17/11/2013

Les Petites Chroniques (37) Les naufragés d’Ythaq Tome 11 - Les chasseurs d'écume Tome 2 - 1909, les maîtresses du quai - Les chasseurs d’écume Tome 3 - 1913, le patron de pêche

Les naufragés d’Ythaq  Tome 11 L'Haleine de l'Ogre

 

 

les naufrages d'ythaq,arleston,floch,guth,soleil,092013,610,sf,science fiction,les chasseurs d'ecume,debois,fino,pradelle,glenat,pecheur,mer,102012,102013,810,1909,1913,peche,sardineles naufrages d'ythaq,arleston,floch,guth,soleil,092013,610,sf,science fiction,les chasseurs d'ecume,debois,fino,pradelle,glenat,pecheur,mer,102012,102013,810,1909,1913,peche,sardine Arleston, Scotch
Floch, Adrien
Guth, Claude
09/2013
Soleil Productions
978-2-302-03079-4
46

 

 

Narvarth est le seul à posséder les clefs de l'univers parallèle. Il est le centre de toutes les convoitises. Les autorités de la Fédération l'ont mis au vert sur un monde isolé, en compagnie de Krurgor, Callista et Granite. Mais l'inaction pèse...


Voilà, Arleston a enclenché le mode « suite ». Rien de bien nouveau dans ces aventures à rallonge, c’est le train train quotidien de Granite et compagnie. Il reste la touche « sexy »de Floch très agréable à regarder.


Ma note : 6/10

 

Samba

 

********************************

 

Les chasseurs d'écume Tome 2 - 1909, les maîtresses du quai

 

les naufrages d'ythaq,arleston,floch,guth,soleil,092013,610,sf,science fiction,les chasseurs d'ecume,debois,fino,pradelle,glenat,pecheur,mer,102012,102013,810,1909,1913,peche,sardineles naufrages d'ythaq,arleston,floch,guth,soleil,092013,610,sf,science fiction,les chasseurs d'ecume,debois,fino,pradelle,glenat,pecheur,mer,102012,102013,810,1909,1913,peche,sardineScénario : Debois, François
Dessin : Fino, Serge
Couleurs : Pradelle, Bruno
Dépôt légal : 10/2012
Éditeur : Glénat
Planches :46
 

 

Après la disparition en mer de son père, Jos Gloaguen apprend le métier de pêcheur avec son oncle Guillaume. Jos est déterminé. Amoureux de la fille Guilcher - ennemis jurés des Gloaguen - ll a besoin d’argent pour l’épouser et fonder une famille. Mais les lois du marché ne vont pas lui faciliter la tâche. Cette année 1909 est une année très généreuse en sardines. Les acheteuses sont donc impitoyables avec les pêcheurs et les cours n’en finissent pas de s’effondrer. Conflits sociaux, révoltes, répressions, rivalités familiales, amours impossibles, la tension est à son comble et tout est là pour donner à Jos un rôle de premier ordre dans l’Histoire de la pêche à la sardine.


Dessins et scénario sans fautes, à savourer sans modération.
 
Ma note :  8/10


Loubrun

 

 

********************************


 

Les chasseurs d’écume Tome 3  - 1913, le patron de pêche

 


les naufrages d'ythaq,arleston,floch,guth,soleil,092013,610,sf,science fiction,les chasseurs d'ecume,debois,fino,pradelle,glenat,pecheur,mer,102012,102013,810,1909,1913,peche,sardineles naufrages d'ythaq,arleston,floch,guth,soleil,092013,610,sf,science fiction,les chasseurs d'ecume,debois,fino,pradelle,glenat,pecheur,mer,102012,102013,810,1909,1913,peche,sardineScénario : Debois, François
Dessin : Fino, Serge
Couleurs : Pradelle, Bruno
Dépôt légal : 10/2013
Éditeur : Glénat
Planches :46

 

 

En 1913, Jos Gloaguen est maintenant un homme et se voit confier le commandement de l’ami-du-travail, Sloop sardinier de Douarnenez. Mais la grande Histoire rattrape les petites, et le tocsin retenti dans les campagnes appelant sous les drapeaux tous les hommes assez valides pour aller se faire trouer la peau. Jos change d’horizons et embarque à Brest sur le cuirassé le Danton. Il découvrira la mer sous un autre angle, où l’ennui à bord doit être trompé par des corvées paraissant aussi vaines qu’inutiles, et où l’on n’est moins en sécurité que sur un petit Sloop ballotté par les vagues.


