07/05/2013

Cutting Edge - tome 1

cutting edge,francesco dimitri,mario alberti,delcourt,fantastique,machinationcutting edge,francesco dimitri,mario alberti,delcourt,fantastique,machinationScénario : Francesco Dimitri

Dessin et couleur : Mario Alberti

Editeur : Delcourt

Collection : Machination

date de sortie : avril 2013

48 pages

 

 

Résumé (éditeur)

Scientifiques, artistes, chefs d'entreprise... ils sont ce que l'humanité a de meilleur. Ils sont l'Avant-Garde. Ils sont le Cutting Edge. Une compagnie financière leur propose de relever un incroyable défi qui mettra leur vie en jeu et les poussera jusqu'à leurs dernières limites. La récompense en est, littéralement, inconcevable. C'est ici que l'histoire change... at the Cutting Edge !

cutting edge,francesco dimitri,mario alberti,delcourt,fantastique,machination


Doit faire ses preuves


Auteur de romans fantastiques, Francesco Dimitri signe avec Cutting Edge sa première bande dessinée. Ce qui lui vaudra un peu d’indulgence de ma part.


Ce premier volume sert d’entrée en matière à cette histoire de challenge international pour surdoués, et l’auteur prend vraiment son temps pour mettre en place intrigue et personnages. Les règles du jeu sont bien détaillées, les tempéraments des membres de l’équipe sont bien exposés, tout est très bien posé, mais quand on sait qu'il n' y a que 48 pages à l'album, on aimerait bien que l'action démarre avant la page 45. Ca s'anime un peu avant, rassurez-vous. Sans doute fallait-il autant de pages pour présenter les équipiers et leur talents complémentaires. Cette complémentarité ne doit rien au hasard et laisse donc supposer qu’une grosse machination risque bien de leur péter à la gueule.


Pourtant, le premier défi annoncé n’est franchement pas impressionnant. A tel point  qu’il en éveille la curiosité. Pourquoi réunir autant de talents pour une mission apparemment aussi facile ? Evidemment la simplicité n’est qu’apparente et la machination se met en branle sur la fin de l’album. Un peu tardivement mais ça suffit pour donner envie de lire la suite. Ceci étant, pour maintenir le lecteur en haleine, il va falloir trouver des défis un peu plus costauds et plonger un peu plus profondément dans la mécanique mise en place par la Leviathan Financing &Co.


Au dessin, Mario Alberti semble plus à l’aise sur les décors assez fouillés et réalistes, que sur les personnages dont les traits sont souvent imprécis. C'est dommage car du coup on a du mal à s'attacher à cette équipe de p'tits génies.

En espérant une suite un peu plus dynamique, on pourra donner une chance à cette série à l’intrigue alléchante et pardonner les petites imperfections de ce premier opus.

 

cutting edge,francesco dimitri,mario alberti,delcourt,fantastique,machination

 

Ma note : 6.5/10

Loubrun

29/04/2013

Severed - destins mutilés

Couv_184547.jpgsevered,snyder,tuft,futaki,urban comics,épouvante,horreur,thrillerScénario : Scott Snyder et Scott Tuft

Dessin et couleurs : Attila Futaki

Editeur : Urban Comics

collection : urban indies

208 pages

genre : épouvante, horreur, thriller

 

 

Années 50. Jack Garron est un grand père ordinaire menant une vie paisible. Jusqu’au jour ou son petit fils lui apporte une missive qu’un homme lui a remis dans la rue. Alors d'un coup, Jack devient blême et son passé refait surface d’un seul coup. Le voilà rattrapé par des souvenirs cauchemardesques, et nous voilà plongés 40 ans en arrière.


1916. Jack Garron a 13 ans. Il joue du violon  - plutôt bien semble-t-il - mais il vit seul avec sa mère, et tout l’amour qu’elle peut lui porter ne suffit pas à combler le vide laissé par l’absence de son père. Il décide donc de partir à la recherche de ses racines muni de son violon et d’une lettre de son père pour seul indice. S’il se doute que le voyage ne sera pas de tout repos, il est bien loin d’imaginer que ses rêves vont se transformer en cauchemar et qu’il croisera sur la route bien pire que des vagabonds.

 

severed,snyder,tuft,futaki,urban comics,épouvante,horreur,thriller


Scott Snyder a débuté en bande dessinée sur la série American Vampire, co-écrite avec le maître de l’épouvante Stephen King. Imaginé et co-écrit avec son pote Scott Tuft, on sent bien sur SEVERED l’influence de Stephen King. Le mal absolu, bien ancré dans la réalité, rôde tout au long des pages et comme dans les meilleurs films d’épouvante, c’est quand on ne le voit pas qu’il est le plus inquiétant. Quand on en soupçonne l’existence, il est déjà trop tard. Le monstre qui se révèle est effrayant, mais ce qui donne le plus de frissons ce sont les méthodes employées pour attirer ses proies.


severed,snyder,tuft,futaki,urban comics,épouvante,horreur,thrillerLe récit, qui se veut fantastique, garde sans cesse un pied dans la réalité et rend toujours crédible l’abomination. La frontière entre l'imaginaire et le réel est vraiment mince. Certaines séquences m’ont franchement fait frémir et mis assez mal à l’aise.


