke » des auteurs. Les auteurs m’en avaient parlé lors de leur interview de l’année dernière lors de la sortie du tome 1 que je vous propose de relire à l’occasion sur Samba BD. Warnauts et Raives ont un univers et une façon de travailler bien à eux, une complicité incroyable, deux vieux « potes » qui se connaissent, se sentent et se comprennent en un regard, en peu de mots…Mais l’univers développé est réfléchi, construit, pensé avec précision. De la fine mécanique qui me donne au final un plaisir de lecture extraordinaire. Fascinant…

 

Dessin :             8,0/10

Scénario :          8,0/10

Moyenne :         8,0/10

 

Chronique du tome 1 sur Samba BD : ICI

L’interview de Warnauts & Raives sur Samba BD : ICI

 

Capitol

 

Après-guerre tome 2- Warnauts, Raives, Le Lombard, signé, 02/2014

 

13/02/2014

OU SONT PASSES LES GRANDS JOURS? - Tome 1.

Couv_206317.jpgPlancheA_206317.jpgDessin : Alex Tefenkgi- Scénario : Jim

Editions Grand angle

Sortie : 15/01/2014

70 pages

Prix conseillé : 16,90 €

ISBN : 9782818925522

Société, trajet de vie, amitié, drame.

 

 

Résumé (de l’éditeur) : C’est l’histoire de Fred, qui s’est donné la mort. C’était le meilleur ami d’Hugo, d’Étienne, ou de Jean-Marc. Mais tout ça n’a plus vraiment d’importance. C’est encore l’histoire d’un numéro de téléphone, celui de Fred, que Hugo ne se résout pas à supprimer de son répertoire. En tout cas, pas sans avoir passé un dernier coup de fil. C’est aussi l’histoire de trois cadeaux, laissés à titre posthume par Fred et qui, progressivement, changeront leur vie à tous. C’est enfin l’histoire du temps qui passe, des petits ressentis, de ces impressions que l’on garde au fond de soi, celles que l’on tait. Jusqu’à ce que tout explose, un jour...C’est une histoire d’amitié. Une histoire sur les rêves que l’on porte en soi. Ceux que l’on réalise et ceux que l’on ne réalise pas, en somme. 

Où sont passés les grands jours, Jim, Tefenkgi, Grand Angle, 01/2014

 

Mon avis : «  on savait tous qu’un jour il faudrait devenir adultes. Personne ne nous avait dit que ça viendrait si vite. » C’est sur le bandeau rouge qui barre la couverture de cette nouvelle série scénarisée par Jim, auteur du très remarqué « Une nuit à Rome », et dessinée par Alex Tefenkgi dont on avait apprécié « Tranquille courage ». Vous trouverez en fin de chronique les liens vers ces albums sur Samba BD.

 

Où sont passés les grands jours?, Jim, Tefenkgi, Grand Angle, 01/2014

 

J’ai donc un à priori très favorable sur cette nouvelle série, rien qu’en découvrant les auteurs. Dès que j’ai feuilleté l’album, je n’ai pas pu m’empêcher de faire un rapport, un lien, avec « Une nuit à Rome » tant au niveau du dessin que des couleurs. Ce n’est pas le dessin de Jim mais c’est du Tefenkgi qui s’en est inspiré. La planche de la page 19, par exemple, ressemble furieusement à ce que j’ai pu voir dans le dernier opus de Jim en tant que dessinateur. Au niveau des couleurs, même topo. Les couleurs sont appuyées, sont en référence également avec ce qu’a fait Jim. Pourtant, c’est Alex Tefenkgi qui s’est occupé des couleurs. Quand on ajoute que nous sommes chez le même éditeur, avec un tel faisceau de concordances, impossible de ne pas faire le rapprochement. Tefenkgi s’en sort très bien avec son dessin et j’ai senti une évolution, un rapprochement vers ce que fait son compère Jim dans ses propres productions graphiques.

 

Où sont passés les grands jours?, Jim, Tefenkgi, Grand Angle, 01/2014

 

Au niveau du scénario, on retrouve certains thèmes cher à Jim. Le passage de l’adolescence à l’âge adulte, de l’insouciance de la vie à la gravité de la mort, le temps qui passe, la dérive des sentiments,…En plus de ses thèmes porteurs, le scénariste y ajoute un élément du scénario, un peu décalé, mais qui va amener un doute chez le lecteur, des interrogations. Il lance aussi des pistes qui restent mystérieuses en fin du premier tome. Un copain décédé, qui a choisi de partir, lègue des objets personnels à ses plus proches amis. Ce sont des objets dérisoires et les amis s’interrogent…Tout a un message et un sens. Qu’a-t-il voulu nous faire comprendre par ce geste ? Le lecteur vagabonde à travers une histoire de copains qui cache d’autres choses, non dites, que va devoir découvrir le lecteur.

 

Où sont passés les grands jours?, Jim, Tefenkgi, Grand Angle, 01/2014

 

Au final, je suis resté un peu sur ma faim. Je suis bien conscient qu’il va falloir lire le tome 2 pour comprendre tous les tenants et aboutissants de ce scénario à tiroirs, avec plusieurs thèmes qui s’emmêlent, se croisent. Il y a donc beaucoup d’intérêts en fin de lecture mais j’attends de lire la suite pour me faire une idée plus précise de cette nouvelle série. Connaissant Jim, je devrais être optimiste. Reste à attendre la confirmation lors de la sortie du prochain tome.

