20/05/2015

Surcouf - tome 3 - le roi des corsaires

surcouf,roi des corsaires,delalande,erick surcouf,michel,glénat,histoire,marine,pirates,corsaires,st malo,royal navy,bataille navale,052015,710surcouf,roi des corsaires,delalande,erick surcouf,michel,glénat,histoire,marine,pirates,corsaires,st malo,royal navy,bataille navale,052015,710Scénario : Erick Surcouf et Arnaud Delalande

Dessin : Guy Michel

Éditeur : Glénat

48 pages

date de sortie : 29 avril 2015

genre : histoire, aventure

 

 

Résumé (éditeur)

Jonas Wigg, l’espion anglais à l’origine chargé de tuer Surcouf, fait à présent partie de l’équipage du célèbre corsaire malouin. Grisé par le goût de l’aventure, il a décidé de se joindre aux campagnes de ces hommes fiers et nobles qui fendent la mer au mépris du danger, n’hésitant pas à affronter des frégates parfois dix fois plus armées que les leurs. Il se révèle même une recrue de choix contre ses propres compatriotes...

surcouf,roi des corsaires,delalande,erick surcouf,michel,glénat,histoire,marine,pirates,corsaires,st malo,royal navy,bataille navale,052015,710



L'aventure continue de plus belle et Erick Surcouf, le descendant du plus célèbre des Corsaires, nous emmène au cœur d'une bataille navale des plus farouches. Fin tacticien, aventurier hors pair et n'ayant peur de rien, Robert Surcouf n'hésite pas à affronter des bâtiments trois fois plus gros que le sien et surtout bien plus armés. Il affichera même à son tableau de chasse la fierté de la Royal Navy : le Kent, fleuron de la flotte Anglaise. Faisant trembler et rager l'amirauté anglaise, ses nombreuses victoires commencent à agacer également l'amirauté française qui cherche à s'octroyer la totalité du butin et à supprimer la part revenant de droit au corsaire et à son équipage.

Ce troisième tome racontant la vie de Robert Surcouf est placé sous le signe de l'aventure et nous vaut de majestueuses scènes de combat naval. La partie romancée de cette histoire est bien menée et donne du souffle et de l'épaisseur au récit. De vrai/faux journaliste dans le tome 1, à vrai/faux espion dans le tome 2, Jonas Wiggs, qui se trouve être le narrateur, devient ici un vrai traitre en intégrant les rangs de Surcouf. En mettant en place cette intrigue, les auteurs évitent habilement le piège de la biographie trop documentée et rébarbative.

Dans un graphisme très (trop?) chargé, Guy Michel nous propose des planches grandioses où la marine à voile est mise à l'honneur. C'est dynamique, réaliste et ça fleur bon les embruns. Aussi, on pardonnera volontiers  les petites imperfections dont souffre parfois le dessin tant les scènes de mer sont majestueuses.

 

Mené tambour battant, ce troisième volume se termine dans les salons d'un certain consul d'origine Corse qui s'intéresse de près à ce jeune capitaine intrépide, et laisse planer le mystère quant au final de cette histoire. Dénouement attendu dans le quatrième et ultime tome de la série.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

Lire la chronique du tome 1

Lire la chronique du tome 2

 

 

surcouf,roi des corsaires,delalande,erick surcouf,michel,glénat,histoire,marine,pirates,corsaires,st malo,royal navy,bataille navale,052015,710

 

18/05/2015

Le gouffre de Padirac Tome 2 - l'invention d'une visite extraordinaire

gouffre de padirac,bidot,rollin,glénat,histoire,documentaire,spéléologie,exposition universelle,610,052015gouffre de padirac,bidot,rollin,glénat,histoire,documentaire,spéléologie,exposition universelle,610,052015Scénario : Laurent Bidot

Dessin : Lucien Rollin

Éditeur : Glénat

48 pages

date de sortie : avril 2015

genre : documentaire, histoire

 

"Nous devons trouver le moyen de faire venir ce public des villes jusqu'à Padirac"

 

Le gouffre de Padirac qui accueille 400.000 visiteurs par an est le réseau souterrain le plus connu d'Europe. Mission accomplie pour Edouard-Alfred Martel, le découvreur de cette merveille, qui voulait montrer sa découverte au plus grand nombre. S'inspirant de l'éclairage électrique des tunnels du métro parisien, il mettra a profit les inventions du début du Xxe siècle mises en avant lors de l'exposition universelle de Paris, pour rendre accessible le gouffre aux visiteurs. Il y aura même une réplique du gouffre à l'exposition universelle, pour donner un aperçu et attirer le chaland.

