30/12/2012

U-boot T3 : Jude.

U-Boot3.jpgU-Boot3d.jpgAuteur : J-Y Delitte.
Editeur : 12 bis.
Sortie : 11/2012.

Lavage de cerveau.
Après avoir détruit le siège central du groupe Maher et assassiné son PDG, l’énigmatique Heinrich Himmel, Jude — la tueuse à la chevelure blanche — s’est réfugiée au Nevada, dans une ancienne base militaire désaffectée connue sous le nom de Aera 51.
Monsieur le président-directeur général.
Voilà bien un album qu’on n’attendait pas. Le mot fin était  pourtant clair et net sur la dernière page du tome 2. Et puis voilà que l’histoire continue en se focalisant sur la tueuse Jude. Il fallait bien un complot machiavélique d’envergure un peu tiré par les cheveux pour faire rebondir l’affaire. On retrouve la même  structure que pour  les deux premiers tomes avec de très nombreux flashback. Heureusement qu’on nous aide avec un repaire temporel pour bien situer l’époque sinon ce serait une belle mayonnaise. En plus, on a une pléiade de personnages secondaires dont les facies ont la fâcheuse tendance à tous se ressembler, c’est bien le seul grief que je ferais pour le dessin car j’ai trouvé l’univers futuriste de Jean Yves Delitte très convainquant.
Franchement, j’ai du mal à savoir sur quel pied danser avec cette série. J’ai bien aimé la qualité des univers proposés, aussi bien le monde clos de l’U-boot que pour les technologies futuristes. Par contre, je n’ai pas ressenti la moindre parcelle d’empathie pour aucun des personnages. C’est souvent le cas d’ailleurs chez Delitte, on fait rarement dans la dentelle et dans l’émotionnel.
C’est sûr, ce n’est pas du Gibrat.
Je qualifierais quand même ce dernier  tome 3 de dispensable mais allez savoir si c’est vraiment la fin.
Scénario : 6/10
Dessin : 8/10
6.5/10 Global.
Samba
On en parle sur le forum.

wallpaper-u-boot3.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (2) | Tags : u-boot, delitte, science fiction, sf, 12bis, 6.510, 112012 |  Facebook | |

27/12/2012

Le pilote à L’Edelweiss T2 : Sidonie

Pilote à l'Edelweiss (Le)2.jpgPilote à l'Edelweiss (Le)2s.jpgAuteurs : Yann et Hugault
Editeur : Paquet.
Sortie : 11/2012

L’échange
Suite à sa promesse de tuer Henri Castillac, Erik, le pilote à l’edelweiss, survole l’aérodrome des cigognes et lance un message de défi, un vrai duel aérien, juste lui et Henri Castillac, la semaine suivante.
Ce dernier, pétrifié de peur, part en permission à Paris. Contrairement à ses habitudes, pas de Folies-Bergères ni de parties fines. Il est soucieux et laisse ses amis seuls s’amuser, pour un rendez-vous secret. Il rencontre son frère jumeau Alphonse pour lui proposer un terrible échange. Il devra prendre sa place aux commandes de son tout nouveau Spad-canon pour affronter Erik. Alphonse est interloqué mais rêve de repiloter, lui qui a été viré de l’aviation…

A la vitesse d’un biplan.
Avant toute chose, connaissez vous  C mag , le nouveau magazine de chez Paquet ?
Et bien, vous pouvez le télécharger ici.
Vous y trouverez entre autre, 2 interviews très instructives de Yann et de Romain Hugault sur le pilote à l’Edelweiss. .

hugaul et yann.JPG


Sinon, pour revenir à ma chronique, si vous me suivez depuis le début, vous savez tout le bien que je pense du graphisme du pilote Hugault, l’homme aux 450.000 albums vendus. On sait l’homme perfectionniste et ça se voit sur l’accumulation des détails. Pas besoin de revenir sur sa maestria lors des scènes de combat mais ce qui frappe, c’est l’esthétisme des terribles tranchées. C’est presque beau notamment pour la page 7 avec ce contre-zoom magique.
Je n’oublie pas Paname qui est presque un personnage, on a du mal à croire qu’à quelques kilomètres de là, la boucherie était de mise. On apprend aussi quelques bizarreries pondues par des stratèges comme le fait que les français n’avaient pas droit au parachute pour une question de bravoure…la connerie n’avait vraiment aucune limite à cette époque.
Pour le scénario, il est recommandé de relire le tome 1 car sinon entre Alphonse et Henri, vous allez faire de la mayonnaise. Yann joue avec les flash-back pour tisser sa toile qui prend forme l’air de rien.  Je dois avouer que je suis un adepte du style linéaire et que ces retours en arrière sont un peu trop utilisés actuellement dans le monde du 9e art. C’en devient presque une mode. J’ai encore un 2e pique dans mon rôle de lecteur « jamais content ». Je n’ai pas trouvé beaucoup d’empathie pour les jumeaux déjà que j’ai eu du mal à savoir qui était qui. Par contre, on avait rêvé d’avions, de chars et de chair, Yann et Hugault nous les offrent et c’est du lourd. Je ne vois pas pourquoi on irait se priver d’un tel enchantement. La générosité, il faut la prendre quand elle passe non ?

