17/12/2013

EIGHTBALL HUNTER - Volume 2/2: Winner.

eightball hunter, paquet,winner,2013PlancheA_200996.jpgDessin :Callixte - Scénario : Michel Koeniguer

Couleurs : Callixte

Editions Paquet

Sortie 13/11/2013

48 pages

Prix conseillé : 13,50 €

ISBN : 9782888905585

Policier, thriller

 

Résumé (de l’éditeur): La suite et fin du road movie créé par Callixte et Michel Koeniguer. Une conclusion toute en nuance et poésie...Tandis que Chastity ramène Dino sur Los Angeles, Hatch et sa bande de ripoux fulminent sur l'argent qui a disparu, bien mal leur en a pris de coller le magot dans le coffre de leur voiture. Mais la route est longue jusqu'à la cité des anges, et il n'y a pas que les mauvais flics qui aimeraient récupérer l'argent, les yakuzas, Santiago le colombien adepte du jardinage au sécateur sont aussi en chasse. Et c'est sans compter les mafieux russes qui aimeraient bien causer entre quat-z-yeux avec le petit Dino au sujet du colis qu'il n'a pas livré à Las Vegas.
Sous le cagnard de l'Arizona, rien ne vaut un café dans une station service… L'occasion pour tout ce petit monde de discuter calmement, à coup de 9mm, et de repeindre l'asphalte de l'Interstate 15 en rouge… et de savoir enfin qui a piqué le fric ???
 

Eightball hunter, Winner, Callixte, Koeniguer, Paquet,11/2013

Mon avis : Le tome 1 de ce diptyque est sorti en mai 2010 et a été chroniqué sur Samba BD au mois de juin 2010. Plus de 3 ans plus tard, l’éditeur Paquet sort enfin le second tome et livre à ses lecteurs la fin de l’histoire. Je vous rappelle qu’à l’occasion du tome 1, le lecteur pouvait voter sur un site dédié pour désigner son voleur préféré. Qui a volé le sac rempli d’argent et que se disputent les protagonistes ? En fonction des votes, Michel Koeniguer a adapté son scénario. Le concept est novateur, c’est le scénario interactif entre le scénariste et ses lecteurs…

Eightball hunter, Winner, Callixte, Koeniguer, Paquet,11/2013

 

Eightball hunter, Winner, Callixte, Koeniguer, Paquet,11/2013A l’occasion de la sortie du second tome, Paquet a ressorti le tome 1 avec une nouvelle couverture plus attractive, qui attire l’œil.

J’en ai profité pour ma part pour relire les deux tomes dans la foulée, ce que je vous conseille pour bien vous remettre en tête toutes les péripéties de l’histoire, riche en intervenants.

Le deuxième tome est à la hauteur du premier. Il y a de l’action, les situations et les personnages sont bien typés. Callixte s’est amusé à donner à certains de ses personnages le physique d’acteurs américains bien connus. Vous pourrez essayer de les reconnaître tous au fil des cases. Il y en a une belle série. Les références au cinéma ne s’arrêtent pas seulement aux personnages mais aussi à certains endroits mythiques à Las Vegas ou sur la route qui la relie à la Californie. L’endroit où se déroule la confrontation finale s’appelle « Bagdad Café » ! Cela flingue à tout va. C’est spectaculaire et en fin de compte on se pose la question de savoir qui va récupérer ce fameux sac rempli de billets de banque. Je vous laisse découvrir la fin…

Eightball hunter, Winner, Callixte, Koeniguer, Paquet,11/2013

Callixte et Koeniguer ont dû bien s’amuser pour ficeler la fin de l’histoire. Le seul regret, c’est le timing, le temps d’attente entre les deux albums. Mais Paquet en a profité pour faire le relookage de couverture et présenter ainsi l’ensemble sous un abord plus attirant, avec le cachet d’une nouveauté en deux tomes. Bien joué, bien vu l’éditeur !

