08/08/2013

LA VALSE DES FELINS - L'interview.

capitol,interview,la valse des felins,skiav,weytens,paquet,calandre,0720131971. Un milliardaire excentrique lance un défi automobile. A la clé, 1 million de $.  Vrais pilotes, espions russes, belles italiennes et voleurs patentés vont se bousculer sur les routes d’Europe. Rencontre avec Fred Weytens, scénariste de ce dyptique illustré par Eric Skiav,nouveaux venus dans la collection Calandre.

Comment est venue l’idée de La Valse des félins ?

Je voulais reprendre l'univers des films que j’avais adoré durant mon enfance, et qui m’avaient déjà inspiré pour Tango pour un Berliet et Mambo Marcel, des bandes dessinées réalisées avec Daniel Balage aux éditions le Cycliste. Cela me permettait de retrouver des ambiances un peu plus légères, de mettre en scène des situations cocasses et d’écrire des dialogues dynamiques.

Vous connaissez Eric Skiav depuis de nombreuses années.

Eric m'avait proposé de reprendre la série des Films de papier, publiée chez Le Cycliste, mais le projet ne s'est pas fait. Nous partagions le même goût pour ce genre d'histoire et nous avions envie de collaborer ensemble.

Est-ce difficile de créer une galerie de personnages ?
C'est vrai que sur La Valse des félins, il y a une belle brochette de personnages. … Dix-sept, au total ! Créer des personnages n’est pas difficile, mais il faut leur laisser assez de cases pour qu'ils puissent prendre vie, exister. Entre le lord anglais excentrique, les deux anciens baroudeurs français pilotes de rallye, les espions russes et deux italiennes, j'avoue que j'ai de quoi m'amuser au niveau des rebondissements. Je me sers d'eux comme de pions sur un échiquier … en avançant l'un d’eux lorsqu'une situation s'y prête.

Les voitures sont bien sûr importantes dans cette histoire. Comment les avez-vous choisies ?

Assez simplement ! J'adore les voitures, surtout celles des années 60-70. Elles ont « du tempérament » ! J'ai commencé par placer mon scénario dans une année spécifique (1971) et à réfléchir aux voitures qui étaient les plus intéressantes à cette époque. Ferrari Dino, Alpine A110, Jaguar type E, Mini Cooper S... sans parler du combi VW des écolos couvert de fleurs peace & love  !

On sent une forte inspiration cinématographique…

Tout à fait. Je me suis inspiré de la Panthère rose (avec Peter Sellers), Casino Royal (la version déjantée de 1967), et dans une moindre mesure de Canonball, le Cerveau, et les films de Steve Mc Queen comme le Mans, ou Bullit. … Sans parler des clins d'œil : Klaus Kinski, Dean Martin et d'autres acteurs viennent faire de la figuration dans notre album !

Justement, le récit se passe au tout début des années 70. Il va traverser l’Europe ... à toute allure. Le contexte politique de l’époque a-t-il été important dans ce choix ?

Bien sûr, mais pour le fun ! Nous sommes en pleine guerre froide. Traverser l'Europe à toute allure, sans trop de contrôles, c'est une superbe opportunité pour le KGB !  On croise, dans l'histoire, deux "Georges" bien de chez nous d'ailleurs ! Un Georges Marchais, et un Georges Pompidou! C'était un minimum !

Si vous deviez résumer en quelques mots La Valse des félins ?

Un lord, un million de dollars, un diamant, une traversée de l'Europe, des pilotes, des coups de poings et de la bonne humeur !

Une dernière question pour conclure, quel a été votre parcours de scénariste jusqu’ici ?

Mon parcours ? Un peu comme dans La Valse ! … Beaucoup d'étapes ! En fait, je voulais être dessinateur de BD, j'ai fait une école pour cela. Mais j'étais plus doué pour raconter des histoires que pour les dessiner ! J'ai postulé, par hasard chez Infogrames … et je me suis retrouvé scénariste de jeux vidéo. C'est bien plus tard, avec la participation de Daniel Balage que j'ai pu publier Tango et Mambo. Puis Egide chez Delcourt. Durant cette période nous avons monté un atelier de BD avec Hub, Yan le Pon, Daniel Balage et d'autres amis. J'y ai commencé à travailler avec Hub sur l'écriture d'Aslak, pour les éditions Delcourt, et sur Gold of the dead, avec Yan Le Pon

Interview réalisée par les éditions Paquet.

 

testcouv-valse-4-coul-low.gif

 

 

LA VALSE DES FELINS - Tome 1: Le rallye Winter.

