28/11/2017

Weavers

weavers, spurrier, burnett, ankama, mafia, gangs, fantastique, supers pouvoirs, 10/2017, 7/10weavers, spurrier, burnett, ankama, mafia, gangs, fantastique, supers pouvoirs, 10/2017, 7/10Scénario : Simon Spurrier
Dessin : Dylan Burnett
Éditeur : Ankama
158 pages
Date de sortie :  octobre 2017
Genre : polar, fantastique

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Seul survivant d’une attaque à la bombe, Sid Thyme intègre malgré lui les Weavers, une famille du crime organisé de la côte Est. Ses membres ne doivent leur loyauté qu’à des araignées vivant en eux, leur conférant des pouvoirs puissants et extraordinaires. Contre la volonté du groupe, Sid décide de mettre à profit ses nouvelles aptitudes pour lever le voile sur la mystérieuse bombe qui a tué son oncle. Mais il n’a pas beaucoup de temps : plus l’araignée grandit en lui, plus la dangereuse toile des Weavers se referme sur Sid…

 

"Chez les weavers, la loyauté est la seule récompense"

 

Mon avis

Weavers est un comics qui sort vraiment du lot. Simon Spurrier réussi à faire un récit d'une banalité affligeante et en même temps très atypique. Jugez un peu : une histoire de groupes mafieux qui se tirent la bourre pour contrôler le crime, un pauvre type qui se trouve mêlé malgré lui à l'un des groupes, un meurtre perpétré sur la femme d'un caïd, une enquête pour savoir qui a fait le coup et lui régler son compte. S'il n'y avait que ça, l'histoire n'aurait pas grand intérêt et aurait un bon relent de déjà vu.

Mais là, il y a un petit truc en plus. Les membres du gang ont tous un pouvoir particulier, surpuissant et dévastateur, qui leur est conféré par une étrange araignée qui prend le contrôle de leur esprit et de leur corps. Ces araignées font le lien entre les différents individus du clan, forçant ceux-ci à une solidarité obligatoire et bridant les initiatives individuelles, comme si tous ne faisaient qu'un. C'est presque la matérialisation physique du système mafieux où tout tourne autour d'un chef unique, à ceci près qu'ici, la moindre tentative de trahison est vite décelée sur la toile.

Les pouvoirs dont bénéficient les membres du gang sont étranges et ne donnent pas vraiment envie d'y être confronté ! Ainsi, Sid peut faire sortir de sa main des tentacules et des bouches monstrueuses pour terrasser ses ennemis. Effets visuels garantis !

Serait-ce là la monstruosité de l'âme de ces criminels incarnée dans un pouvoir monstrueux au sens propre comme au sens figuré ?

Simon Spurrier mêle dans son récit plusieurs thématiques et plusieurs genres. Entre polar, récit fantastique et récit d'horreur il y est question d'addiction (la drogue est présente à plusieurs niveaux de lectures), de pouvoir, d'influence, d'asservissement.

Sans véritablement surprendre, le récit prend le lecteur aux tripes en le plongeant dans des ambiances de plus en plus violentes et glauques dessinées par Dylan Burnett. Son trait moderne, rugueux, vif et très anguleux pourrait en dérouter plus d'un. Mais il est très efficace pour ce genre de récit et reste très expressif et lisible.

Weavers devrait plaire aux amateurs de la littérature Lovecaftienne, de drame mafieux et de bon polar bien ciselés.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

weavers, spurrier, burnett, ankama, mafia, gangs, fantastique, supers pouvoirs, 10/2017, 7/10

 

weavers, spurrier, burnett, ankama, mafia, gangs, fantastique, supers pouvoirs, 10/2017, 7/10

 

weavers, spurrier, burnett, ankama, mafia, gangs, fantastique, supers pouvoirs, 10/2017, 7/10

 

24/11/2017

Maria et Salazar

maria et salazar, robin wlater, des ronds dans l'o, roman graphique, immigration, portugal, portugais, dictature, salazar, années 60, 10/2017,8/10maria et salazar, robin wlater, des ronds dans l'o, roman graphique, immigration, portugal, portugais, dictature, salazar, années 60, 10/2017,8/10Scénario : Robin Walter
Dessin : Robin Walter
Éditeur : Des ronds dans l'O
130 pages
Date de sortie :  octobre 2017
Genre : Histoire, roman graphique

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Alors que les parents de Robin Walter revendent leur maison familiale de Champigny-sur-Marne, vient le moment pour tous de dire au revoir à Maria, leur femme de ménage et bien plus depuis plus de trente ans. Que va-t-elle faire, elle qui est venue du Portugal avec son mari comme des milliers de ses compatriotes, quelques décennies auparavant, fuyant ainsi la dictature de Salazar ?
Au travers de leurs souvenirs, le récit dépeint ce que fut la plus longue dictature de l'histoire moderne de l'Europe occidentale et l'immigration portugaise de masse qui en a découlé.

 

"On pouvait laisser sa voiture ouverte, laisser ses vélos, on ne risquait pas de se faire voler. Aujourd'hui, ça ne ferait pas de mal qu'il revienne... pour ça c'était bien.