Du mythe de l’ogre mangeur d’enfants à l’allégorie sur nos peurs ancestrales, en passant par la quête de nos origines et le fantasme de l’immortalité, les deux Scott ne nous épargnent rien en nous invitant en deuxième lecture à une réflexion sur l’humanité, hantée par ses démons et ses chimères.


Le dessin réaliste d’Attila Futaki flirtant entre ombres et lumière, dépeint aussi bien le quotidien d’un road-trip dans l’Amérique profonde du début du siècle dernier que la noirceur glauque et malsaine du mal qui dévore l’humanité. Sublime et effrayant !

 

severed,snyder,tuft,futaki,urban comics,épouvante,horreur,thriller


Severed est une pépite qui n’a rien a envier aux meilleurs romans d'épouvante, que tout amateur du genre se doit de posséder.

Les âmes sensibles s’abstiendront, les autres frissonneront. Dans tous les cas, tous regarderont sous leur lit avant d'aller se coucher...


8/10

Loubrun

 

severed,snyder,tuft,futaki,urban comics,épouvante,horreur,thriller

 

A noter, en fin de volume, 7 illustrations pleines pages des couvertures des originaux US. Aussi belles qu'effrayantes.

A lire aussi de Scott Snyder : Swamp Thing  T1 et T2 ICI et LA chroniqués par JaXom.


28/04/2013

Les petites chroniques (10)

MARVEL TOP N° 9 - Le retour des ClanDestine


01.jpg02.jpg Davis, Alan
Davis, Alan
Rodríguez, Javier
03/2013
Panini Comics
978-2-8094-3098-1

 

Je ne connaissais pas la famille ClanDestine créée par le grand ALAN DAVIS et cet album kiosque a été "une grande claque dans la gueule"! Adam Clandestine a épousé, il y a des siècles, une femelle Djinn et lui et ses enfants ont hérité de pouvoirs. Ils se cachent du monde et, ici, interviennent pour récupérer l'un des leurs, Vincent, mort il y a longtemps car, voyageant dans le temps, il était passé trop près de l'abîme infernal.( son père l'avait tué pour le libérer )


L'action se passe l'espace d'une nuit dans New-York et fait intervenir La Chose et La Torche, Dr Strange, Daredevil et Wolverine; chaque histoire avec ces héros est indépendante l'une de l'autre et, la dernière, avec Wolverine atteint le summum de l'horreur au sein du musée d'histoire naturelle de N.Y. Le dénouement final nous laisse pantois et on a envie, comme moi, de lire tout ce qui est paru sur cette étrange famille..............


Ma note : 10/10 pour moi !  Autant pour le dessin que pour le scénario.


JR


**************************************************


Locke & Key -  Tome 2 : Casse-tête



marvel top,davis,clandestine,panini,marvel,comics,wolverine,daredevil,la chose,la torche,dr strange,1010,032013062011,7510,milady,rodriguez,hill,locke & key,fantastiquemarvel top,davis,clandestine,panini,marvel,comics,wolverine,daredevil,la chose,la torche,dr strange,1010,032013062011,7510,milady,rodriguez,hill,locke & key,fantastiqueScénario : Joe Hill
Dessin : Gabriel Rodriguez
Editeur : Milady
date de sortie : juin 2011
ISBN : 978-2-8112-0548-5
168 pages
genre : Fantastique



Grâce à une nouvelle clé au pouvoir pour le moins surprenant, on en apprend un peu plus sur les personnages principaux, leurs relations, leur passé, leur histoire. Cette clé ouvre la porte des esprits et permet un voyage introspectif salvateur ou destructeur, selon qui la possède ...

Idée géniale qu'à eu là Joe Hill pour révéler l'intime de chaque protagoniste ! Mais le mystère ne fait néanmoins que s'épaissir avec l'entrée en scène de nouveaux personnages dont on devine l'importance à venir. L'intrigue, parfois complexe à suivre sur ce tome, bascule un peu plus dans le fantastique et nous tient malgré tout en haleine jusqu'au bout.
A noter le graphisme de Rodriguez toujours aussi limpide et efficace qui s'enrichit ici de quelques doubles pages somptueuses.

Ma note : 7.5/10


Loubrun



**************************************************


X-Men Universe V3 : 10

marvel top,davis,clandestine,panini,marvel,comics,wolverine,daredevil,la chose,la torche,dr strange,1010,032013062011,7510,milady,rodriguez,hill,locke & key,fantastique, Brian Wood, Rick Remender, Marjorie Liu, Phil Noto, Mike Perkins, David Lopez, X-Men Universe, Panini Comics marvel top,davis,clandestine,panini,marvel,comics,wolverine,daredevil,la chose,la torche,dr strange,1010,032013062011,7510,milady,rodriguez,hill,locke & key,fantastique,brian wood,rick remender,marjorie liu,phil noto,mike perkins,david lopez,x-men universe,panini comicsScénario : Brian Wood, Rick Remender, Marjorie Liu
Dessins : Phil Noto, Mike Perkins, David Lopez
Editeur : Panini Comics
ISBN : 978-2-8094-3239-8
DL : 04/2013

 



Contient les épisodes VO :

- X-Men (2010) 36-37 de Brian Wood et David Lopez. 07/10
Fin de la saga des proto-mutants. Sabra retrouve pour Tornade l'un des proto-mutants : Gabriel Sheperd. Deux épisodes sur fond de tensions entre Tornade et Colossus. A bout moralement et physiquement ce dernier repproche à Tornade de fractionner les informations contenues dans ses rapports de missions. Bien mené et suffisamment intriguant pour avoir envie de lire la suite.  


