20/12/2017

Alto plano - tome 1 - Colombie

alto plano, corbeyran, postec, brahy, delcourt, saga, café, alto plano, corbeyran, postec, brahy, delcourt, saga, café, Scénario : Corbeyran ; Vanessa Postec
Dessin : Luc Brahy
Éditeur : Delcourt
48 pages
Date de sortie :  novembre 2017
Genre : thriller

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Albane Laroche est engagée par la société Ethic Café avec mission de réaliser de nouveaux assemblages pour une clientèle exigeante. Tout se passe idéalement jusqu’à ce dîner avec un contremaître colombien trop entreprenant… De son côté, son patron renie ses engagements pour le commerce équitable en manipulant en secret la bourse dans le but d’obtenir de meilleurs prix de ses fournisseurs.

 

 

Mon avis

Avant d'être engagée par Ethic Café, Albane travaille dans l'industrie du parfum. Elle est ce qu'on appelle un "Nez". Surdouée, elle est chargée de créer des assemblages de fragrances pour créer des parfums. Problème, elle s’ennuie ferme dans cette boite où l'innovation et l'audace créative ne sont pas de mise. Elle s'éloigne donc des confortables et rassurantes effluves et va mettre à profit ses talents pour créer d'autres assemblages. La belle Albane qui en avait marre du ronron et rêvait d'un peu plus de risque va être servie en mettant son nez dans les secrets du café et de son marché aux enjeux économiques et sociétaux insoupçonnés.

Bienvenue dans l'univers (impitoyable) du café. Ce précieux breuvage que l'on savoure au chaud dans son canapé après un bon déjeuner ou que l'on expédie vite fait sur le zinc avant de prendre son train aura désormais une autre saveur si vous lisez cette série.

alto plano,corbeyran,postec,brahy,delcourt,saga,café

Corbeyran nous invite non seulement dans les arcanes du marché du café, mais aussi dans celles du commerce équitable. Dans le meilleur des mondes, le commerce devrait toujours être équitable, la base étant qu'une transaction devrait satisfaire et convenir à toutes les parties. Mais ça c'est dans le meilleur des mondes... la nature humaine étant ce qu'elle est, il y a toujours des petits malins qui en veulent plus que les autres, et tant pis pour les autres ! Bref, je ne vais pas vous faire un cours d'économie mondiale, mais le commerce équitable est né de ce constat il y a plusieurs années, le principe étant d'acheter les produits à un prix juste, permettant aux producteurs de vivre décemment du fruit de leur travail. C'est une belle idée, même si on a un peu l'impression de réinventer la roue, mais, la nature humaine étant ce qu'elle est, la malhonnêteté peut s'immiscer aussi dans le monde du commerce équitable.

alto plano,corbeyran,postec,brahy,delcourt,saga,café

C'est le sujet de cette série sans grande surprise et même parsemée de quelques clichés, mais très bien écrite par Corbeyran, qui n'en est pas à son coup d'essai en la matière. Il reprend à peu près la même recette que sur ces séries Château Bordeaux, Bodegas ou Cognac. Et ça fonctionne, on se prend au jeu, on se mêle à l'action, on a envie de taper sur les méchants et de filer un coup de main à la belle Albane ! Ce premier tome est une mise en bouche qui place les personnages et l'intrigue. Le rythme s'accélère au fil de l'intrigue, qui s'annonce des plus trépidante dans les deux prochains tomes.

Luc Brahy nous sert un dessin réaliste de facture classique, mais, comme le scénario, rudement efficace. Sans être d'une extravagance folle, les paysages urbains ou naturels nous embarquent à tous les coups.

Une bonne BD de divertissement, avec un bon premier tome qui fait le job, à savoir nous donner envie de lire la suite.

So, What Else ?

 

Loubrun

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

alto plano,corbeyran,postec,brahy,delcourt,saga,café

 

alto plano,corbeyran,postec,brahy,delcourt,saga,café

 

alto plano,corbeyran,postec,brahy,delcourt,saga,café

19/12/2017

L'esprit de Lewis - acte 1

l'esprit de lewis, santini, richerand, hubert, soleil, métamorphose, fantastique, fantasmagorique, fantôme, revenant, 10/2017,08/10l'esprit de lewis, santini, richerand, hubert, soleil, métamorphose, fantastique, fantasmagorique, fantôme, revenant, 10/2017,08/10Scénario : Bertrand Santini
Dessin : Lionel Richerand
Éditeur : Soleil - Métamorphose
72 pages
Date de sortie :  octobre 2017
Genre : fantastique, fantasmagorie

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Lewis Pharamond est un jeune écrivain en plein deuil. Bouleversé par la mort récente de sa mère, il traverse l’Angleterre pour s’installer à Childwickbury, le

 manoir de son enfance où il espère pouvoir écrire son premier roman d’inspiration gothique.
Mais hanté par le chagrin, il n’arrive pas à écrire une ligne...

