16/08/2012

L’ultime chimère T4-La machine.

Ultime chimère (L')4.jpgultime c.jpgAuteurs : Bollée –Griffo-Meddour.
Editeur : Glénat.
Sortie : 09/2009.

En orbite
Elle a fait et défait les rois. Mais les artistes aussi. Dont un certain Léonard de Vinci… Toujours à la poursuite de la Flèche de Nemrod, la suite du redoutable best-seller de LF Bollée. Un convoi de chariots empesés perdus dans la campagne française mais dont la prestigieuse destination, Amboise, palais de François 1er, commence à poindre au loin. A l'intérieur de l'un des véhicules, un génie vieillissant : Léonard de Vinci qui ignore encore qu'au terme de son voyage, sera révélé son plus grand secret, jusque là dissimulé dans un de ses tableaux, L'annonciation. Un secret au sujet d'une certaine flèche de Nemrod, dont on dit qu'elle blessa Dieu lui-même… Ailleurs, en 2157, Morgan Sheperd, le premier gardien de la Flèche, raconte au travers de sa vie d'immortel le destin de fer et de sang de cette arme mythique. Qui détruisit autant d'hommes qu'elle en magnifia.

Un mirage.
Je profite de mes vacances pour écumer ma PAL (pile à lire). Et je tombe sur ce tome 4 de l‘ultime chimère. Une série concept que je continue via des achats en 2e main et heureusement d’ailleurs car  cette série n’arrive vraiment pas à me passionner. J’ai vraiment l’impression qu’on gonfle artificiellement le récit avec des histoires annexes sans grand intérêt. On dilue en somme mais le mystère reste toujours aussi grand. En plus, l’idée d’un artéfact divin, on nous l’a déjà servi  à maintes reprises. Question originalité, on a déjà connu mieux. Bref, cette histoire m’ennuie. Je ne sais pas trop si je vais  continuer plus loin l’aventure bien que j’ai lu que les 3 albums restants se focalisent plus sur la partie « Sheperd » qui est de loin la plus intéressante. Je constate aussi que les sorties de cette chimère sont parues dans un anonymat assez incroyable. 4 tomes d’introduction  ou de meubles avec des informations à doses homéopathiques, c’est assez pour quitter le navire. Bref, malgré les noms d’auteur qu’on apprécie sur la couverture et des dessins souvent très corrects (mais pas exceptionnels non plus), l’ultime chimère porte très bien son titre.
Dessins : 7/10
Scénario : 5/10
surprises.smileysmiley.com.6.3.gif Global.

 

SAMBA

On en parle sur le forum.

Ultime chimère (L')4p.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

14/08/2012

Missi Dominici Livre trois :Jélami.

Missi Dominici3.jpgMissi Dominici3p.jpgAuteurs : Gloris et Dellac
Editeur : Vents d’ouest.
Sortie : 02/2012

Droit au but.
Jélami, l’Infant zodiacal accompagne les lives pour le siège du château tenu par les Mathgens. Grâce à Dame Hilda et ses hommes ‘Guerre’, ‘Antechristus’, ‘Famine’, la résistance tient bon.
Dans les geôles, les Missi Dominici Wolfräm et son disciple Ronan De Guivre sont torturés par ‘Guerre’. Poussés dans ses derniers retranchements, de Guivre invoque un avatar pour combattre ‘Guerre’ tandis qu’à l’extérieur, Jélami a invoqué un zodiac qui parvient enfin à abattre les murs du château.

Magneto antique.
Parfois je me dis que les auteurs ont du forcer sur la fumette pour pondre des trucs pareils. Je m’excuse mais croiser le « troisième testament » avec Wolverine et sa clique d’ X-men, il fallait l’oser (il y a même du walking dead , c’est vous dire). J’en connais un qui sera ravi par cet univers mais le lecteur classique sera assez déboussolé par cette série. A un moment, j’ai même cru qu’on allait avoir l’équipe de SOS Fantômes débarquer  dans une case. J’admets sans soucis que c’est original, de l’ésotérisme médiéval pourquoi pas (il faut de tout pour faire une BD) mais c’est tellement improbable que la pseudo complexité du scénario est assez ridicule surtout si c’est pour finir si précipitamment. Une fin expédiée en deux coups de cuillère à pot qui vous laissera un goût amer tellement elle est ouverte et quand on sait qu’il n’y aura pas de suite, c’est à se taper les couilles au plafond. Bref, beaucoup de bruit et de fracas pour pas grand-chose au final sauf peut être la découverte du dessin de Benoit Dellac. Un trait assez proche d’Alice qui s’avère être très dynamique et vif avec quelques cadrages très originaux (parfois un peu trop d’ailleurs, pas toujours  évident de tout capter de la scène).
Bon, si vous êtes un peu atteint du bocal, pourquoi pas vous faire un petit trip avec ces Missi Dominici, les autres ... fuyez ce délire !
Dessin : 7/10
Scénario : 4/10.
surprises.smileysmiley.com.5.gifGlobal.