- Astonishing X-Men 55 de Marjorie Liu et Mike Perkins. 06/10
Après la mort de Iceberg dans l'épisode précédent le récit est centré sur le passé de Karma et de Susan Hatchi. Dispensable.


- Uncanny X-Force 31-32 de Rick Remender et Phil Noto. 09/10
Evan (jeune clone d'Apocalypse) est poussé à bout par la confrérie des mutants par un travail de sape psychologique de Daken et Dents de Sabre. Deadpool sorti du rang d'X-Force rentre alors en jeu... Bien écrit, bien dessiné et captivant, le vrai point positif de la revue pour moi.

marvel top,davis,clandestine,panini,marvel,comics,wolverine,daredevil,la chose,la torche,dr strange,1010,032013062011,7510,milady,rodriguez,hill,locke & key,fantastique,brian wood,rick remender,marjorie liu,phil noto,mike perkins,david lopez,x-men universe,panini comics


Global : 08/10. Un bon tome. Uncanny X-Force au-dessus du lot.

JaXoM


17/04/2013

Locke & Key tome 1 - Bienvenue à Lovecraft

locke & key,bienvenue à lovecraft,hill,rodriguez,milady,fantastique,épouvantelocke & key,bienvenue à lovecraft,hill,rodriguez,milady,fantastique,épouvanteScénario : Joe Hill

Dessin : Gabriel Rodriguez

Editeur : Milady

date de sortie : novembre 2010

168 planches

genre : Fantastique

 

 

Fantômes et serial killer

Rendell Locke est sauvagement assassiné par un de ses anciens élèves. Il devait s’attendre à ce que sa vie se termine prématurément puisqu’il avait donné pour consigne à sa famille de se réfugier dans la maison familiale de Keyhouse, à Lovecraft, Nouvelle Angleterre. Ses 3 enfants et sa femme vont tenter de faire leur deuil dans ce manoir, chacun à leur façon. Tyler, l’ainé, se repli sur lui-même, Kinsey est anéantie par la peur et Bode, le petit dernier se réfugie dans son monde et semble plutôt bien s’acclimater à cette grande et mystérieuse demeure.

 

locke & key,bienvenue à lovecraft,hill,rodriguez,milady,fantastique,épouvante


Des mystères, cette maison en regorge. Ainsi, cette clé que Bode à trouvée par hasard et qui ouvre une porte étrange. Quand on en franchit le seuil, l’esprit se sépare du corps, comme un fantôme. On peut ainsi se balader et se déplacer où l’on veut et comme on veut. Et puis cette voix qui sort du puits et appelle Bode, n’aurait-elle pas un lien avec Sam Lesser, l’assassin de Rendell…

Ce premier tome nous met dans l’ambiance dès le début. Le rythme est assez lent mais la priorité ici est à la mise en place des personnages et de l’ambiance générale. Les personnages n’ont rien de fantastique, et si ce n’était l’immense maison familiale qu’elle possède, cette famille est tout à fait banale. Les personnages sont crédibles et attachants et Joe Hill nous fait très vite comprendre que c’est bien la maison le personnage principal de cet univers et qu’on a pas fini d’en faire le tour. Cette maison est immense et pleine de portes aux pouvoirs étranges et redoutables.

 

locke & key,bienvenue à lovecraft,hill,rodriguez,milady,fantastique,épouvante


Avec un style simple et efficace, Gabriel Rodriguez met habilement en scène les ambiances glauques et pesantes imaginées par Hill. Jeune auteur à succès outre atlantique de romans fantastiques, Joe Hill signe ici avec brio son premier scénario en bande dessinée. Publiée à partir de 2008 aux Etats-Unis, les éditions Milady se chargent de l’édition française depuis fin 2011.

Je remercie mon libraire d’avoir empilé sur ses étals une pile de ces 4 volumes parus. La couverture du tome 4 qui vient de paraître m’a fait de l’œil et j'ai suivi les conseils avisés de mon libraire en prenant le tome 1.

Je ne regrette pas mon achat et vais me procurer sans tarder les volumes suivants, tant cette série fantastique mâtinée de thriller mérite le détour.

Au fait, vous ai-je dit que Joe Hill est le fils de Stephen King ? … les chats ne font pas des chiens comme on dit …


Ma note : 7,5/10

Loubrun


locke & key,bienvenue à lovecraft,hill,rodriguez,milady,fantastique,épouvante