Sur fond de première guerre mondiale, le petit Jos impétueux du début de la saga a gagné ses galons et est devenu un vrai patron de pêche apprécié et respecté. Cette saga est toujours aussi prenante et les ambiances maritimes toujours aussi merveilleusement rendue.


Allez, Kenavo !

Ma note : 8/10


Loubrun

Voir la chronique du tome 1 : http://www.sambabd.be/archive/2012/03/03/les-chasseurs-d-...

 

08/11/2013

Le Chien qui Louche

le chien qui louche,davodeau,futuropolis,louvre,art,musée,810le chien qui louche,davodeau,futuropolis,louvre,art,musée,810Scénario et dessin : Etienne Davodeau

Editeur : Futuropolis / éditions du Louvre

date de sortie : octobre 2013

144 pages

 

 

 

Pour les beaux yeux de Mona

 

Mathilde et Fabien sont ensembles depuis quelques temps lorsqu’un beau jour Mathilde décide de présenter son ami à sa famille. Voilà donc le gars Fabien qui se retrouve en pleine campagne au milieu du clan Benion, entouré du père, des deux frères et du grand père de Mathilde. Pour Fabien, la rencontre avec sa belle famille va être des plus singulières et son statut d’agent de surveillance au musée du Louvre sera curieusement mis à contribution. De gardien de salle, il sera promu Expert en art et se verra confier une mission de la plus haute importance pour le clan Benion.

Une vieille toile familiale est ressortie du grenier et l’avis de « l’expert » est alors requis. Que vaut ce tableau, représentant un chien qui louche, peint au XIXème siècle par un aïeul ? Est-ce une croûte, ou mérite-t-il le statut de chef d’œuvre, au quel cas il pourrait bien avoir sa place au Louvre.

Fabien ne mesure pas tout de suite le sérieux de la requête des Benion, jusqu’au jour où il voit débarquer sur son lieu de travail les deux frères qui s’enquièrent de l’avancement de l’affaire.

 

le chien qui louche,davodeau,futuropolis,louvre,art,musée,810

 

A travers cette fable cocasse, Etienne Davodeau nous dévoile un peu des coulisses du Louvre en révélant le métier de gardien de musée, mais surtout il nous invite à une réflexion sur la valeur des œuvres d’art. Qu’est-ce qui fait qu’un tableau à plus de valeur artistique qu’un autre ? Comment une œuvre se retrouve-t-elle accrochée au mur d’un musée ? Qui décide de la mettre en valeur ou de la laisser dans une cave ou un grenier ? Et pourquoi ces milliers de peintres anonymes spécialistes des couchers de soleil criards et des natures mortes trop mortes, n’auraient-ils pas le droit de voir leur travail exposé dans un musée ?

 

le chien qui louche,davodeau,futuropolis,louvre,art,musée,810Si l’Art est une chose souvent traitée avec sérieux et parfois avec condescendance, Davodeau opte ici pour un ton léger et fantaisiste permettant de prendre un peu de recul par rapport à la vraie valeur que l'on veut bien donner aux œuvres exposées. Ainsi, la Joconde, vue par 90% des visiteurs du Louvre et photographiée des milliers de fois tous les jours, a-t-elle aux yeux de la famille Benion vraiment plus de valeur que ce Chien qui louche peint par un aïeul ?  N’en déplaise aux spécialistes, la question est légitime, et Etienne Davodeau ose la poser et y répondre en inventant un obscur et néanmoins drolatique groupe - La République du Louvre - chargé d’étudier l’entrée des œuvres dans le musée. Il réussit ainsi à opposer gentiment et avec beaucoup d'humour les propos parfois sibyllins des professionnels de l’art au bon sens et à la simplicité du terroir.

