30/01/2017

Outcast - tome 3 - une petite lueur

outcast, kirkman, azaceta, delcourt, horreur, possession, exorcisme, outcast, kirkman, azaceta, delcourt, horreur, possession, exorcisme, Scénario : Robert Kirkman
Dessin : Paul Azaceta
Éditeur : Delcourt
119 pages
Date de sortie : novembre 2016
Genre : horreur, épouvante

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Kyle Barnes doit pratiquer l’exorcisme le plus émotionnellement intense de sa vie, alors qu’il commence tout juste à maîtriser  ses capacités… et à comprendre ce qui se passe réellement autour de lui… Les pièces du puzzle se mettent petit à petit en place, et des secrets sont révélés. Des secrets qui risquent de tout changer…

 

 

 

outcast,kirkman,azaceta,delcourt,horreur,possession,exorcisme

 

Mon avis

Reprenant les chapitres 13 à 18 de la version US, ce troisième volume est sorti fin 2016 alors que la première saison de la série TV a été diffusée en France en juin 2016.

Robert Kirkman est très habile pour nous mettre les nerfs en pelote. Sa recette ? Partant d'histoires 100 fois rabâchées (les zombies et possédés sont légions en BD et en romans d'épouvante), il fait mine de nous emmener sur des sentiers battus et nous fait subrepticement dévier de la route pour nous embarquer sur des chemins de traverse. Sur ces chemins de travers, il place des personnages d'apparence tout à fait ordinaire dont le caractère tourmenté se révèle petit à petit au fil de l'histoire et surtout, il implique leur famille toute entière dans la trame de son récit. Enfin, les héros de l'histoire n'en sont pas vraiment et leur créateur aime à nous présenter leurs forces et leurs failles. Et c'est avec ces dernières qu'il joue le plus. Il aime malmener ses personnages et les mettre en péril. Et puis bien sûr, Robert Kirkman n'a pas son pareil pour mettre en scène des ambiances dérangeantes et créer un suspense qu'il distille au compte goutte. C'en est même parfois pénible tant la diffusion d'informations se fait avec parcimonie.

 

Sa recette fonctionne à plein régime dans Outcast. L'histoire de possession et d'exorcisme démarre de façon assez traditionnelle et prend une tournure inattendue avec l'apparition de personnages énigmatiques prennant tranquillement de l'ampleur au fil des chapitres. Dans ce tome 3, le ton monte d'un cran. Kyle Barnes prend davantage d'ampleur et d'implication dans les évènements en devant exorciser sa soeur Mégane et les entitées démoniaques se révèlent quelque peu différentes de ce a quoi on pouvait s'attendre. Mais surtout, elles ont l'air de bien connaitre Kyle...

Le récit s'achève sur un cliffhanger redoutable qui nous fait déjà frissonner d'angoisse quant à la suite.

outcast,kirkman,azaceta,delcourt,horreur,possession,exorcisme

Le travail de Paul Azaceta sur le dessin est de la même veine que dans les tomes précédents. Il va à l'essentiel et ne tombe pas dans une surenchère d'effets spéciaux notamment dans les scènes de possession. Son procédé consistant à placer des petites vignettes carrées pour faire un gros plan sur des détails de scènes, permet de faire passer un tas d'informations et d'enrichir la narration.

 

Outcast s'installe tranquillement comme une série référence dans son genre.

 

 

 Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

outcast,kirkman,azaceta,delcourt,horreur,possession,exorcisme

 

outcast,kirkman,azaceta,delcourt,horreur,possession,exorcisme

 

outcast,kirkman,azaceta,delcourt,horreur,possession,exorcisme

 

Les tomes 1 et 2

outcast,kirkman,azaceta,delcourt,horreur,possession,exorcisme,11/2016,8/10outcast,kirkman,azaceta,delcourt,horreur,possession,exorcisme,11/2016,8/10

29/01/2017

Chroniques courtes (122): 40 bonnes résolutions de mec ; Cherche ... le PSG

40 bonnes résolutions de mec,buche,bamboo,zep,tebo,nob,humour40 bonnes résolutions de mec,buche,bamboo,zep,tebo,nob,humourScénario : BUCHE
Dessin : BUCHE
Éditeur : Bamboo 
46 pages
Date de sortie : 30/11/2016
Genre : Humour

 

 

Comme chaque année, en décembre, viennent les bonnes résolutions que nous nous faisons pour l'année à venir. Buche nous propose celles que se font les mecs... et croyez-moi il n'est pas loin de la réalité! Outre les habituelles intentions de faire du sport, arrêter de fumer ou commencer un régime, il nous propose d'autres plus conformes à notre époque comme faire une "digital detox", bricoler à la maison (je me marre trop avec celle-là), s'inscrire au fitness, etc. Chaque page met en scène une de ces résolutions et on rigole souvent, hypocrites que nous sommes car nous sommes tous passés par là, nous les mecs!

en bonus 5 pages d'artistes (et copains) invités: Zep, Tebo, Téhem, Boulet et Nob qui donnent leur version des bonnes résolutions. Enjoy! 

