02/06/2014

Ad Astra - volume 1

ad astra,mihachi kagano,ki-oon,histoire,romains,carthage,guerre,antiquité,hannibal barca,scipionad astra,mihachi kagano,ki-oon,histoire,romains,carthage,guerre,antiquité,hannibal barca,scipionScénario et dessin : Mihachi Kagano

Éditeur : Ki-oon

212 pages

date  de sortie : mars 2013

sens de lecture japonais

genre : Seinen, manga historique

 

 

Alors que Rome est toute puissante et s'impose dans toute la région méditerranéenne, le jeune Hannibal assiste impuissant à la défaite de son père Hamilcar Barca et à la chute de sa ville natale, Carthage. Les Carthaginois doivent un lourd tribut aux vainqueurs et sont humiliés par les Romains. Hannibal grandit alors dans la haine de Rome et vouera son existence entière à sa destruction.

Quand vient son heure de commander l'armée Carthaginoise, il ne tarde pas à partir affronter l'ennemi de toujours. Il se trouve opposé à Scipion l'Africain, aussi bon génie militaire et tacticien que lui.

 

ad astra,mihachi kagano,ki-oon,histoire,romains,carthage,guerre,antiquité,hannibal barca,scipion

Après Cesare, l'excellente série Historique narrant un pan de l'histoire des Borgia sous la Renaissance, les éditions Ki-oon lancent une nouvelle série Historique se déroulant cette fois à l'époque Romaine, avec une des figures les plus emblématiques de cette époque : Hannibal Barca. Considéré comme un des meilleurs tacticiens militaire, Hannibal a fait trembler la toute puissante Rome en s'opposant à l'un de ses meilleurs stratège, Scipion l'Africain.

Si Hannibal a bel et bien existé, il fait partie de l'imaginaire collectif à tel point qu'il est impossible de ne pas l'associer à la traversée des Alpes avec sa troupe d'éléphants. Mais entre légendes et réalité la frontière est parfois ténue, et certains exploits ont certainement été enjolivés, ce qui de toute façon n'enlève rien à la grandeur du génie tactique du Carthaginois.

Dans ce premier volume, de l'enfance aux premiers combats menés par Hannibal, Mihachi KAGANO plante le décor et met en place les éléments qui opposeront par la suite les deux stratèges. Scipion occupe peu de place pour l'instant, mais l'on voit déjà que c'est le seul a comprendre les tactiques de son adversaire et à le prendre au sérieux. On assiste à l'opposition entre un jeune génie militaire lucide et de vieux généraux et sénateurs orgueilleux et suffisants.

 

Si l'essentiel de l'ouvrage se focalise sur Hannibal et son ascension, l'auteur nous précise à la fin que le vrai personnage principal de sa série sera plutôt le Romain, qui, en combattant un ennemi aussi redoutable aura permit à Rome de s'ouvrir la route vers la gloire. D'ou le titre quelque peu énigmatique, Ad Astra, qui vient d'une locution latine "ad astra per aspera" (par des sentiers ardus jusqu'aux étoiles). En effet, Hannibal sera longtemps considéré par Rome comme la plus grande menace qu'elle ait eu à affronter.

 

Malgré une mise en place un peu longue ne permettant pas pour l'instant de s'attacher aux personnages, le récit est dense et détaillé laissant augurer d'une série épique où bravoure, complots et stratégie seront de mise.

 

Ma note : 6,5/10

Loubrun

27/05/2014

La fille maudite du capitaine pirate

Couv_214736.jpgla fille maudite du capitaine pirate,bastian,editions de la cerise,pirates,aventures,fantastique,onirique,gustave doré,dürer,9.510,052014Scénario et dessin : Jérémy A. Bastian

Traduction : Patrick Marcel

Éditeur : Éditions de la cerise

date de sortie : avril 2014

126 pages

genre : aventures rocambolesques

 

 

 

Résumé

Port Elisabeth, Jamaïque, 1728. La Fille Maudite du Capitaine Pirate part à la recherche de son père disparu, l’un des redoutés flibustiers des mythiques mers d’Omerta. Cette héroïne intrépide nous entraîne rapidement dans des aventures marines et même sous-marines, à la rencontre de pirates tordus et teigneux, de créatures mythiques et autres fantasmagories se déployant comme des poupées russes.

