12/06/2013

Canicule

canicule,baru,vautrin,casterman,polar,adaptationcanicule,baru,vautrin,casterman,polar,adaptationScénario, dessin et couleurs : Baru
adapté du roman de Jean Vautrin
Editeur : Casterman
date de sortie : avril 2013
109 pages
Genre : Polar

 

 

Après avoir effectué un braquage, Jimmy Cobb fuit la gendarmerie et se retrouve en plein milieu d’un champ de blé dans la Beauce profonde pour y planquer son magot. Le soleil de plomb doit lui brouiller l’esprit, car il ne remarque pas que Chim, un gamin planqué dans les blés, ne loupe rien de la scène. Jimmy n’est pas très loin d’une ferme dans laquelle il espère trouver refuge. La chaleur étouffante qui brûle les champs n’est rien en comparaison de l’enfer qu’il trouvera dans cette ferme.

canicule,baru,vautrin,casterman,polar,adaptation


Cette ferme est un concentré de la misère sociale des plus sordide : un maître des lieux tyrannique et libidineux, une femme rongée par la haine, un frère suintant l’alcool, un fils battu à coup de ceinturon, une fille folledingue nymphomane et une grand-mère désabusée qui manque de se faire pousser dans la tombe à chaque instant. Le gangster a mis les pieds dans une cocotte minute dont la soupape est restée fermée trop longtemps, et le magot qu’il trimballait va tout faire péter !

 

canicule,baru,vautrin,casterman,polar,adaptation


On dit que l’argent rend fou, mais là les protagonistes sont déjà tous bien atteints et, la chaleur aidant, le lecteur assiste à un maelström de folie destructrice.

Avec Canicule, Baru inaugure une série d’adaptations des meilleurs romans de Jean Vautrin.

Le scénario de cette histoire est un peu léger, mais la mise en scène parfaite de Baru nous offre une lecture fluide permettant de bien cerner chaque personnage et leur noirceur. La lumière inondant les premières pages s’amenuise au fil du récit et l’auteur nous pousse sans ménagement dans cette cour de ferme glauque. On en vient finalement à se demander si Jimmy le gangster n’aurait pas mérité un meilleur traitement !

Un bon polar lumineux et noir à la fois, qui n'aurait pas démérité sa place dans la belle collection Rivages/Casterman/Noir.


canicule,baru,vautrin,casterman,polar,adaptationMa note : 7.5/10

Loubrun

09/06/2013

Les petites chroniques (16)

ÜBEL BLATT  Tome 12

 

ubell blatt,shiono,ki-oon,112012,manga,heroic fantasy,vengeance,elfe,7510ubell blatt,shiono,ki-oon,112012,manga,heroic fantasy,vengeance,elfe,7510Scénario :Shiono, Etorouji
Dessin :Shiono, Etorouji
Dépôt légal :11/2012
Editeur : Ki-oon
ISBN : 978-2-355-92464-4

 

Übel Blatt, manga d’héroïc fantasy qui conte la vengeance  de Koïnzell jeune semi-elfe qui pourchasse et tue les Sept Héros.  Pourquoi ce jeune semi-elfe qui est un redoutable escrimeur, voire  le meilleur de tous,  en veut-il à ce point aux sauveurs de l’Empire ???  Vous le saurez en lisant Übel Blatt.


 Cette série en est déjà à son douzième volume et pour l’instant la qualité graphique et scénaristique est toujours présente.  Pas un seul instant je ne me suis ennuyé ou j’ai regretté mes achats.


Vivement la sortie du tome 13, surtout que le 12 se termine sur un cliffhanger plus que surprenant.


Ma note : 7.5/10


Revedefer


*****************************************


 

X-FORCE (Marvel Deluxe) Tome 1  Anges et Démons


 

ubell blatt,shiono,ki-oon,112012,manga,heroic fantasy,vengeance,elfe,7510,kyle,yost,crain,choi,oback,012013,panini,marvel,comics,x-men,wolverine,x-force,810ubell blatt,shiono,ki-oon,112012,manga,heroic fantasy,vengeance,elfe,7510,kyle,yost,crain,choi,oback,012013,panini,marvel,comics,x-men,wolverine,x-force,810Scénario :Kyle, Craig & Yost, Christ
Dessin :Crain, Clayton &  Choi, Mike
Couleurs :Crain, Clayton & Oback, Sonia
Dépôt légal : 01/2013
Editeur : Panini Comics
Planches :310 
ISBN : 978-2-8094-2820-9

 

 

 

Je n'ai jamais lu une série aussi violente et aussi noire !!

 

Le chef des X-men, CYCLOPE, (petit Xavier comme l'appelle Wolverine ) reforme la X-FORCE pour mener les missions "sales" qui ne conviennent pas aux X-men classiques. C'est à dire tortures, meurtres et violences diverses avec Wolverine, X23, Warpath........


Les dessins sont toujours dans la pénombre, la violence est palpable, les cadavres éventrés, l'ennemi (les Purificateurs, Bastion) mis en pièces !

