31/08/2012

La Gröcha

 

la grocha.jpgPAdam-Grocha-Extrait-aout2012.jpgAuteur :Peggy Adam.
Editeur :Atrabile
Sortie :08/2012

Un lourd secret.

Après près de 6 ans d’absence, Peggy Adam fait son retour avec La Gröcha, un drame humain au contour fantastique – et quoi de mieux pour son retour en 2012 qu’une histoire de fin du monde ?

 

Dans un futur proche, quelque part en Suisse. Une maladie décime l’homme inexorablement. D’abord des taches apparaissent, et puis bientôt, sans espoir de guérison, c’est la fin. Les villes sont quadrillées, les sorties et déplacements réglementés. Suite à un drame encore frais, Marc, pour fuir un quotidien étouffant, décide de partir à la montagne, dans le vain espoir d’y trouver un peu de tranquillité, pour faire le point. Il sera vite rejoint, contre sa volonté, par Emma, avec laquelle il partage un lourd secret… Et c’est là, en

 

Haut des cimes, au milieu des arbres et d’une nature préservée mais de plus en plus inquiétante, que la vérité, sordide, va éclater…

 

Faux récit de science fiction, mais vrai questionnement sur le rapport entre l’homme et la nature, ainsi que sur la perte d’un être cher,

 

Il me faut un décrypteur.

La maladie, c’est morose, alors prends-toi en main et vas dans  ton chalet en montagne. En gros, voilà le postulat de cette bien étrange BD .Et encore, étrange est un mot  bien faible. On peut dire que l’oppression est de mise, les contrôles des autorités, les apparitions, les animaux  et les cris sourds donnent à cet album une grande sensation de mal être. Et je ne vous parle pas des séances oniriques qui sont encore plus perturbantes. Mais, on se dit que tous ces mystères auront une réponse en fin d’album, alors on tourne (d’un coup j’ai Stromae en tête). Reste une dizaine de pages, je vais enfin comprendre ce mal mystérieux qui touche aussi bien les hommes que les végétaux. A ce moment là, je crains le pire, on va encore jouer la carte de la facilité avec une métaphore incompréhensible. Bingo, rien compris au final et comme je déteste interpréter par moi-même le dénouement d’une histoire, je suis très frustré par cette lecture et vous comprendrez que mes notes iront à l’unisson avec ma déception.

Dessin : 5/10
Scénario : 3/10.
  surprises.smileysmiley.com.4.gifGlobal.


SAMBA

la grocha 1p.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

 

30/08/2012

L’enfant penchée(les cités obscures).

Cités obscures (Les)6.jpgCités obscures (Les)6p.jpgAuteurs: Schuiten et Peeters.
Editeur : Casterman.
Sortie : 01/1996

Le mal de Mary.
La petite Mary Von Rathen est victime d'un phénomène étrange : elle penche ! Semblant défier toutes les lois de la gravité la position debout lui est devenue impossible, ou en tout cas pas en restant perpendiculaire au sol.
Se sentant rejetée et exclue de par l'étrangeté de ce qui lui arrive, elle fuira de l'internat de campagne où elle a été placée pour prendre du repos. Ses aventures l'amèneront à rejoindre un cirque puis à rechercher le professeur Wappendorf, pour élucider le mystère de son déséquilibre. Ils partiront tous les deux, dans un obus de canon, à la recherche d'une mystérieuse planète occulte.

Voyage au centre  de la cité.
J’espère pour vous que vous avez déjà eu l’occasion de lire un album des cités obscures Cités obscures (Les)6v.jpgcar c’est une expérience assez unique dans le monde de la BD. On est projeté dans une sorte de rêve. On se laisse entrainer dans cet univers mystérieux à la fois  si proche et pourtant si lointain. Dans ce 6e volet, on aborde le sujet de la « normalité » dans une société « bien pensante ». Vous verrez qu’il n’est pas toujours facile d’être un phénomène de foire. A la fin de l’album, on rencontre ….Jules Verne, presque une évidence vu les références cinématographiques ou littéraires qu’on trouve dans cet album. Un tome charnière puisqu’on retrouve quelques figures  ou « cités » connues.
A noter, la partie « roman- photo » tout à fait originale  qui aurait pu dégrader l’ensemble, mais loin de là, on est encore une fois de plus bluffé par ce coup de génie. On côtoie avec les cités obscures, l’Art avec un grand A. Coté dessin, c’est du Schuiten  minutieux et inventif avec cette maîtrise admirable du noir et blanc.
Allez, ouvrez bien grand les yeux, ce n’est pas tous les jours qu’on fait un rêve tout éveillé rempli de poésie.
Dessin 10/10
Scénario : 8/10
surprises.smileysmiley.com.9.gif Global.



