15/04/2014

Putain de guerre ! 1914 - 1918

putain de guerre, tardi, verney, casterman, intégrale, 1914-1918,première guerre mondiale,Histoire,  042014,10/10putain de guerre, tardi, verney, casterman, intégrale, 1914-1918,première guerre mondiale,Histoire,  042014,10/10Scénario : Jean-Pierre Verney

Dessin : Jacques Tardi

Editeur : Casterman

92 pages

date de sortie : janvier 2014

genre : Historique

 

 

Août 1914, le soleil écrase la campagne française de ses rayons brûlants. Les français, pour majorité agriculteurs et paysans, sont aux champs quand résonne le son monotone du tocsin. Une cloche qui sonne à 16h, c'est inhabituel. Quand d'un village à l'autre elles se font écho, c'est inquiétant. Toutes les cloches de France sonnent le tocsin ... Petit à petit les Français comprennent. Ils cessent leurs activités, les mains lâchent les outils, les visages sont graves, surtout ceux des femmes qui comprennent plus vite que les hommes que ces cloches sont les cloches du malheur, annonciatrices de millions de tragédies familiales.

C'est la guerre. Les Français sont mobilisés, et contrairement à ce que disait Poincaré, la mobilisation c'est bien la guerre. Les Français y vont de bon cœur, parait-il. Mais sur les millions de mobilisés, il y en a bien quelques uns qui trainent des pieds pour y aller.

C'est le cas de cet ouvrier tourneur qui ne voit pas les évènements à venir d'un très bon œil, et qui n'a franchement pas envie d'accrocher une fleur à son fusil.

Nous allons suivre cet ouvrier sur les premiers champs de bataille. Croulant sous un équipement désuet, inadapté, il verra ses camarades tomber par milliers, comme des mouches. Il comprend rapidement que lui et ses millions de camarades ont mis le pied dans un putain de bourbier ...

 

putain de guerre, tardi, verney, casterman, intégrale, 1914-1918,première guerre mondiale,Histoire,  042014,10/10

 

Année du centenaire de la première guerre mondiale oblige, Les éditions Casterman rééditent ce chef d’œuvre de Jacques Tardi et de Jean-Pierre Verney. Publié initialement sous forme de journal entre 2008 et 2009, cet ouvrage avait déjà fait l'objet d'une publication en intégrale, mais en 2 tomes.

Nous avons donc aujourd'hui une nouvelle intégrale en un seul volume, reprenant les années 1914 à 1919 plus 40 pages de commentaires de Jean-pierre Verney.

 

Ce livre est un chef d’œuvre dans sa forme et dans son contenu. En suivant le quotidien d'un soldat inconnu, les auteurs nous donnent un cours d'Histoire en mettant toujours en avant les petites histoires de ceux qui font la grande. De 1914 à 1918, l'Histoire du conflit est restituée dans son intégralité, racontée et décrite de manière laconique et acerbe par un soldat qui tous les jours voit des gens comme lui se faire étriper par des tonnes d'acier. Ce soldat ne nous épargne rien, ses mots sont comme ce qui l'entoure : crus, violents, grossiers. On est loin des discours patriotes et va-t-en guerre pour aller "botter le cul aux boches" ! Ici c'est la réalité de la guerre, l'horreur innommable où les corps sont déchiquetés, où les tripes dégoulinent des ventres de pauvres gars dans la fleur de l'âge pour la plupart. Et des deux côtés de la frontière, les tripes ont la même couleur et la même odeur ...

 

putain de guerre, tardi, verney, casterman, intégrale, 1914-1918,première guerre mondiale,Histoire,  042014,10/10

On a beau savoir que cette "grande guerre" fut une abominable boucherie, et qu'en se plongeant dans un tel livre on trouvera des trucs dégueulasses, à chaque fois c'est un choc. Dans un sens c'est tant mieux, car l'idée même de s'habituer à de tels carnages est encore plus insupportable.

 

Tardi et Verney sont, chacun à leur façon, des experts de la première guerre mondiale. Les textes de Verney, crus, familiers, argotiques, sont sans retenue et nous pètent violemment à la gueule, exprimant ainsi l'immense détresse et rancœur du soldat qui n'est qu'un pion sur un échiquier dont il ne connait même pas les limites et dont la vie est finalement bien peu de chose. En faisant parler un soldat anonyme, Verney en profite pour tailler en pièce un état major rétrograde, obstiné dans ses stratégies obsolètes et inefficaces, transformant souvent ses décisions en assassinat de masse.

