18/11/2014

Hedge fund - 2/3 - actifs toxiques

hedge fund, actifs toxiques,hénaff,roulot,sabbah, le lombard, troisième vague, finances, thriller, subprimes,banques,7/10,102014hedge fund, actifs toxiques,hénaff,roulot,sabbah, le lombard, troisième vague, finances, thriller, subprimes,banques,7/10,102014Scénario : Tristan Roulot et Philippe Sabbah

Dessin : Patrick Hénaff

Éditeur : Le lombard (Troisième vague)

56 pages

date de sortie : octobre 2014

genre : thriller financier

 

 

 

Il faut prendre l'argent là ou il se trouve, c'est à dire chez les pauvres. Ils n'en ont pas beaucoup, mais ils sont si nombreux ...

 

Après avoir fait ses premiers pas dans la haute finance à Hong Kong, Franck Carvale, l'ancien courtier en assurances, se voit propulsé à New York par son mentor, l'énigmatique Ergyu Bilkaer.

Son ascension est fulgurante. Le voilà aujourd'hui à la tête du fond d'investissement le plus performant de Wall Street. Il est célèbre, affreusement riche, convoité et sollicité par tous les médias et les plus grosses fortunes que compte le monde.

Sur les conseils de Bilkaer, il lance un nouveau produit financier qui lui promet d'incroyables retours sur investissement : les subprimes.

 

hedge fund, actifs toxiques,hénaff,roulot,sabbah, le lombard, troisième vague, finances, thriller, subprimes,banques,7/10,102014

 

 

Ce deuxième tome de ce thriller financier nous plonge en plein coeur de l'affaire des subprimes qui déclencha la crise financière que l'on connait.

Les rouages des mécanismes financiers sont excellemment mis en scène et inspirent au fil des pages un profond dégout pour cet univers totalement dépourvu d'humanité. A ce titre, le personnage de Franck Carvale est vraiment bien rendu. Si on pouvait avoir un brin d'empathie pour lui dans le premier tome, il est ici absolument infect et antipatique à souhait. Orgueilleux, égocentrique, arrogant, il n'a d'yeux plus que pour la finance et perd totalement le sens des réalités. La chute n'en sera que plus dure et brutale, et on envie de dire "bien fait pour lui".

 

hedge fund, actifs toxiques,hénaff,roulot,sabbah, le lombard, troisième vague, finances, thriller, subprimes,banques,7/10,102014

Tout en restant distrayant et dans un rythme haletant, l'album est cependant très - voire trop - didactique nuisant au caractère thriller de la série. L'intrigue est un peu étouffée par ce cours d'économie, au demeurant passionnant pour qui s'intéresse un tant soit peu à l'actualité.

 

Pour ma part, j'ai été totalement absorbé par ces explications qui permettent aux non initiés de comprendre cette crise financière sans trop se prendre la tête.

La partie fiction du scénario reste crédible même si l'on y retrouve les ressorts assez classiques d'un bon thriller qui devrait reprendre le dessus sur le troisième et dernier tome.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Ma note : 7/10

Loubrun

 

 

hedge fund, actifs toxiques,hénaff,roulot,sabbah, le lombard, troisième vague, finances, thriller, subprimes,banques,7/10,102014

 

Madame Linvingstone

madame livingstone,baruti,cassiau haurie,appollo,glénat,afrique,congo,guerre,première guerre mondiale,14-18,colonialisme,graf von götzen,810,102014madame livingstone,baruti,cassiau haurie,appollo,glénat,afrique,congo,guerre,première guerre mondiale,14-18,colonialisme,graf von götzen,810,102014Scénario : Christophe Cassiau-Haurie

Dessin : Barly Baruti

d'après un récit de Appollo

Editeur : Glénat

110 pages + 18 pages de bonus

date de sortie : juillet 2014

genre : guerre, aventure, Histoire

 

 

Résumé (éditeur)

En Afrique centrale durant la Première Guerre mondiale, l’aviateur Gaston Mercier, lieutenant de l’armée royale belge, est chargé de couler un cuirassé allemand sur le lac Tanganyika. Pour en découvrir la position exacte, on lui assigne un guide un peu particulier... Ce dernier, un métis énigmatique en kilt qui semble beaucoup plus instruit que les autres autochtones, prétend être le fils du célèbre explorateur David Livingstone. Petit à petit, alors que la guerre entre puissances coloniales belge et allemande fait rage au cœur du continent noir, le jeune pilote belge va essayer d’en apprendre un peu plus sur l’histoire de cet homme qu’on appelle « Madame Livingstone ».