Couv_193135.jpgPlancheS_39163.jpgDessin : Skiav – Scénario : Fred Weytens

Editions Paquet

Collection Calandre

Sortie : 10/07/2013

48 pages

Prix conseillé : 13,50 €

ISBN : 9782888905240

Automobile, aventure.

 

Résumé (de l’éditeur): Lors d’une « party » dans sa villa de Monte Carlo, l’excentrique et milliardaire Lord Edouard Bartholomew Winter décide d’organiser un rallye automobile Européen et offre la bagatelle d’un million de dollars à l’équipage gagnant! Evidemment, ce rallye attire les pilotes les plus talentueux mais aussi un acteur de cinéma, deux belles Italiennes, un duo d’anciens baroudeurs français, des espions russes et un pilote américain alcoolique ! Tous pilotant des voitures aussi belles qu’exceptionnelles ! Et comme si tout cela ne suffisait pas, Lord Winter, qui participe lui même à la course, a serti le levier de vitesse de sa Ferrari Dino du «grand Mogol», le fabuleux diamant !Reste à savoir qui sera le premier à arriver à Londres... Et si le diamant restera à sa place !...

 

1308011720000001.JPG

Mon avis : La collection Calandre continue à s’agrandir…C’est parti pour la nouvelle série « la valse des félins » en deux tomes ! Les auteurs font clairement références aux bandes dessinées des années ’60-’70. Beaucoup de personnages, des rebondissements, de l’action. Que demande le peuple ? C’est un album qui va plaire au jeune public et aux nostalgiques des belles voitures de l’époque. Les auteurs font revivre des vedettes de l’époque telles que Guy Lux et Léon Zitrone mais aussi des acteurs comme David Niven ou Klaus Kinski.

 

1308011721100001.JPG

 

Cela part dans tous les sens. L’histoire est des plus classiques. Une course automobile est organisée et il s’y passera beaucoup de péripéties. Le dessin, à l’image de la collection, est très soigné au niveau des voitures. Pour les personnages et les décors, c’est un peu plus léger mais cela reste dans le plus pur style franco-belge.

Pour ma part, au niveau du scénario, j’ai trouvé l’histoire très, trop, formatée. Une impression de « déjà lu ». Cela valse peut-être pour les félins mais je ne les ai pas trouvé vraiment décoiffants au niveau de l’histoire.

1308011722240001.JPG

Bref, je suis resté un peu sur ma faim…Reste à attendre la suite de l’histoire qui ne devrait pas trop tarder…Allez les félins, ils vont se reprendre ! Roooaaar !

 

Graphisme :      

Scénario :        

Moyenne :       

Lien vers les éditions Paquet : ICI.

 

Capitol.

Capitol, La valse des félins, Skiav, Weytens, Paquet, Calandre, 6/10, automobile, aventure, 07/2013.

03/08/2013

PIN-UP WINGS -Tome 3.

Couv_189778.jpgPlancheA_189778.jpgDessin : Romain Hugault

Editions Paquet

Collection cockpit

Sortie : 19/06/2013

48 pages

Prix conseillé : 15,50 €

ISBN : 9782888905769

Aviation, pin-up.

 

Résumé (de l’éditeur): Troisième recueil d’illustrations de Pin-up signé Romain Hugault : pour le plaisir des yeux !

ParaBD_1_25379.jpg

Mon avis : Romain Hugault nous sort pour l’été le troisième tome de sa fameuse série, devenue mythique, « Pin-up Wings ». Elle était attendue par tous les amateurs de pin-up, d’avions et de glamour. La renommée de Romain Hugault a largement dépassé maintenant les frontières de l’hexagone et de la francophonie. Le voilà maintenant parti à l’assaut de la forteresse anglo-saxonne! A nous les petites anglaises ! A nous l’Amérique où il va être édité. C’est la gloire…

1307312015010001.JPG

Et en plus de cela, le mythique premier tome en petit format, tiré à l’époque de façon confidentielle à 1000 exemplaires, qui s’arrache sur les sites de vente en ligne tel que Ebay à des prix de fou, est réédité par Paquet en grand format (le même que les tomes 2 et 3). Le grand public va pouvoir s’acheter à un bon prix le tome 1 tant recherché et cela va mettre aussi un coup d’arrêt à la spéculation sur le premier tirage de ce tome 1.Pour couronner le tout, depuis ce mois de juillet 2013, l’éditeur Paquet sort un magnifique coffret qui reprend les 3 tomes en grand format. Le coffret avec les trois tomes est vendu à 50€ alors que le coffret avec le tome 1 et 3 est fixé à 34,50€. L’objet est superbe et du meilleur effet. Dépêchez-vous, il n’y en aura pas pour tout le monde. Ce genre d’article ne sera pas en vente très longtemps…