Bientôt, des phénomènes étranges se produisent... et une nuit, la responsable de ces événements apparaît. Elle se nomme Sarah, fantôme d’une Française à la beauté remarquable. Au fil des jours, Lewis et Sarah apprennent à se connaître, et en échange d’une promesse d’amour éternel, le fantôme offre au jeune homme le don de l’écriture.

Un acte qui ne sera pas sans conséquences pour Lewis...

 

 "Tous les beaux souvenirs qui hantent cette maison... ne vont-ils pas aggraver votre peine ?"

 

Mon avis

Quand les thèmes de l'inspiration littéraire et de la muse rencontrent celui du spiritisme dans une Angleterre Victorienne, cela donne une œuvre forte et chargée d'émotions, aux relents à la fois gothiques et romantiques très marqués. Le décorum est planté d'entrée avec un de ces manoirs Britanniques digne des plus belles histoires de fantômes et qui se pose en personnage à part entière. Un manoir sombre, immense, isolé du monde, pas totalement abandonné mais presque, rempli d'animaux empaillés et de vieux livres à reliures de cuir, aux murs recouverts de tableaux de portraits de famille.... Tout ceci associé à la solitude, c'est pile poil l'ambiance que recherche le jeune Lewis pour trouver l'inspiration. Il la trouvera finalement en la présence du fantôme d'une belle jeune femme dont il sera vite épris. S'ensuit alors une drôle de relation où l'écrivain en herbe tente d'identifier la nature de ce fantôme. Est-ce un revenant, un ectoplasme, une apparition, une âme en peine ou un poltergeist ?

l'esprit de lewis,santini,richerand,hubert,soleil,métamorphose,fantastique,fantasmagorique,fantôme,revenant,102017,0810

Bien que le décorum soit froid et peu avenant, on suit cette enquête avec amusement et un attachement grandissant aux personnages pourtant empreints d'un romantisme bien morbide. Mais cette légèreté va tourner court dans le dernier tiers du livre. Le ton change, et l'on voit brusquement basculer l'histoire dans le drame. Les nombreuses questions soulevées dans ce premier acte trouveront alors leur réponse dans une deuxième partie à venir où l'intensité dramatique, voire horrifique, s'annonce d'ores et déjà des plus captivante.

Le scénario très fluide animé par des dialogues exquis est parfaitement servi par un dessin flamboyant et une mise en couleur très subtile. Lionel Richerand voit son trait magnifié par la mise en couleur d'Hubert. Ils réussissent à eux deux à créer les ambiances parfaites entre froideur du décorum et impression de chaleur dans la relation entre les personnages.

Voilà une belle surprise pour cette fin d'année, qui vient enrichir la très belle collection Métamorphose des éditions Soleil.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

l'esprit de lewis,santini,richerand,hubert,soleil,métamorphose,fantastique,fantasmagorique,fantôme,revenant,102017,0810

 

l'esprit de lewis,santini,richerand,hubert,soleil,métamorphose,fantastique,fantasmagorique,fantôme,revenant,102017,0810

 

l'esprit de lewis,santini,richerand,hubert,soleil,métamorphose,fantastique,fantasmagorique,fantôme,revenant,102017,0810

 

Du même dessinateur

l'esprit de lewis,santini,richerand,hubert,soleil,métamorphose,fantastique,fantasmagorique,fantôme,revenant,102017,0810

Buck Danny - Les oiseaux noirs tome 2/2

buck danny, le bras, buendia, zumbiehl, dupuis, bergèse, charlier, aviation, espionnage, u2, blackbirds, urss, guerre froide,10/2017, 6/10buck danny, le bras, buendia, zumbiehl, dupuis, bergèse, charlier, aviation, espionnage, u2, blackbirds, urss, guerre froide,10/2017, 6/10Scénario : Frédéric Zumbiehl ; Patrice Buendia
Dessin : André Le Bras
Éditeur : Dupuis
48 pages
Date de sortie :  octobre 2017
Genre : aventure, aviation

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Suite à l'échec de la première mission de Buck, Tumb et Sonny, racontée dans le tome précédent, l'état-major décide d'en lancer une deuxième, avec cette fois, Tumbler aux commandes d'un Blackbird spécialement équipé. Sauf que les Soviétiques ont été prévenus et abattent l'appareil de Tumb. Pour Buck et ses amis, c'est un coup de tonnerre. D'autant plus qu'ils reçoivent une information ahurissante : les Russes ont un système de combat spatial dorénavant parfaitement opérationnel et s'apprêtent à détruire tous les satellites militaires américains. Buck imagine alors un plan d'une audace incroyable, basé sur le jeu d'échecs, afin de contrer la menace soviétique...

 

Mon avis

Dans la famille Buck Danny je voudrais le "one shot". Ou le "hors série" (sur le site de Dupuis c'est classé en hors-série et sur la 4ème couv c'est répertorié en Série One-shot...). Bref, après la série "Classic" démarrée en 2014 avec des aventures inédites se déroulant dans des contextes historiques marquant comme la seconde guerre mondiale, la guerre de Corée ou la guerre froide, Dupuis lance cette nouvelle franchise nommée "One-shot". C'est un peu l'occasion qui fait le larron, puisque Dupuis profite des 70 ans de la série pour faire ce coup éditorial. Car c'en est un.