 

madame livingstone,baruti,cassiau haurie,appollo,glénat,afrique,congo,guerre,première guerre mondiale,14-18,colonialisme,graf von götzen,810,102014

 

Voici un album de plus qui vient enrichir la cohorte des ouvrages commémorant la première guerre mondiale. Mais point de tranchées boueuses ici. Christophe Cassiau-Haurie nous fait découvrir la guerre sous des couleurs inédites, celles de l'Afrique centrale et celles de la Belgique.

On a un peu trop tendance à focaliser cette guerre sur les champs de bataille de la Somme et de la Marne, n'opposant que Français et Allemands, et a oublier que les belligérants furent plus nombreux et qu'ils ont tous exporté le conflit dans leurs colonies respectives.

 

madame livingstone,baruti,cassiau haurie,appollo,glénat,afrique,congo,guerre,première guerre mondiale,14-18,colonialisme,graf von götzen,810,102014

 

Le fait historique évoqué ici ne sert finalement que de support aux auteurs pour présenter la rencontre de deux hommes que tout oppose et qui apprendront à se connaitre et se respecter au milieu d'une guerre qui n'est pas la leur. Ce lieutenant blanc qui considère son éclaireur noir comme son égal, lui parle et l'écoute, fait figure d'extra-terrestre dans ce contexte ou le racisme colonial était la norme. L'anticonformisme a son pendant côté africain avec cet éclaireur en kilt dont les origines énigmatiques forcent le respect des siens et inspirent moqueries des européens. Malgré cela, il combat loyalement et avec courage aux côtés des colonisateurs, sans haine ni esprit de vengeance à leur encontre.

Les auteurs font tomber quelques préjugés et saisissent  l'occasion de remettre quelques pendules à l'heure en rétablissant certaines vérités historiques sur l'engagement de la Belgique au Congo face aux allemands. Au lendemain de la guerre, et jusqu'à il n'y a pas si longtemps que ça, quand on parlait des troupes belges on n'imaginait pas qu'elles étaient composées d'autant d'Africains que d'Européens.

 

madame livingstone,baruti,cassiau haurie,appollo,glénat,afrique,congo,guerre,première guerre mondiale,14-18,colonialisme,graf von götzen,810,102014

 

Cette aventure africaine est sublimement mise en image par Barly Baruti. Natif du Congo, il connait le sujet. Ses aquarelles oscillants entre ombres et lumières invitent à un exotisme des plus authentique. Le rendu de la grandeur et de la rudesse des paysages fait mouche à chaque fois tout comme l'authenticité des personnages qui animent cette histoire.

 

Voilà une œuvre originale où aventure, Histoire et humanisme font bon ménage et qui est à placer sur le haut de la pile des ouvrages consacrés à la Grande guerre.

 

a08-3e78906.gif 

 

Ma note : 8/10

Loubrun

 

 

17/11/2014

Deepwater prison T2 - le bloc

deepwater prison,le bloc; bec,raffaele,soleil,thriller,anticipation,prison,pétrole,catastrophe,monstres,mer,710,092014deepwater prison,le bloc; bec,raffaele,soleil,thriller,anticipation,prison,pétrole,catastrophe,monstres,mer,710,092014Scénario : Christophe Bec

Dessin : Stefano Raffaele

Éditeur : Soleil

48 pages

date de sortie : septembre 2014

genre : thriller, anticipation

 

 

 

Un groupe de prisonnier échafaude un plan pour se sortir de cet enfer carcéral ancré à 900 de fond. Leur ticket de sortie, c'est la représentante du gouvernement, Elaine Rosenberg, qui doit enquêter sur la catastrophe écologique provoquée par le naufrage de la plateforme pétrolière de la compagnie Prométheus Oil et récupérer des données informatiques de cette dernière. Cette plateforme a sombré tout près de la prison sous marine. Si l'enquêtrice est entré, il va bien falloir qu'elle sorte un jour.

Les prisonniers s'organisent pour mettre en place leur plan. Ils emploient les méthodes les plus sordides pour soudoyer les gardiens afin d'obtenir de précieuses informations.

Parallèlement, la compagnie pétrolière semble avoir des choses à cacher aux autorités et s'organise pour mettre des bâtons dans les roues de l'enquêtrice.

Tandis que tout semble être en place, des émeutes éclatent et de terrifiants prédateurs marins risquent de compliquer la tâche des uns et des autres.

 

deepwater prison,le bloc; bec,raffaele,soleil,thriller,anticipation,prison,pétrole,catastrophe,monstres,mer,710,092014

 

Un conseil, prenez une bonne bouffée d'oxygène avant d'entamer la lecture de ce deuxième tome. L'ambiance est de plus en plus oppressante et Christophe Bec nous tient en haleine de bout en bout en maintenant un suspense bien pesant. La pression continue de monter lentement mais sûrement mais c'est avec un léger sentiment de frustration que l'on referme l'album. Les informations sur la catastrophe ne sont distillées qu'avec parcimonie et on aurait aimé voir un début d'explosion de cette cocotte minute carcérale.

