29/05/2015

LES NOUVELLES ENQUÊTES DE RIC HOCHET - Tome 1: R.I.P., Ric!

Ric Hochet, Van Liemt, Zidrou, Tibet, Duchâteau, Le lombard, 8/10, polar, thriller, 05/2015Ric Hochet, Van Liemt, Zidrou, Tibet, Duchâteau, Le lombard, 8/10, polar, thriller, 05/2015Dessin : Simon van Liemt - Scénario: Zidrou

D’après Tibet et Duchâteau

Sortie : 29/05/2015

Editeur : Editions Le Lombard

56 pages – cartonné

Polar, Thriller

 

 

Résumé (de l’éditeur) : En rentrant un soir chez lui, Ric Hochet est surpris par un homme embusqué qui l'abat sans sommation. Cet homme, c'est le Caméléon. Il vient de consacrer les deux années qui ont suivi son évasion à se métamorphoser en Ric Hochet : chirurgie esthétique, sport intensif, entraînement à la conduite,... Le lendemain, c'est à un Ric Hochet aux réactions très surprenantes qu'auront affaire Bourdon, Nadine... Mais aussi les criminels.

Ric Hochet, Van Liemt, Zidrou, Tibet, Duchâteau, Le lombard, 8/10, polar, thriller, 05/2015

 

«  La haine, mon cher Ric Hochet. La haine est le meilleur carburant du monde.»

 

 

Mon avis : Encore un retour annoncé et attendu de longue date ! Le Ric Hochet de Tibet et Duchâteau, 78 tomes et des millions d’exemplaires vendus, était tombé en léthargie depuis près de 5 ans suite au décès subit de Tibet. Il a fallu un peu de temps pour que les ayant droits, Nicole, l’épouse de Tibet, et André-Paul Duchâteau, acceptent le principe de la reprise par un nouveau duo, à savoir Van Liemt et Zidrou. Ils voulaient que ce soit fait avec soin et pas à l’emporte-pièce. Quoi de plus normal ! On ne se lance pas dans un tel défi sans avoir des garanties de bonne fin. André-Paul Duchâteau était conscient qu’un nouveau scénariste pouvait amener un nouveau regard, des idées nouvelles à la série. La lecture du scénario de Zidrou l’a rassuré sur ce plan et l’a aussi enthousiasmé. Van Liemt a également bénéficié des conseils de Nicole Tibet pour la réalisation, l’amélioration du travail graphique car elle était très proche et très au fait du travail de son mari.

Ric Hochet, Van Liemt, Zidrou, Tibet, Duchâteau, Le lombard, 8/10, polar, thriller, 05/2015

Ce n’est pas ici le 79e tome de la série mais le premier tome d’une version modernisée. Cette nouvelle version a cependant un accent « vintage » prononcé. Le récit se passe en 1968, année phare et charnière des années ’60. La révolution sexuelle, la libération de la femme, la mini-jupe, la génération hippie, la musique pop,... Une période, fertile en changement et en adéquation avec le lifting que subit la série Ric Hochet. Cette version « Vintage » est une option prise par la nouvelle équipe. Pourquoi ne pas avoir continué avec des aventures qui se passent à l’heure actuelle? Le débat restera ouvert…

 

Ric Hochet, Van Liemt, Zidrou, Tibet, Duchâteau, Le lombard, 8/10, polar, thriller, 05/2015

 

Zidrou en a tenu compte dans son scénario. Il se moque gentiment de certains éléments invariables de la série au fil du temps qui font passer notre héros parfois pour un boy-scout. La fameuse veste mouchetée et indéfectible de Ric Hochet, sa relation très prude voire d’enfant de chœur avec Nadine, les voitures de luxe du journaliste d’investigation et bien d’autres choses encore…Zidrou nous replonge aussi dans l’air du temps. Nadine est bien plus délurée que dans la version originale et revendique son statut de jeune fille libérée à un tel point qu’elle décide de relooker Ric Hochet, porte la mini-jupe, se permet de bronzer à la plage « topless » et  de se montrer nue dans la chambre de notre cher Ric. En plus, le lecteur trouvera des clins d’œil dont la scène avec le voisin de palier de Ric Hochet, un monsieur âgé avec une canne qui porte le nom de Monsieur Ducastel ! Mais cela n’empêche pas Zidrou de nous concocter une vraie énigme, une vrai enquête, avec beaucoup de rebondissements et du suspense mais aussi à d’autres moments de la dérision, de l’humour. On voit qu’il a vraiment potassé les albums de Ric Hochet pour aller chercher les petits détails , les petites références avec lesquels il va faire le lien entre l’ancienne et la nouvelle série. Je ne vous ferai pas l’injure de vous rappeler qui est Zidrou. C’est un des scénaristes dont on parle le plus ces derniers temps, un gage de qualité (l’Elève Ducobu, Tamara, Lydie, Folies Bergères, promeneur sous la lune,…).

