13/02/2015

Balles perdues

balles perdues.jpgballes perdues planche.jpgScénario : Matz (d'après Walter Hill)

Dessin : Jef

Éditeur : Rue de Sèvres

128 pages

date de sortie : janvier 2015

genre : polar

 

 

En pleine période de la prohibition dans le début des années 30 en Arizona, Roy Nash sort de prison. Libéré par la pègre, il a une dette à payer au boss de Chicago. Il doit retrouver 3 braqueurs qui ont filé avec le magot sans le partager avec le patron. Roy n'a pas été choisit au hasard pour remplir cette mission. Non seulement il est réputé pour faire du bon boulot et surtout le finir, mais en plus l'un des braqueurs est parti avec Léna, son ex petite amie. Voilà un fait qui ne manquera pas de motiver encore plus le mafieux. Écumant les bas-fonds de Los Angeles, Roy aura finalement du mal à mener de front les deux quêtes et finira par se mettre tout le monde à dos.

 

balles perdues,matz,jef,walter hill,rue de sèvres,polar,prohibition,gangsters,vengeance,mafia

 

A l'heure où le cinéma cherche de plus en plus d'inspiration dans le monde de la BD, voilà que cette dernière va faire les fonds de tiroir de Hollywood !

Matz, qui vient de finir la série Le tueur, rempile dans le polar en adaptant un scénario de Walter Hill. Walter Hill est un producteur, réalisateur et scénariste américain. Si vous ne connaissez pas son nom, vous avez sûrement déjà vu un de ses films. Il a été notamment co-scénariste des 3 premiers Aliens, scénariste de Guet Apens (celui de Peckinpah en 1972 ainsi que le remake en 1994), réalisateur de 48 heures avec Eddy Murphy et plus récemment du film Du plomb dans la tête, adaptation de la BD éponyme de ... mister Matz himself. La boucle est bouclée, et c'est sur le tournage de ce dernier film que les deux hommes se sont rencontrés.

Walter Hill à donc sorti de ses tiroirs ce scénario très cinématographique et l'a tout naturellement proposé à Matz pour une adaptation en BD. Bien que l'histoire ne soit pas d'une très grande originalité, ce polar est franchement une réussite. On sent rapidement que rien ne se passera comme prévu et on a donc forcément envie de savoir comment ça va mal tourner. Les 120 pages s'avalent d'une traite.

Le dessin de Jef (9/11, une balle dans la tête) est magnifique. Il a le sens de la mise en scène et du cadrage, des décors soignés et des gueules de cinoche. D'ailleurs, Roy Nash, le personnage principal, n'est pas sans rappeler parfois Alain Delon dans Borsalino. Il a aussi le sens de l'action et des ambiances qui font mouche à tous les coups. Des bleds paumés d'Arizona où le temps semble à l'arrêt, aux docks embrumés où il ne fait pas bon trainer la nuit, on s'y croirait et on est pas loin de confondre le bouquin qu'on tient dans les mains avec un écran de cinéma.

 

Si l'on sent bien que ce scénario a été écrit à l'origine pour le grand écran il n'en demeure pas moins très réussi au format BD, et la patte de Matz n'y est pas pour rien.

 

Il parait que Walter Hill aurait une trentaine de scénario qui dorment ...

Mister Hill, please, wake them up !

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

09/02/2015

I comb Jesus et autres reportages africains

i comb jesus,stassen,futuropolis,afrique,rwanda,congo,afrique deu sud,maroc,migrations,immigration,guerre,génocide,témoignage,reportage,810,012015i comb jesus,stassen,futuropolis,afrique,rwanda,congo,afrique deu sud,maroc,migrations,immigration,guerre,génocide,témoignage,reportage,810,012015Scénario et dessin : Jean-Philippe Stassen

Éditeur : Futuropolis

158 pages

date de sortie : janvier 2015

genre : reportage, témoignage

 

 

 

 

" On sait que ça s'est passé, mais on ne peut pas l'imaginer "

 

Stassen nous raconte l’Afrique. Pas celle des touristes en short ni celle des safaris photos, mais celle des africains et plus particulièrement des africains qui furent confrontés aux guerres et aux migrations qui y en découlent. Intimement lié au Rwanda, il avait déjà raconté en 3 albums (Deogratias, Pawa, et les Enfants) le génocide qui eut lieu en 1994.

