26/11/2015

Pinocchio

pinocchio,collodi,almanza,soleil,conte,illustration,102015,710pinocchio,collodi,almanza,soleil,conte,illustration,102015,710Auteur : Collodi

Illustrations : Jérémie Almanza

Éditeur : Soleil

216 pages

date de sortie : octobre 2015

 

 

 

Comment d'un simple morceau de bois dont le destin était de devenir un bête pied de table, Carlo Collodi fit un des contes fantastique les plus connu au monde ? Écrit à la fin du XIXème siècle, Pinocchio est un monument de la littérature Italienne et est parait-il le deuxième livre le plus vendu en Italie après La Divine Comédie de Dante.

 
Traduit en 240 langues, Pinocchio est mondialement connu et doit aussi certainement sa renommée aux multiples adaptations au théâtre, bande dessinée et cinéma. La plus célèbre reste sans doute celle de Walt Disney dont la puissance graphique animée de l’œuvre marque à chaque fois des générations. Pourtant, les versions de Disney prennent beaucoup de liberté avec les œuvres originales. Ainsi nous découvrons ici les très nombreux déboires du pantin de bois au nez qui s'allonge. Véhiculant des valeurs universelles et intemporelles comme la famille, l'éducation, le travail et l'amour du métier, Pinocchio aura laissé son empreinte dans le langage commun envers les enfants : "tu mens ; je vois ton nez qui s'allonge !" ou " si tu ne travailles pas à l'école, tu auras deux grandes oreilles d'âne..."

 

pinocchio,collodi,almanza,soleil,conte,illustration,102015,710


Jérémie Almanza nous propose ici non pas une version BD du conte, mais une version illustrée reflétant sa propre interprétation du texte original. Cette édition inédite traduite en 1985 et revue en 2002 nous plonge dans l'univers fantastique de Collodi. Qu'ils soient immergés dans le texte ou en pleine page, les dessins de Jérémie Almanza font écho au texte de Collodi sans l'édulcorer. L'univers cartoonesque et léger côtoie des décors et des ambiances parfois assez sombres.


J'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette vieille histoire même si j'avoue avoir eu un peu de difficulté avec le style des illustrations, bien que celles-ci collent plutôt bien au texte de Collodi. Les personnages volontairement disproportionnés et les ambiances aux allures inquiétantes sont à mille lieues de l'imagerie à laquelle Disney nous a habitués, mais sont peut-être plus proches de l'univers imaginé par Collodi.


Ce Pinocchio est un très beau livre pour tout public et trouvera sa place aussi bien dans la bibliothèque des enfants que dans celle des parents.

 

pinocchio,collodi,almanza,soleil,conte,illustration,102015,710

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

20/11/2015

Les chasseurs d'écume - tome 5 - 1934, la crâne de la plage

chasseurs d'écume,fino,debois,glénat,saga,bretagne,pèche,sardine,810,102015chasseurs d'écume,fino,debois,glénat,saga,bretagne,pèche,sardine,810,102015Scénario :  François Debois

Dessin : Serge Fino

Éditeur : Glénat

48 pages

date de sortie : octobre 2015

genre : saga familiale, fresque sociale

 

 

Présentation de l'éditeur

1934. Fanch Gloaguen et Gwendal, le fils de Deux-Yeux-d’or, sont deux amis inséparables, habitués à faire les 400 coups. Lors d’une sortie scolaire, ils découvrent, enfoui dans la terre, un crâne humain. Il n’en faut pas plus pour nourrir l’imagination des deux garçons : ce crâne ne peut appartenir qu’à un pirate avec, dans les environs, un fabuleux trésor à découvrir ! Pendant ce temps, Jos Gloaguen, devenu l’un des principaux pêcheurs de sardines de Douarnenez, décide de moderniser sa chaloupe en l’équipant d’un moteur. Une décision qui ne fait pas l’unanimité puisqu’on a coutume de dire que le bruit des machines fait fuir les poissons. Sans compter que Jos, prenant de plus en plus d’importance au port, nourrit une jalousie croissante...



Fort du succès du premier cycle de cette belle chronique sociale racontant la vie des pêcheurs de sardine de Douarnenez, François Debois et Serge Fino continuent l'aventure dans un nouveau cycle prévu en 4 tomes.