Samba.
On en parle sur le forum.

0.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

28/08/2012

Un ciel radieux.

un ciel radieux.jpgun ciel radoeux 1.jpgAuteur: Jirô Taniguchi
Editeur : Casterman (écritures).
Sortie :09/2006


Une nuit d'été.
Un terrible accident a lieu dans une rue de la banlieue de Tokyo, entre un motard et une fourgonnette. 10 jours plus tard, le conducteur de la fourgonnette, Kazuhiro Kubota, 42 ans, meurt sans avoir repris connaissance. Au même instant, l'encéphalogramme du motard, Takuya Onodera, 17 ans, en état de mort cérébrale, montre à nouveau des signes d'activité. En une vingtaine de jours, il a repris connaissance et semble en voie de guérison totale : un vrai miracle. Mais celui qui se réveille dans le corps de Takuya, c'est Kazuhiro. Après un instant de surprise, il admet ce qui lui arrive et comprend qu'une deuxième chance lui a été donnée. Mais cette chance est temporaire : en effet, la mémoire du vrai Takuya lui revient petit à petit.
Une perle.
Est-ce le temps si ensoleillé qui m’a poussé vers la relecture d’un ciel radieux ? Qui sait, il faut parfois se laisser entrainer par nos inspirations. Et je peux facilement vous avouer que cette lecture m’a énormément touché et encore, c’est un mot faible. Les circonstances de la vie  font que cette BD de Taniguchi fait écho à un événement tragique survenu à un bon ami motard ... et oui comme dans ce récit et les points communs ne s’arrêtent pas là. Bref, je ne suis peut être pas très objectif mais je qualifierais facilement ce titre de chef d'œuvre. Oui, on pourrait rétorquer au mangaka de nous rejouer le coup de quartier lointain mais pourquoi bouder notre plaisir quand un titre vous emmène aussi loin. Déjà que j’approuve totalement le constat que c’est une belle connerie  de « se tuer » au travail. Mais le plus grand mérite du talent de Taniguchi est de nous faire prendre conscience de vivre le plus intensément possible pour ne pas avoir de regret. Car oui, la grande faucheuse viendra bien assez vite régler notre compte. Le sujet pourrait vous sembler lourd mais rien de tout ça, c’est même plutôt rafraichissant comme album .Vous terminez d’ailleurs cette lecture avec un grand sourire mais aussi avec une larme à l’œil. Les sentiments en somme, ceux qui donnent un sens à nos vies !
Dessin : 10/10
Scénario 10/10

dyn010_original_41_46_gif_2551150_c78e4377a7f875f34b6861526897f76d.gif

Global.



Samba.
On en parle sur le forum.

un-ciel-radieux-resume-long.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

27/08/2012

Malheig –les 4 tomes.

Malheig1.jpgMalheig1p.jpgAuteurs :Stalner(X2).
Editeur: Dargaud.
Sortie: de 1996 à 1998.

La légende les attend..
Quatre albums de cette série d'aventure fantastique imaginée par les frères Stalner ont été publiés dans les années 90. Ces titres seront désormais regroupés en une intégrale, Malheig raconte l'épopée de deux hommes séparés par plus de vingt siècles.
Donan, attaché au-delà du temps par un lien mystérieux à Rokson, vit le passé de son double, de son "jumeau". Rokson comprend qu'il doit accomplir une mission : retrouver Donan dans le temps, le sauver de la mort et combattre le dragon, symbole des forces du mal qui menacent d'envahir notre terre, pas moins !
Théâtre de cette aventure fantastique, l'Ecosse s'offre aux lecteurs avec de superbes paysages.

Les puissances occultes.
Dans mes envies de relecture, je choisis une série des frères Stalner réalisée fin des années 90. C’est d’ailleurs via cette série que j’avais découvert le talent des frères à la croix de Cazenac. Un dessin tout en douceur qui colle parfaitement avec l’univers « antique » et qui nous enchante avec la belle région des Loch en Ecosse. En plus, les quelques scènes dénudées ont le bon goût d’égayer notre pupille. Comme pas mal de BD ont coulé sous les ponts depuis ma première lecture, j’ai été un peu moins envoûté par le récit. Il faut dire que les histoires du bien contre le mal avec le grand cornu, c’est devenu assez banal de nos jours. Il n’empêche que ce récit est très agréable à suivre grâce à une fluidité assez remarquable. Une série qui devrait ravir les fans  des collections « celtic » qui ont fleuri un peu partout chez les éditeurs depuis lors.
Dessin : 8/10
Scénario : 6/10.
surprises.smileysmiley.com.7.3.gif Global.



Samba.

Malheig4.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (1) | Tags : stalner, malheig, dargaud, fantastique, 710, antique |  Facebook | |