Par contre, on n'avait aucune liberté"

 

Mon avis

Sur 130 pages de beaux lavis tout en nuances de gris, Robin Walter nous offre un beau et touchant roman graphique dans lequel il nous raconte, à travers son histoire familiale, l'immigration portugaise en France, liée directement à l'Histoire du Portugal et la dictature sous le régime de l'Estado Novo de Salazar, qui dura de 1933 à 1974.

En mettant en lumière son histoire familiale, Robin Walter rend hommage à ces centaines de milliers de Portugais qui sont arrivés en France dans les années 60 en quête d'une vie meilleure. En effet, le régime autoritaire de Salazar a plongé la plupart des portugais dans une misère économique poussant nombre d'entre eux à fuir leur pays. La dictature de Salazar, moins connue que celles des fascistes et des nazis, a traversé les décennies en se faisant discrète et s'est faite oublier durant la seconde guerre mondiale en se mettant sous le drapeau de la neutralité. Cette politique lui a fait rater le train de la modernité et a placé le pays à la traine de ses voisins européens.

maria et salazar,robin wlater,des ronds dans l'o,roman graphique,immigration,portugal,portugais,dictature,salazar,années 60,102017,810

La vie de Maria et de son époux ressemble sans doute beaucoup à celle de ses compatriotes immigrés : des débuts très difficiles dans un pays ou l'on ne connait rien et où l'étranger est regardé de travers, et une volonté farouche de s'intégrer au plus vite dans la discrétion. Le meilleur moyen, c'est le travail, qui ne manque pas à l'époque : Les femmes font des ménages, les hommes sont dans le BTP et personne ne rechigne à la tâche.

Cette histoire familiale somme toute assez banale, Robin Walter la rend passionnante, émouvante et très instructive. D'abord parce que l'on se projette facilement dans le récit de cette famille unie aux souvenirs heureux autour de Maria, et ensuite parce que la trame historique de la vie de Maria est racontée de manière très factuelle, avec simplicité et beaucoup d'humanité. En complément des témoignages de Maria, Robin Walter s'est fait rat de bibliothèque pour se documenter sur cette période historique que l'on ne connait pas en France. Il arrive alors à mêler naturellement la petite et la grande histoire, et à montrer que la seconde n'est rien sans la première.

Robin Walter nous offre là un beau récit biographique, autobiographique et historique qui permet d'avoir un autre regard sur l'histoire du Portugal, l'histoire de France et l'histoire de l'immigration. A découvrir.

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

maria et salazar,robin wlater,des ronds dans l'o,roman graphique,immigration,portugal,portugais,dictature,salazar,années 60,102017,810

 

maria et salazar,robin wlater,des ronds dans l'o,roman graphique,immigration,portugal,portugais,dictature,salazar,années 60,102017,810

 

maria et salazar,robin wlater,des ronds dans l'o,roman graphique,immigration,portugal,portugais,dictature,salazar,années 60,102017,810

23/11/2017

Marshal Bass - tome 2 - meurtre en famille

marshal bass, macan, kordey, vitkovic, delcourt, western, 10/2017marshal bass, macan, kordey, vitkovic, delcourt, western, 10/2017Scénario : Darko Macan
Dessin : Igor Kordey
Éditeur : Delcourt
56 pages
Date de sortie :  octobre 2017
Genre : western

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Pour sa deuxième enquête, notre héros est confronté à une famille pratiquant le meurtre… en famille ! Bébés momifiés, course à pied dans des étendues arides et moult coups de feu dans cette aventure haute en couleur !

La vie dans le western était impitoyable pour beaucoup, à tel point que le meurtre y était considéré comme un business comme un autre. Sur la piste d’un tueur en série, Marshal Bass y est alors confronté et se met en tête qu’il faut éradiquer le crime. Cependant ce qui aurait dû être un cas plutôt simple va très mal tourner. Car quoi de pire que de tomber amoureux de la fille des assassins…

 

"Vous dites que vous êtes un marshal mais vous ne faites pas vraiment votre boulot de marshal. Vous mangez, vous fumez, vous prenez du bon temps avec les filles de Cléo... Qu'est-ce qui vous amène à Dryheave exactement ?"

 

Mon avis

Deuxième enquête du marshal qui n'a vraiment pas la tâche facile, non pas seulement à cause de son boulot, mais aussi à cause de sa condition. En effet, ce marshal est un ancien esclave, il est donc noir ce qui est loin de faciliter sa mission dans cet ouest américain ultra violent. Comme dans le premier volume, la violence est ici tout autant explicite à ceci prêt qu'elle est encore plus dérangeante et malsaine. Attention, ce western n'est pas à mettre entre toutes les mains ! On est loin des simples règlements de comptes à coups de colt ou revolver. Les méthodes employées pour le meurtre sortent d'esprits totalement tordus et font froid dans le dos, surtout quand c'est tout une famille qui s'y met (je ne dévoile rien, c'est dans le titre). Notez que le type qui se fait zigouiller par cette charmante petite famille n'a absolument rien à leur envier, quand on voit le colis qu'il trimballe avec lui (là, je ne peux rien dire de plus ...).