Eightball hunter, Winner, Callixte, Koeniguer, Paquet,11/2013

En conclusion, un bon petit policier et un agréable moment de lecture.

 

Graphisme :      7,5/10

Scénario :        7,5/10

Moyenne :        7,5/10

 

Lien vers le site internet des éditions Paquet : ICI.

 

Capitol.

Eightball hunter, Winner, Callixte, Koeniguer, Paquet,11/2013

15/12/2013

VASCO - Tome 25: Les enfants du Vésuve.

 

 

Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013Dessin : Dominique Rousseau - Scénario : Gilles Chaillet

Editions Le Lombard

Sortie 22/11/2013

48 pages

Prix conseillé : 12,00 €

ISBN : 9782803632589

Aventure, Historique

 

Résumé (de l’éditeur): Au pied du Vésuve, le jeune Vasco et ses trois amis d'enfance font la découverte d'une cité engloutie qu'ils gardent secrète. Des années plus tard, à la demande de l'un d'eux, Niccolo dell'Aquila, Vasco se rend à Naples collecter les impôts pour la Reine. Il découvre alors une Naples appauvrie, en proie à la famine, où sévit une mystérieuse bande de voleurs.

Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013

Mon avis : Décédé inopinément en 2011 à l’âge de 65 ans, Gilles Chaillet était un passionné d’Histoire et plus particulièrement du Moyen-âge. Il a collaboré avec Jacques Martin puis a lancé son propre personnage, Vasco, dont l’éditeur Le Lombard sort le 25e tome de la série. Le scénario est un scénario de Chaillet qui court sur deux albums. Le tome 26 s’appellera : « La cité ensevelie ». Le dessin de la série est repris pour Dominique Rousseau que certains auront pu découvrir dans la série « La dernière prophétie », parue en 5 tomes chez Glenat dans la collection « La loge noire » et scénarisée par …Gilles Chaillet ! La boucle est bouclée !

Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013

Dominique Rousseau a donc pu travailler avec Gilles Chaillet et s’adapter à son style graphique fait de rigueur mais aussi de verve. Il est à l’aise dans une grande diversité de style graphique. Son dessin est fort proche de celui de Chaillet.

Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013

Et au niveau de l’album ? Je dois bien souligner que j’ai été quelque peu déstabilisé par les deux premières planches qui sont une sorte de préface et probablement un renvoi au prochain tome 26 et à la fin de l’histoire. Je me suis demandé ce que cela venait faire dans la narration car dès la 3e planche, le lecteur est plongé dans l’enfance de Vasco. Il va découvrir les personnages qui vont se croiser vingt ans plus tard. Passé ce moment de flottement, je suis rentré dans l’histoire. Les auteurs nous racontent une histoire d’enfants qui découvrent une ville enfuie au pied du Vésuve. Au départ, ce qui peut être une simple anecdote va probablement devenir un élément majeur de l’histoire. Les enfants sont de milieux très différents et vont se retrouver plus tard face aux dures réalités de la vie à Naples…

Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013

C’est à nouveau bien documenté, captivant pour un public inspiré par les récits historiques. C’est une histoire pour tous publics qui met en scène les riches et les puissants mais aussi les pauvres, ceux qui ont faim, qui sont accablés par les impôts perçus au nom de la Reine Jeanne.

Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013

Cet album ne va pas révolutionner la bande dessinée du genre mais reste dans la droite ligne de la série. Il est intéressant et perpétue le talent de Gilles Chaillet via son scénario et le dessin de Dominique Rousseau.

 

Graphisme :      7,0/10

Scénario :        7,0/10

Moyenne :        7,0/10

 

Lien vers le site internet des éditions Le Lombard : ICI.

 

Capitol.

Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013

13/12/2013

XIII - Tome 22: Retour à Greenfalls.

XIII, Retour à Greenfalls, Jigounov, Sente, Dargaud, 11/2013XIII, Retour à Greenfalls, Jigounov, Sente, Dargaud, 11/2013Dessin : Iouri Jigounov - Scénario : Yves Sente

Série créée par William Vance et Jean Van Hamme

Couleurs : Bérengère Marquebreucq

Editions Dargaud

Sortie : 22/11/2013

48 pages

Prix conseillé : 11,99 €

ISBN : 9782505017998

Aventure, thriller.

