04/07/2014

S.O.S Lusitania - tome 2 - 18 minutes pour survivre

sos lusitania,18 minutes pour survivre,ordas,cothias,manini,bamboo,grand angle,guerre,première guerre mondiale,marine,mer,naufrage,sous marin,paquebot,cunardsos lusitania,18 minutes pour survivre,ordas,cothias,manini,bamboo,grand angle,guerre,première guerre mondiale,marine,mer,naufrage,sous marin,paquebot,cunardScénario : Patrice Ordas, Patrick Cothias

Dessin : Jack Manini

Éditeur : Bamboo

Collection : Grand Angle

date de sortie : 30 avril 2014

48 pages

genre : guerre, Histoire,

 

Résumé (éditeur)

1915, l’enquête à bord du transatlantique RMS Lusitania se poursuit. Alors que des rumeurs d’attentat à la bombe circulent et que l’inquiétude gagne les passagers, les matelots Morisson et Shan capturent deux espions allemands. Ces derniers refusent de leur révéler l’emplacement de la charge explosive. Épaulés par le milliardaire américain Alfred Vanderbilt, les jeunes matelots vont tout mettre en œuvre pour éviter une terrible tragédie humaine et une catastrophe mondiale sans précédent...

 

sos lusitania,18 minutes pour survivre,ordas,cothias,manini,bamboo,grand angle,guerre,première guerre mondiale,marine,mer,naufrage,sous marin,paquebot,cunard

Dès 1914, le Lusitania est réquisitionné par la Royal Navy et transformé en paquebot croiseur. Néanmoins, il continue ses traversées transatlantiques pour le compte de la Cunard Line et sa fonction de transport de passagers, même s'il ne fait plus qu'une seule traversée par mois. Lors de son ultime voyage le 7 mai 1915, il transporte en secret dans ses soutes une énorme quantité de munitions et d'explosifs.

 

Bien que les Allemands aient prévenu - notamment par voie de presse - qu'ils torpilleraient tout navire battant pavillon anglais se trouvant en zone de guerre, quelques personnalités artistiques ont pris place à bord. La petite communauté de passagers, sans doute rassurée par la présence du croiseur Anglais Juno, semble insouciante de la menace Allemande et de ses redoutables U-Boote.

Mais la nonchalance des passagers s'estompe doucement au fil des pages et laisse place à une tension de plus en plus palpable. Alors que le paquebot s'approche des côtes Irlandaises, la menace est prise au sérieux par l'équipage et les passagers. Curieusement, c'est à ce moment là que le Juno change de cap et n'escorte plus le Lusitania et que ce dernier ralenti son allure ...

 

sos lusitania,18 minutes pour survivre,ordas,cothias,manini,bamboo,grand angle,guerre,première guerre mondiale,marine,mer,naufrage,sous marin,paquebot,cunard

Les auteurs se basent sur les témoignages des survivants et sur les rapports des capitaines Anglais et Allemand qui parlent de deux explosions lors du torpillage, semant le doute sur la cause réelle du naufrage, afin d'échafauder une hypothèse fondée sur la théorie du complot, ou du moins de la manipulation.

Alors que tout le monde savait qu'il y avait d'énormes risques de torpillage, le Lusitania à tout de même embarqué des civils et notamment des américains. Le navire étant soi disant neutre, son torpillage devient un acte caractérisé de la barbarie Allemande et est utilisé comme outil de propagande pour forcer les américains à entrer en guerre aux côtés des Anglais et des Français....

Dans cet ouvrage, espions, sabotages, et intrigues sont de la partie assurant un côté épique et romanesque à un fait Historique majeur de la première guerre mondiale.
Patrice Ordas et Patrick Cothias n'ont pas leur pareil pour mettre en scène des fictions Historiques et nous tenir en haleine tout en nous donnant une petite leçon d'Histoire. Illustré d'un trait classique et dynamique par Jack Manini cette série est vraiment plaisante à lire.

Ce deuxième tome se lit comme un bon roman d'espionnage et nous promet un final palpitant dans l'ultime volume, à paraitre le 7 mai 2015.

 

Ma note : 7,5/10

Loubrun

 

lire la chronique du tome 1

 

 

 

 

Inscrivez-vous à la newsletter

02/07/2014

Ciel de guerre - T1 - les diables rouges

ciel de guerre,les diables rouges,dauger,pinard,paquet,cockpit,aviation,avions,guerre,seconde guerre mondiale,blitzkrieg,bataille de franceciel de guerre,les diables rouges,dauger,pinard,paquet,cockpit,aviation,avions,guerre,seconde guerre mondiale,blitzkrieg,bataille de franceScénario : Philippe Pinard

Dessin : Olivier Dauger

Editeur : Paquet

Collection : Cockpit

56 pages

date de sortie : 28 mai 2014

genre : Histoire, aviation, seconde guerre mondiale

 

 

10 mai 1940 : fin de la « drôle de guerre » et déclenchement brutal de la Blitzkrieg sur la France. Étienne de Tournemire est un jeune lieutenant tout juste breveté qui vient d’intégrer son escadrille les « Diables Rouges ». Contre toute attente, les blindés allemands ont réussi à traverser le massif des Ardennes, réputé pourtant infranchissable.

