09/05/2013

CESARE - Tome 1: Uno

Couv_184095.jpgPlancheA_184095.jpgDessin & scénario: Fuyumi Soryo – Supervision : Motoaki Hara

Editions Ki-oon

Manga Seinen

Sortie : 21/03/2013

228 pages

Prix conseillé : 7,90 €

ISBN : 9782355925078

Histoire, Borgia, Italie, Manga

 

 

1305071019130001.JPGRésumé (de l’éditeur): Naïf et studieux, Angelo Da Canossa n’est guère armé pour la vie d’étudiant à l’université de Pise, lieu d’intrigues et de tensions dans l’Italie de la Renaissance. Son innocence résistera-t-elle à sa rencontre avec Cesare Borgia, rejeton d’une famille à la réputation sulfureuse, dont le père est sur le point d’accéder au Saint-Siège ?
Rivalités entre les différentes factions de l’université, machinations politiques et luttes fratricides, Angelo va partager les années de formation d’un jeune homme en passe de devenir l’un des personnages les plus fascinants de l’Histoire. À ses côtés, il croisera le chemin de certains de ses contemporains les plus célèbres, de Christophe Colomb à Machiavel en passant par Léonard de Vinci…

 

 

1305071029560001.JPG

 

Mon avis : Une nouvelle série historique sort dans la catégorie « manga » et c’est du tout bon. Fuyumi Soryo, une artiste japonaise qui compte déjà plus de 30 ans de carrière. Mais, c’est la première fois qu’elle se lance dans un projet d’une telle envergure car non seulement il y a le dessin mais aussi le scénario historique centré sur la Renaissance Italienne et une des familles les plus sulfureuses du moment, la famille Borgia. Elle se focalise dans cette famille sur Cesare Borgia. Elle travaille sous la supervision de Motoaki Hara, diplômée de l’Université de Tokyo des études étrangères et qui a continué son cursus en Italie à l’Université de Venise pour approfondir ses connaissances sur la Renaissance. Le résultat est étonnant tant au niveau du dessin que du scénario. Le dessin est excellent tant au niveau des personnages, des chevaux et surtout des costumes, des décors, de l’architecture. L’auteur parvient à faire le mixte entre des cases et des planches dépouillées et d’autres d’une complexité et d’une précision redoutable. Le rapport entre les personnages et la description de la société de l’époque sont très bien rendus.

1305071032210001.JPG

Ce premier tome permet au lecteur de découvrir les personnages principaux et de déjà poser la problématique de la série : le rapport entre les familles qui se disputent le pouvoir temporel et spirituel (via le Vatican). Le lieu de l’action est la ville de Pise. Le lecteur aura droit à une visite détaillée de la ville, depuis les lieux d’une sublime beauté jusqu’au bas-fonds tenus par les Dominicains…

1305071033490001.JPG

J’ai trouvé ce premier tome passionnant d’emblée et je me suis lancé de suite dans le deuxième tome qui est sorti en même temps que le premier. Le poisson est ainsi bien ferré…Le tome 3 sort ce 7 mai 2013 et actuellement 10 tomes sont sortis en édition originale au Japon…La série est recommandée par le magazine spécialisé « Historia », une référence !

 

Graphisme :      8,0/10

Scénario :        8,0/10

Moyenne :        8,0/10

 

Capitol.

1305071019580001.JPG

05/05/2013

Les petites chroniques (11)

Cauchemar dans la rue


jason aaron,danijel zezelj,r.m. guéra,davide furnò,urban comics,scalped,rez blues,jaxom,sala david,casterman,cauchemar dans la rue,robin cook,luc cromheecke,laurent letzer,glénatjason aaron,danijel zezelj,r.m. guéra,davide furnò,urban comics,scalped,rez blues,jaxom,sala david,casterman,cauchemar dans la rue,robin cook,luc cromheecke,laurent letzer,glénat Sala, David
Sala, David
Sala, David
04/2013
Casterman
Rivages/Casterman/Noir
978-2-203-04641-2
95


D’après un roman de Robin Cook.


Flic parisien, Kléber voit sa vie partir en couille après avoir tué 3 truands.


David Sala fait rarement dans les récits très comiques (Nicolas Eymerich inquisiteur –one of us) mais ici, on va au plus profond de l’abime. Si vous voulez  vous payer une bonne dépression, je vous conseille ce titre . J’ai espéré un moment au moins à une bonne vengeance mais celle ci se  dégonfle aussi  dans des orgies incompréhensibles ou dans des discours défaitistes. Cauchemar, quel titre judicieux !


Ma note : 4/10


Samba.


