06/01/2015

Va'a - Une saison aux Tuamotu

va'a,une saison aux tuamotu,flao,troub's,futuropolis,voyage,polynésie,pacifique,traditions,pirogue,voile,îles,610,112014va'a,une saison aux tuamotu,flao,troub's,futuropolis,voyage,polynésie,pacifique,traditions,pirogue,voile,îles,610,112014Scénario et dessin : Benjamin Flao, Troub's

Éditeur : Futuropolis

160 pages

date de sortie : novembre 2014

 

genre : carnet de voyage

 

 

"on ne nait plus et on ne meurt plus sur cette île"

 

Cet album aux parfums exotiques est le fruit d'une histoire de copains. Flao et Troubs suivent au printemps 2014 une mission scientifique dans les iles Tuomatu en Polynésie Française, pour relancer la fabrication des Va'a Motu, les embarcations traditionnelles de Polynésie. Faute de moyens financiers suffisants, la mission prendra rapidement l'eau. Les deux copains ne renoncent pas et décident de rester sur place et de fabriquer eux-mêmes une pirogue à voile en suivant le modèle ancestral. Partant de rien et vivant au rythme de la nature, leur projet les poussent à la rencontre des habitants de l'atoll évoquant le passé et l'avenir de ce petit bout de terre posé au milieu du pacifique, dont l'histoire à été profondément chamboulée dans les années 60 par l'argent du nucléaire.

 

va'a,une saison aux tuamotu,flao,troub's,futuropolis,voyage,polynésie,pacifique,traditions,pirogue,voile,îles,610,112014

 

Écrit et dessiné à quatre mains, cet album nous emmène très loin de chez nous et nous plonge dans une torpeur équatoriale qui semble avoir eu raison des deux dessinateurs voyageurs. Cette mission qui s'annonçait des plus intéressantes se transforme en vacances entre potes ou la nonchalance semble être de rigueur. Plutôt qu'un carnet de voyage, nous avons là un journal de vacances dans lequel finalement nous n'apprenons pas grand que nous ne sachions déjà. Comme partout ailleurs, les jeunes générations quittent leur village pour aller étudier, et n'y reviennent pas. Comme partout ailleurs le progrès technique à eu raison des traditions ancestrales. L'arrivée du moteur à essence en 1965 a tout changé. Symbole du monde moderne, il a fait entrer de plain pied les atolls polynésiens dans une autre dimension. Le prix a payer pour une vie moins pénible, en a été l'oubli des traditions, de leur transmission et l'effacement progressif des racines. Ici plus qu'ailleurs, l'argent du nucléaire a pervertit l'âme des habitants qui - selon leurs dires – ne manquaient de rien pour vivre. Enfin, comme souvent dans les beaux endroits de la planète, le tourisme de masse est autant salvateur que destructeur.

 

Tout cela est raconté de manière un peu désinvolte au gré des rencontres que font les auteurs en quête de matériaux pour construire leur bateau. Ils y arriveront quasiment, d'ailleurs. Non pas à faire une pirogue traditionnelle, mais à force de récupérations, ils réussiront à naviguer sur les eaux transparentes du lagon. C'est ce qui vaudra d'ailleurs le plus beau dessin de l'album sur une double page. A la vue de cette double page, on regrette que tout l'album ne soit pas du même acabit.

 

va'a,une saison aux tuamotu,flao,troub's,futuropolis,voyage,polynésie,pacifique,traditions,pirogue,voile,îles,610,112014

 

Le dessin à quatre mains donne un résultat trop hétérogène voire hétéroclite où de superbes planches en côtoient d'autres aux traits grossiers ou juste esquissés. Graphiquement, cet album est bancal, comme un Va'a Motu – cette pirogue à voile à un balancier – qui serait mal conçu.

 

va'a,une saison aux tuamotu,flao,troub's,futuropolis,voyage,polynésie,pacifique,traditions,pirogue,voile,îles,610,112014

 

 

Si je me suis volontiers laissé porté par le rythme dépaysant du soleil et des vents tropicaux qui émanent de cet album, et si j'ai été séduit par la narration touffue et jamais ennuyeuse, je reste déçu par cette lecture qui laisse un gout d'inachevé et qui donne l'impression de n'avoir qu'effleuré le sujet.

 

Au final, on ne peut que souhaiter que le projet initial aboutisse et force les habitants à renouer avec leurs traditions pour empêcher qu'elles ne sombrent les abîmes du Pacifique.