 JR

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

 

*****

 

40 bonnes résolutions de mec,buche,bamboo,zep,tebo,nob,humourConception : Benjamin  Rivière - studio Makma
Dessin : Antoine Kompf
Éditeur : Soleil
32 pages

Genre : Jeunesse, cahier jeu

 

 

 

La licence PSG est exploitée à tout va et après moult aventures entre PSG academy et PSG heroes, Soleil se lance avec le studio Makma dans le "cahier d'activité". Vous connaissez "Ou est Charlie" ? Eh bien là, c'est le même principe sauf qu'il faut trouver les joueurs de l'équipe d'aujourd'hui, mais aussi d'hier. Pas sûr que les jeunes connaissent les Safet Sujic, Georges Weah ou David Ginola. Les connaitre, c'est une chose, pour ça les parents quarantenaires aideront avec une petite pointe de nostalgie leurs progénitures, mais les reconnaitre, s'en est une autre. Le dessin très approximatif des personnages rend l'exercice compliqué non pas pour trouver les personnages, mais plutôt pour les identifier...

A réserver aux footeux, supporteurs du PSG, qui s'amuseront peut-être quelques minutes. Mais si je puis me permettre un conseil pour occuper les juniors, continuez à leur faire chercher Charlie. Ça les occupera plus longtemps !

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

--

 

40 bonnes résolutions de mec,buche,bamboo,zep,tebo,nob,humour

 

40 bonnes résolutions de mec,buche,bamboo,zep,tebo,nob,humour

 

 

25/01/2017

Letter 44 - tome 4 - le temps des sauveurs

letter 44, albuquerque, soule, glénat, comics, science-fiction,10/2016,letter 44, albuquerque, soule, glénat, comics, science-fiction,10/2016,Scénario : Charles Soule
Dessin : Alberto J. Albuquerque
Éditeur : Glénat comics
160 pages
Date de sortie : octobre 2016
Genre : Science-fiction

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Le Major Gabriel Drum est arrivé sur Terre, émergeant de l’astéroïde où il avait été laissé un an auparavant. Il a l’air quelque peu… différent. Bien déterminé à parler avec le président, il ne laissera personne entraver son chemin, et il semble que Blade n’ait d’autre choix que d’écouter ce qu’il a à lui dire. Il est venu lui annoncer la destruction de la Terre, et la possibilité qui lui était offerte de sauver un nombre très limité de vie qu'il devra lui-même choisir.

Pendant ce temps, l’équipage du Clarke, qui ne sait pas que Drum est en vie, doit subir les conséquences pour s’être opposé aux souhaits des Constructeurs. Gomez n’étant plus là, personne n’est à l’abri de la colère des aliens…

 

 

 "Monsieur le Président, ce que j'ai à vous dire est très important .... et terrible."

 

Mon avis

Ce quatrième tome prend un virage un plus SF que dans les précédents bien qu'il y ait toujours les trois arcs narratifs se succédant à vive allure. La dimension politique qui allait crescendo dans les trois premiers volumes, a visiblement atteint son sommet dans le tome 3 avec la guerre mondiale due à la révélation au monde de la présence extraterrestre. La tension politique n'est plus de mise, la guerre est finie et seul l'ancien président trame quelque chose.

Charles Soule réussit néanmoins à garder son lectorat captif en révélant quelques infos sur les intentions des aliens et en chamboulant les certitudes qu'on aurait pu avoir dans les épisodes précédents. Reste l'équipage du Clarke, qui semble de plus en plus livré à lui-même, à moins qu'il ne soit devenu l'instrument des aliens.

Avec un récit un peu moins dynamique qui semble constituer une charnière, cet épisode est un cran en dessous des précédents, même si rebondissements et surprises sont multiples et si l'intrigue ne manque pas d'intérêt.

Le dessinateur Alberto J. Albuquerque assure toujours autant avec un trait rempli de fougue et d'énergie.

Je reste accroc, et tombe à nouveau dans le piège du cliffhanger tendu par Charles Soule !