Animé des ambitions les plus folles, il en rêvera la nuit, se voyant mener la visite à bord d'engins volants, dignes d'un roman de Jules Verne.

40 ans plus tard, à la veille de la seconde guerre mondiale, les aménagements sont modernisés donnant lieu à l'inauguration du "Nouveau Padirac". Initiés par William Beamish, le fils de l’un des associés fondateurs de la Société du Puits de Padirac, ces travaux ouvriront le gouffre au tourisme de masse ainsi qu'à la spéléologie.

 

Après nous avoir raconté l'an dernier l'histoire de la découverte du gouffre, Laurent Bidot et Lucien Rollin poursuivent l'aventure en nous racontant par le détail l'histoire des aménagements de celui-ci. Comme le premier tome, c'est toujours aussi bien documenté et pointilleux.

Le choix des auteurs de faire un documentaire rigoureux fait que l'histoire manque un peu d'envergure et de souffle épique. On ressent assez peu la formidable aventure qu'ont dû mener Martel et Beamish pour arriver à la hauteur de leurs ambitions. Ceci étant, on ne s'ennuie pas une seconde et l'on refermera l'album en ayant la satisfaction d'avoir appris des choses.

 

Le dessin réaliste de Lucien Rollin est toujours d'aussi belle facture et les couleurs douces de Jean-Jacques Chagnaud l'enrichissent magnifiquement. La magie opère, et le lecteur se retrouve facilement plongé dans le siècle passé.

Confirmant dans ce deuxième volume la bonne tenue du premier tome, ce documentaire se terminera dans un ultime volume à paraitre l'an prochain.

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

 

lire la chronique du Tome 1

15/05/2015

Le château, une année dans les coulisses de l'Elysée

une année dans les coulisses de l'elysée,sapin,dargaud,documentaire,politique,françois hollande,france,elysée,président,présidence,pouvoir,coulisses,052015,810une année dans les coulisses de l'elysée,sapin,dargaud,documentaire,politique,françois hollande,france,elysée,président,présidence,pouvoir,coulisses,052015,810Auteur : Mathieu Sapin

Éditeur : Dargaud

144 pages

date de sortie : 7 mai 2015

genre : documentaire, humour, politique

 

 

 

Découvrez les coulisses de l’Élysée en vous faisant petite souris, comme l'a fait Mathieu Sapin pendant un an. Un reportage exceptionnel, réalisé de l'intérieur, sur le fonctionnement de l'Élysée et la vie mouvementée de son célèbre occupant.

 

 

"- il est en train de remonter...

- hein ? Dans les sondages ?

- non les champs Elysées."

 

 

Le créateur de Supermurgeman avait, en 2011 et 2012, suivi au plus près la campagne présidentielle de François Hollande pour en faire un reportage dessiné. Ce style de BD est une de ses marques de fabrique, puisqu'il avait déjà réalisé plusieurs reportages : Feuille de chou, sur le tournage du film Gainsbourg, une vie héroïque, et Journal d'un journal, dévoilant les coulisses de la rédaction du quotidien Libération.

Cet auteur prolifique a une quarantaine de livres à son actif et ne craint pas d'investir d'autres contrées que celles de la bande dessinée, comme le cinéma.

En juillet 2013, soit un peu plus d'an après l'élection de François Hollande, Mathieu Sapin rencontre le Président pour lui soumettre son nouveau projet : un reportage sur les coulisses de l'Elysée, place centrale du pouvoir en France. Le but n'est pas de décrypter ou d'analyser la politique de manière partisane, mais plutôt de se faire petite souris et de croquer la vie trépidante de cet endroit si particulier, d'en comprendre les rouages et de voir l'influence du lieu sur ses occupants, et notamment sur son occupant principal.

