30/09/2013

STEVENSON, LE PIRATE INTERIEUR.

Couv_194333.jpgPlancheA_194333.jpgDessin : René Follet – Scénario : Rodolphe

72 pages

Editions Dupuis

Collection Aire libre

Sortie le : 20/09/2013

Prix : 15,50 €

ISBN : 9782800157603

Biographie, Histoire, Littérature

 

Le résumé de l’histoire (de L’éditeur) : Doté d'une faible constitution, Robert Louis Stevenson, né en 1850, passa une partie de son enfance alité, en proie à une succession de maladies pulmonaires dont il eut à pâtir tout au long de son existence. Très tôt attiré par la littérature, il poursuivit néanmoins des études d'ingénieur puis d'avocat, selon le désir de son père, avant de décider de rompre avec toute idée de carrière dans ces domaines. Grand voyageur, il commença à publier de bonne heure. Profondément original et anticonformiste, il connut succès critiques et commerciaux qui firent de lui un écrivain reconnu de son vivant.

1309221458060001.JPG

Mon avis :

Dès l’annonce des prochaines sorties chez Dupuis, j’avais coché cet album sur Stevenson. J’ai toujours eu une préférence pour les biographies et surtout celle d’auteurs littéraires. Bien souvent, ils ont une vie aussi, si pas plus extraordinaire que les personnages qu’ils décrivent dans leurs fictions. Stevenson est certainement parmi ceux-là. Et puis quel talent ! Il peut se targuer d’avoir écrit « l’île au trésor » et « L’étrange cas du Docteur Jekyll et de Mr. Hyde ».

1309221459260001.JPG

Stevenson est une figure historique écossaise. Toute l’Ecosse et la région d’Edimbourg ne ratent pas une occasion de célébrer son œuvre et sa mémoire.

En plus, le dessin est de René Follet. Son style graphique particulier et caractéristique en fait un des meilleurs dessinateurs de son époque. De plus, son premier travail publié, à l’âge de 15 ans, était consacré à l’illustration de « l’Ile au trésor ». Follet s’est toujours intéressé à l’œuvre de Stevenson. Une fois de plus, Follet nous en met plein les yeux avec son dessin classieux.

A noter également qu’en fin d’album, un cahier graphique nous en dit plus sur Stevenson.

1309221500310001.JPG

Le scénario est de Rodolphe qui a déjà écrit une biographie littéraire sur Stevenson. Il en a donc fait une adaptation qui retrace les moments importants de la vie de l’auteur écossais.

Il a également mis l’accent sur le côté psychologique du personnage qui entendait « des bruits » qui l’inspira entre autres éléments, pour créer le personnage du pirate à la jambe de bois, « Long John Silver ».

1309221501410001.JPG

Ce formidable duo d’auteurs et grands admirateurs de l’écrivain écossais ne pouvaient que nous créer un album de grande qualité, tant au niveau graphique que scénaristique.

J’ai lu cet album d’une traite, sans lever les yeux, captivé par la vie de cet écrivain atypique et grand voyageur en prime. Evadez-vous de votre quotidien formaté, lisez cet album ! Dépaysement garanti !

 

Dessin :          8.5/10

Scénario :        8,5/10

Moyenne :        8,5/10

 

Lien vers le site des éditions Dupuis : ICI.

 

Capitol.

1309221456410001.JPG

29/09/2013

Les Petites Chroniques (30) - CESARE : Quattro - Cap Horn : Tome 4 - Steve McTwin Tome 1

CESARE – Quattro - 4


cesare,fuyumi soryo,ki-oon,810,072013,borgia,histoire,cap horn,perrissin,riboldi,les humanoides associes,092013,610cesare,fuyumi soryo,ki-oon,810,072013,borgia,histoire,cap horn,perrissin,riboldi,les humanoides associes,092013,610Dessin & scénario : Fuyumi Soryo
Editions Ki-oon
Manga Seinen
Sortie : 04/07/2013
236 pages
Prix conseillé : 7,90 €
ISBN : 9782355925542
Histoire, Borgia.