***********************************************


Scalped Tome 07 : Rez Blues


jason aaron,danijel zezelj,r.m. guéra,davide furnò,urban comics,scalped,rez blues,jaxom,sala david,casterman,cauchemar dans la rue,robin cookjason aaron,danijel zezelj,r.m. guéra,davide furnò,urban comics,scalped,rez blues,jaxom,sala david,casterman,cauchemar dans la rue,robin cookScénario : Jason Aaron
Dessin : Danijel Zezelj, R.M. Guéra, Davide Furnò
DL : 02/2013
Editeur : Urban Comics
ISBN SC : 978-2-365-77190-0
ISBN HC : 978-2-365-77189-4
Pages : 192


jason aaron,danijel zezelj,r.m. guéra,davide furnò,urban comics,scalped,rez blues,jaxom,sala david,casterman,cauchemar dans la rue,robin cookUn tome centré sur l'arrivée du père de Dashiel par un flashback mettant en scène la jeunesse de son père dans l'armée suivi de sa rencontre avec la future mère de Dashiel mis en parallèle avec sa propre histoire, les chiens ne font pas des chats.

De nouvelles alliances se laissent entrevoir par l'entremise d'un homme de main de Red Crow violent et rongé par un secret inavouable.

jason aaron,danijel zezelj,r.m. guéra,davide furnò,urban comics,scalped,rez blues,jaxom,sala david,casterman,cauchemar dans la rue,robin cookEt enfin Dashiel reprends sa vie et est bien déterminé à régler ses comptes.

Un très bon tome comme d'habitude pour l'une des meilleures séries Vertigo de chez DC.

A lire, relire et découvrir. Deux éditions disponibles, couverture dure ou souple.


Note : 08,5/10

JaXoM


***********************************************


TOM CARBONE – Intégrale tome 2



jason aaron,danijel zezelj,r.m. guéra,davide furnò,urban comics,scalped,rez blues,jaxom,sala david,casterman,cauchemar dans la rue,robin cookjason aaron,danijel zezelj,r.m. guéra,davide furnò,urban comics,scalped,rez blues,jaxom,sala david,casterman,cauchemar dans la rue,robin cook,luc cromheecke,laurent letzer,glénat012013,810,410,042013,rivages noir,polar,policier,humour
Letzer, Laurent
Cromheecke, Luc
Cromheecke, Luc
Sortie : 30/01/2013
208 pages
Prix conseillé : 30,00 €
ISBN : 9782723486934
Humour



Mon avis : Cet album reprend les tome 3 et 4 paru chez Dupuis et le tome 5, inédit en langue française. A noter que la couverture du tome 5 orthographie « Tom Carbone » en «Tom Carbon », la dénomination flamande ou néerlandaise du héros. Glenat a « oublié » de rectifier, de traduire en français…Cela fait un peu amateur…L’album est complété par 120 pages de jeux, de couvertures parues pour le journal de Spirou où sévit encore Cromheecke, de caricatures de Tom Carbone réalisées par d’autres auteurs.


Alors maintenant la question à 5 euros ou plus…Qui va oser sortir un tome 6 de Tom Carbone ? Glénat ou Dupuis ? Lewis Trondheim qui trouve Tom Carbone « génial », va pouvoir mouiller sa chemise sur ce coup là ! Moi, j’adore l’humour « non sense » de Tom Carbone et j’en redemande…


Moyenne : 8/10

Capitol.

03/05/2013

JERUSALEM - Portrait de famille.

Couv_188006.jpgPlancheA_188006.jpgDessin : Nick Bertozzi - Scénario: Boaz Yakin

Editions Casterman

Collection écritures

Sortie : 24/04/2013

400 pages

Prix conseillé : 21,00 €

ISBN : 9782203024090

Histoire, Palestine,Israël, Jérusalem.

 

 

Résumé (de l’éditeur): À la fin de la Seconde Guerre mondiale, Israël n’existe pas encore et Jérusalem est administré sous mandat britannique – un mandat qui s’apparente, par bien des aspects, à une occupation pure et simple. C’est en tout cas ainsi que le vivent de nombreux Juifs, qui depuis plusieurs décennies rêvent d’un foyer national qui serait le leur et, pour une partie d’entre eux, militent plus ou moins ouvertement pour l’établissement d’un véritable état en Palestine, avec Jérusalem pour capitale.
C’est la chronique de cet activisme politique que tient Jérusalem, à travers l’évocation au quotidien d’une famille juive de Jérusalem, les Halaby, à partir de 1945. Lente montée de la revendication nationaliste, militantisme de l’ombre et, bientôt, surgissement de la lutte armée… Les membres de la famille se divisent et parfois s’affrontent sur la question du recours à la violence, mais sauront néanmoins faire front lorsqu’il sera question de se retrouver sur l’essentiel : le combat final pour que naisse Israël.

 

 

1305031137240001.JPG

 

Mon avis : Une brique, cet album ! Casterman le sort dans sa collection « écritures » qui est un gage de qualité. Il s’agit en réalité d’une traduction française d’un album américain. Ce n’est pas une histoire de Super héros du style Superman ou Batman mais une production indépendante américaine, une pépite que nous livre Casterman. C’est l’histoire d’une famille Juive et de la fondation de l’Etat d’Israël. A travers l’histoire de cette famille, on découvre une période méconnue de la Palestine entre 1945 et 1948. Mais cette histoire a déjà commencé depuis près de 2000 ans. Le livre, dans un préambule, remet le lecteur dans la réalité historique qui précède le récit. A la lecture de l’album, on se rend compte de l’extrême actualité de l’ouvrage. La situation a un peu changé depuis lors mais rien ne s’est arrangé ! Les problèmes persistent. On se pose la question essentielle de savoir : qui persécute qui ? Qui est l’envahisseur ? Qui est le persécuté ? Qui est l’agresseur ? Qui est l’agressé ? Les destins des Juifs, des Israéliens, des Arabes et des Palestiniens sont étroitement liés avec Jérusalem comme symbole.

