27/05/2012

LES REINES DE SANG - Aliénor, la légende noire 1/3.

159186_c.jpg159186_pla.jpgDessin : Carlos Gomez - Scénario : Arnaud Delalande & Simona Mogavino

Editions Delcourt

Collection Histoire et histoires

Sortie : 04/04/2012

54 pages

Prix conseillé : 14,30 €

ISBN : 9782756025179

Histoire, Moyen-âge

 

 

 

Résumé (de l’éditeur: 1137. Aliénor, duchesse d'Aquitaine, âgée d'une quinzaine d'années, devient reine de France. Humiliée en public par sa belle-mère, traitée comme une enfant par le conseiller du roi, tenue à l'écart des affaires du royaume, la jeune femme fait le serment de prendre la place qui lui revient. Femme politique, intrigante, amoureuse perfide ou sublime, elle décidera du cours de l'Histoire.

 

 

203346.JPG

 

Mon avis : Les amateurs d’Histoire (avec un grand H) vont se régaler ! Voici une série de trois albums consacrés à Aliénor d’Aquitaine. La bibliographie concernant le sujet est énorme. Le personnage est également hors norme car elle a réussi par ses deux mariages à être successivement reine de France et d’Angleterre. Le caractère très entier de la dame y est pour quelque chose et elle a marqué son époque au fer rouge ! Voilà le décor historique planté. Reste la BD.

202821.JPG

 

Le dessin de Gomez répond à l’attente et sert très bien le scénario. Le découpage est classique. Les personnages sont bien campés et le dessin est précis. Pas de soucis pour distinguer les différents personnages. C’est efficace, le dessin est totalement au service de la narration et quelle narration !

202922.JPG

Le scénario est bien évidemment la pièce centrale, le moteur de cette série. La documentation ne manque pas et les auteurs y ont pioché avec entrain. Mais, il reste une place à une vision romanesque de l’Histoire. Pour y arriver, les scénaristes prennent aussi des libertés avec la réalité historique. On y voit entre autre le personnage de Marcabru, un troubadour qu’Aliénor a emmené dans ses bagages. Le troubadour a été chassé de la cour du Roi car ses poèmes qui magnifiaient Aliénor ne plaisaient pas trop à son mari Louis VII. On ne connaît pas quelles furent la vie et la mort de ce personnage par la suite. Les auteurs lui font jouer dans l’histoire un rôle de comploteur, ivre de vengeance. Je ne vous en dis pas plus mais les mœurs de l’époque sont très bien décrites par le détail.

203239.JPG

Alors qu’au départ j’étais un peu réticent vis-à-vis de l’ouvrage, j’ai rapidement mordu à l’hameçon. Ferré le Capitol ! Obligé de lire la suite maintenant car c’est très bien raconté et passionnant dans le genre. Excellent album historique qui raconte une période peu traitée par la BD!

 

Graphisme :   8/10

Scénario :     8/10

Moyenne :     8/10

 

Capitol.

202737.JPG

24/05/2012

BLACK CROW - Tome 3: L'arbre aux Hollandais.

Couv_148982.jpgPlancheA_148982.jpgDessin & scénario : Jean-Yves Delitte

Editions Glenat

Sortie : 28/03/2012

48 pages

Prix conseillé : 13,90 €

ISBN : 9782723480468

Aventures

  

Résumé (de l’éditeur: Black Crow est un corsaire, car c'est encore le meilleur moyen de rester libre. C'est un métisse, fils d'un blanc et d'une Algonquin assassinés. Il est aussi Samuel Prescott, un homme endeuillé par la mort de la femme qu'il aimait. Black Crow est toujours en Afrique Noire aux côtés de Van Steenvoorde, coincé par le marché qu'ils ont conclu : avec son équipage, il doit l'aider à retrouver un hypothétique trésor, et au bout de la route, le vieux Flamand libérera Jack, le frère de sa bien aimée disparue. Mais entre les manipulations depuis l'Europe et l'exaspération de l'équipage, les chances de réussite s'amenuisent à mesure qu'ils s’enfoncent dans la brousse…

200338.JPG

 

 

Mon avis : Jean-Yves Delitte, le stakhanoviste de la BD a encore frappé…Comment fait-il pour tenir ce rythme effréné ? Et pourtant, on ne peut pas dire que son dessin soit « bâclé ». Loin s’en faut ! De plus, il nous livre des séries passionnantes et bien développées au niveau du scénario, car il pratique les deux disciplines de façon équivalente et avec brio. Je me remémore ses derniers travaux : Belém, Tanatos, U-boot et Black Crow pour ne citer qu’eux…Ce n’est pas rien ! Son penchant pour les « affaires » maritimes et son titre de « peintre officiel de la marine (belge) » en ont fait un dessinateur à part. Son amour de la mer et des bateaux est pour moi un plaisir renouvelé et un gage de qualité et de sérieux. Voilà pour le préambule.