 

L'histoire démarre en 1934, 14 ans après les évènements du tome 4 racontant la révolte sociale des conserveries. Les combats sociaux ont semble-t-il porté leurs fruits et une forme de stabilité, pour ne pas dire routine, s'est installée dans la communauté des pêcheurs. Les protagonistes ont pris de la bouteille et leurs enfants font une entrée remarquable dans cette fresque. Jos Gloaguen garde son tempérament de leader visionnaire et sent qu'il est temps de moderniser les méthodes de pêche en motorisant son bateau.

La trame du second cycle est ainsi posée, où l'on sent les prémices d'une bataille opposant les partisans de la modernité menés par Jos, vers une pêche moins pénible et plus rentable, et ceux moins téméraires préférant s'en tenir aux méthodes plus traditionnelles. On sent aussi que Jos prend de l'envergure au sein de la communauté ce qui lui vaudra certainement quelques déboires.

Avec l'entrée en scène des rejetons des marins pêcheurs découvrant un crâne humain sur la plage, ce deuxième cycle prend une tournure plus romanesque que le premier et pose également les bases d'une nouvelle trame historique faisant ressurgir un passé peu glorieux du petit port de pêche.

 

Beau démarrage donc pour ce nouveau cycle, et belle suite pleine de surprises pour cette grande saga Bretonne toujours aussi magnifiquement illustrée par Serge Fino.

 

a08-3e78906.gif

 

 

Loubrun

 

 

 

11/11/2015

Je veux une Harley - tome 4 - Harleyluia !

je veux une harley,margerin,cuadrado,dargaud,moto,harley davidson,humour,710,112015je veux une harley,margerin,cuadrado,dargaud,moto,harley davidson,humour,710,112015Scénario : Marc Cuadrado

Dessin : Frank Margerin

Éditeur :  Dargaud

48 pages

date de sortie : 6 novembre 2015

genre : humour

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Marc, Tanie, Alain et Mylène décident de partir en Provence, chez Jean-Mi, frère aîné de Marc et maître praticien en thérapies alternatives. Mais pendant le voyage, les contrariétés s'enchaînent, Alain décide même de troquer sa Harley pour un side-car ! Et la cohabitation s'annonce difficile...


 

"libérer ses émotions permet de retrouver la paix intérieure"

 

Leur virée aux States à laissé des traces sur la bande de Bikers. Ils ont atteint le nirvana en roulant sur la route 66 et rien ne semble pouvoir égaler cette expérience. Ils roulent moins souvent ensemble, alors chacun tente de nouvelles expériences. Tandis qu' Alain s'offre une nouvelle bécane qui en surprendra plus d'un - le side-car Ural de confection Russe - Marc cherche un club de vrais bikers sympa avec qui rouler. Les deux seront surpris par leur nouvelle expérience, mais pas autant que le road trip mystique provençal chez Jean-Mi le frère de Marc proposé par Tanie. La petite réunion familiale se fera sous les auspices de la spiritualité car Jean-Mi est un adepte de la "libération émotionnelle" et de "l'hypnose ericksonnienne" ... Le médecin des âmes autoproclamé tentera de recharger les batteries de chacun, mais certains préfèreront des méthodes plus conventionnelles pour ressentir les énergies : virées en bécane et levé de coude !

 

"Si ça se desserre c'est que ça vibre ....

et si ça vibre, c'est que ça roule !"

je veux une harley,margerin,cuadrado,dargaud,moto,harley davidson,humour,710,112015

Quatrième album réussit de cette série de motards qui n'est pas réservée qu'aux motards. Les situations des couples sont tout aussi drôles que les gags ciblés motards. Chacun en prend pour son grade dans un esprit bon enfant. Le dessin rond et chaleureux de Margerin est toujours aussi plaisant et n'a pas pris une ride. On passe un vrai bon moment de détente, à lire cette BD !

 

je veux une harley,margerin,cuadrado,dargaud,moto,harley davidson,humour,710,112015

A lire sans modération avec quelques bonnes mousses en accompagnement pour vous aider à bien pencher dans les virages. Parce qu'attention ! Le side-car, il a beau avoir trois roues, il est quand même bien casse gueule et faut savoir pencher du bon côté et au bon moment !