 

la fille maudite du capitaine pirate,bastian,editions de la cerise,pirates,aventures,fantastique,onirique,gustave doré,dürer,9.510,052014

 

 

Si je faisais mes achats sur le net, vous ne seriez pas en train de lire cette chronique. En effet, lors de ma dernière incursion chez mon libraire, celui-ci m'a fourgué dans les mains cette pépite en me disant : "tiens, il faut absolument que tu voies ça".

Curieux de nature et enclin à la nouveauté, je me suis docilement exécuté. Bien m'en a pris ! Dès les premières pages feuilletées, j'en ai eu le souffle coupé. Sans même avoir encore lu l'histoire, j'ai su que cet album venait d'une autre planète.

 

Si le dessin hachuré au millimètre vous saute d'abord à la figure, c'est pour mieux attraper votre œil qui ensuite ne quittera plus les planches et se perdra avec délice dans la multitude de détails qui les agrémente. On peut d'ailleurs aisément parler d'ornementation voire d'enluminures. Aucun trait n'est superflu, que ce soit pour donner une ambiance ou participer à la narration, comme ces bordures de cases fourmillant de détails, ou encore ces médaillons qui en disent plus long qu'une voix off, et puis ces bulles qui prennent une forme pour appuyer le propos qu'elles contiennent. Tout participe au récit.

 

la fille maudite du capitaine pirate,bastian,editions de la cerise,pirates,aventures,fantastique,onirique,gustave doré,dürer,9.510,052014

 

Jérémy A. Bastian passe en un clin d’œil d'une planche classique assez sobre à une planche chargée d'enluminures, d'entrelacs, de dessins cachés, d'arabesques, de frises, dans laquelle on se perd avec plaisir à la recherche d'un trésor graphique. La lecture devient alors un jeu où l'on se plait à voir des formes dissimulées dans les décors, comme lorsque les nuages ou les rochers de bords de mer se transforment en bestiaires improbables. L'auteur nous embarque dans son délire baroque fantasmatique et l'on se délecte de ces planches réalisées dans le style des gravures du XIXe siècle. Du grand art !

Une fois le choc visuel passé, on entame la lecture, avec une petite pointe d'appréhension. Cette avalanche de traits et de hachures n'est-elle pas un peu trop tape à l’œil ? Le scénario et la narration sont-ils à la hauteur de ce graphisme époustouflant ?

 

la fille maudite du capitaine pirate,bastian,editions de la cerise,pirates,aventures,fantastique,onirique,gustave doré,dürer,9.510,052014

 

 

Eh bien, la réponse est oui ! La surabondance de détails n'écrase jamais le récit. La trame de l'histoire est simple et la narration claire et fluide. De la même manière qu'il a su mélanger genres et influences dans son dessin, Jérémy A. Bastian nous sert une vraie histoire de pirates à la Stevenson mâtinée de fantastique à la sauce Lewis Carroll.

Tous les ingrédients de la piraterie sont là : les sales trognes dans les tavernes crasseuses, le souffle de l'aventure, les bateaux de pirates et leurs équipages pitoyables, les borgnes et autres manchots, les lieux secrets, les cartes au trésor et même le perroquet. Une histoire de pirates classique, virant subitement au conte fantastique onirique rocambolesque qui n'est pas sans rappeler Alice au pays des merveilles. Ainsi l'héroïne croisera dans sa quête des créatures aussi improbables que saugrenues comme ce banc de sardines à la langue bien pendue ou ces espadons-chevaliers en plein duel, lesquels lui serviront d'escorte pour le reste de l'aventure. Le périple devient de plus en plus loufoque et l'on savoure ces situations abracadabrantes rythmées par des dialogues vifs et incisifs empreints tantôt d'humour, tantôt de poésie. Le travail du traducteur Patrick Marcel est à ce titre remarquable.

la fille maudite du capitaine pirate,bastian,editions de la cerise,pirates,aventures,fantastique,onirique,gustave doré,dürer,9.510,052014

 

La fille maudite du capitaine pirate est un somptueux et vertigineux mix de Gustave Doré, Albrecht Dürer, Winsor Mc Cay, Lewis Caroll, Stevenson, réalisé par un auteur très talentueux animé d'une imagination et d'une inventivité qui semblent sans limites.

