20/04/2016

L'aéropostale, des pilotes de légende - tome 4 - Saint-Exupéry

l'aéropostale,des pilotes de légende,saint-exupéry,bec,dumas,soleil,aviation,histoire,biographie,610,032016l'aéropostale,des pilotes de légende,saint-exupéry,bec,dumas,soleil,aviation,histoire,biographie,610,032016Scénario : Christophe Bec

Dessin : Patrick Dumas

Éditeur : Soleil

52 pages

date de sortie : mars 2016

genre : aviation, histoire

 

 

 

De sa jeunesse jusqu’à l’aube de sa mort, les auteurs livrent ici un portrait insolite d’Antoine de Saint-Exupéry. Ils relatent des évènements connus de tous, comme sa carrière dans l’Aéropostale ou encore son union avec Consuelo de Saint-Exupéry, mais aussi des faits plus secrets : son intérêt pour l’hypnose, l’occultisme ou encore l’accident d’hydravion qui faillit lui coûter la vie.

 

"Je vous préviens, ça va être dur ! Et je suis dur avec tous les pilotes, sans exception ! Mais c'est un service à vous rendre"

 

Poursuivant la belle collection consacrée aux pilotes qui ont fait la légende de l'Aéropostale, ce quatrième opus nous raconte l'histoire d'un personnage plus connu pour sa contribution au patrimoine culturel et littéraire français. Traduits dans le monde entier, Vol de nuit et Le Petit Prince , pour ne citer que les plus connus, ont rendu Antoine de Saint-Exupéry immortel. Pourtant, il s'est d'abord fait remarquer dans l'aviation en tant que pilote chevronné bien que réputé distrait.

Né en 1900, il fut passionné dès son plus jeune âge par l'aviation qui était alors en plein essor. En sortant de l'école, il se rend sur les terrains d'aviations et questionne sans relâche les pilotes. Adolescent, il se payera un baptême de l'air et finira par apprendre à piloter lors de ses premiers pas dans l'armée. Il rejoindra enfin la compagnie Latécoère, célèbre pour ses hydravions qui acheminaient le courrier en Afrique de l'ouest puis en Amérique du Sud. Sous la direction du pionnier de l'aviation de Didier Daurat, il sera formé à la dure en occupant tous les postes au sol avant de prendre les airs.

Christophe Bec raconte en accéléré cette période riche en aventures de la vie de Saint-Ex. Si les évènements se succèdent un peu trop rapidement, l'auteur a la bonne idée de parsemer son récit de quelques faits méconnus comme l'intérêt de Saint-Ex pour l'hypnose et l'occultisme ou encore cet accident d'hydravion qui faillit lui couter la vie et dont on suit l'évolution tout au long de l'album comme un fil d’Ariane.

Patrick Dumas illustre cette histoire de son trait classique et détaillé en remplissant ses planches de cases serrées mais néanmoins très lisibles. Les décors grandioses ne manquent pas pour autant, avec une mention spéciale pour la double page où Saint-Ex tombe en panne en plein désert évoquant avec simplicité et poésie Le Petit Prince.

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

 

19/04/2016

K-Shock

k-shock.jpgk-shock_pl.jpgAuteure : Christelle PECOUT

Éditeur : Glénat

112 pages

date de sortie : mars 2016

genre : chronique sociale, musique

 

 

 

Séoul, de nos jours. Alice, une jeune étudiante française, est venue vivre ici par passion pour la K-Pop - la fameuse musique pop sud-coréenne qui fait fureur sur internet. Un peu désabusée, elle se rend vite compte que ce pays et sa culture ne se livrent pas facilement. Elle fréquente surtout des expatriés, comme elle, ou des anglophones. Mais sa rencontre avec Jae Sun, jeune coréen issu d'un milieu populaire, rappeur amateur et sur le point de devenir le prochain idol d'un groupe de K-Pop, pourrait changer la donne...

 

k-shock,pécout,glénat,musique,k-pop,corée du sud

 

Il parait qu'en matière de high-tech et de cosmétiques la Corée du Sud à 9 ans d'avance sur la vieille Europe. Je veux bien l'admettre, bien que ça me paraisse un peu exagéré, mais toujours est-il qu'en matière de musique je ne suis pas certain de la K-pop marque autant de générations comme le firent certains groupes anglais ...