 

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

letter 44,albuquerque,soule,glénat,comics,science-fiction,6/10,102016

 

letter 44,albuquerque,soule,glénat,comics,science-fiction,6/10,102016

 

letter 44,albuquerque,soule,glénat,comics,science-fiction,6/10,102016

 

 les tomes précédents

letter 44,albuquerque,soule,glénat,comics,science-fiction,6/10,102016letter 44,albuquerque,soule,glénat,comics,science-fiction,6/10,102016letter 44,albuquerque,soule,glénat,comics,science-fiction,6/10,102016

 

24/01/2017

Star Fuckers - tome 1 - la belle et les bêtes

star fuckers, alcante, gihef, teague, kennes éditions, polar, humour, star fuckers, alcante, gihef, teague, kennes éditions, polar, humour, Scénario : Alcante et Gihef
Dessin : Dylan Teague
Éditeur : Kennes Éditions
48 pages
Date de sortie : janvier 2017
Genre :polar, comédie

 

 

 

 

Résumé

 

Maria, jeune et très jolie Mexicaine de 18 ans rêve d'une autre vie et décide de traverser nuitamment le Rio Grande pour faire sa vie aux États-Unis. Les patrouilles de polices ont beau être nombreuses et suréquipées, les stratagèmes pour les mettre en défaut sont malin et la belle Maria va pouvoir entamer son plan de carrière pour accéder à ses rêves.

Mais le chemin qui mène aux étoiles n'est pas vraiment bordé de pétales de roses. La route est sinueuse, semée d'embûches et de malfaisants. Maria débute donc avec les atouts dont elle dispose, son charme hyper sexy, et trouve une place dans une boite de srtrip tease. Elle va découvrir une facette peu reluisante du star système hollywoodien et notamment les travers pervers de la superstar Hugh Gates, et fera la rencontre de Bill, un client fidèle au physique peu avenant mais très correct et surtout très au fait du fonctionnement du showbiz. Forcément : c'est un ancien paparazzi ! Ces deux rencontres seront déterminantes pour l'avenir de Maria.

 

 

 

 "- Tu te souviens de cet agent artistique qui m'avait laissé sa carte ?

- Wong Lau ?... Ce ''connard laqué'' te fait des misères ? ..."

 

Mon avis

 

Avec son titre choc, voilà un album qui dénote dans le catalogue de Kennes Éditions ! Mais malgré sa couverture un peu racoleuse, ne craignez pas d'ouvrir l'album de peur de tomber sur une débauche de fesses et de nichons. Bien sûr, je vous mentirai en vous disant qu'il n'y a pas quelques poitrails et fessiers à l'air libre, mais finalement pas tellement plus que dans tout un tas de BD aux allures plus sages, et au moins là c'est justifié puisque ça s'intègre complètement dans le déroulé du récit.

Le propos ici est très simple, avoué d'entrée de jeu et assumé. Starfuckers se veut être une série délibérément sexy et drôle, oscillant entre thriller et comédie dans l'univers complètement barré du showbiz. S'inspirant des séries TV Nip/Tuck et Californication, les scénaristes Gihef et Alcante nous servent un petit polar à priori sans grande prétention mais des plus sympathiques et lancent avec ce premier album une série qui pourrait bien durer. Les personnages mis en scène sont assez réussis, avec ce chouillat de caricature et d'exagération de leur traits qui les rendent sympathiques ou détestables, ou les deux à la fois ! Bon, pour Maria, c'est sûr que sa plastique aide à la rendre attachante !

star fuckers,alcante,gihef,teague,kennes éditions,polar,comédie, sexy,7/10,01/2017

On ajoute à tout ça une mini galerie de personnages secondaires inattendue et digne des meilleurs seconds rôles du cinéma, des dialogues bien servis avec des répliques qui fusent, un dessin réaliste très soigné au découpage rythmé façon "cinoche", et quelques petits messages en arrière plan sur la vie, la réussite sociale et le show business, et on obtient un début de série vraiment prometteur. D'ailleurs, les auteurs savent où ils vont et prévoient une histoire complète par tome avec comme fil rouge l'ascension de Maria et comme toile de fond de cette comédie sexy une critique à peine cachée du star système et de ses dérives.

Vite la suite ! Il me tarde de voir jusqu'à quel point le titre va prendre son double sens ...

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

star fuckers,alcante,gihef,teague,kennes éditions,polar,comédie, sexy,7/10,01/2017

 

star fuckers,alcante,gihef,teague,kennes éditions,polar,comédie, sexy,7/10,01/2017

 

star fuckers,alcante,gihef,teague,kennes éditions,polar,comédie, sexy,7/10,01/2017

 

Le blog de Dylan Teague