Ric Hochet, Van Liemt, Zidrou, Tibet, Duchâteau, Le lombard, 8/10, polar, thriller, 05/2015

Simon Van Liemt s’est vu attribué le dessin du Ric Hochet « newlook ».Il s’agit d’un dessinateur français aixois (non, il n’est pas belge malgré son patronyme !). Par contre, il a étudié à l’Institut Saint-Luc de Liège sous la direction de Ralph Meyer et Bruno Gazzotti. Il collaborera avec Lanfeust mag dont il intègre l’atelier « Goffferdom» (« nom de dieu » en flamand). Il va ensuite réaliser avec Jean-Christophe Derrien les séries « Incantations » (3 tomes chez Glénat) et « Poker » (4 tomes au Lombard). Son dessin se rapproche plus du Ric Hochet du début que celui des dernières années. On ne retrouve pas le personnage trait pour trait. Tibet avait une mise au net plus franche, plus appuyée, plus épaisse. Ici, nous avons moins de détails dans le dessin, la mise au net est plus fine mais semble aussi moins assurée. Certains ont fait référence au dessin de Rodier. Ce n’est pas faux en effet. Je pense que Van Liemt doit encore s’aguerrir, s’affirmer dans son nouveau rôle. Pas toujours évident de reprendre un monument !

Ric Hochet, Van Liemt, Zidrou, Tibet, Duchâteau, Le lombard, 8/10, polar, thriller, 05/2015

Je vois encore poindre le débat récurrent sur la reprise des séries « stars ». Fallait-il reprendre la série, fallait-il en faire une série semi-parallèle « vintage » ? Je vous dirai que cette tentative est plutôt bien réussie. Au niveau du scénario, Zidrou a tapé dans le mille et parvient à mélanger un brin de nostalgie, à une pincée de modernité, sans oublier le fondement même de la série à savoir le polar et le thriller bien ficelés. Sans oublier, pour couronner le tout, ce trait d’humour et de dérision par rapport au mythe « Ric Hochet ». Un peu de recul ne fait jamais de tort ! Quant au dessin de Van Liemt, il est à la hauteur des espérances mais il est encore perfectible. Ce sera le cas, soyons-en sûr par la suite, puisque deux autres albums sont déjà programmés par les éditions du Lombard pour le futur. Le Lombard a bien mis en place  ce changement de cap pour la série. Ils ont même imprimé un journal spécial de « La Rafale » destiné à la presse pour la sortie de cet album (attention, collector !). On a mis les petits plats dans les grands. Le résultat est plutôt bon et agréable à lire…

 

 

a07-3e78901.gifDessin

 

a09-3e78912.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 

Liens vers la fiche technique de l’album chez Le Lombard: ICI.

 

 

Capitol.

 

Ric Hochet, Van Liemt, Zidrou, Tibet, Duchâteau, Le lombard, 8/10, polar, thriller, 05/2015

 

27/05/2015

LES ANGES VISITEURS - Tome 1: Eva.

Les anges visiteurs, Murzeau, Barboni, Sandawé, 08/10, science fiction, 04/2015Les anges visiteurs, Murzeau, Barboni, Sandawé, 08/10, science fiction, 04/2015Dessin : Emmanuel Murzeau - Scénario: Thilde Barboni

Sortie : 29/04/2015

Editions Sandawé

56 pages – cartonné

Science-fiction.

 

 

Résumé (de l’éditeur) : En cherchant sa mère, une paléontologue de renom disparue lors de fouilles tenues secrètes, Kristina, accompagnée de François, s’enfonce dans la faille de San Andreas et découvre un vaisseau enchâssé dans la roche depuis des centaines de millions d’années. À son bord, une créature recouverte d’une étrange combinaison, similaire à celle que l’armée américaine a elle aussi découverte récemment.