Missi Dominici3pg.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.


 

12/08/2012

Dracula Tome 2

Dracula (Croci)2.jpgDracula (Croci)2p.jpgAuteurs : Croci et Pauly.
Editeur : Emmanuel Proust.
Sortie : 03/2007

Pas mordre !
Quand l'écrivain Bram Stoker se rend chez l'archiviste du British Museum, celui-ci lui fait une révélation terrible sur le personnage historique de Vlad Tepes, l'empaleur...
Le romancier entreprend alors la rédaction de son roman culte " Dracula ", où le jeune Jonathan Harker va devenir la victime du Prince ...

Pascal Croci, avec une mise en couleur directe sublime, crée une atmosphère, à la fois terrible et crue. Il réalise dans cette édition intégrale, comprenant de nombreux inédits, un vibrant hommage à la littérature fantastique gothique, et au film de vampire. À classer parmi les œuvres cultes.

Vampirisé.
Le hasard des dédicaces m’a fait rappeler que j’avais en son temps acquis le tome 1 de cette série. Heureusement que Croci était là  pour m’aiguiller car les tomes 1 et 2 se ressemblent vachement. En plus, aucune numérotation de visible sur ces albums. Bref, on ne fait pas mieux pour perdre un acheteur éventuel. En plus quand je compare l’extrait (en haut à gauche)  et  mon album, les couleurs n’ont pas été lavées avec Dreft color protector, gros carton rouge  à l’impression donc !
J’ai donc ressorti mon vieux tome 1 des oubliettes et c’est avec sourire que j’ai retrouvé un papier où j’avais écrit un p’tit avis. Je lis « Il faudrait dire aux auteurs qu’une BD, ce n’est pas un résumé d’un bouquin, un minimum de construction et des dialogues compréhensibles sont nécessaires pour captiver le lecteur. Au final, c’est une BD très décevante ».
Dur non ? Car après sa relecture, je dois avouer que je suis moins acerbe envers ce tome 1. Je dois me ramollir à mon avis à force de lire trop de BD ou alors je deviens moins exigeant.
Le point fort de ce Dracula est indéniablement l’ambiance créée par Croci . Un trait qui fait penser un peu à celui de Sorel, très élancé et magnétique. Par contre, la lecture est toujours aussi torturée et c’est à coup de pied au cul que je me force à tourner les pages car oui, c’est ennuyeux. Le gros problème, c’est que le texte ne colle pas au dessin .On vous parle de maisons rouges, on vous montre un bateau. On cite un port, on croque une falaise .Bref, le texte monocorde ne s’articule pas sur le dessin. On joue sur la suggestion quasiment tout le temps  et fatalement ce qui devait arriver arriva, on déconnecte complètement du récit.
Désolé mais une (bonne) BD ce n’est pas un recueil de dessin aussi beau soit-il !
Dessin : 8/10
Scénario : 2/10
surprises.smileysmiley.com.4.gif Global.



Samba.

Dracula1_.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.


05/08/2012

Sillage T14 : Liquidation totale.

Sillage14.jpgSillage14 e.jpgAuteurs : Morvan et Buchet.
Editeur : Delcourt(Néopolis).
Sortie : 10/2011.

Complots multiples.
Nävis s'apprête à rencontrer les autorités supérieures de Sillage. Mais pour les rejoindre, encore faudrait-il qu'elle reste en vie. Car «on» a engagé un assassin, le plus terrible qu'elle ait jamais connu. Elle-même se donne peu de chance d'en réchapper. Sachant qu'il s'agit peut-être de son dernier combat, Nävis décide de l'endroit où aura lieu le duel. Un endroit qui lui est cher ...


L’ultime warrior.
Vous  allez dire que Samba retarde bien ce coup là mais rappelez-vous que je continue cette série via des achats en 2e main. Un petit tour au festival BD de Contern et me voilà donc avec ce 14e tome des aventures de Nävis. Dans cet album, elle combat une sorte de combattant ultime ayant des allures de mante religieuse. Là, franchement bravo à Philippe Buchet car cet ennemi est réellement terrifiant. Les scènes de combat valent vraiment  le coup d’être contemplées vu leur dynamisme.
Sinon, sauf si vous êtes un diplômé de HES (haute école sillagienne), vous aurez du mal à tout capter de l’intrigue. Les revirements ou rebondissements sont trop nombreux pour qu’un Bobo y retrouve ses mineurs. Mais bonne nouvelle, ce grand complot semble terminé (ouf, on peut vraiment l’espérer). Il reste la partie Atsukau et son ami à décortiquer.
Il doit bien rester 52 albums pour y arriver, ne déspérons pas !

Scénario : 5/10
Dessin : 8/10
surprises.smileysmiley.com.6.3.gif Global.



On en parle sur le forum.

sillag.png


Inscrivez-vous à la newsletter.