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

va'a,une saison aux tuamotu,flao,troub's,futuropolis,voyage,polynésie,pacifique,traditions,pirogue,voile,îles,610,112014

 

31/12/2014

Down Under - tome 3 - Terra Nullius

down under,terra nullius,poussières de rêve,l'homme de kenzie s river,sergeef,pezzi,chagnaud,glénat,australie,outback,bush,aborigènes,western,road moviedown under,terra nullius,poussières de rêve,l'homme de kenzie s river,sergeef,pezzi,chagnaud,glénat,australie,outback,bush,aborigènes,western,road movieScénario :  Nathalie Sergeef

Dessin : Fabio Pezzi

Éditeur : Glénat

48 pages

date de sortie : novembre 2014

genre : western, saga, road movie, aventure

 

 

 

Tome 1 - l'homme de Kenzie's river

Tome 2 : poussières de rêve

parution : juin 2012

parution : août 2013

down under,terra nullius,poussières de rêve,l'homme de kenzie s river,sergeef,pezzi,chagnaud,glénat,australie,outback,bush,aborigènes,western,road movie down under,terra nullius,poussières de rêve,l'homme de kenzie s river,sergeef,pezzi,chagnaud,glénat,australie,outback,bush,aborigènes,western,road movie

 

 

 

 

A la fin du XIXe siècle, Ian McFarlane rejoint la propriété familiale qu'il avait quitteé 7 ans plus tôt. Il est accompagné de Allambee, son ami aborigène et de Lonan O'Farrell 'un jeune orphelin irlandais tout juste débarqué sur le continent, et qui fuit un père adoptif violent. Arrivé à destination, il découvre que son père est mort, que son frère Kyle à disparu et que sa famille s'est faite dépossédée de ses terres par la famille Barnes. Après avoir confié le jeune orphelin à une tribu aborigène, les deux compagnons d'infortune partent à la recherche de Kyle. (tome 1 – l'homme de Kenzie's River).

 

 

Les frères McFarlane et Allambee se retrouvent dans une petite ville minière tandis que  Elisabeth Barnes a lancé ses sbires à leur trousses pour leur régler définitivement leur compte. Charles Daniels, un des exploitants de la mine leur confit une mission : retrouver la trace d'un géologue français porté disparu. C'est à dos de dromadaires qu'ils entament leur périple dans le terrible outback. Pendant ce temps, le jeune Lonan grandit auprès des aborigènes et s'initie à leur culture.(tome 2 – poussières de rêve)



Ian et Kyle McFarlane ont finit par mettre la main sur le géologue, ou du moins ce qu'il en reste. Mais surtout, il ont compris ce que convoitait le géologue et Charles Daniels : un filon de diamant qui se situe au cœur d’un lieu sacré pour les aborigènes. Pas question de révéler ce site aux prospecteurs sous peine de le voir détruit à tout jamais. Pendant ce temps là, Elisabeth Barnes qui poursuit ses sombres desseins, se voit remettre fermement à sa place par son mari, de retour d'Angleterre. Le jeune Lonan, lui, semble suivre les rêves aborigènes. (tome 3 – terra nullius)

 

down under,terra nullius,poussières de rêve,l'homme de kenzie s river,sergeef,pezzi,chagnaud,glénat,australie,outback,bush,aborigènes,western,road movie

Remplacez les indiens par les aborigènes, les déserts de l'Arizona ou les montagnes du Colorado par le Bush et l'Outback, et vous obtenez un western Australien. Avec Down Under, Nathalie Sergeef a créé une mini saga familiale à mi chemin entre le road-movie et le western.

 

Tous les ingrédients d'une histoire palpitante sont réunis : des personnages hauts en couleur, de l'exotisme et du dépaysement, des contrées sauvages et immenses sur un fond historique et social poignant. La sauce prend bien sur le premier tome mais malheureusement elle se dilue légèrement à partir de la moitié du deuxième tome. Les différents fronts narratifs qui sont lancés ne se rejoignent pas et le fil rouge de l'histoire s'effiloche dans le troisième tome. L'histoire se perd dans les rêves aborigènes au détriment de l'intrigue entre les Barnes et les McFarlane. Cette intrigue qui sert de support pour décrire la situation entre les colons et les aborigènes en cette fin de XIXe siècle à du mal à tenir la route et finit par s'essouffler. Dommage, car le côté instructif du scénario est passionnant et bien documenté. Mais, le message se perd et tout devient un peu confus.

down under,terra nullius,poussières de rêve,l'homme de kenzie s river,sergeef,pezzi,chagnaud,glénat,australie,outback,bush,aborigènes,western,road movie



Alors que le scénario perd en intensité au fil des albums, le dessin gagne en majesté. Les planches dessinées par Fabio Pezzi et mises en couleurs par Jean Jacques Chagnaud (un cador en la matière) sont sublimes et répondent parfaitement aux codes du genre. Les paysages australiens et la culture des aborigènes sont ici superbement mis en valeur nous plongeant dans des paysages époustouflants.