Qui sont ces êtres?

Nos aïeux?

Nos créateurs?

Les anges de l’apocalypse?

Ou tout cela à la fois?

 

Les anges visiteurs, Murzeau, Barboni, Sandawé, 08/10, science fiction, 04/2015

 

«  Ils voulaient trouver le chaînon manquant, ils découvrent que la terre est un laboratoire laissé à l’abandon. Ils recherchaient le passé, ils contemplent le futur.»

 

 

Mon avis : Nouvelle sortie chez Sandawé, c’est l’éditeur par crowdfunding (financement par les lecteurs via un site internet). On retrouve au scénario Thilde Barboni dont c’est la seconde sortie du mois après « Monika Tome 1 » paru chez Dupuis. Elle s’associe à Emmanuel Murzeau pour nous proposer un album de science-fiction. La science-fiction ne semble pas être la tasse de thé de l’éditeur de Marcinelle puisque c’est Sandawé qui en a profité pour le sortir en librairie. Comme quoi, le refus des uns fait le bonheur des autres…Tant mieux pour les auteurs que ce projet ne soit pas resté dans les cartons car il s’agit ici d’une nouveauté de qualité.

Les anges visiteurs, Murzeau, Barboni, Sandawé, 08/10, science fiction, 04/2015

Thilde Barboni, je le rappelle, est une romancière belge. Elle écrit des pièces de théâtre, elle est à l’occasion critique littéraire et collabore à des émissions de radio sur la RTBF. Elle est traductrice et psychologue clinicienne de formation. Elle a sorti à ce jour 4 albums en tant que scénariste. Emmanuel Murzeau, après 4 ans aux Beaux-Arts, va vivre près de 20 ans à Berlin comme illustrateur, prof de dessin. En parallèle, il fait de la BD chez Petit-à-Petit (Poèmes de Rimbaud, Northmen, Contes médiévaux) puis 4 albums érotiques chez Tabou (la série Aphrodites).C’est en  2013 qu’il rencontre virtuellement Thilde Barboni chez Sandawé.

Les anges visiteurs, Murzeau, Barboni, Sandawé, 08/10, science fiction, 04/2015

L’album bénéficie d’une impression de très bonne qualité. La couverture est très bien réalisée et attire l’œil que ce soit tant au niveau graphique qu’au niveau des couleurs. A noter que le visuel du second tome de ce diptyque est déjà annoncé en 4e de couverture. Le marketing est déjà passé par là. Quoi de plus normal…

 

Les anges visiteurs, Murzeau, Barboni, Sandawé, 08/10, science fiction, 04/2015

 

Ce diptyque est inspiré d’une nouvelle de Thilde Barboni intitulée « La Crypte ».Thilde Barboni donne l’impression de passer du polar-Thriller érotique à la science-fiction avec une facilité déconcertante. Le scénario suit trois pistes différentes qui vont se retrouver en fin d’album. Nous avons la piste militaire, la piste journalistique et enfin la piste familiale et scientifique, la principale. Les explications scientifiques de Thilde Barboni sont claires, bien expliquées et globalement plausibles pour le commun des mortels. Bien évidemment, les scientifiques auront toujours quelque chose à redire d’autant plus que nous nous trouvons dans un scénario de science-fiction, ce qui laisse la place à l’originalité, à la création, à des partis pris de bon aloi pour ce genre de littérature. On n’est pas ici dans le laboratoire d’un prix Nobel de physique ou de chimie ! Certains prétexteront des raccourcis rapides ou des imprécisions pour mettre à mal le scénario, ce n’est pas ici la place. N’oublions pas que nous sommes dans une certaine forme de littérature dessinée avec ses codes et ses contingences matérielles.