1307312016480001.JPG

Au niveau du dessin, c’est toujours somptueux. Les amateurs de ce genre d’ « artworks » vont prendre beaucoup de plaisir à feuilleter l’ouvrage. L’auteur partage avec nous sa passion des pin-up, pimpantes, parfois coquines et jamais vulgaires comme l’indique le verso du coffret. Elles étaient peintes sur le fuselage des avions et donnaient un peu de courage au pilote pendant une mission périlleuse. Les pin-up sont indissociables de l’aviation.

1307312017400001.JPG

En fin d’album, des invités, des amis dessinateurs de Hugault, nous proposent aussi leur pin-up. Accrochez vos ceintures et montez au 7e ciel !

 

Graphisme :      9 /10

 

Lien vers les éditions Paquet : ICI.

 

Capitol.

1307312015460001.JPG

31/07/2013

WUNDERWAFFEN - Tome 3: Les damnés du Reich.

Couv_190798.jpgPlancheA_190798.jpgDessin : Maza - Scénario: Richard D. Nolane

Editions Soleil

Sortie : 03/07/2013

56 pages

Prix conseillé : 14,30 €

ISBN : 9782302025660

Uchronie, Histoire, Aventure.

Résumé (de l’éditeur): En cet été 1946, la Seconde Guerre mondiale continue en Europe, après l’échec surprise du débarquement allié le 6 juin 1944. D’étranges avions à réaction révolutionnaires, surnommés Wunderwaffen (« Armes miracle »), défendent désormais efficacement l’Allemagne.


Walter Murnau, talentueux pilote de Wunderwaffen, se retrouve décoré par Hitler en personne, qui le surnomme publiquement « le pilote du Diable », avant de décider de le faire éliminer pour de mystérieuses raisons…

1307251749550001.JPG

Mon avis : Pour le tome 3, C’est Capitol qui s’y colle…Samba m’avait chaudement recommandé cette série lors de la sortie du tome 1. Et c’est qu’il avait raison le bougre! Je n’ai jamais été fan des uchronies  (définition de Wikipédia : Dans la fiction, l’uchronie est un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification d’un événement du passé). Le scénario part du principe que le débarquement des alliés en Normandie le 6 juin 1944 est un désastre. A partir de là, le scénariste nous développe une histoire d’aviation très proche de la réalité, se basant sur des projets de nouveaux avions révolutionnaires qui étaient à l’époque dans les cartons de l’armée allemande. Et  l’histoire tient la route tant au niveau des combats aériens que de la trame du récit. Le lecteur peut suivre le parcours de Walter Murnau, talentueux pilote de Wunderwaffen, dans ses démêlés avec sa hiérarchie et plus particulièrement avec Himmler et la SS. Il est victime d’un chantage et est partagé entre son idéal militaire et les dérives du régime hitlérien. J’ai bien aimé l’approche psychologique de ce troisième tome qui passe à l’avant plan même si les combats aériens restent bien présents. Bravo Monsieur Richard D. Nolane (RDN pour les intimes). Blague à part, c’est fou ce que cela fait chic l’initiale du second prénom pour un auteur.  Cela fait très américain. C’est comme John F. Kennedy!

1307251751010001.JPG

Maza (de son vrai nom Aka Milorad Vicanovic, un nom d’enfer pour les amateurs de concours et de quiz) est un dessinateur qui vit en Bosnie-Herzégovine. Outre le dessin, il organise aussi le salon BD Stripa Laktasi (que notre cher Dany, amateur de salons BD exotiques, doit certainement connaître). Le dessin est toujours à la hauteur en ce qui concerne les avions, les combats aériens. Le seul bémol pour moi concerne les visages peu expressifs, disons plutôt un peu figés.

1307251751580001.JPG

En conclusion, je dirai qu’après un premier tome exceptionnel, un deuxième tome un peu moins excitant, j’ai retrouvé un nouveau souffle dans ce troisième tome, un peu plus de profondeur dans les personnages. La lecture fut passionnante. A noter qu’en fin d’album, le lecteur trouvera une pseudo interview de Himmler. « Himmler est-il le maître occulte du Reich ? ». Un bonus qui caractérise bien l’esprit de cette série.

 

Graphisme :      

Scénario :        

Moyenne :        

 

Lien vers les éditions Soleil : ICI.

 

Capitol.

1307251753100001.JPG