Down Under reste une bonne série divertissante et instructive qui mérite le détour et dans laquelle il fait bon s'évader.



Ma note pour les 3 tomes

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

 

 

 

 

 

 

26/12/2014

Garage de Paris

garage de paris,dugomier,bazile,glénat,plein gaz,voiture,automobile,4cv,2cv,dyna z,coccinelle,203,r8 gordini,traction avant,jeep,aronde,alpine a110garage de paris,dugomier,bazile,glénat,plein gaz,voiture,automobile,4cv,2cv,dyna z,coccinelle,203,r8 gordini,traction avant,jeep,aronde,alpine a110Scénario : Dugomier

Dessin : Bruno Bazile

Éditeur : Glénat (plein gaz)

48 pages

date de sortie : novembre 2014

 

 

 

 Une petite madeleine à l'huile de vidange

 

Deux auteurs de BD déboulent au garage de Paris, dans un bled en Charente. Ils ont rendez-vous avec Marcel, un vieux mécano qui est un véritable livre d'histoire de l'automobile. Le fond de son atelier est rempli de ces vielles bagnoles dont le nom fait office de madeleine de Proust pour bon nombre des plus de 50 ans. Chaque voiture a son histoire, la grande, mais aussi des petites. Marcel en connait un rayon et livre aux deux compères ce qu'il étaient venus chercher : des histoires sur des vieilles caisses.

 

garage de paris,dugomier,bazile,glénat,plein gaz,voiture,automobile,4cv,2cv,dyna z,coccinelle,203,r8 gordini,traction avant,jeep,aronde,alpine a110

De la 4cv à l'Alpine A110 en passant par la Panhard Dina Z, la Peugeot 203, la 2 cv, la traction avant, la fameuse "Cox" et même la Jeep Willis (qui servit de véhicule pour les tours de France juste après guerre) chaque véhicule est associé à une image qui à marqué les consciences. Ainsi la Traction, bijou d'innovation pour l'époque, est devenu la voiture des bandits (le fameux gang des tractions) mais aussi la voiture de la libération en 44. La "deuch" qui fait œuvre de sociologie selon sa couleur : beige pour les mères de famille, grise pour les papis, verte ou rouge pour les jeunes cool ...

Tout cela est raconté sur un ton ludique et didactique (mais pas trop) et invite le lecteur à un petit voyage dans le temps des plus sympathiques.

 

 

garage de paris,dugomier,bazile,glénat,plein gaz,voiture,automobile,4cv,2cv,dyna z,coccinelle,203,r8 gordini,traction avant,jeep,aronde,alpine a110

 

Dans un style semi réaliste, le dessin de Bruno Bazile est correct et précis concernant les véhicules représentés. je trouve en revanche l'encrage un peu épais et grossier, ce qui nuit à la lisibilité des planches.

Les histoires sont un peu courtes pour que les férus d'automobiles anciennes apprennent grand chose, mais ces historiettes permettront aux plus jeunes de découvrir les premières voitures de leurs parents ou grands parents.



a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

La SIMCA Aronde P60

 

garage de paris,dugomier,bazile,glénat,plein gaz,voiture,automobile,4cv,2cv,dyna z,coccinelle,203,r8 gordini,traction avant,jeep,aronde,alpine a110

 

La Renault 8 Gordini

 

garage de paris,dugomier,bazile,glénat,plein gaz,voiture,automobile,4cv,2cv,dyna z,coccinelle,203,r8 gordini,traction avant,jeep,aronde,alpine a110

 

L' Alpine A110

 

garage de paris,dugomier,bazile,glénat,plein gaz,voiture,automobile,4cv,2cv,dyna z,coccinelle,203,r8 gordini,traction avant,jeep,aronde,alpine a110

 

 

 

19/12/2014

Love in vain

love in vain, mezzo, dupont,glénat,noir et blanc, robert johnson,blues, biopic, biographie,états-unis,années 30, musique,092014,08/10love in vain, mezzo, dupont,glénat,noir et blanc, robert johnson,blues, biopic, biographie,états-unis,années 30, musique,092014,08/10Scénario : J.M. Dupont