 

Dessins superbes et scénario moderne qui tient la route !!! 

 

Ma note : 8/10

 

JR



*****************************************


 

La terre des Vampires - Tome 1 - Exode


ubell blatt,shiono,ki-oon,112012,manga,heroic fantasy,vengeance,elfe,7510,kyle,yost,crain,choi,oback,012013,panini,marvel,comics,x-men,wolverine,x-force,810,la terre des vampires,humanoides associes,munoz,garcia,710,062013,survivantsubell blatt,shiono,ki-oon,112012,manga,heroic fantasy,vengeance,elfe,7510,kyle,yost,crain,choi,oback,012013,panini,marvel,comics,x-men,wolverine,x-force,810,la terre des vampires,humanoides associes,munoz,garcia,710,062013,survivantsScénario : Muñoz, David
Dessin : Garcia, Manuel
Dépôt légal : 06/2013 (Parution le 12/06/2013)
Editeur : Les Humanoïdes Associés
ISBN : 978-2-7316-4103-5



Un cataclysme a privé la terre de sa source lumineuse. Voilà qui fait bien l’affaire de la communauté vampire qui vivait jusque là cachée et en osmose avec les humains. Il y avait une règle simple : interdiction de tuer les humains sous peine d’épuisement inéluctable des ressources alimentaires ! Mais maintenant que le soleil n’est plus, les vampires n’ont plus besoin de se cacher et des rebelles ont fait de la terre leur terrain de chasse.

 


Un groupe d’humain survivant croise la route d’un vampire moins rebelle que les autres. Commence alors une fuite vers de meilleurs cieux où la survie est l’affaire de chaque instant.


Avec un dessin classique plutôt agréable, ce tome 1 met bien en place tous les ingrédients d’un bon road movie qui joue toutefois sur les plates bandes de Walking Dead : l’errance d’un groupe de survivants.


Ma Note : 7/10

 

Loubrun



*****************************************


 

HIGHLANDS -Tome 2/2 : Le survivant des eaux noires


 


ubell blatt,shiono,ki-oon,112012,manga,heroic fantasy,vengeance,elfe,7510,kyle,yost,crain,choi,oback,012013,panini,marvel,comics,x-men,wolverine,x-force,810,la terre des vampires,humanoides associes,munoz,garcia,710,062013,survivants,highlands,aymond,dargaud,052013,810,ecosse,angleterre,culloden,histoire,aventureubell blatt,shiono,ki-oon,112012,manga,heroic fantasy,vengeance,elfe,7510,kyle,yost,crain,choi,oback,012013,panini,marvel,comics,x-men,wolverine,x-force,810,la terre des vampires,humanoides associes,munoz,garcia,710,062013,survivants,highlands,aymond,dargaud,052013,810,ecosse,angleterre,culloden,histoire,aventureScénario : Aymond, Philippe
Dessin : Aymond, Philippe
Couleurs : Aymond, Philippe
Dépôt légal : 05/2013
Editeur : Dargaud
ISBN : 978-2-205-07129-0
Planches : 46
Prix conseillé : 13,99 €

Aventures, Histoire.

 


Mon avis : Philippe Aymond confirme par ce deuxième tome qu’il est non seulement un brillant dessinateur mais aussi un excellent scénariste. J’ai bien aimé également le fond historique de l’histoire avec le récit de la bataille de Culloden, le 16 avril 1746, le jour où l’Ecosse a perdu son indépendance vis-à-vis de l’Angleterre. C’est bien documenté, magnifiquement rendu et plein de rebondissements. Assurément un excellent album. Du coup, j’ai une furieuse envie de retourner dans les Highlands…

 


Moyenne : 8/10

Capitol


23/05/2013

John Prophet T1 - Rémission

John Prophet, rémission,urban comics,indies,Graham,Roy,Dalrymple,milonogiannis,rios,Churchland,science-fiction,space operaJohn Prophet, rémission,urban comics,indies,Graham,Roy,Dalrymple,milonogiannis,rios,Churchland,science-fiction,space operaScénario : Graham Brandon

Dessin : Simon Roy ; Farel Dalrymple ; Giannis Milonogiannis ; Brandon Graham ; Emma Rios ; Marian Churchland

Editeur : Urban Comics

Collection : Indies

date de sortie :mai 2013

160 pages

genre : Science fiction, space opéra

 

Y'a quelqu'un ?!

 

Quelque part sur une planète aux confins de l’univers, une capsule sort du sol et un homme s’en extrait tant bien que mal. Il se retrouve d’emblée confronté à une espèce de quadrupède  affamé, doté de 4 puissantes mâchoires. John Prophet, bien qu’encore faible, réussit à pulvériser le monstre et finit par le bouffer. Le voilà parti par monts et par vaux à la recherche du contact qui lui dira quoi faire sur cette planète dépourvue d’humanité. Croisant sur sa route tout un tas de monstres plus étranges les uns que les autres, il apprendra finalement qu’il doit activer une balise destinée à réveiller ses propres clones disséminés aux quatre coins de la galaxie.