 

 "mais tu sais c'est un lieu. Quel que soit le bonhomme que tu mets en place ici, au bout de trois mois il est déconnecté"

 

Le Président accepte, Mathieu aura carte blanche et verra tout (sauf le bunker, faut pas déconner quand même !) de ce qui se passe dans les coulisses du pouvoir. Pendant un an, il vivra de l'intérieur tous les évènements politiques et sera un observateur hyper privilégié de la vertigineuse chute de popularité du président français.

 une année dans les coulisses de l'elysée,sapin,dargaud,documentaire,politique,françois hollande,france,elysée,président,présidence,pouvoir,coulisses,052015,810

"parler quand on est impopulaire, c'est comme marcher dans les sables mouvants. Plus on s'agite, plus on s'enfonce" - Jacques Pilhan

 

Se baladant dans tous les services, discutant avec tout le monde y compris avec les conseillers les plus proches du président, Sapin à le loisir de relever et d'illustrer les commentaires des uns et des autres. C'est souvent drôle, étonnant et instructif.

Au milieu des mille et une petites choses révélées du quotidien du "château" (c'est comme ça  que les gens qui y travaillent nomment le palais) les cuisines qui ne sont pas aux normes, le téléphone bleu des chefs cuisiniers, le nom donné au bunker de l’Élysée, les changements de déco à chaque nouveau locataire, on y apprend des choses étonnantes et surprenantes entre autres lors des immersions avec les journalistes durant les déplacements officiels ou les conférences de presse et les très attendues séances "off", visiblement une spécificité française. Ce sont lors de ces séances, hors caméras et hors micros, que les journalistes obtiennent les vraies informations, sans fioritures et sans langue de bois. Désormais, quand vous entendrez un journaliste dire "selon l'entourage du président ... " vous saurez maintenant d’où vient l'info !

On découvre aussi les réceptions réglées au millimètre par un protocole lourd et rigoureux, héritage de l’Étiquette qui règlementait la vie des monarques français et de leur cour.

 

 

une année dans les coulisses de l'elysée,sapin,dargaud,documentaire,politique,françois hollande,france,elysée,président,présidence,pouvoir,coulisses,052015,810

 

 

Des journées du patrimoine avec la venue de Stéphane Bern qui attire tous les regards des visiteurs d'un jour, à la visite officielle de la Reine d'Angleterre qui a nécessité 6 mois de préparation, en passant par l'affaire Trierweiler, l'affaire Cahuzac, l'affaire Léonarda, la démission d'Aquilino Morelle, le débarquement de Ayrault et l'arrivée de Valls, Mathieu Sapin vit au rythme de l'Élysée et de la politique qui fait vivre et anime cette maison. Les démissions, les départs, les arrivées, les cérémonies, les conseils, les drames, les déplacements, les visites d’États, les vœux .... il est toujours là ou il faut et, avec un regard faussement candide, tout passe dans son carnet de croquis. Il se met en scène et joue le rôle du naïf sympathique à qui l'on se confie sans crainte. Ça marche, et le procédé dynamise le document permettant au lecteur de se positionner vraiment en observateur plutôt qu'en analyste, ou critique. Les diverses annotations et pensées de l'auteur/observateur sont souvent drôles et permettent d'avoir du recul par rapport à tous les évènements.

 

 une année dans les coulisses de l'elysée,sapin,dargaud,documentaire,politique,françois hollande,france,elysée,président,présidence,pouvoir,coulisses,052015,810

Le livre se termine sur un chapitre consacré aux attentats de janvier 2015. Encore une fois au bon endroit et au bon moment, Mathieu Sapin à réussi à se faufiler dans les coursives de l’Élysée et pour assister à la rencontre entre François Hollande et les différents représentants des cultes, le soir de l'attentat de Charlie Hebdo. Quelques jours plus tard, il se retrouve au milieu des chefs d'États venus du monde entier pour participer à la marche du 11 janvier. J'imagine qu'il s'est alors senti toute petite souris quand le Président lui a demandé « Mathieu, vous connaissiez les dessinateurs de Charlie Hebdo ? Les dessinateurs qui... ? »

 

Que l'on aime ou pas ce président importe peu, ce documentaire est à la fois drôle, touchant, instructif, parfois énervant à cause de certaines révélations, et marque de manière originale la mi-parcours de ce Président "normal".