Bref, ce western est très violent et frise quasiment avec le genre horrifique. Sinon, à part cette ultra-violence qui peut générer un malaise pendant la lecture, le scénario reste efficace et garde à son compte tous les bons ingrédients d'un western classique et surtout un personnage principal vraiment original sortant des sentiers battus.

Le dessin de Igor Kordey est sombre, puissant et expressif et, contrairement au tome 1, ne souffre pas cette fois d'une mise en couleur trop gourmande ni trop dégoulinante. Le trait noir et épais renvoie toute la violence du propos et donne au récit cette atmosphère si glauque et malsaine.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

marshal bass, macan, kordey, vitkovic, delcourt, western, 10/2017

 

marshal bass, macan, kordey, vitkovic, delcourt, western, 10/2017

 

marshal bass, macan, kordey, vitkovic, delcourt, western, 10/2017

 

 

le tome 1

marshal bass, macan, kordey, vitkovic, delcourt, western, 10/2017

21/11/2017

A la vie à la mort - tome 1 - Pierrot le fou

à la vie à la mort, rodolphe, séjourné, verney, soleil, pierrot le fou, gangsters, banditisme, histoire, gang des tractions, polar, aventure, 09/2017, 6/10à la vie à la mort, rodolphe, séjourné, verney, soleil, pierrot le fou, gangsters, banditisme, histoire, gang des tractions, polar, aventure, 09/2017, 6/10Scénario : Rodolphe
Dessin : Gaël Séjourné
Éditeur : Soleil
58 pages
Date de sortie :  septembre 2017
Genre : policier

 

 

 

Présentation de l'éditeur

1946, L’ennemi public numéro 1 s’appelle le Gang des Tractions Avant. Parmi leurs membres, Jo Attia et Pierrot Le Fou terrorisent la France de l’après-guerre. Voici leur singulière histoire.

La guerre est finie et la France, en reconstruction, retrouve le goût de vivre. Deux anciens Bat’ d’Af’, ces bataillons de militaires, sanctionnés durant leur service et engagés dans l’infanterie d’Afrique, se retrouvent pour ne plus se quitter et faire alliance. Mais leur passé violent et leur goût prononcé pour les armes à feu et l’argent, vont rapidement décider de la direction que va prendre cette alliance…

 

"Petit, je sais pas d'où tu débarques, mais tu vas y retourner ... Ici tu fous la merde et c'est pas bon pour mes affaires !"

 

Mon avis

Qui n'a jamais entendu parler du célèbre "Gang des Tractions avant"?! Ce gang créé par Pierre Loutrel dit Pierrot le Fou, fait partie des figures mythiques de l'histoire du grand banditisme en France. Spécialistes des braquages à mains armées, Pierrot le Fou profita du chaos de l'immédiat après-guerre pour constituer sa bande de malfaiteurs hétéroclite. On y trouvait en effet d'anciens résistants, d'anciens collabos de la Gestapo et des voyous résistants de la dernière heure.

Rodolphe adapte ici son propre roman consacré à Pierrot le Fou en apportant une touche un peu plus aventureuse à son récit. L'angle donné à l'album est davantage à l'action qu'à la psychologie des personnages. Ainsi, on y découvre à coups de nombreux flashback et d'ellipses, comment Loutrel a monté son gang et les premiers coups qu'il a mis sur pied.

C'est vraiment bien mené et, même si l'action prime sur les personnages, on ressent bien la violence qui habite ces personnages peu fréquentables. Si l'audace de leur braquages et la minutie de leur préparation peuvent forcer l'admiration, le caractère criminel de ces individus n'est pas édulcoré. Ces braqueurs étaient des tueurs qui n'hésitaient pas à faire usage de leurs armes si nécessaire.

Gaël Séjourné, à travers un dessin classique, nous offre une très belle mise en scène qui répond parfaitement au dynamisme du récit. Son trait réaliste nous plonge directement dans l'ambiance des années 40 et dans l'aventure de cette folle équipée.

Voilà une belle entame sur les méfaits d'un des plus grand gangster français. Prévu en trois tomes, les amateurs de polar adhèreront vite à ce récit bien ciselé dont on connait pourtant déjà la fin et dont l'ambiance qui se dégage n'est pas sans rappeler un certain cinéma de genre.

 Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

à la vie à la mort, rodolphe, séjourné, verney, soleil, pierrot le fou, gangsters, banditisme, histoire, gang des tractions, polar, aventure, 09/2017, 6/10

 

à la vie à la mort, rodolphe, séjourné, verney, soleil, pierrot le fou, gangsters, banditisme, histoire, gang des tractions, polar, aventure, 09/2017, 6/10

 

à la vie à la mort, rodolphe, séjourné, verney, soleil, pierrot le fou, gangsters, banditisme, histoire, gang des tractions, polar, aventure, 09/2017, 6/10