Mon avis : Angelo, le héros de l’histoire apprend à connaître Cesare Borgia. On lui conseille de s’en méfier et de ne pas lui accorder aveuglément sa confiance. Arrive Niccolo Machiavel, espion à la solde des Médicis. Les grandes manœuvres ont commencé…


C’est toujours aussi passionnant. Le lecteur, au fil des pages, apprend à connaître plus en profondeur les personnages et ce qui les fait avancer dans la vie. Angelo doit continuellement rester sur ses gardes pour ne pas faire d’impair, ne pas tomber en disgrâce.


J’apprécie l’étude psychologique des personnages et la façon de décrire l’époque. Un bon manga historique qui suit son petit bonhomme de chemin…

Moyenne : 8,0/10


Capitol

 

*********************

 

Cap Horn : Tome 4 - Le prince de l’âme.


cesare,fuyumi soryo,ki-oon,810,072013,borgia,histoire,cap horn,perrissin,riboldi,les humanoides associes,092013,610cesare,fuyumi soryo,ki-oon,810,072013,borgia,histoire,cap horn,perrissin,riboldi,les humanoides associes,092013,610


Auteurs :Perrissin et Riboldi.
Editeur : Les humanoïdes associés.
Sortie : 09/2013.

 


Cette série, c’est plus ou moins 1 album tous les deux ans. Bref, un résumé en début d’album n’aurait pas été un luxe.


Bon, cette série s’est d’abord une invitation à l’aventure, à l’exploration de la Patagonie .Les grandes plaines, le grand large, les montagnes vous feront voyager .L’histoire bien que correcte manque cependant d’émotion. Notre héros ténébreux  bien qu’ayant un solide caractère ne m’a pas inspiré une folle empathie.  Par contre, si vous avez aimé El Nino de Perrissin Cap Horn devrait vous convenir à merveille.


6/10.


Samba.


*********************


Steve McTwin Tome 1 . Même pas maaal...


cesare,fuyumi soryo,ki-oon,810,072013,borgia,histoire,cap horn,perrissin,riboldi,les humanoides associes,092013,610,Steve McTwin,dargaud,sato,092013,6510,moto,motard,humour,dargaudcesare,fuyumi soryo,ki-oon,810,072013,borgia,histoire,cap horn,perrissin,riboldi,les humanoides associes,092013,610,Steve McTwin,dargaud,sato,092013,6510,moto,motard,humour,dargaud  Satô
Satô
Satô
09/2013
Dargaud
978-2-205-06698-2
46


Après ses déboires avec son ancien éditeur* , Satô revient sur la scène de l’humour motard  chez Dargaud. Steve Mc Twin, c’est une galerie de motards aux tempéraments tous différents, parfois diamétralement opposés. Qu’ils soient frimeurs, grandes gueules, froussards, ronchons ou nostalgiques, ils sont tous  potes et aiment à rouler ensemble  pour se tirer la bourre et surtout pour bien se chambrer. Bien que parfois tirés par les cheveux et sans être vraiment décapant, les gags reflètent bien l’esprit motard à peine caricaturé, dont l’exagération et la mauvaise foi sont les piliers (de comptoir …).


Écrit et dessiné par un motard acharné, Steve Mc Twin s’adressera essentiellement aux pilotes de deux roues qui se retrouveront dans certaines des situations ainsi que dans certains des personnages. En matière de BD de moto, y’a pas eu mieux depuis le Joe Bar Team, et le gars Satô s’y entend plutôt bien pour dessiner grosses et petites cylindrées.


 
Ma note 6,5/10


Loubrun


 
Le site de l’auteur : http://www.sato-design.com/


 
* Satô a débuté dans la BD en publiant dès 2003 des planches dans des magazines de moto. Ont découlé de ce travail 3 excellents albums de la série « même pas peur » entre 2007 et 2009. Son éditeur le payant au lance pierre, voire pas du tout, Satô le quitte et a la très désagréable surprise de voir un 4e volume de sa série publié en 2012. Il crie au vol de propriété intellectuelle et au viol du droit moral d’un auteur sur son œuvre. Des procédures sont engagées pour vol et un appel au boycott de la série est lancé sur les réseaux sociaux et sur les forums de motards. L’auteur n’est en effet plus payé sur ses 3 premiers volumes et découvre par ailleurs que ses albums ont été vendus à l’étranger sans qu’il ne touche jamais le moindre euros dessus…. L’affaire est toujours en cours…


28/09/2013

ALIX SENATOR - Tome 2: Le dernier pharaon.