Les Panzer, soutenus par l’aviation, poursuivent leur attaque éclair et menacent de traverser la Meuse à hauteur de Sedan. C’est la bataille décisive. Si les Allemands remportent Sedan, il remportent la France ! Étienne de Tournemire et ses camarades se retrouvent au cœur du combat. Aux commandes de leur chasseur Curtiss surclassés en performance et en nombre par les appareils ennemis, ils vont tenter d’inverser le cours du destin. Alertes, patrouilles et accrochages en plein ciel se succèdent à un rythme infernal durant quatre jours d’un intense combat. Ces quatre jours décisifs que l’Histoire nommera « l’enfer de Sedan ».

ciel de guerre,les diables rouges,dauger,pinard,paquet,cockpit,aviation,avions,guerre,seconde guerre mondiale,blitzkrieg,bataille de france

Après la série Ciel en ruine dont l'action se déroulait à la fin de la guerre (5 tomes parus) le duo Pinard/Dauger nous propose une nouvelle visite aérienne de la seconde guerre mondiale, cette fois-ci en 1940. C'est la fin de cette drôle de guerre où les belligérants ne faisaient que s'écharper. En mai 1940, les choses sérieuses commencent avec la percée Allemande sur Sedan et la débâcle qui s'ensuivra du côté des Français.

Ciel de Guerre raconte le début de la bataille de France vu du côté de l'aviation française à travers les yeux d’un jeune pilote au sein de la fameuse escadrille de chasse « Les Diables Rouges ». Dans le registre "aventures aéronautiques de la seconde guerre mondiale", on est plus habitué à suivre les exploits des aviations Britannique, Américaine ou Japonaise que Française. Les Français n'ayant combattu qu'un peu plus d'un mois, ceci explique sans doute cela.

Bref, Philippe Pinard et Olivier Dauger s'attaquent à un sujet rarement traité en BD, et le font techniquement très bien. Ce premier tome nous met dans le bain aéronautique d'entrée de jeu où le jargon technique parsème les pages et les dialogues. Les amateurs et connaisseurs seront ravis, les béotiens auront parfois l'impression de lire un catalogue technique illustré.

Malgré cette abondance de technique, la narration reste efficace. Cependant l'histoire simpliste ne rentrera pas dans les annales des scenarii BD. Les personnages manquent d'ampleur et répondent un peu trop à des stéréotypes : le jeune pilote brillant qui se sort de toutes les poisses, les officiers arrogants et obséquieux ....

Toutefois les auteurs atteignent leur objectif en montrant que les français n'ont pas démérité pendant cette bataille. Ils ont fait ce qu'ils ont pu avec le peu de moyens dont ils disposaient, face à un adversaire surpuissant dans tous les domaines. Ils mettent en avant une armée faible, inefficace, au commandement déficient faisant preuve d'une grande naïveté stratégique. Ils nous montrent à quel point l'armée française était mal préparée et en retard techniquement sur les Allemands. "Trop peu, trop tard" ! Pas assez de matériel et des avancées technologiques qui arrivent trop tard ou qui n'auront jamais vu le jour.

 

ciel de guerre,les diables rouges,dauger,pinard,paquet,cockpit,aviation,avions,guerre,seconde guerre mondiale,blitzkrieg,bataille de france

 

Olivier Dauger, dans un style ligne claire, excelle dans les scènes de combats aériens, mais il donne plus de vie aux avions qu'aux personnages. C'est un défaut assez récurrent dans ce genre de BD : les machines sont mieux dessinées que les hommes.

Prévue en 4 volumes, cette série documentaire démarre plutôt bien, mais pour qu'elle prenne vraiment son envol, il serait souhaitable que personnages et fiction aient un peu plus d'envergure ...

 

Ma note : 6,5/10

Loubrun

 

La première édition est agrémentée d'un cahier graphique de 8 pages présentant les avions Français et Allemands. Très bien documenté et magnifiquement illustré, les férus d'aéronautique et d'Histoire seront comblés.