Et alors ce « Black crow », tome 3 ? Black Crow est bien loin de son bateau ! Il s’est lancé à la poursuite de son commanditaire et dans les profondeurs du continent africain.

200517.JPG

On a droit à une réelle aventure à la « Indiana Jones ». Si vous n’avez pas lu le tome précédent, vous allez avoir des problèmes de compréhension! L’un ne va pas sans l’autre ! On en apprend également plus sur la vie antérieure de notre héros, sur son vécu, son histoire personnelle qui l’a façonné avec ses valeurs mais aussi ses rancoeurs, ses failles. Delitte profite donc de cet album pour approfondir le portrait psychologique de Black crow et tirer de cette histoire une morale. La richesse n’est pas toujours là où on le croit et n’est pas toujours ce que l’on croit…

J’ai apprécié aussi la composition des planches où les cases ne sont pas rigides, elles laissent respirer les personnages et les objets qui s’échappent régulièrement du cadre…Une réussite graphique.

Je vous laisse découvrir le final de cet album enlevé. Sans atteindre des sommets, Delitte nous propose cependant une excellente série d’aventure avec un héros décalé mais pas sans valeurs à défendre…

 

Graphisme :   8.0/10

Scénario :     7.5/10

Moyenne :     7.5/10

 

Capitol.

200836.JPG

Écrit par capitolbelgium dans Du haut du CAPITOL. | Commentaires (3) | Tags : capitol, black crow, delitte, glenat, 7.510, aventure, 032012 |  Facebook | |

23/05/2012

JEREMIAH - Tome 31: Le panier de crabes.

Couv_145951.jpgPlancheA_145951.jpgDessin & scénario : Hermann

Editions Dupuis

Sortie : 27/01/2012

48 pages

Prix conseillé : 12,00 €

ISBN : 9782800153766

Aventures

 

Résumé (de l’éditeur: Pour les remercier d'avoir dépanné Verona, la fille de la maison, Jeremiah et Kurdy sont accueillis dans la somptueuse villa d'un riche antiquaire. Piscine, domestiques, c'est un petit paradis. Sans oublier le charme de Verona ! Mais pas question de se laisser engourdir par trop de volupté... car derrière ces apparences fastueuses se niche un danger bien réel.

 

191118.JPG

 

Mon avis : Le 31e tome de Jeremiah est sorti au mois de janvier 2012. C’est à l’occasion d’une séance de dédicace au Malmundarium à Malmedy que j’ai eu la joie de me faire dédicacer cet album par Hermann lui-même. Même s’il était un peu souffrant ce jour là, c’est avec courtoisie que le maître s’est exécuté et qu’il a pu brièvement discourir sur ses projets et sa philosophie du travail. Sous un air un peu bourru et du style « je suis un ancien dessinateur mais j’ai toujours un esprit jeune », Hermann alterne les « one-shot » et les « Jeremiah ».31 tomes, cela fait déjà une somme et pourtant la flamme est toujours là !

191417.JPG

« Je progresse encore dans mon dessin. J’essaye toujours de me perfectionner. Je ne suis jamais complètement satisfait de mon travail. Et si c’était le cas, alors le moment serait venu pour moi d’arrêter de dessiner…Il faut rester humble devant son travail mais j’aime toujours autant dessiner…À propos de la mise en couleur, il est en recherche permanente. Il va encore changer de technique sur ce plan là dans les prochains albums. Il a été déçu par le rendu des couleurs de l’album « une nuit de pleine lune »…Concernant son cadre de travail, il dit détester le fond sonore permanent du style musique de « grand magasin » faite en grande partie de musique anglo-saxonne sans grand relief. « Parfois, cela fait du bien de travailler dans le silence… » Le silence permet aussi parfois de se ressourcer. Il aime bien la musique mais reste très sélectif à ce sujet. Il dit aussi aimer vivre simplement et profiter de la vie, de la nature, de son environnement…