Les anges visiteurs, Murzeau, Barboni, Sandawé, 08/10, science fiction, 04/2015

Le dessin d’Emmanuel Murzeau ne laisse pas indifférent. Il s’agit d’un dessin à mi-chemin entre le croquis et le dessin fini. Le dessin, en fonction des planches, semblent parfois inégal. Certaines planches sont magnifiques et ont cet aspect fini. D’autres planches semblent moins achevées et moins précises au niveau des arrières plans, des détails. Les couleurs sombres en rapport avec les scènes du récit (souterrains, laboratoires,…) n’améliorent pas ce sentiment de manque de clarté graphique. Les personnages sont cependant globalement bien dessinés. Les attitudes physiques et les expressions du visage sont bien rendues. Les cases concernant le rendu du phénomène scientifique sont très bien élaborées et sont le point fort graphique de l’album. Les couleurs y sont spécifiquement en rapport et amènent un plus.

Les anges visiteurs, Murzeau, Barboni, Sandawé, 08/10, science fiction, 04/2015

J’avais des craintes en feuilletant l’album pour la première fois. Mes craintes ont vite été balayées par le scénario très bien construit de Thilde Barboni. C’est limpide, fluide comme narration. Le graphisme de Murzeau a été vite assimilé lors de la lecture et  est même très plaisant par moment. Au final, cet album se lit facilement, d’un seul trait et donne envie de lire la suite. On se pose même la question de savoir ce que la scénariste va pouvoir nous sortir pour mener à bien le deuxième tome qui doit suivre. Allons-nous avoir une suite du même niveau, une confirmation de la bonne impression générale du premier tome ? Le second tome du diptyque est annoncé pour 2016 et est financé à ce jour à plus de 95%. Sa sortie est donc assurée chez Sandawé. Bonne nouvelle !

 

a07-3e78901.gifDessin

 

a09-3e78912.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 

Liens vers la fiche technique de l’album chez Sandawé : ICI.

Le site internet de Sandawé : ICI.

Le blog d’Emmanuel Murzeau : ICI.

Le blog de Thilde Barboni : ICI.

 

 

Capitol.

 

Les anges visiteurs, Murzeau, Barboni, Sandawé, 08/10, science fiction, 04/2015

 

 

21/05/2015

GOLDEN CUP - tome 6: Le truck infernal.

Golden Cup, le truck infernal, Henriet, Pecqueur, Delcourt, 7/10, aventure, thriller, course automobile, 02/2015Golden Cup, le truck infernal, Henriet, Pecqueur, Delcourt, 7/10, aventure, thriller, course automobile, 02/2015Dessin : Alain Henriet - Scénario: Daniel Pecqueur

Sortie : 18/02/2015

Editeur : Delcourt

48 pages – Cartonné

Aventure, thriller, course automobile.

 

 

 

Résumé (de l’éditeur): En Inde, des hommes kidnappent les jolies jeunes filles esseulées pour les proposer à de riches clients. Borano est déjà sur l'affaire lorsqu'il rencontre Holly, l'une des victimes. Cette dernière se propose de l'aider à retrouver les coupables. De son côté, Daytona, grand favori de la Golden Cup, s'apprête à gagner cette dernière étape. Mais certaines personnes en ont décidé autrement...

Golden Cup, le truck infernal, Henriet, Pecqueur, Delcourt, 7/10, aventure, thriller, course automobile, 02/2015

 

«  Dans le truck, il y a une bombe destinée à détruire Golden City ! »

 

 

Mon avis : La course infernale s’achève. C’est ce qu’annonce un autocollant bleu et  rond sur la couverture de l’album. Ce 6e et dernier tome (provisoire ?) de la série va mettre un terme à la course appelée « Golden Cup » dont l’arrivée se situe à Golden City. Mais ce serait trop facile de simplement passer la ligne finale en vainqueur ou à une place d’honneur. Non ! Il faut en plus déjouer un attentat terroriste qui a pour but de détruire Golden City. Rien moins que cela…

 

Golden Cup, le truck infernal, Henriet, Pecqueur, Delcourt, 7/10, aventure, thriller, course automobile, 02/2015

 

Le dessin est réalisé par Alain Henriet qui vit du côté de Dalhem en région liégeoise. Il n’est plus un inconnu car, outre Golden Cup,  il cartonne actuellement avec la série « Dent d’ours » qui vient de voir paraître son troisième tome en librairie. L’album est en ce mois de mai 2015 en tête des meilleures ventes. Henriet est secondé dans cet album  pour les couleurs par sa compagne Usagi. Daniel Pecqueur est le scénariste de cette série. Il s’agit d’une série dérivée de la fameuse série « Golden City » dont il est le créateur avec le dessinateur Nicolas Malfin. Il a encore d’autres scénarios à son actif dont la série « Arctica », toujours chez l’éditeur Delcourt.