Scénario :7/10
Dessin 9.5/10 car en bon perfectionniste , on cherche toujours à s’améliorer.
surprises.smileysmiley.com.8.2.gifGlobal.



SAMBA
On en parle sur le forum (un des topics les plus visités).

le pilote à l'edelweiss.JPG


Inscrivez-vous à la newsletter.


24/12/2012

Clues T3 :Cicatrices.

Clues3.jpgClues3d.jpgAuteure :Mara
Editeur : Akiléos.
Sortie : 09/2012

Retour au passé.
Ce troisième tome de la série propose de revenir sur les débuts dans la police du futur inspecteur Hawkins, ainsi que sur sa rencontre avec la mère d’Emily, offrant ainsi aux lecteurs certains éléments clés de la série.


Cure de jouvence.
Si vous pensiez retrouver la pétillante Emily dans ce tome 3, et bien c’est raté. Cet album prend résolument le cap sur le début de carrière du ténébreux inspecteur Hawkins. On en connaitra aussi plus sur la mère d’Emily, un bien étrange personnage qui me laisse assez perplexe vu son comportement assez ambigu. Bref, un album qui apporte quelques réponses qui ne seront pas sans conséquences pour la suite. Normalement, cette série devrait être bouclée en 4 tomes.
Cet opus tranche dans le vif par rapport aux deux premiers, un ton est nettement plus sérieux, plus sombre. On remarque aussi un beau changement dans la colorisation qui franchement s’améliore bien.
Clues arrive étonnamment à mélanger le classicisme d’un polar victorien avec une bonne dose de fraicheur grâce à un ton très spontané et jeune. Il faudrait parfois gommer des attitudes un peu trop caricaturales mais ça fait aussi partie du charme de cette BD.
Au final, une lecture agréable qui devrait ravir les amateurs du genre « polar à l’ancienne ».


Scénario : 6.5/10.
Dessin : 7/10
6.5/10 Global.
Public cible : Polar victorien.
Samba.

Clues3dn.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.


 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : clues, cicatrices, polar, 6.510, mara, akiléos, 092012 |  Facebook | |

22/12/2012

Lydie

lydie.jpglydie 1.jpgAuteurs: Lafebre et Zidrou
Editeur : Dargaud.
Sortie : 03/2010


Chez les moustachus.
Avez-vous déjà entendu parler de "l'impasse du bébé à moustache" ? Ne cherchez pas ce bout de rue sur un plan, vous perdriez votre temps ! Seuls Zidrou et Jordi Lafebre peuvent vous y conduire ! Les habitants de l'impasse, les "moustachus", partagent les joies et les peines du quotidien sous le regard d'une statuette de madone à l'enfant Jésus. Alors quand Camille, jeune femme simple d'esprit, perd sa petite Lydie tout juste née, tous les habitants la soutiennent. Ils sont solidaires à nouveau lorsque Camille leur annonce le retour miraculeux de sa petite fille. Mieux vaut un joli mensonge qu'une vilaine vérité, pensent-ils tous. Seulement qu'arrive-t-il quand la vérité reprend ses droits ?

Epilation totale.
Parfois un festival BD avec leur séance de dédicaces  vous permet de découvrir un album que vous aviez raté lors de sa sortie. C’est le cas de cet album sorti en 2010 et qui avait eu son petit succès notamment chez les critiques. Au tour de SambaBD de combler cette lacune.
J’ai vite compris que cette BD allait titiller mes émotions. On se croirait chez Amélie Poulain. On fait attention aux petits détails, on est en vase clos avec ce peuple mystérieux des moustachus, tout se fait en douceur dans une belle humanité qui fait plaisir à voir. Comme je n’avais pas bien regardé la couverture, j’ai été surpris par la tournure des événements. Ensuite, les surprises sont moins présentes car on suit le train train quotidien de cette  « bizarrerie ». Par contre la fin, je l’ai trouvée très prévisible.
Pour accompagner cette histoire sur le respect de la différence, on retrouve cette touche semi réaliste typique de l’école espagnole. Un trait qui a le grand mérite de bien transmettre les émotions.
Au final, un agréable moment de lecture pour une histoire finalement assez simple mais qui devient extraordinaire avec sa communion entre les citoyens de cette impasse.
Scénario : 7/10.
Dessin : 8/10
7.5/10 Global.
Public cible : les Amélie Poulain.

Samba.

Lydie-by-Jordi-Lafebre-and-Zidrou.jpg

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (1) | Tags : lydie, lafebre, zidrou, 032010, 7.510, tranche de vie |  Facebook | |