Dessin : Mezzo

Editeur : Glénat

72 pages (format à l'italienne)

date de sortie : septembre 2014

Genre : biographie

 

 Black'n Blues

 

Quel est le point commun entre Robert Jonhson, Brian Jones, Alan Wilson, Jimi Hendrix, Janis Joplin, Jim Morrison, Kurt Cobain, Amy Winehouse ? Ils sont tous membre du même club, le tristement célèbre "club des 27" regroupant tous ces artistes influents du rock, morts à 27 ans. Si Robert Johnson est peut être le moins connu du grand public, il est certainement celui qui a le plus influencé la scène blues et rock du XXème siècle. Des Rolling Stones aux White Stripes en passant par Hendrix, Clapton, Dylan ou Led Zeppelin, le génie de Johnson à marqué des générations de musiciens. Pourtant, il ne laisse de sa très courte carrière - 2 ans seulement - que 29 morceaux, 2 photos et ... 3 tombes ! Voilà comment se forge une légende du rock : du talent, du mystère, une existence sulfureuse pour les ingrédients principaux, assaisonnés d'un coup de pouce du destin, ou du diable.

 

 

 "Musique du diable peut-être, mais quoi de mieux pour apaiser les âmes en peine"

 

 

De ce dernier point, Robert Johnson, se targuait d'avoir tiré ses dons en vendant son âme à Belzébuth. La pratique était courante dans le sud des États-Unis des années 30 où, être pauvre et noir – triste euphémisme – ne facilitait pas la vie. Se vanter d'avoir pactisé avec le diable était un moyen pour les bluesmen qui sillonnaient les routes d'effrayer leurs agresseurs. Il n'empêche, le mystère et la débauche n'ont cessé d'accompagner la vie de Robert Johnson. Ses deux années de carrière sont jalonnées de conquêtes féminines et de torrents d'alcool. Sa vie s'achèvera au croisement de ces deux routes en 1938. Il à 27 ans, et meurt vraisemblablement empoisonné par un mari jaloux. A moins que la cause du décès ne soit tout autre ...

 

love in vain,mezzo,dupont,glénat,noir et blanc,robert johnson,blues,biopic,biographie,états-unis,années 30,musique,092014,0810

 

 

Quel magnifique et vibrant hommage que Mezzo et Jean Michel Dupont lui rendent dans ce très bel album. Dans un format à l'italienne, avec un dos toilé du plus bel effet, la vie de cet artiste défile comme un film noir. De son enfance difficile – un père absent, une mère qui se tue à la tâche dans les champs de coton – à son agonie, nous suivons pas à pas cet artiste à l'âme tourmentée dont l'histoire nous est contée par un énigmatique narrateur qui nous révèle son identité en toute dernière page (le lecteur un peu malin se doute vite de qui lui parle !).

 

Les planches de Mezzo (le roi des mouches, deux tueurs, ...) d'un noir profond et intense restituent à merveille la moiteur du Mississippi et la moiteur du récit. On est d'abord envouté par ce trait épais qui n'est pas sans rappeler celui de l'américain Charles Burns dans Black Hole. Ensuite, on prend le temps de s'attarder sur les pages pour en apprécier la multitude de détails qui contribue à créer cette atmosphère si envoutante. C'est diablement efficace.

 

 

love in vain,mezzo,dupont,glénat,noir et blanc,robert johnson,blues,biopic,biographie,états-unis,années 30,musique,092014,0810

 

 

Pas besoin d'être un grand fan de blues pour apprécier cet album et l'histoire de cet artiste extraordinaire que fut Robert Johnson et qui fut classé en 2003 5ème meilleur guitariste de tous les temps par le magazine rolling stone. Si aujourd'hui sa musique peut paraitre quelque peu surannée les amateurs de blues et de rock lui doivent beaucoup.

Un très bel album qui se termine en musique puisque les auteurs ont eu la bonne idée de nous présenter les textes de 7 morceaux dont Love in Vain, Cross Road Blues ou Sweet Home Chicago.

 

a08-3e78906.gif

 

 

Loubrun

 

 

Love In Vain

 

 

 

Sweet Home Chicago

 

 

 

Travelling Riverside Bluesman

 

 

 

love in vain,mezzo,dupont,glénat,noir et blanc,robert johnson,blues,biopic,biographie,états-unis,années 30,musique,092014,0810