02/06/2013

Les petites chroniques (15)

Terra Formars - Tome 2

 

terra formars,kaze,seinen,052013,710,sasuga,tachibana,science fiction,sfterra formars,kaze,seinen,052013,710,sasuga,tachibana,science fiction,sfScénario : Sasuga, Yû
Dessin : Tachibana, Kenichi
Dépôt légal : 05/2013
Editeur : Kazé
Collection : Seinen
ISBN : 978-2-8203-0680-7
Planches : 208

 

Nous nous retrouvons maintenant en 2619, soit 20 ans après les événements survenus dans le tome 1. L'U-Nasa recrute de nouveau un équipage pour se rendre sur Mars. Leur mission : découvrir si le nouveau virus qui sévit sur Terre est d’origine  Martienne ???? 

 

Ce tome 2 est légèrement en dessous du tome précédent. L’action et la violence y sont moins présentes.  C’est un volume de transition qui prépare la suite…

 

Ce nouvel opus de Terra Formas se terminant par un cliffhanger qui donne envie  de se précipiter sur le tome 3, dont la sortie est prévue pour le 21 août 2013.

 

Ma note : 7/10

 

Revedefer



**********************************************


Elfes Tome 1 : Le crystal des elfes bleus.


terra formars,kaze,seinen,052013,710,sasuga,tachibana,science fiction,sf,elfes,istin,duarte,soleil,032012,heroic fantasyterra formars,kaze,seinen,052013,710,sasuga,tachibana,science fiction,sf,elfes,istin,duarte,soleil,032012,heroic fantasyScénario : Istin, Jean-Luc
Dessin : Duarte, Kyko
Couleurs : Studio Impacto
Dépôt légal : 03/2013
Editeur : Soleil Productions
ISBN : 978-2-302-02719-0
Planches : 52

 


Magnifique !!!


J’étaais assez septique aavant de débuter maa lecture. Une énième histoire d’HF viaa une série concept, plutôt refroidi par l’embaallaage le Saambaa. Et puis, je me laaisse de nouveaau aavoir paar le récit .Déjàà le dessin de Duarté est spectaculaaire, détaaillé en plus d’être très aagréaable et lisible.


L’histoire jongle entre une enquête et laa quête du cristaal bleu d’une façon très limpide et caaptivaante . J’ai même quitté l’aalbum avec le regret de ne plus retrouver le binôme des enquêteurs formé par l’elfe Lanawyn et l’humaain Turin. Snifff.



Une aagréaable surprise que ce tome 1.


a08-3e78906.gif


Samba.



**********************************************



Elfes Tome 2 : L’honneur des elfes sylvains.

 

terra formars,kaze,seinen,052013,710,sasuga,tachibana,science fiction,sf,elfes,istin,duarte,soleil,032012,heroic fantasyterra formars,kaze,seinen,052013,710,sasuga,tachibana,science fiction,sf,elfes,istin,duarte,soleil,032012,heroic fantasyScénario : Jarry, Nicolas
Dessin : Maconi, Gianluca
Couleurs : Saito, Chiho
Dépôt légal : 05/2013
Editeur : Soleil Productions
ISBN : 978-2-302-02494-6
Planches : 54


Autant le tome 1 des Elfes m’avayt enchanté, autant ce 2e opus m’a déçu .


Le scénario fait trop la part belle à la géopolytyque avec en plus une dose de moralysation écolo mais oublye de donner du coffre à ses protagonystes. En plus, certaynes ellypses n’aydent pas à la compréhension de l’ensemble. Heureusement la fyn est plus soutenue et permet au dessyn de Maconi  de donner dans la grande épopée mais comme pour  la fable du lyèvre et la tortue, trop tard pour m’emballer.


a05-3e788c9.gif



Samba.

31/05/2013

L’œil des dobermans T2 :l’ombre des chiens.

Oeil des dobermans (L')2.jpgdoberman.jpgAuteurs : Ordas-Cothias et Zanat.

Editeur : Grand Angle

Sortie : 05/2013

 

En mission.

Contraint d’intégrer l’Ahnenerbe, la division scientifique d’Hitler créée pour prouver et légitimer la supériorité de la race Aryenne, l’archéologue Arno Ixks est envoyé aux confins de l’Himalaya pour enquêter. 

Placé sous la protection de Palden, une tueuse à la botte du Führer aussi redoutable que mystérieuse, il fera escale dans un camp d’entraînement nazi avant de s’envoler pour les premières missions...

 

Rocambolesque.

J’ai vraiment été décontenancé par cette suite. Je m’attendais à un récit nettement plus sérieux.  Ce tome 2 m’a fait penser  à 2 « X-men » jouant à Indiana Jones. Bref, vous devez enclencher le mode comics pour éviter de dire « c’est du grand n’importe quoi ». Mais même en mode comics, j’ai trouvé que les situations « tombés du ciel » s’enchainaient  sans véritable passion. Je dois aussi avouer que j’ai eu du mal à comprendre plusieurs scènes également … C’était  quoi cette escale en Syrie ?  Une mise en page plus dynamique aurait aidé à sauver un peu l’affaire  surtout avec un personnage comme Palden. Mais là aussi, on passe à coté d’une bonne pépite, j’ai eu l’impression de toujours la voir de loin. 