Bien entendu je n'y entend strictement rien à la K-pop, j'ai trop peur de m'abimer les oreilles, et j'avais même jusqu'à aujourd'hui réussi à échapper au vidéo clip de l’insupportable et entêtant Gangnam style, ce qui, considérant les plus de 2 Milliards de vues sur Youtube constitue un véritable exploit ... Vous admirerez au passage le sens de l'abnégation et les risques que prennent parfois les chroniqueurs de Samba BD !

Mais comme je suis curieux, je laisse mes gouts musicaux de côté et compte bien sur cette BD pour en savoir plus sur cette tendance. Ses codes, ses us et coutumes, son industrie, car oui, s'en est une. Derrière le terme exotique de "Hallyu", se cache un raz de marée culturel composé de série TV, de groupes de variété pop et de produits high-tech hyper connectés, le tout répondant à une imagerie où l'esthétique fait la part belle à la chirurgie plastique, offrant là une cible de choix et très convoitée pour l'industrie cosmétique. Cette vague culturelle se répand en grande partie via le web. Ça va donc très vite. On peut être une star un jour et complètement oublié le lendemain. L'artiste ne compte pas beaucoup aussi. Seuls comptent l'image, le produit et les profits des agences. Car là bas, il n'y a pas de maisons de disques ou de boites de prod comme en Europe ou aux États-Unis, mais des agences qui créent des groupes de toutes pièces.

Attirée comme des papillons de nuit par les lumières du show-biz, la jeunesse plonge sans retenue dans ce phénomène qui balaye toute l'Asie et trouve même un large public en France. Certains s'y brûlent les ailes, d'autres tutoient fébrilement la célébrité pendant que les agences, rompues aux techniques marketing de création de marques et de produits, s'en mettent pleins les poches.

 

k-shock,pécout,glénat,musique,k-pop,corée du sud

Christelle Pécout est franco-Coréenne et nous fait visiter les coulisses de cette industrie. Elle tente de nous en expliquer les rouages en suivant une jeune française expatriée, attirée par le phénomène mais qui a du mal a s'intégrer à cette société où traditions et modernité se côtoient difficilement, et un jeune Coréen musicien amateur dont le talent à été repéré par une des plus importantes agences de K-pop. On vit de l'intérieur et de A à Z la création d'un boys band où l'on verra le cynisme marketing dans toute sa splendeur et les désillusions d'un artiste pris dans le tourbillon du business.

Avec un dessin élégant et épuré, elle nous propose une histoire originale aux personnages attachants permettant de découvrir une société assez complexe qui semble avoir besoin d'un contrepoids aussi énorme que futile à ses pesantes traditions.

Elle nous donne aussi envie d'en savoir plus sur toute l'industrie musicale Coréenne puisqu'à travers son personnage principal rebelle dans l'âme, elle nous dit à demi mots que la scène hip-hop, électro et pop-rock est très active et qu'il y a vraiment autre chose à écouter que la K-pop.

Ouf ! Me voilà rassuré ! Parce que moi, en matière de pop, je suis beaucoup plus Brit que K.

 

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

 et comme il en faut pour tous les goûts :

 

         K-Pop                             VS             Brit Pop

 

  

 

 

 

 

 

18/04/2016

Les poilus - tome 1 - frisent le burn out

les poilus, bouzard, fluide glacial, humour, guerre, 14-18, 6.5/10, 02/2016les poilus, bouzard, fluide glacial, humour, guerre, 14-18, 6.5/10, 02/2016Auteur : Bouzard

Éditeur : Fluide Glacial

48 pages

date de sortie : février 2016

genre : humour

 

 

 

 

Début août 1914, c'est la mobilisation générale et la plupart des hommes du village de Pierre Fardin ont hâte de botter les fesses des fridolins. Seul Pierre semble lucide sur les évènements qui se préparent et ne trépigne pas d'impatience d'aller au feu. Il ira finalement comme tout le monde, pour creuser les tranchées, tirer sur les boches, obéir aux ordres absurdes, vivre les pieds dans la merde, et écrire de temps en temps à sa chérie, Suzanne. Il sera, comme tous ses compagnons d'infortune témoin et acteur de cette vie délirante qui s'est organisée dans ces conduits boueux durant 4 années et où l'impensable est possible.

 

"- qu'est-ce que c'est que ça ?!!!

- c'est un Mexicain mon lieutenant !

- Mais je vois bien que c'est un Mexicain !!! Mais qu'est-ce que fout un Mexicain dans nos tranchées ?!!!