 

i comb jesus,stassen,futuropolis,afrique,rwanda,congo,afrique deu sud,maroc,migrations,immigration,guerre,génocide,témoignage,reportage,810,012015

 

De juillet 2007 à septembre 2013, il a réalisé 5 reportages publiés dans les revues XXI et La revue dessinée. Entre le Rwanda, le Congo, la Belgique, L'Espagne, la France, le Maroc et l'Afrique du Sud, ses voyages l'ont mené à la rencontre de populations qui ont vécu au mieux la misère, au pire le génocide. Sans tabous, sans donner de leçons mais sans non plus cacher ses convictions, Stassen nous restitue ses dialogues d'avec des migrants candidats à l'exil en Europe, des anciens enfants-soldats du génocide Rwandais, des rescapés du génocide, un artiste sud-africain. C'est dense, difficile, parfois insoutenable. Mais c'est riche d'enseignements tant l'histoire de ces régions est complexe et habitée par la violence et l'espérance, et à mille lieues de nos vies bien rangées d'Européens nantis.

 

i comb jesus,stassen,futuropolis,afrique,rwanda,congo,afrique deu sud,maroc,migrations,immigration,guerre,génocide,témoignage,reportage,810,012015

 

Le style narratif du dialogue raconté entre l'auteur et les personnages, nous plonge de suite dans l'ambiance. Le politiquement correct et la langue de bois n'ont pas leur place dans ces récits et le lecteur n'en sortira pas indemne.

Le fait d'être face à des témoignages d'anciens enfants-soldats ou de survivants nous ouvre les portes de l'enfer. On découvre avec terreur ce qu'ont pu vivre et commettre des enfants enrôlés dans les milices ou même dans les armées "régulières". Le plus effroyable c'est de voir que certains témoignages sont racontés de manière hyper simple, sans haine, comme s'il s'agissait juste d'une expérience. Ils ont vécu des choses absolument inimaginables, et ensuite ils passent à autre chose, presque comme si de rien n'était.Les gens ont cette faculté à se détacher des évènements passés ce qui leur donne la force nécessaire à se reconstruire malgré les rancœurs encore tenaces et le racisme entre les ethnies quasi omniprésent.

 

i comb jesus,stassen,futuropolis,afrique,rwanda,congo,afrique deu sud,maroc,migrations,immigration,guerre,génocide,témoignage,reportage,810,012015

 

Nous pauvres européens aux existences confortables, qui crions à la catastrophe dès qu'un train est immobilisé en rase campagne, ne supporterions pas le centième de ce que tous ces gens ont vécus et devrions relativiser tous nos petits malheurs. Quelles que soient les horreurs qu'ils ont vécues ou commises, ces témoins restent dignes et se racontent sans pudeur en nous faisant part de tous leurs sentiments. La guerre les a détruits, mais ils sont encore capable de vous parler d'amour, de tendresse et des petites choses de la vie.

 

I comb Jesus demande de l'investissement de la part du lecteur et ne laisse pas indemne. Le politiquement correct n'a pas sa place ici et les témoignages sont loin du voyeurisme aseptisé ou des sensibleries de mise dans les JT. Malgré la complexité de certains récits – notamment les rivalités entre Congo et Rwanda – rendant la lecture encore plus ardue, le lecteur appréciera la grande acuité dont fait preuve l'auteur dans cet album.

 

i comb jesus,stassen,futuropolis,afrique,rwanda,congo,afrique deu sud,maroc,migrations,immigration,guerre,génocide,témoignage,reportage,810,012015

 

Avec son style graphique qui lui est propre – un trait épais, lourd et sombre – Jean-Philippe Stassen nous fait part avec force et émotion de ses expériences africaines et de la vraie vie des africains.