Couv_194830.jpgPlancheA_194830.jpgD’après l’œuvre de Jacques Martin

Dessin & couleurs : Thierry Démarez – Scénario : Valérie Mangin

48 pages

Editions Casterman

Sortie le : 11/09/2013

Prix : 12,95 €

ISBN :9782203066373

Aventure, Histoire, Antiquité.

 

Le résumé de l’histoire (de L’éditeur) : Alexandrie, an 12 avant Jésus-Christ. Accompagné de ses fils Titus et Khephren, Alix Gracchus, désormais sénateur romain, parvient à Alexandrie, où il est en mission pour le compte de son ami et protecteur, le puissant empereur Auguste. Suite aux événements tragiques survenus dans La Trahison des rapaces, Alix doit retrouver la trace du général Quintus Rufus, qu’Auguste soupçonne d’être responsable des meurtres d’Agrippa et de Lépide. Revenir ainsi en Egypte est peut-être aussi une occasion unique, pour Alix, de venger enfin la mort du père de Khephren, Enak, son ancien compagnon d’aventures. Sur place, Alix est attendu par une vieille connaissance, le préfet Barbarus. Mais aussi, dans l’ombre, par d’autres personnages, qui ne lui veulent manifestement pas du bien… 

1309221450530001.JPG

Mon avis :

Une petite piqûre de rappel pour commencer cette chronique. Le tome 1 nous avait valu un avis très favorable sur cet « Alix Senator ». On retrouvait un Alix, la cinquantaine, sénateur et haut personnage du régime, proche de l’empereur Auguste. Le dessin y est époustouflant et le scénario, bien qu’atypique par rapport à la série classique, était un peu lent à démarrer, manquait de rythme et d’action. Je terminais la chronique en signalant qu’il s’agissait uniquement d’une mise en place et que le tome 2 devrait nous donner beaucoup plus d’indices sur la valeur de cette série annexe.

1309221452020001.JPG

Je viens de lire ce deuxième tome et je peux déjà vous dire que c’est du lourd, du très lourd…

Non seulement le dessin est du même niveau que dans le tome 1, les couleurs sont toujours aussi extraordinaires. Mais l’élément le plus remarquable de ce tome, c’est le scénario qui est décoiffant, inventif, qui change même la donne pour certains albums dans le cadre de la série originale. Les lecteurs qui ont pris l’habitude de ne pas acheter les séries annexes, appelées « spin-off », vont devoir revoir leur politique d’achat et se procurer au plus vite cette série « Alix Senator » qui devient du coup incontournable. Je ne vais pas vous dévoiler l’histoire et les péripéties, les coups de théâtre qui émaillent le récit. Mais sachez que la scénariste n’a pas eu peur de s’attaquer au passé des personnages principaux et à donner un éclairage nouveau.

1309221453150001.JPG

En plus, nous avons de l’action, les héros sont mis en danger, des personnages, et pas des moindres, vont refaire surface.

Le dessin de Démarez est spectaculaire, descriptif, avec beaucoup de détails. La civilisation égyptienne est décrite de façon somptueuse.

1309221454050001.JPG

Pas besoin d’en faire des tonnes pour vous dire que j’ai été emballé par cet album, à tous les niveaux. Vous l’aurez compris : gros coup de cœur !

 

Dessin :         9,0/10

Scénario :       9,0/10

Moyenne :       9,0/10

 

Lien vers le site des éditions Casterman : ICI.

 

Capitol.

1309221455120001.JPG

27/09/2013

AU ROYAUME DES AVEUGLES - Tome 1:Les invisibles & Tome 2: Trompeuses apparences.

