23/09/2012

L’or et le sang T3 les princes Djebel.

Or et le sang (L')3v.jpgOr et le sang (L')3.jpgAuteurs : Bedouel-Merwan-Defrance-Nury.
Editeur : 12 bis
Sortie : 09/2012

La révolution.
Guidés par Calixte et Léon, soutenus par la France, les rebelles d'Abdelkrim enchaînent les victoires contre les Espagnols. Les tribus indigènes sont unies et les puissances coloniales vacillent. Pourtant, Léon est rattrapé par ses vieux démons et Calixte galvanisé par une cause qui n'est pas la sienne... Le triomphe des "Princes du Djebel" risque d'être de courte durée.

On fonce !
or et sang.jpegJe l’ai déjà dit mais l’or et le sang, c’est du tout bon ! Pourquoi ? Parce qu'à aucun moment, vous vous ennuyez avec nos deux lascars. Je suis à chaque fois surpris de voir à quelle vitesse je dévore un album de cette série. Ce qu’on demande le plus à une BD, c’est essentiellement de nous transporter dans une aventure captivante. C’est vraiment le cas ici avec cette série à 8 mains. Il y a un souffle épique de la 1ère à la dernière page. C’est de l’action à gogo car nos héros aiment foncer sabres levés. C’est aussi de l’amitié virile mais en plus pour ce tome 3, des jeux politiques qui enrichissent le contenu par rapport aux 2 premiers tomes un rien plus rigolos. Un brin plus sérieux donc mais certainement aussi plus dense et  plus complexe comme rapports. On a même de l’amour … que demander de plus.
Pour le dessin, je vous le concède, ce n’est pas le plus charmeur du paysage bédéphile franco-belge (PBDFB) mais j’ai été enchanté par la force qu’on y retire. La page 11  est un modèle du genre. Pas une bulle mais en 4 cases, tout est dit sur les tensions entres les personnages. Cà, c’est de la bonne BD !
Vous remarquerez que Fabien Nury est de nouveau dans le coup, il devient vraiment une référence synonyme de qualité à l’instar d’un Luc Brunschwig par exemple.
Si vous cherchez du dépaysement style Lawrence d’Arabie, l’or et le sang est indispensable à votre bibliothèque.
Scénario : 9/10.
Dessin : 7/10.
8.5/10 Global
Samba
On en parle sur le forum.

or et sang 1.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

20/09/2012

Metronom T3 : Opération suicide.

Metronom'3.jpgmetronom 3.jpgAuteurs :Corbeyran et Grun.
Editeur : Glénat.
Sortie : 09/2012

Tic tac
Lynn a enfin retrouvé la trace de son mari… Il est mort, instrumentalisé par le gouvernement et rongé par un mystérieux virus. La jeune femme et le journaliste Floréal sont maintenant dans la station orbitale, et attendent d’être eux aussi supprimés pour sauver la vérité officielle. Mais il s’avère qu’ils peuvent encore être utiles vivants…  Pendant ce temps, le commissaire Radcliffe continue son infiltration des milieux rebelles, afin de découvrir qui écrit le conte séditieux Le Métronom’. Ce qu’il va découvrir auprès de ces insoumis ira bien au-delà d'une simple enquête policière...

Compte à rebours.
metronom'.jpgIndéniablement, le grand plus du  Métronom’, c’est le dessin de Grun. Il a su créer un monde futuriste tout a fait probant. On sent l’oppression sur la population, on perçoit la crainte et la crasse des zones « interdites ». Et que dire de la colorisation avec ce bleu qui absorbe tout. C’est vraiment de l‘excellent ouvrage.
Le maillon faible viendrait plutôt  du scénario de Corbeyran. Oh, loin qu’il soit mauvais, je lui reprocherais simplement d’être un peu trop convenu, dans sa ligne habituelle. Un petit coup de d’urgence avec la course contre la montre pour trouver un espoir. Un procédé qui sent le déjà-vu entre parenthèse. Un peu de flashback pour connaitre le passé des protagonistes. Un cliffhanger imparable et le tour est joué. Là je caricature un peu car on a quand même de bons moments  comme celui où Radcliffe décide d’éliminer un gros emmerdeur. C’est presque jouissif. La tension ressentie lors de la fuite de la famille du suicidé est excellente aussi.
Il ne faudrait pas beaucoup à cette série pour devenir un must : un peu plus de soucis du détail pour augmenter la crédibilité du récit et un zeste d’originalité pour surprendre le lecteur  et on arriverait au nirvana. Allez on y croit !
Dessin : 9.5/10
Scénario : 7/10
surprises.smileysmiley.com.8.2.gifGlobal.



Samba.
On en parle sur le forum.

metronom's.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

19/09/2012

Loup de pluie Tome ½

Loup de pluie1.jpgLoup de pluie1r.jpgAuteurs : Dufaux et Pellejero
Editeur : Dargaud
Sortie : 09/2012

Au nom de la loi.
Bruce, fils du magnat des chemins de fer Vincent Mc Dell, protège Loup de Pluie qui vient de tuer, en état de légitime défense, un homme blanc et s'est enfui avec Petite Lune, la femme dont son frère Jack est amoureux... Petite Lune ne sait pas encore qui sera son époux, mais elle a reçu de son grand-père un monocle aux étranges pouvoirs qui le lui dira sans doute. Le clan Cody, qui rêve de se venger des Mc Dell, se lance à la poursuite des fuyards, après avoir enlevé la jeune et jolie Blanche, sœur des deux frères. Entretemps, un vieil homme surgit sur la route de Loup de Pluie et de Petite Lune, hanté par le désir de retrouver le bison blanc. Il leur dérobe le monocle...

L’homme des hautes plaines.
Il était une fois dans l’ouest, un desperado cherchant misère à un Géronimo appelé Loup de pluie. Mal lui en pris, car sa route s’arrêta là quand la Winchester 73 de l’indien claqua sa balle. Une rivière rouge colla vite vers le Rio Bravo et entraina l’arrivée d’une horde sauvage digne d’un Josey Wales hors la loi pour venger son honneur. Des hommes sans loi s’attaquant au dernier des géants contrôlant le train qui sifflera 3 fois. Pour retrouver leur homme, une chasse impitoyable commença à travers les grands espaces couvert par un grand silence au contraire d’une ruée vers l’or. Pour se donner plus de chance, ils utilisèrent la prisonnière du désert non pas pour une poignée de dollars en plus mais pour faire pression sur l’indien. L’avenir (le tome 2 de ce diptyque) nous dira si 7 mercenaires seront nécessaires pour percer ce fort Alamo.
Si certains de ces noms vous sont familiers, courez vite vous procurer ce « loup de pluie », c’est du bon Western crépusculaire. Pour concocter ce  règlement de compte à Ok corral, on a d’un coté Buffalo Bill Pellejero , Sheriff du dessin semi-réaliste aux couleurs sombres .De l’autre, kit Carson Dufaux , flingueur scénaristique de renom. Bref, avec un bon Ennio Morricone, les amateurs seront comblés.



Scénario : 8/10.
Dessin : 7/10
surprises.smileysmiley.com.8.2.gif Global.



Samba.
on en parle sur le forum.

loup de pluie.JPG


Inscrivez-vous à la newsletter.


18/09/2012

Le royaume d’Estompe

CouvRoyaumeEstompe_300.jpgle royaume d'estompe.JPGAuteurs : Deveney et Domas.
Editeur :Akiléos
Sortie :09/2012

Il était une fois …
Noémie, une jeune fille de 12 ans. Le jour de l'enterrement de son grand-père, elle découvre l'automne de la vie, les brumes de la tristesse et les larmes de son père. La nuit qui suit, alors qu'elle s'endort avec difficulté dans la demeure familiale, Noémie entend un appel à l'aide. Dans un rêve lointain, un jeune prince vient de voir son Roi vaincu et enlevé par l'Estompe, inquiétante créature ennemie du Royaume.
Elle va alors basculer dans un monde onirique et parallèle au notre où, en compagnie de Mister Piggs, son cochon en peluche, du Prince et du Chevalier Mulhot, elle va se lancer à la recherche du Roi disparu. Elle devra alors affronter la mort, l'oubli et le silence. Le Royaume d'Estompe est un récit qui, à travers le conte et l'onirisme, aborde le thème du deuil et ce qui fait que l'on continue à vivre, alors que ceux que l'on aime ont disparus.

Quiétude.
royaume estompe.JPGAvant tout, cet album s’adresse à un jeune lectorat ou alors aux papas voulant raconter à leur fille une jolie histoire. J’ai trouvé ce titre bourré de tendresse, une sorte de douceur bienveillante émane de cette lecture. Elle fait inévitablement penser au début à Alice aux pays des merveilles, ensuite on se rend compte qu’il s’agit plutôt métaphore onirique pour accepter un deuil. Le ton général semble plutôt naïf mais n’oubliez pas qu’on est dans un rêve et que tout y est possible. Pour affronter l’estompe, les sentiments nobles et chevaleresques sont de sortie et l’épée devra être levée. On n’oublie pas le château, le roi et une princesse, vous l’aurez compris, tout est là pour enchanter les yeux d’une petite tête blonde. Franchement, le royaume d’Estompe contre une bêtise violente qu’on voit trop souvent  à la télé, il n’y a pas photo.
En plus, ce conte m’a fait découvrir une dessinatrice pleine de promesse, Tatiana Domas. J’ai trouvé son dessin enchanteur et sensible. J’espère qu’on pourra retrouver son trait assez rapidement.
Bonne nuit les enfants !
Scénario : 7/10.
Dessin : 8/10
surprises.smileysmiley.com.7.3.gifGlobal.



Samba.

estompe.JPG


Inscrivez-vous à la newsletter.