Voilà, les fans de comics continueront certainement l’aventure, pour ma part, j’arrête là cette uchronie fantastique.

a04-3e788e4.gifScénario

a06-3e788fc.gif Dessin

 a05-3e788c9.gifGlobal.

Samba.

dobermans 1.JPG

 

On en parle avec un yéti.

Inscrivez-vous à l’astrolabe.

29/05/2013

Turo T4 : Là où dorment les dragons.

turo.jpgturo4.jpgAuteur : Matéo Guerrero

Editeur : Le Lombard.

Sortie : 05/2013

Aux armes !

Une elfe à la morale ambiguë, un jeune fanfaron, une légende devenue ivrogne et deux enfants suffiront-ils à sauver le monde de l'obscurité ? Tout repose à présent sur l'éveil de Turo !

Bingo !

Capture.JPGSur ce coup là, ne vous fiez pas trop à la couverture très « jeunesse » de Turo, c’est de la bonne héroïc fantasy. Bien évidemment , cette série est d’abord à conseiller à un jeune public mais les plus grands apprécieront aussi la fraicheur et l’entrain de cette quête. 


Je trouve que Matéo Guerrero a du talent car il y a une véritable osmose entre le dessin et le scénario. Parfois, il vaut l’avouer, on se demande ce qu’on lit  mais ici, rien de tout ça, la lecture est fluide, limpide, concrète, pas besoin de faire des retours en arrière pour resituer les personnages où l’action. Franchement, que ça fait du bien de rester immergé dans une telle histoire. Certes, ça reste de la HF comme on en sort beaucoup mais Turo arrive à se démarquer par  son graphisme élégant et par  son coté très sympa. Une mention spéciale pour la scène avec les dragons « morts », un chouette moment à voir. 


Voilà, je conseille donc cette agréable série qui clôt ici avec ce tome 4 une fin de cycle. Une apothéose d’ailleurs bien épique qui appelle une suite qu’on attendra avec plaisir.


Bravo à l'auteur !


a07-3e78901.gifDessin 
 

a06-3e788fc.gifScénario 
 

a07-3e78901.gifGlobal.


On en parle sur le forum. 

Samba

album-page-large-13835.jpg

 

Inscrivez-vous au sortilège de la newsletter.

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (3) | Tags : turo, mateo, guerrero, hf, heroic fantasy, 810, 052013, le lombard |  Facebook | |

28/05/2013

Hôtel particulier

 

hotel particulier.jpghotel d.jpgAuteur : Guillaume Sorel

Editeur : Casterman

Sortie : 05/2013

 

La fin du début.

De nos jours, une jeune femme se suicide dans son appartement… mais ce n’est que le début de son histoire. Sous le regard d’un chat complice, manifestement capable de continuer à la voir, elle se met à hanter l’immeuble où elle a vécu, témoin involontaire mais intéressé du quotidien intime de ses anciens voisins.

hotel.jpg

Microcosme.

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit mais je suis un fan inconditionnel  du dessin de Guillaume Sorel. J’apprécie toujours les auteurs dont on peut reconnaitre aisément le trait. Le style au lavis  pour cet hôtel particulier est assez proche de son travail précédent (les derniers jours de Stephan Sweig) par contre le contenu est lui plus proche des aventures d’Algernon Woodcock. Parfois je le soupçonne d’aimer un peu le morbide car on fait connaissance au début d’album avec une jolie « suicidée ». Emilie deviendra alors notre hôtesse fantôme visitant les personnages souvent bien étranges de cet  hôtel bien particulier. Dit comme ça, cela pourrait sembler un peu bizarre ou frappa-dingue mais je me suis vite laissé entrainer par cette poésie fantastique si captivante. Les esprits cartésiens devront passer leur chemin mais ceux qui savent savourer l’imaginaire seront aux anges. Mais attention, Sorel ne fait pas dans la féérie dorée, on est plutôt dans la déchéance, dans la malédiction et même dans la luxure le tout saupoudré d’une douce mélancolie.

Mais vous verrez que tout ça est loin d’être déprimant, c’est presque le contraire, je n’irais pas jusqu’au terme jubilatoire mais on se demande en tournant les pages ce que l’auteur nous réserve comme sortilège. Si vous avez lu Algernon Woodcock , vous ne serez pas surpris de voir apparaitre dans les rôles principaux, un chat .Je suis toujours sidéré de voir comment il arrive à les croquer si parfaitement. D’un coup, je regarde mon chat d’une autre façon, on ne sait jamais.

Un album en dehors des modes, complètement inclassable mais terriblement envoutant.

Assurément un coup de cœur.


a08-3e78906.gifDessin
 


a09-3e78912.gifScénario 



a09-3e78912.gifGlobal.

 

Samba

on en parle dans la chambre au miroir.
 

hotel p.JPG

Inscrivez-vous aux miaulements.