191555.JPG

Pour en revenir à l’album lui-même, j’estime qu’il est plutôt dans la bonne moyenne des Jeremiah. J’avais bien aimé le tome 29, peu apprécié le tome 30. Dans cet album, Hermann met ses personnages dans une situation délicate. Il vont profiter un peu de la vie suite à la rencontre d’une charmante Verona qui ne renâcle pas sur le rapprochement des corps…Mais il y a un règlement de compte auxquels ils vont être mêlé, bien malgré eux…C’est bien amené, c’est bien traité, j’ai apprécié le dessin. Il y a juste au niveau de la morale où ce n’est pas classique. On est loin de la BD franco-belge bien sous tout rapport. Hermann, ces derniers temps, nous donne à lire des scénarios noirs, très noirs où les personnages ne rechignent pas le cas échéant de faire le coup de feu et régler un problème par une issue fatale…Je vous laisse lire cette histoire à la fin peu conventionnelle !

  

Graphisme :   7,5/10

Scénario :     7,5/10

Moyenne :     7,5/10

 

Capitol.

191738.JPG

Écrit par capitolbelgium dans Du haut du CAPITOL. | Commentaires (3) | Tags : capitol, jeremiah, hermann, 7.510, aventure, 012012 |  Facebook | |

16/05/2012

BARON ROUGE - Tome 1: Le bal des mitrailleuses.

Couv_160477.jpgPlancheS_33132.jpgDessin :Carlos Puerta- Scénario : Pierre Veys

Editions Zéphir BD

Sortie : 04/2012

48 pages

Prix conseillé : 14,00 €

ISBN : 9782361180478

Aviation, Histoire

 

Résumé (de l’éditeur: Le Baron Rouge est un tueur né. Elevé dans la tradition militaire, il rêve de passer les ennemis de l'Allemagne au fil de l'épée. L'aviation va lui permettre de réaliser ses ambitions. Le jeune homme va devenir un as et décimer les rangs des aviateurs alliés.  Ses débuts coïncident avec les premiers combats aériens de l'histoire. Ce sont de véritables batailles de dinosaures volants que vont se livrer ces pilotes avides de victoires.
Il n'existe aucune tactique de combat, ni aucune expérience. Aucune règle. Tout est à découvrir à bord de ces engins improbables qui survolent la guerre de 14-18.

 

 

170229.JPG

 

Mon avis : Voici une nouvelle série de Carlos Puerta et Pierre Veys chez Zéphir BD! Nouvelle série, nouvel éditeur (Zéphir BD est spécialisé « aviation »).Sur SambaBD, on a adoré les trois premiers tomes d’Adamson, la série des mêmes auteurs. Que va devenir cette série ? Pas de réponse à ce jour alors que le récit est loin d’être fini…Un peu frustrant…

Reste la nouvelle série. Elle va nous conter la vie  du baron rouge, Manfred Von Richthofen, l’as de l’aviation allemande pendant la première guerre mondiale.

Alors, que penser de cette série ?

170413.JPG

C’est d’abord une mise en bouche. Très court ce premier tome mais on peut déjà entrevoir ce que va être la suite. Le dessin est toujours aussi somptueux dans le plus pur style d’Adamson. C’est presque photographique, comme l’est la qualité du papier employé pour ce volume. Au niveau du scénario, on va apprendre à connaître un héros qui est plus connu pour son palmarès que pour sa psychologie. Et c’est sur ce plan d’approche que cette série va être intéressante. Pourquoi cet homme va-t-il être un as de l’aviation ? Avait-il des prédispositions ? Les auteurs vont nous montrer que son caractère et son éducation sont les éléments fondateurs de sa légende. Pas toujours très reluisant au niveau des qualités humaines… Nous avons droit à un début de portrait sans concessions !

170100.JPG

C’est fort descriptif et avec peu de dialogue. Mais c’est avant tout un roman graphique qui laisse place aux combats aériens. Baron rouge va trouver rapidement son public auprès des amateurs d’aviation et de l’histoire de la première guerre mondiale. Pour ma part, j’ai bien aimé même si, encore une fois, ce fut trop vite lu… 

 

Graphisme :   9,0/10

Scénario :     8,0/10

Moyenne :     8,5/10

 

Capitol.

170519.JPG

Écrit par capitolbelgium dans Du haut du CAPITOL. | Commentaires (13) | Tags : le baron rouge, puerta, veys, zephyr, aviation, guerre, 042012 |  Facebook | |