 

Comme dans les Ignorants, Davodeau excelle dans la narration nourrie de dialogues simples, fluides et truculents à la fois. On entend littéralement parler les protagonistes et l’on arrive à s’immiscer dans l’histoire tant les personnages, mêmes les plus farfelus, font vrais.

Coédité par le musée du Louvre, les pendules sont remises à l’heure à la fin du livre par une description du dispositif d’acquisition des œuvres du musée. La réalité est malheureusement ou heureusement - libre à chacun de choisir son camp - beaucoup moins fantasque que la version proposée par Etienne Davodeau.

 

le chien qui louche,davodeau,futuropolis,louvre,art,musée,810

Ma note : 8/10

Loubrun


Au fait, pour la Joconde, c'est là   Aile Denon - 1er étage - Salle 6 - Salle de la Joconde.

 

02/11/2013

Quai des Bulles 2013 : ça bulle pas mal à St Malo

 

Des bulles, encore des bulles, toujours des bulles !

 

 

QdB_2013.jpg

Jeudi 24 octobre. Départ direction la Bretagne pour le festival Quai des bulles de St Malo. Arrivé vers 13 heures, je pose mes bagages et file manger une galette dans ma crêperie favorite. Il y a déjà beaucoup de monde ! Il est vrai que cette année le festival tombe pendant les vacances scolaires. Le temps est doux et clément et je profite pleinement de ces instants paisibles avant d’affronter la cohue les jours suivants. Après un détour en librairie pour me procurer le dernier Astérix je prend enfin le temps de regarder le programme du festival. Je note que David Ratte sera là dès le vendredi à partir de 9h30. J’aime bien son travail et comme il fréquente le forum Samba BD, je me dit que ça serait pas mal de le rencontrer et de ramener une petite dédicace. Je prévoit donc de faire l’ouverture du festival.

 

 

Vendredi 25 octobre. La journée commence fort. Je n’ai pas entendu mon réveil ! Il est 9 heures, et je devrais déjà être en place devant les portes d’entrées. Qu’a cela ne tienne, je saute dans mon T-Shirt Samba Bd , avale vite fait un café bien serré, enfourche mon vélo, et fonce direction l’espace Dugay Trouin qui s’appelle maintenant l’espace Quai St Malo. Mais mon élan est coupé par une éclusée !! Eh oui, c'est le charme de la cité corsaire ! St Malo c’est aussi un port, et un port en eaux profondes dont l’activité suit le rythme des marées. Ce matin là, l’écluse est donc à la manœuvre et c’est une myriade de petits chalutiers rentrant au port qui va me mettre en retard ! Bon, je relativise et j’ai une pensée émue pour ces travailleurs de la mer qui travaillent durement pour gagner - parfois à peine - leur croûte. Et puis j’aperçois au milieu du bassin Vauban un fameux trois mats, fin comme un oiseau (hissez haut !), qui attend son tour pour entrer dans l’écluse afin de sortir du port et entrer en mer. C’est beau !

IMG_8490.JPG

 

Je rentre enfin dans le hall des exposants et me voilà pile en face du stand des éditions Paquet (à moins que ça ne soit l’inverse). Par contre, il y a déjà 7 personnes dans la file pour David Ratte. J’y vais quand même. Entouré d’une Belge qui vient du sud de la Belgique et d’un couple qui vient du sud de la France, l’attente se passe dans la bonne humeur. Ils ne connaissent pas Samba Bd. Je leur fait donc un peu de pub pour le blog et le forum et regrette de ne pas avoir de flyer à leur donner. Me voilà finalement face au très sympathique David Ratte. Je me présente comme chroniqueur sur Samba BD en montrant fièrement mon beau T-Shirt. David ne l’avait pas remarqué … Difficile pourtant de faire plus rouge vif … Il reconnaît quand même le logo et me dit tout le bien qu’il pense du forum, qu’il y passe de temps en temps avec plaisir car il y apprécie le ton et l’ambiance conviviale qui y règnent. Nous devisons tranquillement pendant qu’il dédicace le tome 1 de sa nouvelle série : Mamada. Je recommande au passage vivement cette série à l’humour décalé du même acabit que le Voyage des pères.