1305031139190001.JPG

Je suis ressorti de la lecture de cet album avec des sentiments mélangés et mitigés. Où se trouve la vérité ? Y a-t-il une vérité en Palestine ? Il faut reconnaître aux auteurs qu’ils racontent une histoire sans langue de bois et qu’il n’y a pas uniquement que des gentils Juifs  ou des méchants Juifs. Les phénomènes d’immigration sont des sources de conflits, l’histoire de la Palestine est là pour nous le rappeler et les religions n’arrangent rien, que du contraire, elles radicalisent plutôt le débat. Les derniers événements en Europe et en Syrie sont aussi là pour nous le rappeler !

Ce n’est qu’à la lecture que vous pourrez vous faire votre propre idée sur cet album qui fait réfléchir et qui vous donne l’impression que rien n’est facile, même de comprendre le conflit Israélo-Palestinien. J’ai trouvé  le scénario très intéressant et très instructif. Même s’il s’agit d’un roman, c’est inspiré de faits réels, du vécu.

1305031141120001.JPG

Concernant le dessin, j’ai eu plus de mal avec les personnages dont certains se ressemblent parfois un peu trop à mon goût, même s’il sont de la même famille. D’ailleurs, en début d’album, les auteurs ont fait une sorte d’arbre généalogique qui vient parfois bien à point pour savoir qui est qui dans la famille. Le rythme de la narration est cependant bon et la lecture plaisante pour tout qui s’intéresse un peu au sujet.

Le prix de 21€ n’est pas excessif pour un livre de 400 pages.

J’ai bien aimé cet album même s’il demande un minimum d’attention et un peu d’investissement personnel. Un livre qui fait réfléchir et qui, je crois, rend un peu plus intelligent par rapport à une problématique très compliquée.

Liens vers le site de Casterman: ICI.

 

Graphisme :      7,0/10

Scénario :        8,0/10

Moyenne :        7,5/10

 

Capitol.

1305031142280001.JPG

01/05/2013

ALEXANDRE POMPIDOU - Tome 2: Des faux airs de faussaire.

186603_c.jpg1304271135090001.JPGDessin : Nicolas Witco - Scénario: Jean-Luc Cornette & Jerry Frissen

Editions Le Lombard

Sortie : 26/04/2013

48 pages

Prix conseillé : 12,00 €

ISBN : 9782803632206

Humour

 

 

Résumé (de l’éditeur): Le monde de l'art reconnaîtrait-il enfin Alexandre Pompidou à sa juste mesure ? Malgré l'échec de ses sculptures à base de barbaque et le succès pour le moins balbutiant de ses peintures à la place du Tertre, voilà qu'un grand magazine de la profession veut l'interviewer ! Cette fois, c'est sûr, sa carrière va décoller...

 

 

1304271136110001.JPG

 

Mon avis : Je viens de recevoir le tome 2 d’Alexandre Pompidou. J’avais loupé complètement le tome 1 et je dois bien dire qu’en ouvrant l’album, ce n’était pas l’enthousiasme au niveau du graphisme. Il s’agit d’un dessin typiquement d’humour, une sorte de « rough », pas très fignolé. Mais est-ce vraiment un problème ? Non, car après quelques pages, j’ai été pris par le scénario. C’est le comique de situation, les personnages improbables et atypiques, la caricature d’un certain milieu de l’art qui a fait qu’au fil des pages, j’ai de plus en plus apprécié l’histoire racontée par ce trio d’auteurs. C’est déjanté.

1304271136530001.JPG

 Cela part dans tous les sens et j’ai apprécié certaines répliques du style :

-« Cet appel à l’aide est un très beau concept. J’y vois le questionnement schizophrénique identitaire de l’artiste. »

-« Vos murs seront un écrin nacré dont l’impeccable verticalité bravera les temps nouveaux. Mes toiles en seront les exemplaires catadioptres. »

-« Il faut suivre le plan exact de la cosmogonie afin que cette exhibition devienne un feu d’artifice pigmentaire »

-« Ces œuvres sont après tout des fenêtres ouvertes sur la voie lactée. »

1304271138030001.JPG

Après de telles réflexions de très haute volée, le reproche de l’emploi du caractère « Comic sans MS » pour cette chronique par des « ayatollahs de la composition » me font bien marrer…Il pourront toujours sortir ce genre de sentences dans les cocktails auxquels  ils assisteront. Espérons seulement pour eux que les petits fours seront chauds et que le champagne sera froid…On a les préoccupations qu’on mérite…

Ceci étant dit, la lecture de cet album m’a bien amusé…

 

Graphisme :      6,0/10

Scénario :        8,0/10

Moyenne :        7,0/10

 

Capitol.

1304271139050001.JPG