Tardi quant à lui, excelle dans les scènes d'horreur ! Comme les mots de Verney, son dessin est cru et direct. Membres arrachés, viscères dégoulinantes, bourbier inextricable, ruisseaux de sang, monceaux de cadavres, gueules cassées ... le moindre détail de cet enfer est en image. Et les images sont grandes, comme s'il fallait que rien ne nous échappe ! Trois cases horizontales par planche, cela donne de la place pour le détail ... détail qu'il faut chercher dans des cases de moins en moins colorées au fil du récit, à mesure de l'enlisement du conflit.

 

putain de guerre, tardi, verney, casterman, intégrale, 1914-1918,première guerre mondiale,Histoire,  042014,10/10

Le dernier chapitre se focalise sur tous ces anonymes victimes de cette guerre absurde : paysans, écrivains, instituteurs, percepteurs, fonctionnaires, ingénieurs, jeunes, vieux, frères, sœurs, mères, de tous horizons, de toutes régions, des colonies .... Pas une famille française qui n'ait été touchée par cette tuerie. C'est véritablement poignant, et le lecteur ne pourra s'empêcher d'avoir une pensée pour ses propres aïeuls tombés sur les champs de batailles.

 

Un ouvrage qu'il faut lire pour rendre hommage à ces 10 millions de soldats inconnus morts dans cette putain de guerre !

 

Ma note : 10/10

Loubrun

10/04/2014

Les torches d'Arkylon - tome 1

les torches d'arkylon,almodovar,akata,héroïc fantasyles torches d'arkylon,almodovar,akata,héroïc fantasyScénario et dessin : Michaël Almodovar

Editeur : Akata

Collection : M

date de sortie : avril 2014

184 pages

genre : héroïc fantasy, aventure

 

 

Résumé (éditeur)

 C'est une période de crise en Arkylon. L'Empereur ne se préoccupe plus de son peuple et ne joue plus son rôle de dirigeant… Résultat, les guildes de mercenaires se multiplient et font d'énormes bénéfices ! C'est dans ce contexte que Sombrelune, un elfe noir un peu dragueur et Arkaïs, un chevalier dragon végétarien, sont engagés pour retrouver un paladin disparu depuis peu… Leur périple commencera à Mechaab, une cité aéroportuaire marchande. C'est là qu'ils retrouveront l'homme qu'ils recherchent... Ils seront alors mêlés bien malgré eux à un complot qui dure depuis bien des siècles ! Mais avec un artefact surpuissant sur les bras, une sorcière rancunière et un inquisiteur aux trousses, nos héros devront apprendre à dépasser leurs préjugés, combiner leurs talents et affuter leurs armes ! Car la quête qui les attend sera pleine de batailles, de poursuites, de pièges et de trahisons… La quête des Torches d'Arkylon !

Mais tout ceci n'est qu'une histoire ... celle d'une bande dessinée – Les torches d'Arkylon – lue par une jeune mère à son fils dans le coma ...

 

les torches d'arkylon,almodovar,akata,héroïc fantasy,042014,6.510

Sous ses airs de énième histoire d'héroïc fantasy, Les Torches d'Arkylon est un petit phénomène éditorial. Les éditions Akata, qui ont pris leur indépendance début 2014, ont choisi de pré publier intégralement et gratuitement sur le web le premier volume de cette nouvelle série. C'est une vraie prise de risque au regard du "consommé/jeté" que pratiquent les jeunes ados à qui s'adresse cette série. Le pari était osé, place maintenant à l'édition papier.

 

Format poche, dessin noir et blanc, utilisation de trames, 184 pages, découpage et mise en page ultra dynamique, personnages taillés à la serpe, à n'en pas douter, Les torches d'Arkylon c'est du manga. Mais attention, du Manga made in France. Michaël Almodovar, jeune auteur nourrit aux jeux de rôles, à la BD et aux animes, nous livre ici une pure aventure d'héroïc fantasy. Il aime raconter des histoires, et ça se voit. L'influence des jeux de rôle est omniprésente projetant le lecteur très facilement dans l'aventure aux côtés des deux héros dont les caractères les rendent assez attachant. Leurs supers pouvoir de magie ne les empêchent pas d'être un peu gaffeurs, drôles, râleurs, bref, un peu humains ...