 

 

Dessin :            7,5/10

Scénario :         7,5/10

Moyenne :       7,5/10

 

Chronique d’ « une nuit à Rome » sur Samba BD : ICI

Chronique de « Tranquille courage » sur Samba BD : ICI

Le blog de Jim : ICI

Le blog d’Alex Tefenkgi : ICI.

Facebook : Alexandre Tefenkgi.

Facebook : Jim Thierry Terrasson.

 

Capitol

 

Où sont passés les grands jours?, Jim, Tefenkgi, Grand Angle, 01/2014

 

07/02/2014

FRATERNITES - Tome 1: 1792, l'ordre guillotiné.

Couv_195616.jpgPlancheA_195616.jpgDessin : Ramon Rosanas - Scénario : Jean-Christophe Camus

Editions Delcourt

Sortie : 02/10/2013

64 pages

Prix conseillé : 14,95 €

ISBN : 9782756028835

Histoire, francs-maçons, révolution française, aventures.

 

Résumé (de l’éditeur) :   Septembre 1792. Les jours sombres de la Terreur n'épargnent pas les Francs-maçons. Le duc d'Orléans, cousin du roi Louis XVI et Grand Maître de la franc-maçonnerie, va jusqu'à prendre le nom de Philippe Égalité comme symbole de sa rupture avec l'Ancien Régime. Certains comptent bien tirer profit de ce climat de violence. Gaston Baudecourt, initié, homme de conviction et directeur du journal Fraternités, enquête... 

Fraternités, Rosanas, Camus, Convard, Delcourt,francs-maçonnerie, 10/2013

Mon avis : « Fraternités » se déroule pendant la révolution française et plus particulièrement pendant la période de la terreur. Les auteurs nous racontent le quotidien de francs-maçons qui vont devenir la cible de ceux qui vont récupérer la révolution à leur profit.

Fraternités, Rosanas, Camus, Convard, Delcourt,francs-maçonnerie, 10/2013

La franc-maçonnerie a toujours soulevé beaucoup d’interrogations. Il s’agit d’une société secrète et/ou discrète, qui cultive le mystère. D’où beaucoup de fantasmes, de supputations, de projections sur la force réelle des francs-maçons. Certains disent que ce sont eux qui ont poussé le peuple opprimé à la révolution française et qu’ils en ont profité pour mettre à mal la royauté et le catholicisme. A l’heure actuelle encore, le débat est toujours d’actualité. Des hommes politiques en France, en Belgique, en Europe, surtout socialistes et libéraux, se revendiquent d’une loge maçonnique. Certains ont dit que l’évolution actuelle de la société (l’avortement, le mariage pour tous, l’euthanasie,…) ont d’abord été discuté en loge avant d’être porté au parlement et parlent d’un « grand complot ». Les médias seraient infiltrés par la franc-maçonnerie. Les débats actuels et les manifestations populaires en France sont d’ailleurs fort commentés sur internet (considéré comme le média le moins « pollué ») et font référence à cette problématique.

Fraternités, Rosanas, Camus, Convard, Delcourt,francs-maçonnerie, 10/2013

L’album commence par une préface de Didier Convard, le scénariste de la série « Le Triangle secret » et autres séries dérivées. Une série que je vous recommande et qui traite également de la franc-maçonnerie. Didier Convard écrit : « Puis, dans la pénombre des temples maçonniques, encore et toujours, le frère tue le frère… ». Le décor est planté en quelques mots…

Fraternités, Rosanas, Camus, Convard, Delcourt,francs-maçonnerie, 10/2013

Le dessin de Ramon Rosanas (une découverte pour moi) est très bon, maîtrisé et plaisant, tout en restant dans un certain classicisme. Le scénario de Jean-Christophe Camus mêle habillement des faits réels et historiques à une histoire de famille romancée. Mais ce récit tient la route et capte directement le lecteur que je suis. La narration est bien rythmée et les personnages, complexes, sont bien décrits au niveau psychologique. Il faut bien dire également que la période troublée est une magnifique rampe de lancement à une saga qui va pouvoir se prolonger pendant toute la période de la terreur (où la franc-maçonnerie a été fortement mise à mal) mais aussi pendant la période napoléonienne. A noter enfin qu’en fin d’album, les auteurs annoncent la suite de l’histoire pour la fin de l’année 2014. Des notes historiques remettent également l’histoire dans son contexte historique.

Fraternités, Rosanas, Camus, Convard, Delcourt,francs-maçonnerie, 10/2013

Si les ventes sont appréciables en librairie, nous sommes peut-être au départ d’une nouvelle saga de type « Triangle secret ». L’avenir nous le dira. Pour ma part, j’ai apprécié ce récit qui nous plonge dans un épisode crucial de l’histoire contemporaine.

Fraternités, Rosanas, Camus, Convard, Delcourt,francs-maçonnerie, 10/2013

Les édition Delcourt ne collaborant pas avec Samba BD (malgré plusieurs appels du pied de notre part), j’ai donc lu cet album en retard, n’étant pas dans mes priorités éditoriales. Dommage, car cet album vaut la peine de s’y intéresser. Si vous ne l’avez pas encore lu, je suppose que vous le trouverez encore en librairie mais ne traînez pas…

 

Dessin :             8,0/10

Scénario :           8,0/10

Moyenne :           8,0/10

 

Capitol

 

Fraternités, Rosanas, Camus, Convard, Delcourt,francs-maçonnerie, 10/2013