DSC00278.jpg

 

IMG_20131101_4.jpgContent de cette première rencontre, je continue mes pérégrinations au milieu des stands. J’arrive trop tard chez Ankama pour avoir un ticket pour une dédicace de Vatine. J’avais bien aimé le tome 1 de Niourk dans le quel j’avais trouvé Olivier Vatine au sommet de son art. J’achète quand même le tome 2 et me dirige vers les éditions Bamboo où j’aperçois Jack Manini. Il n’y a pas trop de monde, et je patiente une demi heure pour une dédicace de SOS Lusitania. Les dédicaces de Manini sont originales : il propose de nous faire le portrait, nous faisant passer ainsi pour un personnage de l’album. Je trouve la démarche plutôt sympa et l’exercice intéressant pour le dessinateur. Manini prenant en photo chaque portrait réalisé, je me dit alors qu’il est en train d’enrichir sa galerie de personnages pour de futurs albums … Qui sait ? je vais peut être devenir le héros d’une de ses prochaines histoires ?

 

 

Malgré l’appel du ventre de plus en plus pressant je passe quand même chez Glénat. A moins d’attendre 3 heures, je ne vois pas grand-chose qui m’intéresse à part le tome 3 de « Les Chasseurs d’écume » de Debois et Fino. Très belle saga familiale et chronique sociale sur la pêche à la sardine, j’ai bien apprécié les deux premiers tomes. Serge Fino retranscrit parfaitement l’ambiance de la Bretagne du début du Xxième siècle et l’univers des marins pêcheurs.

Après un copieux sandwich avalé sur la plage de St Malo, je consacre l’après midi aux expositions qui sont en général de très bonne qualité.

 

Samedi 26 octobre. Je dois retrouver Gnès, une collègue du forum Samba Bd vers 13h, ce qui me donne le temps de flâner un peu le matin. Je cède à la tentation des bacs des libraires de BD d’occasion et trouve mon bonheur au bout de deux bacs. Voilà, je suis dans les lieux depuis 30 mn et mon sac est déjà plein et mon porte-monnaie vide !!

Je repère le stand Grrr art, petit éditeur qui publie des BD jeunesses et notamment Le monde de Titus écrit et dessiné par Koulou. Il n’y a personne, alors je prend les 3 albums et les fait dédicacer pour mon neveu. Koulou est très sympa et intarissable sur son œuvre. Il s’éclate vraiment à faire cette série qui mériterait d’être mise un peu plus en avant dans les rayons jeunesse des librairies. Difficile de survivre pour les petits éditeurs qui doivent se débrouiller pour diffuser leurs albums ...

L’heure est venue de retrouve Gnès du forum Samba BD, pour qui c’est une grande première que de fréquenter un festival BD.

Le samedi après midi, les allées sont noires de monde mais c’est quand même un plaisir que de voir les dessinateurs réaliser leur dédicaces.

 

Philippe Geluck, Scotch Arleston, Mathieu Reynès, Philippe Xavier, Stéphane Créty, Aurélie Neyret

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib


quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

L’affluence a finalement eu raison de nous, et nous décidons d'aller reprendre des forces et nous rafraichir avec un autre genre de bulles.

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

Dimanche 27 octobre. Pas de festival le dimanche : j’en ai ras les guitares et comme il fait beau nous profitons du bord de mer vers Cancale. C'est aussi ça Quai des Bulles : un environnement et des paysages magnifiques ; quand on en à marre de la foule, on peut toujours aller se réfugier sur un bord de la côte sauvage ou bien sur un coin de plage.

 

 

*****

 

LES EXPOS DE QUAI DES BULLES

 

René Follet et Stevenson

Très belle expo des planches originales de l’album Stevenson, le pirate intérieur. Scénarisé par Rodolphe et mis en image par Follet. Les planches en couleurs directes sont superbes. Je suis néanmoins surpris du format A3 de celles-ci.
 

IMG_20131025_15.jpg

IMG_20131025_17.jpg

IMG_20131026_10.jpg

 

*****

 

IMG_20131026_2.jpgJean-Claude Fournier

de Spirou aux Chevaux du vent, en passant par l’attachant Bizu et les irrésistibles Crannibales, Fournier est de ces grands auteurs discrets du 9ème art.