 

les torches d'arkylon,almodovar,akata,héroïc fantasy,042014,6.510

 

Avec ce premier tome, sur 4 prévus pour le premier cycle, on rentre tout de suite dans le vif du sujet. Peut-être un peu trop vite a mon goût. Ainsi, le côté "histoire dans l'histoire" n'est finalement que survolé, et on ne sait rien de cette jeune mère et de son fils dans le coma. Très peu de pages y sont consacrées, faisant pour le coup passer ce choix narratif à priori original pour un faire valoir ou juste une façon de se démarquer des nombreuses productions HF. Gageons que les prochains volumes nous en apprendrons plus sur les liens entre les personnages réels et imaginaires de cette histoire.

 

Il n'empêche, pour qui aime l'héroïc fantasy, les jeux de rôles et la bonne aventure sans prise de tête à l'humour un peu potache assumé, les Torches d'Arkylon est d'un très bon niveau scénaristique au rythme enlevé, dont l'univers créé par Michaël Almodovar est parfaitement en place comme en témoignent les bonus à la fin du livre. Les personnages, les pays, la cartographie, tout est décrit avec minutie. Pas de doute, l'auteur sait ou il va.

Ce Manga Français n'a franchement pas à rougir face aux séries cadors du genre. Son format et le dynamisme de la narration devraient séduire le public visé.

 

Ma note : 6,5/10

Loubrun

 

les torches d'arkylon,almodovar,akata,héroïc fantasy,042014,6.510

 

02/04/2014

Moi, jardinier citadin T2

moi jardinier citadin,min ho choi,akata,manwha,jardinage,société,écologie,jardins collaboratifs,incroyables comestibles,incredible edible,eva wissenz,janisse ray,graines,semences,potager,810,032014moi jardnier citadin,min ho choi,akata,manwha,jardinage,société,jardins collaboratifs,incroyables comestibles,incredible edible,eva wissenz,janisse ray,graines,semences,potager,810,032014Scénario et dessin : Min-ho Choi

éditeur : Editions Akata

date de sortie : 27 mars 2014

208 pages

manwha (sens de lecture occidental)

genre : autobiographie, société, écologie

 

 

Résumé (éditeur)

Cela fait maintenant plusieurs mois que Min-ho CHOI a déménagé en banlieue de Séoul. Au fil des mois, grâce aux bons conseils de ses voisins, il a appris à s'occuper de ses légumes, à les observer grandir, avec amour... Et puisqu'on parle d'amour ! C'est avec joie et impatience qu'il attend la naissance de son fils. Pour lui, voilà d'ailleurs une raison de plus pour cultiver des légumes sains et de qualité. Peu à peu, son enthousiasme fait des émules, et tandis que notre héros revendique l'importance de préserver les semences locales et la biodiversité, c'est tout son quartier qui commence à bouger... Et si la solution au marasme général se trouvait dans la solidarité locale ?

 

moi jardinier citadin,min ho choi,akata,manwha,jardinage,société,écologie,jardins collaboratifs,incroyables comestibles,incredible edible,eva wissenz,janisse ray,graines,semences,potager,810,032014

 

Deux mois seulement après la sortie du tome 1, voici le second volet de cette mini saga potagère. On y retrouve toute la candeur du premier opus agrémentée de bons conseils pour jardiniers en herbe et de superbes planches de fleurs et plantes diverses.

Grâce aux conseils avisés de ses voisins et à des coup de main providentiels, le jardinier novice a réussi son coup. C'est non sans fierté qu'il offre à son entourage le fruit de sa production. Tous ceux qui cultivent un bout de potager se retrouveront dans ce geste altruiste, mêlé d'une petite pointe d'orgueil à avoir fait pousser soi-même des légumes meilleurs que ceux du supermarché. Et sans produits chimiques en plus !

La culture potagère prend une autre dimension, l'abondance des récoltes invitant naturellement au partage. S'instaure alors une micro économie solidaire basée sur le troc et l'échange de services. Voilà qui renforce la fraicheur du propos en mettant un bon coup de pied à l'individualisme grandissant dans nos sociétés.