 

a08-3e78906.gif

 

 

Loubrun

 

 

i comb jesus,stassen,futuropolis,afrique,rwanda,congo,afrique deu sud,maroc,migrations,immigration,guerre,génocide,témoignage,reportage,810,012015

 

03/02/2015

Compagnons - Nouveau départ

compagnons,nouveau départ,lieffroy,tito,casterman,compagnonnage,chronique sociale,compagnons du devoir,compagnons du tour de france,0122015,610compagnons,nouveau départ,lieffroy,tito,casterman,compagnonnage,chronique sociale,compagnons du devoir,compagnons du tour de france,0122015,610Scénario : Tito

Dessin : Manuel Lieffroy

Éditeur : Casterman

62 pages

date de sortie : janvier 2015

genre : chronique sociale

 

 

 Résumé (éditeur)

Émilie, jeune apprentie au caractère entier, monte à Paris pour débuter un nouveau stage dans le cadre de sa formation auprès des Compagnons. Elle s’y lie d’amitié avec deux autres aspirants, Thomas et Quentin. L’excitation de la vie parisienne et la passion pour leurs métiers rapprochent Émilie et Quentin, au désespoir de Thomas, secrètement amoureux de la jeune femme. Mais cette ébauche de triangle amoureux se heurte rapidement à l’exigence du Tour de France des Compagnons, qui sépare les amis, les envoyant aux quatre coins de France pour parfaire leur apprentissage. A l’âge des premiers choix pro et perso, trois jeunes nous font découvrir de l’intérieur l’une des plus anciennes et des plus célèbres institutions du monde professionnel. Une école d’excellence, qui ne connaît pas la crise, et qui, plus qu’un métier, offre à ses membres un mode de vie à part entière.

 

compagnons,nouveau départ,lieffroy,tito,casterman,compagnonnage,chronique sociale,compagnons du devoir,compagnons du tour de france,0122015,610

 

Le compagnonnage prend ses racines au moyen âge à l'époque des grands chantiers des cathédrales. Corporation d'ouvriers se déplaçant de chantier en chantier, ils accumulaient au fil de leurs travaux beaucoup d'expérience qu'ils transmettaient à leur tour aux jeunes apprentis.

Aujourd'hui, les compagnons du devoir accueillent des jeunes et leur assurent une formation à des métiers traditionnels sur le principe communautaire de l'apprentissage. Pour intégrer la communauté en tant qu'aspirant, les apprentis doivent réaliser un travail d'adoption qui sera évalué par les maitres. Le comportement et les rapports humains au sein de la communauté comptent tout autant que la technique, ce qui rend parfois d'autant plus difficile l'adoption. Une fois devenu aspirant, l'ouvrier peut entamer son Tour de France afin d'acquérir techniques et savoirs indispensables pour réaliser leur chef d’œuvre qui les fera accéder au rang de Compagnon.

 

Tito (Jaunes, Soledad, Tendre banlieue) évoque de manière intelligente le fonctionnement de cette institution assez méconnue, sans tomber dans une énumération de règles ou d'us et coutumes ce qui deviendrait vite fastidieux pour le lecteur. Il nous invite à devenir nous même apprenti en suivant les pas de la jeune Emilie, et à nous initier aux rites et au langage de cette institution. Ainsi, sans renier ou dévoyer les traditions chères aux Compagnons, Tito ancre son récit dans la réalité et le quotidien des jeunes gens de notre époque en articulant son récit autour d'une amourette entre les 3 personnages principaux. Le compagnonnage qui peut de prime abord paraitre quelque peu suranné, est ici présenté comme une véritable école de l'apprentissage et de la transmission du savoir, où les termes de hiérarchie, apprentissage, devoir, excellence ont un vrai sens.

S'ils ont un esprit communautaire fort et un sens du devoir aigu, les Compagnons n'en sont pas pour autant coupés du monde, bien au contraire. Le tour qu'ils accomplissent les mènent vers des savoirs qu'ils ne peuvent acquérir que sur le terrain et prend son sens dans le partage.

 

compagnons,nouveau départ,lieffroy,tito,casterman,compagnonnage,chronique sociale,compagnons du devoir,compagnons du tour de france,0122015,610

Jeune dessinateur Lyonnais, Manuel Lieffroy met ce récit en images de manière sobre mais efficace. Le style semi-réaliste légèrement "chewing gum" est sans fioritures et contribue à ne pas donner au récit un ton trop sérieux.

 

Bien que plus proche de la chronique sociale que du reportage didactique, cette incursion dans le monde du Compagnonnage pourrait bien figurer dans tous les centres d'information et d'orientation des collèges et lycées, et qui sait, susciter quelques vocations.