Golden Cup, le truck infernal, Henriet, Pecqueur, Delcourt, 7/10, aventure, thriller, course automobile, 02/2015

Au niveau du dessin, on a vu au fil de la série Alain Henriet s’imposer dans son style graphique parvenant à asseoir un dessin précis dans une ligne claire propre et nette, proche du style de Nicolas Malfin. En effet, le style « Golden » est bien présent à travers l’univers inspiré des cogitations de Daniel Pecqueur. Nous avons donc un dessin très agréable et lisse qui se laisse regarder et lire très facilement. Les couleurs d’Usagi sont également dans la charte graphique de l’univers « Golden » avec des couleurs franches et soutenues. Les ciels sont on ne peut plus bleus, le fameux « truck » est rouge de rouge et tout est du même avenant avec ce côté « flashy » !

Golden Cup, le truck infernal, Henriet, Pecqueur, Delcourt, 7/10, aventure, thriller, course automobile, 02/2015

Daniel Pecqueur nous a concocté un dernier tome rythmé, avec des surprises, des moments de retournement. Bref, cela bouge beaucoup jusqu’à la fin de l’album. Le scénariste se permet aussi dans les dernières planches de faire une projection future de la carrière de Daytona, le héros principal de la série. Cette façon de clore l’album me fait penser qu’il n’y aura probablement pas une suite, du moins directement.

Golden Cup, le truck infernal, Henriet, Pecqueur, Delcourt, 7/10, aventure, thriller, course automobile, 02/2015

Cette série est la série type dite « de détente ». On vous raconte l’histoire d’une course automobile à travers le monde où il se passe un paquet d’événements, où vient se mêler un thriller bien mis en place. Rien de révolutionnaire, simple, direct mais très professionnel. Le jeune public appréciera certainement à sa juste valeur cette BD au look attirant.

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a07-3e78901.gifScénario

 

a07-3e78901.gifMoyenne

 

 

Capitol.

 

Golden Cup, le truck infernal, Henriet, Pecqueur, Delcourt, 7/10, aventure, thriller, course automobile, 02/2015

 

20/05/2015

LA SUITE DE SKOLEM - Tome 1: Apparitions.

La suite de Skolem, apparitions, Marek, Kierzkowski, Editions pirate(s), 07/10, aventure, mystère, humour, 03/2015La suite de Skolem, apparitions, Marek, Kierzkowski, Editions pirate(s), 07/10, aventure, mystère, humour, 03/2015Dessin : Marek - Scénario: Jean-François. Kierzkowski

Sortie : 26/03/2015

Editeur : Editions Pirate(s)

108 pages – Broché - bichromie

Aventure, mystère, humour.

 

 

Résumé (de l’éditeur) : Un être vêtu de noir et au visage monstrueux apparaît comme par enchantement dans les endroits les plus incongrus du globe puis disparaît aussitôt. Ratmir, homme vieillissant et son neveu plein de fougue, Roldek, tentent de résoudre cette énigme à travers l’Europe de l’Est. Une seule certitude : le lieu et la date de chaque apparition semblent obéir à une logique mathématique, une suite de Skolem.

 

La suite de Skolem, apparitions, Marek, Kierzkowski, Editions pirate(s), 07/10, aventure, mystère, humour, 03/2015

 

 

«  Ne vous inquiétez pas, vous l’aurez votre monstre de foire, Docteur. En temps et en heure ! »

 

 