 

Préserver les ressources et la terre en cultivant bio, c'est bien joli, mais ça demande beaucoup de travail et d'efforts. Un potager bio ne supporte pas l'abandon et demande une surveillance de tous les instants. Heureusement, mère nature met tout à disposition pour assister le jardinier : des insectes, des plantes, tout peut servir à combattre les ravageurs qu'ils soient à pattes ou à racines. Saviez-vous par exemple que les coccinelles à 28 ou 10 points sont des nuisibles, alors que celles à 7 ou 2 points sont bénéfiques ? Saviez-vous que l'on peut fabriquer des insecticides avec des plantes ? Min Ho Choi nous fait part d'un tas d'autres astuces qui à coup sûr, raviront les jardiniers amateurs.

 

moi jardinier citadin,min ho choi,akata,manwha,jardinage,société,écologie,jardins collaboratifs,incroyables comestibles,incredible edible,eva wissenz,janisse ray,graines,semences,potager,810,032014

Toutefois, Moi, jardinier citadin, ne se contente pas de donner des trucs et astuces sur le jardinage de manière candide et amusante. Min Ho Choi se sert de son expérience pour diffuser un message en alertant le public sur la dégradation de la biodiversité. Dans l'histoire, il découvre à un moment qu'aucune des graines qu'il a fait pousser ne viennent de son pays, et qu'il est vain de semer les graines issues de sa production, car elles ne donneront rien.

 

Aujourd'hui, 5 compagnies contrôlent 75% des semences potagères au niveau mondial, et il est impossible de récupérer les graines de sa propre production pour les utiliser l'année suivante. En effet, quasiment toutes les semences sont le fruit d'hybridations, c'est à dire de croisement de variétés depuis des décennies, pour obtenir des variétés plus résistantes. Le revers de la médaille, c'est que les plantes produisent des graines quasiment stériles. Ceci oblige bien évidement les cultivateurs à racheter des semences tous les ans, devenant ainsi dépendant des semenciers.

Les semenciers cherchent donc à faire des variétés hybrides de chaque espèces. Quand ils parviennent à mettre au point une variété hybride, ils abandonnent les recherches visant à améliorer les variétés non hybrides correspondantes, les excluant d'office du catalogue officiel pour cause de non conformité. De fait, les hybrides deviennent alors "naturellement" plus performantes et résistantes ... 

C'est ainsi que son menacées des variétés anciennes, ou des variétés naturelles, qui ne répondent pas aux critères du catalogue des semences.

 

moi jardinier citadin,min ho choi,akata,manwha,jardinage,société,écologie,jardins collaboratifs,incroyables comestibles,incredible edible,eva wissenz,janisse ray,graines,semences,potager,810,032014

L'industrialisation de l'agriculture permet de meilleurs rendement, mais tue la biodiversité. Or, au même titre que dans le règne animal, la biodiversité dans le règne végétal est absolument vitale. On s'inquiète à juste titre de la disparition de certaines espèces animales, mais qu'en est-il de la disparition d'espèces végétales et en particulier de graines et semences millénaires ? Qui s'en inquiète ?

 

Le livre se termine par un dossier très intéressant sur le sujet, où Eva Wissenz, membre des "journalistes pour la nature et l'environnement", nous révèle ce qui se trame avec le brevetage du vivant et la main mise d'une poignée de multinationales, parfois plus puissantes que des États, sur ce qui constitue la base de notre alimentation : les graines.

 

Si ce dernier document fout un peu le bourdon, il a le mérite de nous ouvrir les yeux sur les ravages d'un capitalisme ultra libéral sans scrupules, dont les armes de destructions massive que sont des entreprises comme Monsanto n'ont qu'un but : faire toujours plus de profit en asservissant les gens, tout en leur faisant croire que ce sont des bienfaiteurs de l'humanité.

 

Moi, jardinier citadin, une belle BD verte, où l'écologie du bon sens prend le pas sur l'écologie dogmatique.

 

Ma note : 8/10

Loubrun

 

voir la chronique du tome 1

 

moi jardinier citadin,min ho choi,akata,manwha,jardinage,société,écologie,jardins collaboratifs,incroyables comestibles,incredible edible,eva wissenz,janisse ray,graines,semences,potager,810,032014

 

28/03/2014

STERN GANG

stern gang,enoch,stassi,la boite à bulles,histoire,sionisme,terrorrisme,palestine,israelstern gang,enoch,stassi,la boite à bulles,histoire,sionisme,terrorrisme,palestine,israelScénario : Luca Enoch

Dessin : Claudio Stassi

Éditeur : La boîte à bulles

date de sortie : mars 2014

128 pages

Noir et blanc

genre : Documentaire Historique

 

Du sang pour une terre promise ...