161778_c.jpgCouv_195930.jpgPlancheA_195930.jpgDessin : Fred Salsedo – Scénario : Olivier Jouvray

56 pages

Editions Le Lombard

Sortie le : T1 : 25/05/2012 – T2 : 30/08/2013

Prix : 14,45 €

Aventure, Anticipation.

 

Le résumé de l’histoire (de L’éditeur) : À la fin des années 2000, les sociétés Google et Facebook annonçaient la fin prochaine de la notion de vie privée. Soixante ans plus tard, la multiplication des caméras, des réseaux sociaux et des systèmes de surveillance automatisés leur a donné raison et finalement tout le monde s'en accommode. Tout le monde ou presque... Quand Adil, jeune étudiant londonien bien sous tout rapport, apprend que sa jeune soeur Laurette a participé, avec un groupe d'activistes, à un attentat visant un important centre de traitement des données numériques, il ne comprend pas de quoi on lui parle. Quand il découvre en plus qu'elle a disparu juste après l'attentat, vraisemblablement enlevée par un commando inconnu, au nez et à la barbe de la police, il se dit qu'on nage en pleine science fiction... 

1309221442210001.JPG

Mon avis :

Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois…

En découvrant les deux premiers tomes de cette série en trois tomes, j’ai eu un moment de recul. Je ne vous cache pas que j’ai eu une première impression pas très positive. Le dessin n’était pas très engageant, les personnages caricaturaux, aux physiques pas très avenants, pas vraiment proportionnés. Des couleurs dans des teintes sombres, à dominantes grises, rien de très joyeux ! Les premières planches ne donnent pas envie. Pour couronner le tout, le début de l’histoire est un peu poussif, pleins de clichés, des dialogues d’une platitude avérée…

Vraiment pas la joie…

1309221443570001.JPG

Et pourtant, je me suis dit qu’il serait bête de laisser là deux albums sans en avoir lu la totalité même si je dois me faire violence, même si cela doit déboucher sur une grosse déception. Je me doit de donner un avis en ayant lu la totalité de l’ouvrage…Une histoire d’enfants de flic dans une société pas très loin de la nôtre, dans un futur très proche où chacun est suivi en permanence par les caméras, par le Gsm, par les terminaux de payement,…Big Brother, quoi !

1309221445480001.JPG

Pourtant, au fur et à mesure de la lecture, mon agacement fait petit à petit place à de l’intérêt, toujours plus grand car en fin de compte, il y a bien un scénario mais qui a mis du temps à se mettre en route, à capter l’attention du lecteur  « lambda » que je suis.

C’est un thriller d’anticipation. C’est de plus en plus nerveux, complexe, alambiqué. On se demande rapidement qui est qui, qui trompe qui, qui est de bonne foi. A se demander si on peut encore faire confiance à quelqu’un, quelqu’il soit. Le maître d’œuvre de ce scénario n’est autre qu’Olivier Jouvray, le scénariste de la série « Lincoln ». Le tome 1 met en place les protagonistes et laisse le lecteur dans un grand état de perplexité. Le deuxième tome montre que ce n’est pas toujours celui qu’on croit qui tire les ficelles et on pourrait croire qu’en fin de compte tout est bien qui fini bien…Mais alors pourquoi un troisième tome ? Tout simplement parce que notre scénariste va probablement encore rebattre les cartes et nous mettre à nouveau dans le doute. Le scénario nous laisse déjà entrevoir que cela va encore bouger pas mal  dans la suite.

1309221446480001.JPG

Au final, deux albums au scénario passionnant et qui se laissent lire globalement. Le début fut difficile, la fin du deuxième tome a été avalé à la vitesse grand « V ».Reste à attendre le tome 3 de cette série d’anticipation pas si anticipative…Le dessin en fin de compte ne m’a pas transporté mais quand le scénario est bon, le dessin passe avec le reste, cela devient un élément secondaire.

 

Dessin :          6,0/10

Scénario :        8,0/10

Moyenne :        7,0/10

 

Lien vers le site des éditions Le Lombard : ICI.

 

Capitol.

1309221448170001.JPG