- Bah on sait pas trop ... Les Frisés l'ont ramené en même temps que nos cinq gars ... ils ont dû croire qu'il était à nous ... "

 

Bouzard commémore le centenaire de Verdun à sa manière, par le petit bout de la lorgnette. En une dizaine d'histoires courtes aux dialogues croustillants à souhait, il raconte avec un humour déconcertant le quotidien ordinaire des soldats embarqués dans la boucherie de 14-18. L'humour caricatural n'est ni moqueur ni irrévérencieux, il est parfois grinçant parce qu'il évoque des situations émouvantes, parfois cynique, parfois absurde, souvent simpliste, mais toujours drôle et touchant comme cette lettre maladroitement terminée par les collègues d'un soldat tué en l'écrivant.

On ne rit jamais aux éclats, mais on rit souvent à tous ces bons gags quels qu'ils soient. On rit avec respect pour les poilus qui eux n'ont sûrement pas rigolé tous les jours, à l'instar de Pierre Fardin dont les lettres qu'il écrit à Suzanne servent de fil rouge à l'album et nous empêchent définitivement de nous éloigner de cette affreuse réalité que fut la guerre de 14-18.

Voilà donc une pochade originale qui invite avec beaucoup d'humour au Souvenir en apportant malgré tout sa petite dose d'émotion.

 

les poilus,bouzard,fluide glacial,humour,guerre,14-18,6.510,022016

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

 

 

11/04/2016

Deepwater prison - Tome 3 - Évasion

deepwater prison, bec, raffaele, soleil production, anticipation, prison, fantastique, trhriller, 7/10, 02/2016deepwater prison, bec, raffaele, soleil production, anticipation, prison, fantastique, trhriller, 7/10, 02/2016Scénario : Christophe Bec
Dessin : Stefano Raffaele
Éditeur : Soleil
48 pages
Sortie : février 2016
Genre : thriller, anticipation

 


 

Stewart et ses compagnons d'évasion mettent à exécution leur plan pour s'échapper de cette énorme boite de conserve échouée à 900 mètres de profondeur. La clé de la porte de sortie, c'est Elaine Rosenberg, la représentante du gouvernement chargée d'enquêter sur le naufrage de la plateforme pétrolière. Alors qu'ils la prennent en otage, celle-ci n'oppose aucune résistance et semble prête à collaborer avec les fugitifs. Elle a découvert que la Prométheus Oil et le directeur de la prison faussaient les résultats de son enquête pour préserver leurs intérêts.

 

"Je vois autour de moi une dizaine d'objets qui vous paraissent anodins mais avec lesquels je pourrai vous tuer en une fraction de seconde !"

 

Dans un final oppressant et glauque à souhait, Christophe Bec conclut cette aventure abyssale de belle manière mais sans grande surprise. L'explosion de la cocotte minute pressentie dans le tome 2 n'a pas vraiment lieu, bien que l'exécution du plan d'évasion soit soumis à quelques situations des plus sordides et non dénuée d'action et de rebondissements. La narration tourne essentiellement autour de l'évasion et les manœuvres mises en place pour contrer la représentante du gouvernement ne sont pas suffisamment développées. Il y a pourtant matière à faire quelque chose d'explosif avec ce mélange de cynisme exacerbé des toutes puissantes compagnies pétrolières et la déshumanisation sordide et sans morale qui règne dans les prisons laissées en quasi auto gérance. Bref, j'aurais aimé voir un télescopage plus franc entre les deux intrigues développées depuis le début.

On s'interroge aussi dans ce tome 3 sur l'utilité d'avoir introduit un pseudo suspense autour des monstres marins présents dans le premier tome. Leur présence ne sert pas vraiment le scénario si ce n'est à mettre un obstacle supplémentaire dans le plan d'évasion, et comme faire valoir pour la cause écologiste.

Graphiquement, cet album est dans la lignée des deux précédents et le talent de Stefano Raffaele n'est plus à démontrer. Le style hyper réaliste donne des planches assez froides, ce qui colle parfaitement à ce récit, auquel le découpage et les cadrages serrés donnent tout le rythme et le mouvement qu'il faut.

Si ce troisième tome déçoit un peu, les trois albums forment un ensemble cohérent pour un bon thriller d'anticipation oppressant, violent, angoissant, comme sait si bien les faire Christophe Bec. A déconseiller toutefois aux claustrophobes !

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun