09/11/2012

XIII mystery Steve Rowland.

XIII Mystery5.jpgXIII Mystery5p.jpgAuteurs : Guérineau et Nury.
Editeur : Dargaud.
Sortie :10/2012



Mein kampf.
Steve Rowland est une brillante recrue des SPADS, une unité militaire d'élite. Mais il est aussi le numéro XIII, treizième homme d'une conspiration politique aux objectifs terrifiants. Obéissant aux ordres, il a abattu le président des États-Unis. Il est ainsi entré dans l'Histoire... mais dans cet album, c'est son histoire qui nous est racontée. Celle d'un petit garçon qui, entre un père violent et raciste et une mère perdue et alcoolique, devient un homme impitoyable... malgré Kim. À moins que ce ne soit à cause d'elle ?

Le tueur.
Steve Rowland, de Fabien Nury et Richard Guérineau, est le 5e album de XIII Mystery, une série dirigée par Jean Van Hamme, dont chaque tome est dédié à l'un des personnages secondaires de XIII.
Un album qui manifestement en jette avec les noms inscrits sur la couverture .Fabien Nury comme scénariste dont le talent éclate de plus en plus avec des séries comme Il était une fois en France, l’or et la sang, je suis légion…..Coté dessin, Richard Guérineau , le maitre du chant des stryges .Bref, les belles références sont là pour ce XIII mystery.
Je suis donc très confiant pour cette lecture et je ne suis pas déçu du résultat qui  est très convainquant .On connait maintenant mieux la personnalité de ce gaillard (assez détestable d’ailleurs).Notre  bon américain d’Alabama vous fera revivre quelques moments forts de la série mère mais au final, rien de bien surprenant ni de bien révélateur. Je dois dire que cette BD ne m’est pas spécialement destinée aussi, j’ai arrêté les frais depuis longtemps avec  XIII (on me les passe pour tout vous dire).Donc, ce n’est pas chez moi que vous trouverez un grand enthousiasme pour ces spin-offs qui sont avant tout un produit marketing. Mais bon, si vous y trouvez votre bonheur, pourquoi pas, c’est bien fichu, bien dessiné, le cahier des charges est bien respecté en somme.
Scénario :7/10
Dessin :9/10
7.5/10 Global.
Public cible:les mordus de XIII
On en parle sur le forum.
Samba.

XIII Mystery5pg.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

08/11/2012

La cité de l’Arche T3 Lumière morte /Lumière vive.

Cité de l'Arche (La)3.jpgCité de l'Arche (La)3p.jpgAuteur :Boiscommun.
Editeur : Drugstore.
Sortie :10/2012

La sortie.
Anathaël est heureux d’avoir retrouvé son frère Jaël, qui combattait aux côtés des Infidèles depuis qu’ils avaient été séparés.
Pourtant, la seule chose qui l’obsède, c’est Orée… Aussi, lorsqu’il découvre en compagnie de Jaël un passage secret entre le côté des hommes et celui des femmes, Anathaël est d’abord effrayé… mais réalise qu’il tient enfin le moyen de passer du temps avec celle qu’il aime !
Malheureusement, les jeunes amoureux ne sont pas les seuls maîtres de leurs destins.
Leurs rêves correspondent-il aux plans du Présideur, qui semble tirer toutes les ficelles depuis son antre ?
Cet urgent désir de vivre heureux hors de la Ville Lumière est-il compatible avec les stratégies des Infidèles ?
Se pourrait-il qu’Anathaël soit le Passeur ? Et surtout, la Cité de l’Arche existe-t-elle vraiment ?

Notre mère qui…
Lors de ma relecture des deux tomes précédents, un petit ver s’est insinué dans le fruit. J’ai commencé à trouver le comportement et les attitudes  des personnages assez simplistes et manquants cruellement de fond. La fin n’a fait que confirmer cette extase béate avec l’envol d’une Bernadette Soubirous de service. Il n’y  a plus qu’à construire une cathédrale au lieu de ce miracle écologique. Je suis donc assez déçu par cette fin un chouia précipitée (une série normalement prévue en 4 tomes.. tiens tiens). Dommage car l’univers proposé était bien pensé et on ressentait bien l’oppression de ce monde clos. Mais bon, le soufflet est retombé au fil des pages, la tension dramatique a disparue pour faire place à une fable gentillette .Honorable donc   mais on aurait pu faire mieux. Fin de la chronique dans 2 fractions de bloc temporel .1.O.
Scénario :5/10
Dessin :8/10.
surprises.smileysmiley.com.6.3.gif Global.



On en parle sur le forum.
Samba

Cité de l'Arche (La)3pr.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

 

05/11/2012

Sortilèges : livre I

Sortilèges1.jpgSortilèges1p.jpgAuteurs: Dufaux et Munuera.
Editeur : Dargaud.
Sortie : 10/2012

Vive la reine !
À la mort de son père, Blanche devient la reine d'Entremonde alors qu une guerre est imminente. Sa mère et son frère cherchent à la tuer et un amoureux éconduit fait appel aux démons pour se venger. Mais le prince du monde d'En Bas, Maldoror, est surtout très séduisant

Mon devoir.

Le mal est entréSortilA_ges-1-image.jpg
Et je sais qu'il détruit
Qu'il pourrait me faire crever
Que reste-t-il ici ?
Je n'veux pas rester sage
J'aime le souffre et l'envie
Abuser de mon âge
Je n'veux pas rester sage
Le mal est ma lueur
Son ombre est ma couleur
Le mal est ma lueur
Mon parfum son odeur

Voilà bien un petit passage d’une chanson de Dolly  qui  irait à merveille avec cette BD « Sortilège ».Vu le coté complètement décalé et irrévérencieux du scénario de Jean Dufaux, le rapprochement avec un film de Tim Burton sonne comme une évidence également.
Pour accompagner la jolie princesse percluse de sens civique, les auteurs ont rajouté à la sauce des éléments classiques à une bonne tragédie moyenâgeuse. On a en effet le bossu au sang bleu, la vilaine sorcière rancunière, un amoureux éconduit dont le sort funeste m’a bien fait rire, un bon sac de nœuds de rivaux et surtout notre maitre à tous, Belzébuth junior qui ressemble à un wonder boy américain. A un moment, vu l’humour, je me suis presque cru dans une autre BD de Dufaux, Monsieur Noir mais pour le moment l’ensemble est moins grinçant et plus gentillet dans cet opus. Vous l’aurez compris, le ton est original et le scénariste  belge s’amuse à tondre le coup à nos stéréotypes. Le dessin de Munuera( Fraternity –Spirou et Fantasio) s’est bien éclaté aussi je pense surtout quand on arrive à des scènes comme à la page 15 où on a la tête à l’envers. Son trait semi réaliste est aussi accompagné d’une mise en page très moderne .Bref, cette BD devrait ravir les fans de ces 2 auteurs .Voilà, il reste à attendre la fin de ce diptyque pour savoir où voulait nous emmener cette histoire. On peut espérer les enfers ou le nirvana.
Scénario :7/10
dessin :7/10
surprises.smileysmiley.com.7.3.gifGlobal.



Public cible : fan de Dufaux/Munuera et Burton.
On en parle sur le forum.
Samba

SortilegesPl.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.


04/11/2012

Mermaid Project : Episode 1

Mermaid Project1.jpgMermaid Project1p.jpgAuteurs : Léo-Jamar-Simon.
Editeur : Dargaud.
Sortie : 09/2012.

Promotion.
Le 1er épisode de Mermaid Project, nous entraîne sur les pas de l'inspecteur Romane Pennac. Celle-ci se voit confier des enquêtes sans intérêt jusqu'au jour où un couple vient la voir pour lui parler du décès de leur fille dont le corps a, en outre, disparu. La jeune fille travaillait à New York pour la société Algapower, une entreprise spécialisée dans la production de méthane (un substitut au pétrole, devenu rare) qui procède à des manipulations génétiques sur des algues afin d'en tirer de l'énergie. Romane, dont le frère travaille pour Algapower, réussit à convaincre son chef d'aller enquêter à New York. Sur place, elle découvre que les activités de la société ne se limitent pas à la production énergétique et que leurs expériences vont bien plus loin que l'imaginable...

Mermaid-project_1.jpg



Ethnique.
Cette nouvelle série est assurément une des bonnes surprises de cette fin d’année. On retrouve déjà le trait très expressif de Fred Simon qu’on avait connu précédemment  avec sa série  «le  poisson clown ». Il nous gratifie ici  d’un futur proche très crédible grâce à un trait détaillé et surtout magnifiquement vivant. Et puis, il y a aussi son héroïne, Romane Pennac, pétillante à souhait mais aussi assez décomplexée dans ses idées. Bref, un personnage que vous adopterez sans soucis pour vous immerger dans son enquête policière. En plus, le mystère entourant cette recherche est astucieusement distillé et vous remarquerez que pour un premier tome, l’histoire avance déjà très correctement. Une belle densité qui fait plaisir à voir et à lire et qui prouve le sérieux des auteurs pour vous apporter un album bien ficelé au final.
On retrouve aussi la touche « Léo » pour ses domaines de prédilection que sont l’écologie et les rapports « raciaux ». A noter aussi, la couverture intelligente qui montre une scène racontée dans ce 1e tome .Voilà, une série qui commence bien et qui nous apporte un vrai vent de fraicheur accompagné d’un bon dépaysement. Que demander de plus ?

Scénario : 8/10.
Dessin : 8/10
surprises.smileysmiley.com.8.2.gif Global.



Public cible :Ado-adulte fan d’anticipation réaliste.
On en parle sur le forum.

Samba.

mermaid.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.