 

 " les bonnes idées passent par tellement de filtres différents qu'à l'arrivée ça ressemble à de l'eau claire. Ou de la bouillasse" – un conseiller

 

a08-3e78906.gif

 

 

 

Loubrun

 

 

une année dans les coulisses de l'elysée,sapin,dargaud,documentaire,politique,françois hollande,france,elysée,président,présidence,pouvoir,coulisses,052015,810

 

 

11/05/2015

Mobutu dans l'espace

mobutu dans l'espace,ducoudray,vaccaro,futuropolis,histoire,afrique,conquête spatiale,fusée,052015,810mobutu dans l'espace,ducoudray,vaccaro,futuropolis,histoire,afrique,conquête spatiale,fusée,052015,810Scénario : Aurélien Ducoudray

Dessin : Eddy Vaccaro

Éditeur : Futuropolis

112 pages

date de sortie : mai 2015

genre : Histoire

 

 

Résumé (éditeur)

1978. Un jeune ingénieur débarque à l’aéroport de Léopoldville ; Tout juste sorti de son miteux cabinet de recherche spatiale à Munich, il est envoyé au Zaïre pour organiser la construction du chantier pharaonique de fusées commandées par le président Mobutu.

 

mobutu dans l'espace,ducoudray,vaccaro,futuropolis,histoire,afrique,conquête spatiale,fusée,052015,810

 

Mobutu dans l'espace n'est pas une œuvre de science fiction racontant l'histoire d'un dictateur mégalomane ayant des ambitions de conquêtes interstellaires. Non, beaucoup plus simplement, cet album d'Aurélien Ducoudray raconte une histoire vraie sans doute méconnue du plus grand nombre.

L'histoire de la conquête spatiale est tellement marquée par la rivalité entre les USA et l' URSS des années 50 et 60, puis par le programme Européen d'Ariane que le reste passe complètement inaperçu.

 

Aurélien Ducoudray lève donc le voile sur le programme spatial initié par le président dictateur Mobutu dans les années 70. L'histoire se passe en 1978 lorsque arrive au Zaïre Manfred, un ingénieur Allemand de l'OTRAG, un centre de recherche spatial qui veut concurrencer la Nasa et Ariane. Sa mission est de superviser la construction des premières fusées africaines.

Racontée sur le ton de l'anecdote cette histoire romancée basée sur des faits rigoureusement authentiques, prend parfois des allures de fable ou de farce. On a peine à croire au succès de ce programme et les premières pages donnent le ton. L'ingénieur aura du mal à faire son trou et devra composer avec les coutumes locales comme ce questionnaire à l'aéroport sur sa religion et ses idées politiques ainsi que son adhésion obligatoire au MPR - le parti de Mobutu -, les bakchich, une tentative d'enlèvement, et les méthodes de travail qui doivent composer entre tradition et modernité, puissance financière et système D.

Mobutu voulait faire du Zaïre la plus grande nation d’Afrique et il imaginait bien son pays participer activement au concert mondial des Nations. On le sait, il a finalement ruiné son pays.

 

mobutu dans l'espace,ducoudray,vaccaro,futuropolis,histoire,afrique,conquête spatiale,fusée,052015,810

Le sujet de cet album est intrigant, et notre orgueil occidental nous étouffant, nous avons peine a imaginer un pays africain se lançant dans un tel programme. Il n'y a pourtant aucune raison pour que l’Afrique ne soit pas capable de jouer dans l'espace, sauf si l'Europe, les États-Unis, la Russie et la Chine veulent les en empêcher ... mais là, c'est une autre histoire.

 

Du coup, on ne sait plus trop comment prendre cet album. Doit-on en rire, car il est indéniablement drôle par les situations exposées et par certains dialogues, ou doit-on pleurer de voir un tel gâchis orchestré pour la grandeur non pas d'un pays mais d'un seul homme. Certainement un peu des deux : du rire pendant la lecture suivie d'un sentiment amer sur cette Afrique abimée par l'occident d'une part et par ses propres dictateurs d'autre part.

On peut aussi prendre le parti de la moquerie, mais ça serait oublier que toutes les plus grandes prouesses technologiques ont pour point de départ des idées un peu folles, surréalistes, loufoques et ont démarrées de bric et de broc.

 

mobutu dans l'espace,ducoudray,vaccaro,futuropolis,histoire,afrique,conquête spatiale,fusée,052015,810

Le dessin d'Eddy Vaccaro n'est pas sans rappeler celui de Tirabosco dans Kongo. Avec un trait épais et charbonneux il réussit a créer des ambiances précises et détaillées, rendant le dessin très vivant. J'aime beaucoup ce style crayonné qui parait un peu brouillon mais qui est en réalité assez pointu et très fouillé.

 

Mobutu dans l'espace est une bande dessinée atypique, drôle et amère qui mérite le détour

 

a07-3e78901.gif

 

 

 

Loubrun