 

Stern Gang raconte un pan méconnu de l'Histoire dont les répercussions résonnent encore aujourd’hui sur l'échiquier politique mondial.

 

Dans les années 20 du siècle dernier, après la première guerre mondiale, le territoire de Palestine est administré par l'Empire Britannique avec la bénédiction de la SDN (Société des Nations) l'ancêtre de l'ONU. De plus en plus de Juifs viennent s'installer sur cette terre pour s'y établir de manière permanente.

C'est dans ce contexte que naissent des groupes d'opposition à l'Empire Britannique, considéré comme un occupant et comme l'ennemi du peuple Juif.

 

Chez certains de ces groupes, la violence extrême prend rapidement le pas sur la diplomatie et semble être la seule solution envisageable pour chasser les Anglais de la terre promise. C'est le cas du groupe Stern, du nom de son fondateur, (qui deviendra par la suite le groupe Lehi) qui, à l'aune de la seconde guerre mondiale, refuse de participer à l'union sacrée contre les nazis, et préfère continuer sa lutte contre les anglais qu'il considère toujours comme l'ennemi du Yishouv – c'est à dire de l'implantation juive en terre d’Israël.

 

stern gang,enoch,stassi,la boite à bulles,histoire,sionisme,terrorrisme,palestine,israel,032014,8.510

 

Après la guerre, en 1948, l’État d’Israël est officiellement créé par les vainqueurs et par l'ONU. La terre est découpée et partagée entre les populations Arabes et les Juifs. Les groupes Sionistes ne voient pas tous cela d'un bon œil considérant ce partage comme une division de la "mère patrie" et une manœuvre anglaise pour avoir à nouveau la main mise sur la région. Leurs actions se tournent alors contre des cibles politiques puis contre les Arabes.

 

C'est ainsi que le médiateur de l'ONU, le Suédois Bernadotte, chargé de superviser la mise en application du partage territorial entre juifs et arabes est assassiné par le groupe Stern. C'est ainsi, qu'au nom de la cause, tous les habitants d'un village Arabe sont assassinés. Et c'est ainsi que le Sionisme radical et extrême est né avec les conséquences que l'on connait tous, plaçant cette région du monde sur des charbons ardents pour des décennies.

 

stern gang,enoch,stassi,la boite à bulles,histoire,sionisme,terrorrisme,palestine,israel,032014,8.510

 

 

 

Ce livre hyper documenté est un vrai livre d'Histoire et nous aide à comprendre ou tout au moins à avoir une autre vision du conflit Israélo / Palestinien que nous connaissons aujourd'hui.

 

Lucas Enoch et Claudio Stassi nous montrent comment un petit groupe très peu populaire, employant des méthodes terroristes, qui compta parmi ses membres un futur premier ministre Israélien, a changé la face du monde en créant et en installant un climat de haine qui semble irréversible entre arabes et juifs.

 

Leur récit puissant traite sans concessions et sans tabou d'un sujet encore très sensible aujourd'hui. Le récit débutant en 1948, l'essentiel de la narration est faite en flashback et ce, de façon linéaire offrant une approche chronologique des événements.

 

A l'aise sur toutes les scènes, Claudio Stassi nous livre un dessin nerveux en noir et blanc rehaussé de lavis en nuances de gris. Le tout est solide et donne du dynamisme à un récit très didactique.

 

stern gang,enoch,stassi,la boite à bulles,histoire,sionisme,terrorrisme,palestine,israel,032014,8.510

 

Stern Gang est passionnant sur le plan Historique parce qu'il nous dévoile un pan méconnu du passé et parce qu'il nous permet d'avoir une autre vision sur les évènements actuels du proche Orient.

 

Malgré la complexité des faits et du contexte politique de l'époque, cette histoire se lit d'une traite comme un bon roman d'action. La narration reste fluide et l'abondance de termes en hébreux, bien documentée. Pour les plus avides de géopolitique, le dossier de 10 pages à la fin du livre apportera un éclairage encore plus pointu sur cette période trouble qui dure depuis presque un siècle ...

 

ma note : 8,5/10

Loubrun

 

 A lire aussi :

- Chroniques de Jérusalem de Guy Delisle

- Jérusalem - Portrait de famille

 

Inscrivez-vous à la newsletter