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

de Spirou au Chevaux du vent. Au centre, l'affiche de Quai des Bulles 1991.

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

*****

 

Hervé Tanquerelle. Pour la série « …et autres racontars »  

Un voyage au Groenland au milieu des légendes dans une mise en scène chaleureuse.

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

*****

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlibYvan Pommaux (le détective John Chatterton, Marion Duval, Théo Toutou …)

Illustrateur de génie en littérature et BD jeunesse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ses originaux en noir et blanc sont à tomber par terre !!

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

 *****

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlibGotlib

En place depuis fin juin, l’expo prenait fin ce WE. Superbe scénographie mettant en valeur tout l’univers de Gotlib. C’est la première expo où j’ai vu des gens rire aux éclats devant les œuvres exposées.

 

 

 

 

 

 

 

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

****

Le bilan de ce Quai des bulles 2013 est très positif. De très belles expos, de belles dédicaces et de belles rencontres, et Samba BD qui commence à être connu de pas mal d’auteurs. Et ma Pile A Lire qui a doublé de volume …

Rendez-vous l'année prochaine, avec peut-être un peu plus de petits bonshommes en rouge à déambuler dans les allées.

Merci à Gnès pour tes photos qui sont bien meilleures que les miennes ...

 

Loubrun

18/10/2013

U.47 Tome 3 - Convois sur l'Arctique

u.47,convois sur l'arctique,jennison,balsa,caniaux,zephyr bd,sou-marin,guerre,u-boot,espionnage,histoireu.47,convois sur l'arctique,jennison,balsa,caniaux,zephyr bd,sou-marin,guerre,u-boot,espionnage,histoireScénario : Mark Jennison

Dessin : Gerardo Balsa

Couleurs : Nicolas Caniaux

Editeur : Zéphyr BD

date de sortie : septembre 2013

48 pages

genre : guerre, Histoire, espionnage

 

La série U.47 raconte l’histoire d’un sous-marin Allemand et de son équipage pendant la seconde guerre mondiale. Au début de la guerre, les fameux U boot  avaient pour principale mission d’empêcher les convois de ravitaillement venus des Etats-Unis d’arriver à destination. Les sous marins allemands étaient de redoutables chasseurs et ont ainsi envoyé par le fond quantité de bateaux alliés.

Les Anglais et les Américains se sont organisés et ont répondus comme il ce doit à ce jeu du chat et de la souris. Du statut du chasseur, les U-Boot sont devenus des proies finissant au fond des océans, cercueils de fer pour la plupart des équipages.

 

u.47,convois sur l'arctique,jennison,balsa,caniaux,zephyr bd,sou-marin,guerre,u-boot,espionnage,histoire

 

Le tome 1 de la série racontait comment le U.47 s’est rendu célèbre en coulant un cuirassé Anglais en plein cœur d’une base de la Royal Navy. Après cet exploit,  le sous marin devint un chasseur redoutable.

 Dans le deuxième opus, le U.47 pourchassé par les Britanniques réussit à atteindre son port d’attache à Lorient. L’amirauté rattache alors le navire aux services secrets et l’envoie en mission récupérer des prisonniers de guerre allemands évadés d’un camp au Canada.

Dans  ce troisième volet, le submersible est envoyé en mission secrète dans l’océan Arctique. Dans la mer de Barents, le poste d’observation de l’île X-107 chargé de surveillé les convois de ravitaillement ennemis, ne communique plus. Le U.47 est alors chargé d’élucider ce mystère.

 

Avec des dessins de très bonne qualité concernant les navires et tout types d’engins militaires, U.47 est une bonne série d’aventures guerrières sur fond historique qui ravira les amateurs du genre. Bien que le scénario soit parfois un peu décousu et les histoires un brin alambiquées,  le tout reste crédible. En revanche, j’ai regretté que l’atmosphère étouffante et pesante qui devait régner à bord des U-Boote, notamment au moment des attaques, ne soit pas perceptible. C’est sans doute voulu, la priorité scénaristique allant à l’aventure.

 

Ma note : 6,5/10

Loubrun