 

Saluons aussi le travail éditorial des Éditions de la cerise, qui ont réalisé un superbe écrin pour cette pépite. Imprimé sur un papier ivoire épais, le livre est d'une grande qualité et met en valeur le travail d'orfèvre de Jérémy A. Bastian.

 

Si vous cherchez un album original, beau, et qui sorte franchement du lot,  alors assurément cet album est pour vous.

 

Ma note : 9,5/10

la fille maudite du capitaine pirate,bastian,editions de la cerise,pirates,aventures,fantastique,onirique,gustave doré,dürer,9.510,052014

 

 

 

 

Loubrun

 

 

20/05/2014

Burn Out

burn out, ozanam, sommer, casterman, polar, burn out, ozanam, sommer, casterman, polar, scénario : Antoine Ozanam

dessin : Mikkel Sommer

Éditeur : Casterman

95 pages

date de sortie : mai 2014

genre : polar

 

 

Dans les années 80 aux États-Unis, Ethan Karoshi est flic à Reno, une petite ville du Nevada. Il a une vie pépère, réglée comme du papier à musique entre sa vie familiale, la pêche, le boulot et ses visites hebdomadaires à sa maitresse.

C'est un bon flic, respecté de sa hiérarchie et de ses collègues. Il faut dire que quand on a comme shériff son beau père et qu'on a pour collègue son beau frère, question bonnes relations, ça peut aider. Ou pas ...

 

Ce petit train train va légèrement dérailler le jour ou Debra, la maitresse, sera retrouvée étranglée avec du fil de pêche. Évidemment, comme il n'y a pas pléthore d'enquêteurs dans la région, c'est le brave Ethan qui s'y colle. Alors que les cadavres s'amoncellent autour de lui, l'enquête lui échappe, les meurtres se rapprochent de plus en plus de lui et toutes les pièces du puzzle semblent faire d'Ethan le parfait coupable.

 

burn out,ozanam,sommer,casterman,polar

 

Antoine Ozanam (succombe qui doit) nous sert un polar noir à priori assez classique, sans grandes surprises pendant les 3/4 de l'histoire. Mais, bien qu'on ai le sentiment d'avoir déjà vu ou lu mille fois ce genre de polar, on est rapidement pris par cette embrouille où l'on sent que le personnage principal piégé bien malgré lui, aura le plus grand mal à se dépêtrer du piège qui lui est tendu.

La narration est parfaite dans le plus pur style du polar où se côtoient naturellement voix off, flashbacks et dialogues crédibles et réalistes. La machination est impitoyable, et comme Ethan Karoshi, le lecteur ignore tout des tenants et aboutissants de ce piège diabolique. Ce que le lecteur ressent très bien, c'est que l'étau dans lequel s'est foutu Ethan, sera difficile à dessérer.

L'issue surprendra à plus d'un titre, mais je n'en dirai pas plus, de peur de trop en dévoiler....

 

burn out,ozanam,sommer,casterman,polar

 

Dommage que le dessin ne soit pas à la hauteur. Mikkel Sommer est un jeune dessinateur Danois dont c'est là le premier album pour le marché francophone. Avec un trait donnant une impression de brouillon, son dessin n'est pas des plus avenants. Par ailleurs, le choix de couleurs fades, s'il permet de figurer l'étouffante moiteur du Nevada, ne contribue pas en revanche à mettre en valeur les planches et du coup, l'histoire. Reste un découpage et des cadrages plutôt réussi donnant un dynamisme cinématographique à l'ensemble.

 

Un bon scénario qui aurait mérité un meilleur traitement graphique et surtout de meilleures couleurs.