 

je veux une harley,margerin,cuadrado,dargaud,moto,harley davidson,humour,710,112015

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

 

PS : s'il y a des amateurs qui peuvent m'expliquer cette énigme qu'est le Side-car, je suis preneur ! Pour ma part, je vois dans cette machine bizarre tous les inconvénients de la moto et de la voiture réunis !! Comme en deux roues on prend la flotte en pleine poire, et comme en voiture on se traine dans les bouchons avec tous les caisseux ! Un mystère, vous dis-je !

03/11/2015

NiourK - tome 3 - Alpha

niourk,vatine,wul,science fiction,écologie,clonage,910,092015niourk,vatine,wul,science fiction,écologie,clonage,910,092015Auteur : Olivier Vatine

Éditeur : Ankama

56 pages

date de sortie : septembre 2015

genre : science-fiction

 

 

 

présentation de l'éditeur

Seul survivant de sa tribu décimée par les radiations, l’enfant noir a enfin atteint Niourk, la ville des dieux. Mais le territoire promis s’avère truffé de pièges et peuplé de créatures de métal que le jeune chasseur combat ou fuit sans savoir qu’elles représentent son unique chance de survie : irradié jusqu’à la moindre de ses cellules, l’enfant ignore qu’il ne lui reste qu’un ou deux jours à vivre.
À moins… À moins que les trois naufragés de Mars dont la navette s’est échouée au milieu des ruines ne parviennent à le capturer… À moins qu’éveillée par les crises de lucidité qui s’intensifient n’émerge une nouvelle conscience, brillante, redoutable… surhumaine.

 

 

niourk,vatine,wul,science fiction,écologie,clonage,910,092015

 

Rappelons brièvement les faits. Au XXVième siècle, la Terre est quasiment inhabitée. Seules subsistent tant bien que mal quelques tribus primitives au milieu de paysages secs et arides et aux abords de villes en ruines, qui leur semblent être un domaine inaccessible, celui des dieux. D'autres êtres vivants sont présents sur la planète. Des créatures monstrueuses sorties des océans et porteuses d'une radioactivité mortelle. C'est dans ce contexte qu'évolue l'enfant noir, paria d'une tribu primitive, au destin messianique.

 

Ce troisième tome clôture de façon magistrale l'adaptation BD par Olivier Vatine du deuxième roman de Stéfan Wul. Ce dernier tome prend une tout autre dimension et magnifie le récit de Wul. D'un récit post-apocalyptique on passe à une histoire de science fiction intelligente prenant appui sur un fond philosophique. C'est le propre des bons récits de SF, et en particulier ceux de Stéfan Wul. Bien au-delà de la simple fable écologique, Niourk pose les questions – toujours d'actualité – sur les options que veut bien prendre l'humanité pour son avenir. En 1957, dans ce petit roman de science-fiction, Stéfan Wul se posait des questions qui ont leur place dans les débats de société d'aujourd'hui. Il y parle de déchets radioactifs, de technologie robotique hyper intrusive, de recherche génétique, de clonage, de religion, de sociétés autocratiques .... autant de thèmes qui n'ont pas pris une ride.

 

Enfin, pour revenir à la BD, on découvre dans Alpha, l'aboutissement du voyage de l'enfant noir et les révélations sur la fin du monde terrien, sur l'origine des poulpes géants, sur l'origine des survivants humains, sur l'histoire de la tribu .... En 56 pages, ce volume est très riche en révélations et rebondissements, jusqu'au final en forme de morale que l'auteur nous fournit de manière assez onirique.

 

Côté dessin, j'avais déjà tout dit sur ma chronique du tome 1. Vatine est au sommet de son art et ses planches sont d'une beauté absolue. Sobriété et efficacité ! Il réussit à faire passer une certaine émotion dans son dessin et sa mise en scène suscite une force tranquille évidente qui se dégage de chacune de ses planches. Tout est beau, même les villes en ruine.

 

Vraiment, NiourK est un incontournable de la SF !

 

a09-3e78912.gif

 

 

Loubrun