 

John Prophet, rémission,urban comics,indies,Graham,Roy,Dalrymple,milonogiannis,rios,Churchland,science-fiction,space opera

 

Créé au début des années 90 par Rob Liefeld et dont la destinée à été confiée en 2012 à Brandon Graham (King City), John Prophet est un Space opéra tout à fait atypique dans l’univers des Comics. Ici, pas de supers héros aux supers pouvoirs mais juste un type tout seul à qui revient l’ambitieuse mission de réveiller l’humanité.

 

Si le pitch de cette histoire m’a intrigué, je dois avouer que la lecture des 6 chapitres m’a été bien pénible. Usant d’une narration descriptive en voix off assez lapidaire, la lecture devient très vite lassante et on finit par avoir du mal à comprendre ce qu’il se passe. Le héros, seul survivant de l’espèce humaine, ne dégage absolument aucune sympathie et c’est finalement sans grand intérêt qu’on suit son parcours. On pourrait éventuellement se consoler avec la richesse et la variété des créatures et décorum créés, mais on bute alors sur un dessin peu attrayant. Quel que soit le dessinateur (ils sont 5 ici à avoir œuvré) j’ai trouvé - à quelques exceptions près - les traits globalement assez grossiers et brouillons.

 

La comparaison faite en quatrième couverture avec les créations de Moebius et Miyazaki me parait quelque peu osée tant le graphisme et les univers développés de ces derniers sont d’un niveau supérieur...

Même si ce premier volume pose les bases d’un univers que l’on sent riche, l’ensemble laisse une impression très confuse et finalement peu amène.

Le côté mystérieux et quasi philosophique de l’histoire plaira peut-être aux amateurs du genre. Pour ma part, dans le registre space opéra, je conseillerai davantage la série Saga dont les héros sont plus attachants et le graphisme nettement plus agréable à l'oeil.

 

john prophet,rémission,urban comics,indies,graham,roy,dalrymple,milonogiannis,rios,churchland,science-fiction,space opera

Ma note : 5/10

Loubrun

 

 

20/05/2013

Blackface Banjo

blackface banjo,Duchazeau,Sarbacane,musique,racisme,minstrel showblackface banjo,Duchazeau,Sarbacane,musique,racisme,minstrel showScénario et dessin : Frantz Duchazeau

Editeur : Sarbacane

date de sortie : avril 2013

140 pages

genre : chronique sociale, musique

 

 

 

Fin XIXe aux Etats-Unis, un jeune vagabond noir et unijambiste tente tant bien que mal de glaner quelques dollars pour manger. Sa jambe de bois le fait souffrir, et le seul moyen d’oublier la douleur est de danser et tournoyer sur sa prothèse. Il le fait si bien, avec une telle souplesse et une telle fluidité qu’il est remarqué par un Irlandais produisant un spectacle itinérant faisant la retape pour un élixir indien aux vertus miraculeuses. Après avoir bu quelques gorgées de ce breuvage, le jeune vagabond se met à jouer du banjo comme un dieu. Blackface Banjo est né. Bien que la veille, un de ces spectacles itinérants ait été incendié par une mystérieuse faction - le Coon Coon Clan - le jeune vagabond intègre la troupe Medicine Show.

blackface banjo,duchazeau,sarbacane,musique,racisme,minstrel show

Ces troupes itinérantes appelées « Minstrel's Shows» ou « Medicine Shows » présentaient des spectacles humoristiques d’un goût particulièrement douteux. Joués par des Blancs grimés de façon grotesque en Noirs, le but était de faire rire les Blancs en faisant passer les Noirs pour des imbéciles, des sauvages, des ignorants superstitieux et doués uniquement pour la danse et la musique …


Après le rêve de Météor Slim, Les jumeaux de Conoco Station et Lomax, Frantz Duchazeau continue son exploration de l’Amérique profonde et rude de la fin du XIXe et du début XXe siècle.


Moins centré sur la musique, cet album nous fait découvrir ces pitoyables spectacles, vitrines affligeantes du racisme omniprésent de cette époque.


Grâce à un dessin très fluide et tout en mouvement et expressions, Duchazeau peut se permettre une narration souvent muette, parfois rehaussée de bulles dessinées. Ces bulles dessinées qui tombent comme un cheveu sur la soupe sont un peu déroutantes et donnent l’impression de faire l’économie d’un dialogue. L’approche est néanmoins originale et certaines séquences sont assez bien vues.

 

blackface banjo,duchazeau,sarbacane,musique,racisme,minstrel show


Le récit reste cependant très bien construit et c’est non sans émotions que nous suivons les pérégrinations de ce vagabond, depuis ses rêves de gloire jusqu’aux inévitables désillusions.

Blackface Banjo a le mérite de lever un peu plus le voile sur cette société américaine de la fin du XIXème siècle jusqu'à la moitié du XXème. Ces sinistres spectacles ont sévit jusque dans les années 50 !


Ma note : 7/10

Loubrun

 

blackface banjo,duchazeau,sarbacane,musique,racisme,minstrel show