 

Ma note : 6/10

Loubrun

19/05/2014

Le gouffre de Padirac - Edouard Alfred Martel et l'incroyable découverte

le gouffre de padirac,edourad alfred martel,bidot,rollin,glénat,aventure,spéléologie,grottes,cavernes,rivière,souterrain,exploration,découverte,6.510,052014Sle gouffre de padirac,edourad alfred martel,bidot,rollin,glénat,aventure,spéléologie,grottes,cavernes,rivière,souterrain,exploration,découverte,6.510,052014cénario : Laurent Bidot

Dessin : Lucien Rollin

Editeur : Glénat

48 pages

date de sortie : avril 2014

genre : documentaire, aventure historique

 

 

 

Exploré en 1889 par Édouard Alfred Martel, le gouffre de Padirac est le site souterrain le plus célèbre d'Europe. Situé dans le département du Lot, le site est caractérisé par un immense puits de 75 mètres de profondeur et 35 mètres de diamètre au fond du quel se trouve l'entrée des galeries souterraines. A 103 mètres de profondeur, ces galeries abritent un réseau de rivières souterraines long de 40 km.

Aujourd'hui, le gouffre accueille 400.000 visiteurs par an qui viennent admirer les 2,5 km de galeries ouvertes au public.

 

le gouffre de padirac,edourad alfred martel,bidot,rollin,glénat,aventure,spéléologie,grottes,cavernes,rivière,souterrain,exploration,découverte,6.510,052014

 

Nourrit des lectures de Jules Verne, Édouard Alfred Martel trouva vite sa vocation. Outre la rivière qui coule au fond du gouffre de Padirac, il à découvert au cours de sa vie quelques 1500 grottes, abîmes et autres cavités. Il a par ailleurs rendu possible l'ouverture du site au public et est considéré comme un des pères de la spéléologie moderne.

Cet album lui rend hommage en racontant les différentes explorations qu'il a menées sur Padirac, avec opiniâtreté et passion.

 

Le lecteur y découvrira les techniques et les moyens - rudimentaires mais astucieux -  employés à l'époque en spéléologie, ainsi que les obstacles auxquels Martel fut confronté. De la méfiance des paysans locaux qui pensaient que l'explorateur venait chercher le trésor abandonné par les Anglais à l'issue de la guerre de cent ans, au combat mené pour convaincre banquiers et politiques afin de trouver les financements nécessaires à l'aménagement du site, Martel a finalement plus bataillé sur terre que sous terre.

 

le gouffre de padirac,edourad alfred martel,bidot,rollin,glénat,aventure,spéléologie,grottes,cavernes,rivière,souterrain,exploration,découverte,6.510,052014

 

Laurent Bidot n'est pas novice en matière d'histoire documentaire. Il était aux manettes de l'histoire de la grande Chartreuse, du Mont st Michel, de Carnac, et tenait les pinceaux de Mont-blanc racontant la première ascension du Mont.

 

 

Ici, il nous livre une histoire bien documentée et évite le récit trop linéaire en démarrant l'histoire à la fin de la vie du personnage principal. L'interview d'un jeune journaliste passionné de spéléologie, donne lieu à des aller retours entre les époques permettant de dynamiser un tant soit peu le récit qui manque de souffle épique. Mais le but de l'album n'est pas de créer une fiction ayant comme toile de fond un exploit scientifique, mais bien de raconter l'histoire de la découverte du site à travers les yeux de son découvreur.

 

Lucien Rollin illustre le récit d'un dessin aux traits classiques et efficaces, mais la mise en scène peine à restituer la beauté et la grandeur du site ainsi que l'oppression et l'angoisse que devaient vivre les explorateurs sous terre, avec pour seul éclairage des bougies.

 

Néanmoins, la lecture n'est pas ennuyeuse mais plutôt agréable. Cette BD documentaire permet de découvrir les prémices de la spéléologie moderne à travers les yeux d'une personnalité hors du commun.

 

Ma note : 6,5 /10

Loubrun

 

Petite visite virtuelle du gouffre par ici : http://www.gouffre-de-padirac.com/

le gouffre de padirac,edourad alfred martel,bidot,rollin,glénat,aventure,spéléologie,grottes,cavernes,rivière,souterrain,exploration,découverte,6.510,052014

 

 

 

le gouffre de padirac,edourad alfred martel,bidot,rollin,glénat,aventure,spéléologie,grottes,cavernes,rivière,souterrain,exploration,découverte,6.510,052014