Les peintures d'Olivier Dauger

 ciel de guerre,les diables rouges,dauger,pinard,paquet,cockpit,aviation,avions,guerre,seconde guerre mondiale,blitzkrieg,bataille de france

 

 

 

26/06/2014

Lucifer Sam - tome 1 - Les portes de l'enfer

lucifer sam,la neve,nizzoli,glénat,thriller,ésotérisme,sectes,complotlucifer sam,la neve,nizzoli,glénat,thriller,ésotérisme,sectes,complot La Neve, Michelangelo Nizzoli, Marco
Glénat

Collection : Grafica

48 pages

date de sortie : mai 2014

 

genre : thriller

 

Highway to hell ...

 

Liz Frazier, romancière à succès de la série Lucifer Sam, est assassinée et disparaît sans laisser de trace juste après avoir conduit son fils Syd à l’aéroport. Pour ses dix-huit ans, elle l’avait envoyé chez son éditrice française pour des vacances dans une magnifique demeure en dehors de Paris. À bord de l’avion, le jeune homme fait la connaissance d’une top model qui se dit fan des romans de sa mère. Sauf qu’une fois en France, c’est le début d’une plongée aux enfers pour le pauvre Syd... Kidnappé par une secte satanique, il va se retrouver enfermé seul dans une pièce pendant des mois après avoir eu le crâne rasé et tatoué par un halluciné qui prétend être son père !


Ambiance pesante, angoissante et malsaine dans ce thriller diabolique. Âmes sensibles s'abstenir. Les amis des chats peuvent passer leur chemin aussi ! Ce que fait subir la secte à Syd et à ces pauvres félidés est proprement effroyable et m'a mis assez mal à l'aise. D'autant que ce tome 1 se contente de poser les faits et que protagoniste et lecteur ne comprennent rien au piège qui est tendu, si ce n'est qu'il est diligenté par des forces démoniaques.

 

Ce premier tome laisse un gout assez amer et c'est assailli de sentiments contradictoires que l'on referme cet album. Le ressort narratif est efficace, mais on est frustré de ne rien apprendre du complot qui se trame nos yeux. L'intrigue est bien menée et nous tient en haleine, mais la nausée nous rattrape devant la démesure des tortures infligées à Syd. Les auteurs ont choisit de montrer plutôt que de suggérer, ce qui donne lieu à des scènes (trop) chargées d'hémoglobine et autres fluides .... A ce titre, le dessin réaliste très détaillé de Marco Nizzoli est parfait !

Néanmoins, ce premier tome pose très bien l'intrigue, et nous tient en haleine. Une fois la nausée passée, on a qu'une hâte, c'est d'en apprendre un peu plus sur cette bande d'illuminés qui invoquent Satan ...

Il faudra donc attendre le tome 2 pour savoir à qui l'on a affaire, et pour se faire un avis définitif sur cette série.

 

Ma note : 6,5/10

Loubrun

16/06/2014

U47 - tome 6 - L'Amérique en guerre

u47,l'amérique en guerre,jennison,balsa,caniaux,zéphyr,aventure,histoire,sous marin,kriegsmarine,guerre,39-45u47,l'amérique en guerre,jennison,balsa,caniaux,zéphyr,aventure,histoire,sous marin,kriegsmarine,guerre,39-45Scénario : Mark Jennison

Dessin : Gerardo Balsa

Couleurs : Nicolas Caniaux

Editeur : Zéphyr Editions

date de sortie : 30 mai 2014

46 pages

 

 

Après sa mission de repérage sur les côtes américaines, l'équipage du sous marin U47 revient à sa base de Lorient, un brin frustré. En effet, il se considèrent comme des  chasseurs, et ils ne ramènent pas de gibier ! D'autant que le sous marin U123 est rentré peu de temps avant, auréolé du succès de ses dix victoires. Les sous mariniers n'en peuvent plus des missions secrètes et sont avide de prendre part à la traque des navires américains.

Après une brève escale à Lorient, leur souhait sera exaucé. Ils reprendront la mer vers les côtes américaines avec pour mission de faire la chasse aux convois américains. Mais les Britanniques ont envoyé du renfort pour assister les américains dans la lutte anti sous marine. Ainsi, le lieutenant Allemand Prienst se trouvera à nouveau opposé au commandant anglais Walters pour un combat qui pourrait bien être fatal à l'U47. Mais sur ce point là, on en saura plus dans le tome 7 ...

 

Nous suivons toujours avec autant de passion les aventures du sous marin allemand et de son équipage. Les manœuvres sont très bien restituées et le lecteur y prend part partageant l'angoisse et le confinement des sous mariniers.

 

Avec ce sixième opus, la série U47 s'installe en bonne place dans le registre de la fiction historique.

 

Poursuivant son travail documentaire en parallèle de la fiction, les éditions Zéphyr nous proposent en fin d'ouvrage un gros dossier de 96 pages racontant l'odyssée du sous marin U-123. Un dossier très complet agrémenté de très nombreuses photos de la vie des sous mariniers et des missions sur l'atlantique.

 

Ma note : 7/10

Loubrun