Mon avis : En ces périodes mouvementées au niveau de la bande dessinée, on voit apparaître des initiatives nouvelles. C’est parfois de la crise que naissent les solutions. En voici peut-être une, l’avenir nous le dira…La page Facebook de Samba BD voit passer régulièrement des avis d’une nouvelle maison d’édition qui répond au doux nom d’ « Editions Pirate(s) » ! Tout un programme ! Sur la plaquette que j’ai reçue avec l’album en service de presse, il y est noté que cette maison d’édition a été fondée par des auteurs qui sont : David Latini, comédien et clown, Stephane B. Douay, dessinateur (Commandant Achab chez Casterman), J.F. Kierzkowski, scénariste, Marek, dessinateur (Agatha Christie chez Emmanuel Proust), Pascal Follet, dessinateur et peintre. Le but ? Former un collectif d’auteurs et renouer le contact direct avec le lectorat. En d’autres termes, éviter les intermédiaires et vivre plus confortablement de ses droits d’auteur. Bien évidemment, c’est aussi beaucoup plus risqué car il faut créer un réseau de vente directe et être rapidement rentable. C’est comme le petit fermier producteur « bio » au fin fond de sa campagne qui vend directement ce qu’il produit à des consommateurs locaux avides de produits  de qualité, plus abordables et de contacts avec des professionnels. On est ici dans le même trip si ce n’est qu’il s’agit d’un produit culturel. Le net est bien évidemment le moyen de communiquer numéro un avec une page Facebook et un site internet d’information et de vente directe. Le contact via les librairies spécialisées BD et les salons BD est aussi privilégié. D’autres se lancent dans le crowdfunding (financement par des internautes désireux de voir sortir l’album) mais il ne s’agit pas de cela dans le cas présent.

La suite de Skolem, apparitions, Marek, Kierzkowski, Editions pirate(s), 07/10, aventure, mystère, humour, 03/2015

« La suite de Skolem » est le deuxième album sorti par la maison d’édition après un album intitulé « X » de David Latini et en attente d’un troisième pour le mois de juin intitulé « Ex-nihilo ».

L’album en lui-même est un petit album bien réalisé, imprimé en Bulgarie (probablement pour comprimer les coûts de fabrication), en bichromie. Dommage qu’on ne fasse pas travailler la main d’œuvre locale, seul bémol du système mis en place.

La suite de Skolem, apparitions, Marek, Kierzkowski, Editions pirate(s), 07/10, aventure, mystère, humour, 03/2015

Jean-François Kierzkowski a déjà quelques albums à son compteur en tant que scénariste avec par exemple la série « Escales » Chez Paquet ou « En route pour le Goncourt » en 2011 chez Cornélius qui a eu son petit succès auprès des critiques. Marek a travaillé pour la série Agatha Christie chez Emmanuel Proust (5 tomes réalisés).

Le dessin de Marek est en ligne claire et très agréable à suivre. La composition des planches est variée tout en restant classique. L’album n’est pas en noir et blanc, ni en couleurs, mais en bichromie. Encore une façon de réduire les coûts tout en se démarquant du flux habituel des sorties. C’est le genre de graphisme tous publics, sans esbroufe, mais qui n’a pas vraiment de défaut. Du bon travail, avenant et qui donne envie de plonger dans l’histoire pour en savoir plus.

La suite de Skolem, apparitions, Marek, Kierzkowski, Editions pirate(s), 07/10, aventure, mystère, humour, 03/2015

Le scénario de Kierzkowski mêle à la fois un côté aventure, un  mystère métaphysique, une sorte de polar scientifique teinté d’une bonne rasade d’humour. Les personnages et les situations sont bien typés et portent le lecteur vers la fin de l’album sans problème. Le lecteur est intrigué par la trame de l’histoire. Cartésien s’abstenir. Comme dans toute belle histoire par les temps qui courent, la suite et la fin se liront dans un tome 2 puis qu’il s’agit d’un diptyque. Je vous laisse découvrir ce que c’est la suite de Skolem !

En conclusion, il s’agit d’une belle surprise que cet album venu en droite ligne d’un nouvel éditeur qui veut sortir des sentiers battus. Je vous conseille de suivre les liens en bas de chroniques pour faire plus connaissance avec les Editions Pirate(s) ! Ce genre d’initiative se doit d’être soutenu d’autant plus que la qualité du dessin et du récit sont au rendez-vous!

 

  

a07-3e78901.gifDessin

 

a07-3e78901.gifScénario

 

a07-3e78901.gifMoyenne

 

 

Liens vers le site internet des « Editions Pirate(s) »: ICI.

Liens vers la page Facebook des « Editions Pirate(s) »: ICI.

 

 

Capitol.

 

La suite de Skolem, apparitions, Marek, Kierzkowski, Editions pirate(s), 07/10, aventure, mystère, humour, 03/2015