Néanmoins, la lecture n'est jamais ennuyeuse grâce à une intrigue fort bien menée et des personnages bien campés.

 

deepwater prison,le bloc; bec,raffaele,soleil,thriller,anticipation,prison,pétrole,catastrophe,monstres,mer,710,092014

Concernant le dessin, rien a ajouter à ce que j'avais dit sur le tome 1. Le style hyper réaliste de Raffaele donne lieu à des scènes magnifiques. Le côté un peu figé de ce style de dessin est ici atténué par un découpage serré – Raffaele n'est pas avare en nombre de cases par page - et des physionomies très expressives donnant un dynamisme évident à la mise en scène.

 

Un bon deuxième tome qui nous laisse un peu sur notre faim mais qui laisse présager d'une suite tonitruante.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Ma note : 7/10

Loubrun

10/11/2014

Les chasseurs d'écume - tome 4 - 1920,la revanche des chevaliers de fer blanc

chasseurs d'écume,1920,la revanche des chevaliers de fer blanc,debois,fino,glénat,bretagne,pêche,sardine,sardinier,syndicalisme,socialchasseurs d'écume,1920,la revanche des chevaliers de fer blanc,debois,fino,glénat,bretagne,pêche,sardine,sardinier,syndicalisme,socialScénario : François Debois

Dessin : Serge Fino

Editeur : Glénat

48 pages

date de sortie : octobre 2014

Genre : saga familiale et sociale

 

 

La lutte finale

 

En 1920, alors que la France pleure encore ses morts et inhume le soldat inconnu sous l’Arc de triomphe, Douarnenez semble bien loin. Pour beaucoup, rien d’important ne peut venir de ce côté-là de la France, et pourtant... Ici, alors que la sardine peine à revenir, les pêcheurs restés à quai et encouragés par leurs femmes, se lèvent contre les conserveurs pour exiger de meilleures conditions de travail. La grève exceptionnelle qu’ils sont en train de mener inspire et attire les Parisiens du « Cartel des gauches » venus recruter pour un nouveau syndicat « libre », affranchi du bolchévisme...

chasseurs d'écume,1920,la revanche des chevaliers de fer blanc,debois,fino,glénat,bretagne,pêche,sardine,sardinier,syndicalisme,social

Suite et fin du premier cycle de cette saga familiale et sociale. Ce quatrième tome est d'ailleurs largement orienté social en racontant la révolte des Penn Sardin de 1924. Jos qui s'était révélé en patron pêcheur respecté dans le tome 3 se montre ici en leader charismatique. Pas véritablement syndicaliste, mais pas loin quand même, il se démène comme un diable pour défendre la cause de ces femmes de pêcheurs qui travaillent dur dans les conserveries, à la limite parfois de l'exploitation.

C'est loin de Paris, à Douarnenez, dans ce petit port sardinier de Bretagne que les revendications sociales des marins préfigureront l'émergence du front populaire. Après avoir versé sang et larmes, ils obtiendront de sérieuses avancées sociales : augmentation du salaire horaire et paiement des heures supplémentaires. Ils finiront même par s'organiser en coopérative pour contrer les monopoles des fournisseurs de rogue, cet appât aussi précieux qu'indispensable pour pêcher la sardine.

Les combats sont âpres et la lutte sociale prend ici tout son sens, au propre comme au figuré. Les Bretons prennent des coups, de la part des briseurs de grève, de la part des Basques chez qui ils sont partis en renfort mais aussi de la part de la mer qui prend son dû de temps en temps dans les équipages ...

 

Ce cycle se termine en beauté avec un quatrième tome très dense et riche en évènements. Il y en a presque trop a raconter pour un format 48 pages, obligeant les auteurs à de nombreuses ellipses narratives. Le dessin précis de Serge Fino est toujours aussi réaliste et magnifié par une mise en couleur efficace quant aux ambiances pluvieuses bretonnes. On s'y croirait !

 

Cette saga est passionnante car les auteurs ont su mêler de manière fort habile intrigue familiale et fiction historique sans jamais que l'une prenne le pas sur l'autre. De plus, les 4 tomes de ce premier cycle sont de qualité égale ce qui donne un cycle très homogène.

J'attends le second cycle annoncé avec impatience.

 

Ma note : 8/10

Loubrun

 

Tome 1

Tomes 2 et 3