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

02/02/2015

Ils ont fait l'histoire - tome 8 - Saint Louis

ils ont fait l'histoire, saint louis, Mariolle, Nikolavitch, cenni, Anheim, Theis, Glénat, Fayard, Histoire, histoire de france, royauté, rois, capétiens,louis IX, 7/10,012015,ils ont fait l'histoire, saint louis, Mariolle, Nikolavitch, cenni, Anheim, Theis, Glénat, Fayard, Histoire, histoire de france, royauté, rois, capétiens,louis IX, 7/10,012015,Scénario : Mathieu Mariolle, Alex Nikolavitch

Dessin : Filippo Cenni

Éditeur : Glénat / Fayard

48 pages

date de sortie : janvier 2015

8 pages de bonus

genre : historique

 

 

Huitième volume de la série Ils ont fait l'Histoire des éditions Glénat, ce Saint Louis est fidèle à la ligne éditoriale de la collection qui propose un survol de la vie de personnages emblématiques qui ont fait le monde, en tentant de s'affranchir des images d’Épinal.

 

Que connait-on de ce bon Louis IX ? Ce que l'on en apprend dans les livres d'Histoire, c'est à dire pas grand chose. Il fut sacré Roi à 12 ans en la cathédrale de Reims, et c'est sa mère Blanche de Castille qui assura la régence jusqu’à sa majorité. De son vivant il était considéré comme saint, d'où son nom Saint-Louis; On apprend aussi qu'il rendait la justice sous un chêne et qu'il était aimé du peuple. Bien sûr nul n'ignore qu'il est parti en croisade, deux fois, la deuxième lui étant fatale sous les murs de Tunis. Ça fait peu de chose pour un des plus grands Roi de France de la dynastie des Capétiens et qui régna plus de 40 ans.

 

ils ont fait l'histoire,saint louis,mariolle,nikolavitch,cenni,anheim,theis,glénat,fayard,histoire,histoire de france,royauté,rois,capétiens,louis ix,710,012015

 

Difficile de nous en apprendre beaucoup plus en seulement 48 pages dessinées. Pourtant, les auteurs – avec l'appui des historiens - réussissent à distiller quelques informations montrant un Roi guidé par sa foi chrétienne mais aussi profondément réformateur. Il mettra a mal les abus des Seigneurs féodaux en mettant en place un système judiciaire donnant priorité à la présomption d'innocence ; deux ans après l'avoir interdite, il régulera la prostitution en inventant les maisons closes et des maisons de repos pour les anciennes prostituées. Sur le plan économique, il créera une monnaie royale, le Gros Tournois, qui sera frappée en grande quantité pour être intégrée dans tout le royaume. Bref, il mettra en place les fondements de ce qui deviendra le Royaume de France. Roi bâtisseur (il fit construire la Sainte Chapelle, joyaux de l'art gothique et l'un des plus beaux monuments de Paris) et visionnaire tant sur le plan social qu'économique, son règne n'en demeure pas moins émaillé de quelques faits peu reluisants. Outre l'échec des croisades, Louis IX est à l'origine du massacre des Cathares de Montségur et imposera aux Juifs à la fin de son règne, le port d'un signe distinctif, la rouelle.

 

Tous ces faits ne sont évidemment qu'évoqués et ne peuvent être approfondis en seulement 48 pages. C'est le reproche que je faisais concernant le volume 3 de la série consacré à Charlemagne, et c'est certainement le point faible de toute la série.

Si ici la narration se veut originale en suivant la voix du monarque au travers du texte "les Enseignements de St Louis" qu'il rédigea pour son fils, les évènements s'empilent les uns sur les autres donnant un récit trop confus et parfois pénible à suivre.

 

ils ont fait l'histoire,saint louis,mariolle,nikolavitch,cenni,anheim,theis,glénat,fayard,histoire,histoire de france,royauté,rois,capétiens,louis ix,710,012015

 

Le dessin réaliste de Fillipo Cenni est d'excellente facture. Aussi à l'aise dans les scènes d'action que dans les scènes statiques, son trait élégant et ses décors détaillés - valorisés par une très belle mise en couleur – contribuent à recréer avec précision une ambiance moyenâgeuse crédible sans verser dans les clichés.

 

Un album instructif dont les 8 pages de bonus, rédigées par les historiens Valérie Theis et Étienne Anheim, apporteront un complément d'informations qui pousseront les plus curieux vers d'autres ouvrages consacrés à St Louis.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

 

 Visite de la Sainte chapelle - Paris

 

La Sainte Chapelle, par la volonté de Saint Louis - Arte