En effet, voici un album sorti d'outre tombe puisqu'il s'agit d'un scénario écrit en 1988 par Jean-Michel Charlier et inachevé. Les oiseaux noirs devait être le 45ème album de la série, mais Charlier n'a eu le temps d'écrire que la première partie du premier tome. Dupuis a voulu célébrer les 70 ans du pilote en proposant une suite à cette histoire se déroulant en pleine guerre froide où l'on voit les trois compères aux commandes des célèbres avions espions U2 et Blackbird.

C'est Patrice Buendia (scénariste sur Tanguy et Laverdure Classic) et Frédéric Zumbiehl (scénariste sur Buck Danny et Buck Danny Classic) qui ont eu la responsabilité d'imaginer cette suite, avec André Le Bras au dessin pour le tome 2.

Il n'y a pas grand chose à dire sur cette histoire très classique et parfaitement dans le moule de la série mère, si ce n'est que c'est du solide au niveau scénario et au niveau graphique, même si les puristes préfèreront sans doute le trait plus dynamique de Bergèse qui avait commencé à l'époque le tome 1 et l'a terminé pour sa sortie au début de cette année.

C'est une bonne BD d'aventure sans surprise, faite "à la façon de" pour coller au style de Charlier, qui devrait séduire les amateurs.

 

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

buck danny, le bras, buendia, zumbiehl, dupuis, bergèse, charlier, aviation, espionnage, u2, blackbirds, urss, guerre froide,10/2017, 6/10

 

buck danny, le bras, buendia, zumbiehl, dupuis, bergèse, charlier, aviation, espionnage, u2, blackbirds, urss, guerre froide,10/2017, 6/10

 

buck danny, le bras, buendia, zumbiehl, dupuis, bergèse, charlier, aviation, espionnage, u2, blackbirds, urss, guerre froide,10/2017, 6/10

 

17/12/2017

Les tribulations de Belmondo

les tribulations de Belmondo, belmondo, chanoinat, borot, glénat, cinéma, illustration, caricature, 11/2017, 8/10les tribulations de Belmondo, belmondo, chanoinat, borot, glénat, cinéma, illustration, caricature, 11/2017, 8/10Textes : Philippe Chanoinat
Dessin : Jean-Marc Borot
Éditeur : Glénat
64 pages
Date de sortie :  novembre 2017
Genre : illustration, caricatures

 

 

 

Mon avis

Je le dis sans vergogne et sans retenue, Belmondo est le plus grand acteur français. Ok, je suis fan et un inconditionnel de Bébel, même si je n'ai pas vu tous ses films notamment ceux de la période Nouvelle vague. Promis, je comblerai cette lacune.

A la fois icône de la nouvelle vague et du cinéma populaire, ou plutôt de divertissement, il a tourné avec les plus grands réalisateurs (Alain Resnais à Louis Malle, en passant par Georges Lautner, Claude Chabrol ou Jean-Luc Godard....) laissant pour la postérité une oeuvre cinématographique hallucinante dans laquelle il est toujours aussi plaisant de se plonger.

Préfacé par Jean-Paul Belmondo lui-même, cet ouvrage rédigé par Philippe Chanoinat et illustré par Jean-Marc Borot est un bel hommage rendu à ce grand comédien et un joli cadeau pour les fans. Les textes de Chanoinat sont magnifiques de simplicité et de franc-parler. Pas de langue de bois ni de flatteries mielleuses et tant pis si cela risque d'en vexer plus d'un ! Le cinéma français actuel en prend pour son grade dans des formules sans concessions, qui sentent parfois un peu, il faut bien l'avouer, la nostalgie. J'adore ce ton franc du collier qui donne l'impression de participer à une vraie discussion de cinéphiles. Et au passage on y apprend quelques petites anecdotes sympas.

En couleur ou en noir et blanc, les caricatures de Borot sont superbes et évidemment très expressives. Les plus cinéphiles reconnaitront au premier coup d’œil le film dont il est question avant même d'en voir vu le titre sur la page de gauche.

30 films mis en avant et en valeur par un adorateur de cet immense acteur, qui réussi à nous donner envie de tous les voir et revoir.

Loubrun

 

En bonus, voici un petit échantillon du franc-parler de Chanoinat :

"c'est dire si, une fois de plus, ces inutiles ont perdu l'occasion de la mettre en veilleuse" ;

"Je n'aime pas les films de Godard en général, car je les trouve ennuyeux et nombrilistes" ;

"Certains imbéciles sans grande imagination ont vu dans cette histoire une apologie de l'alcool et de son cortège de dérapages" ;

" ... et ce n'est pas ce qui sort aujourd'hui sur les écrans qui va me faire changer d'avis." ;

"à une lointaine époque, à chaque fois que le laborieux Henri Chapier dézinguait un film, je me précipitais pour le voir ...".

 

 

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les tribulations de Belmondo, belmondo, chanoinat, borot, glénat, cinéma, illustration, caricature, 11/2017, 8/10