 

Résumé (de l’éditeur): Retour à Greenfalls, dans cette petite ville où Jonathan Mac Lane a été assassiné. XIII est tombé aux mains de la fondation Mayflower et, sous hypnose, se retrouve pressé de questions : il serait le dernier descendant de la branche des Aventuriers du Mayflower et connaîtrait l'emplacement de certains documents qui rendraient leurs droits aux Puritains ! Betty, elle, traverse les États-Unis pour découvrir les secrets du père adoptif de Jason. Sa quête la mènera, elle aussi, à Greenfalls...

 

XIII, Retour à Greenfalls, Jigounov, Sente, Dargaud, 11/2013

 

Mon avis : Depuis le tome 20 et le début du troisième cycle de la série, XIII a retrouvé une nouvelle dynamique sous le crayon de Iouri Jigounov et la plume d’Yves Sente. A l’image des deux tomes précédents, un nouvel élément dans le scénario, une avancée de la science permet de rétablir des connexions dans le cerveau de XIII et de retrouver des pistes de recherche, permet de remettre du « peps » à un scénario qui tournait un peu en rond lors du second cycle. Ce second cycle n’avait rien de novateur, juste une chasse au trésor à la sauce Van Hamme. La sauce était peut-être bonne mais pas très décoiffante. Dans ce tome, les révélations continuent à voir le jour et non des moindres. Le lecteur va découvrir l’existence de la fondation Mayflower et ses origines. Non seulement XIII va devoir déjouer les agents du FBI mais aussi les membres de cette organisation secrète. On assiste donc à une chasse à l’homme et aux indices qui met beaucoup de rythme au récit avec des rebondissements et des questions. Le mystère s’éclaircit mais est bien loin d’être résolu.

XIII, Retour à Greenfalls, Jigounov, Sente, Dargaud, 11/2013

Yves Sente mène ce scénario de main de maître. Il a su intégrer l’élément qui manquait pour relancer la mécanique et attirer à nouveau l’intérêt des lecteurs les plus exigeants. La reprise du scénario est une réussite totale. Pourtant, ce n’était pas facile de reprendre un tel monument de la bande dessinée.

XIII, Retour à Greenfalls, Jigounov, Sente, Dargaud, 11/2013

Iouri Jigounov nous distille quant à lui son graphisme hyperréaliste. La transition avec William Vance s’est faite sans problème à un tel point qu’on ne sait plus s’en passer. Jigounov n’a pas voulu faire du Vance, il a fait du Jigounov tout en respectant les traits des personnages de la série créés par son prédécesseur.Exceptionnel.

XIII, Retour à Greenfalls, Jigounov, Sente, Dargaud, 11/2013

Un dernier coup de chapeau pour les couleurs de Bérengère Marquebreucq. Elle travaille aussi, entre autres, pour la série Largo Winch. J’aime beaucoup son travail.

XIII, Retour à Greenfalls, Jigounov, Sente, Dargaud, 11/2013

En résumé, un excellent album, passionnant, à l’image de ce troisième cycle des aventures de XIII.

 

Graphisme :      9,0/10

Scénario :        9,0/10

Moyenne :        9,0/10

 

Capitol.

XIII, Retour à Greenfalls, Jigounov, Sente, Dargaud, 11/2013

11/12/2013

Une nuit à Rome - Livre 2.

Couv_198459.jpgPlancheA_198459.jpgDessin & scénario : Jim

Couleurs : Delphine et Jim.

Editions Grand Angle (Bamboo)

Sortie : 30/10/2013

112 pages

Prix conseillé : 17,90 €

ISBN : 9782818925379

Romance, Rome, société, amour.

 

Résumé (de l’éditeur): À 20 ans ils se sont fait le serment d’être réunis pour leurs 40 ans... Et maintenant ? Depuis qu’il a reçu cette fameuse VHS de leur serment de jeunesse à lui et Marie, Raphaël est à côté de ses pompes. Amoureux transi, impulsif comme il y a 20 ans, il a tout plaqué - l’anniversaire dans sa belle famille et Sophia, sa compagne - pour prendre un avion pour Rome. Pour rejoindre Marie et être au rendez-vous. Pour revivre cette passion, rien qu’une fois. Mais arrivé à l’hôtel, devant la porte entrouverte de la chambre, il s’interroge : «Est-ce que tout cela valait le coup ?...»

 

Une nuit à Rome, Jim, Grand Angle,10/2013

Mon avis : Voici le tome 2, très attendu également, d’ « Une nuit à Rome ».Le premier tome laissait entrevoir une issue tragique pour cette histoire d’amour hors norme. Un jeune couple ont une histoire d’amour à 20 ans et alors que leurs routes se séparent, font le serment de se revoir exactement 20 ans plus tard. Entretemps, ils suivent leurs propres trajectoires et sont en couple chacun de leur côté. Le deuxième tome nous raconte les retrouvailles à Rome, la ville éternelle. Comment vont-ils réagir 20 ans après ? Vont-ils à nouveau s’aimer ? Est-ce une réussite ou une catastrophe complète ou partielle ? Que vont penser les conjoints respectifs qui se rendent compte qu’il se passe quelque chose d’inhabituel car « leur moitié » est absente, sans raison ? La plénitude des sentiments mène-t-elle à la vie ou à la mort ?

 

Une nuit à Rome, Jim, Grand Angle,10/2013

 

Jim nous raconte une histoire profonde sur la fuite des sentiments. Deux êtres doivent faire le point sur les 20 ans qu’ils viennent de vivre et se poser la question de la suite à donner à leur vie. Ont-ils fait le bon choix ? L’idée de se revoir 20 ans après est-il une bonne idée ou un plan totalement pourri ? Il s’agit d’une introspection sur le thème du couple et la réponse n’est pas nécessairement la même pour les deux personnages principaux de l’histoire, Raphaël et Marie.

Une nuit à Rome, Jim, Grand Angle,10/2013

Le scénario est très bien bâti, laisse des pistes au lecteur mais ces pistes ne mènent pas nécessairement là où le lecteur pensait arriver… L’analyse psychologique des personnages est poussée et l’introspection menée par Jim nous amène à vivre un scénario fouillé avec des rebondissements et une fin ouverte. Je vous laisse la découvrir en fin du second album. Difficile d’en dire plus car ce serait un peu déflorer le sujet. Je laisse au lecteur la joie de découvrir cette histoire d’amour atypique. L’exercice de style est impressionnant et j’ai été agréablement surpris par cette fin que je n’attendais pas.

 

Une nuit à Rome, Jim, Grand Angle,10/2013

Au niveau du dessin, Jim dessine formidablement les femmes et plus particulièrement Marie. Les décors, la ville de Rome, sont également très bien rendus dans un style qui est propre à l’auteur. C’est détaillé tout en n’étant pas pour autant d’une précision chirurgicale. Le résultat est vraiment excellent. L’œil du lecteur termine le dessin qui par moment est plus suggéré que détaillé.

Une nuit à Rome, Jim, Grand Angle,10/2013

Un autre point fort de cet album est les couleurs de Delphine et Jim. Les dominantes rouges et bleutées donne un ton, une palette graphique originale. Vraiment superbe.

Une nuit à Rome, Jim, Grand Angle,10/2013

En conclusion, un magnifique diptyque que je vous recommande chaudement, comme les couleurs dans l’album.

 

Graphisme :      9,0/10

Scénario :        9,0/10

Moyenne :        9,0/10

 

Lien vers le site internet des éditions Grand-angle- Bamboo : ICI.

 

Capitol.

Une nuit à Rome, Jim, Grand Angle, 10/2013.