04/07/2012

Otaku Blue :T1 :Tokyo underground.

Otaku Blue1.jpgotaku bluep.jpgAuteurs :Marazano et Kerfriden.
Editeur : Dargaud.
Sortie : 06/2012

Mœurs japonaises.


Dans ce 1er tome d'Otaku Blue, on fait connaissance avec Asami et son travail de recherche : les otaku. Elle doit faire parler ces collectionneurs monomaniaques de leur passion ; elle les « décortique » et passe du temps avec eux. Bientôt, elle rencontre, par Internet, un otaku très particulier qui la passionne. Il réunit tous les traits qu'elle a pu observer de façon isolée chez les autres sujets. Une sorte d'otaku ultime. Et cet otaku très spécial va entraîner notre héroïne dans une histoire terriblement noire et éprouvante...

Le collectionneur.


otaku blue projet.jpgEprouvante et torturée  comme ma lecture d’ailleurs. Le sujet est original, les otakus (je vous laisse lire la définition sur Wikipédia) mais vraiment très obscur et étrange pour un européen classique. Le point fort de cet album, c’est certainement cette immersion  dans cette culture japonaise si différente de la nôtre.  Par contre, c’est aussi passionnant et trépident qu’un épisode de Derrick. Il  y a  vraiment des passages rébarbatifs surtout quand on s’amuse à faire de la sociologie. On a aussi des tirades assez répétitives sur la primauté du travail sur l’amour. Le dessin est aussi assez inégal .Il y a de très belles planches surtout quand on se promène dans la ville, par contre, les filles se ressemblent toutes et ce n’est pas pour faire du Thierry Roland lors d’un match avec les coréens. Voilà, le piège semble se refermer sur notre petite Asami , je mettrais bien une pièce sur Maîko qui ne doit être toute blanche euh jaune dans cette affaire.

Samba.


Scénario : 5/10
Dessin : 6/10
surprises.smileysmiley.com.5.gif Global.




Planche_bd_17937_OTAKU BLUE.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

03/07/2012

Chimère(s)1887 :T2.dentelles écarlates

Chimère(s) 18872.jpgChimère(s) 18872b.jpgAuteurs: Pelinq,Melanÿn et Vincent.
Editeur : Glénat.
Sortie : 05/2012.
Paris, 1887.
Dans la maison close la Perle Pourpre, la jeune Chimère doit ployer sous la féroce autorité de la propriétaire, Gisèle. Quel secret cache cette femme impitoyable ? Elle n'a pas toujours été aussi dure et froide, et Léonardo, qui la seconde depuis toujours, va livrer à Chimère les clefs de son passé, les souvenirs d'une époque où elle était une reine des théâtres parisiens.
Pour la suite, j’ai un peu raboté le résumé du l’éditeur car sinon vous serez tout de ce tome 2.

Malmedy 2012.
Si vous avez aimé le tome 1, ce nouvel opus ne devrait pas vous poser de problème. L’immersion dans l’univers d’un bordel fin 19e est toujours aussi prenante.  Mais attention, on n’est pas chez les bisounours, ce monde est particulièrement rotor et malsain. Une sorte de prison dorée sous une couche de dentelles. La couverture est d’ailleurs bien trompeuse avec ses beaux sourires. Je me demande d’ailleurs comment fait notre jeune héroïne pour ne pas craquer dans ces conditions, mais que se cache-t-il derrière cette détermination « chimérique » ? La lecture est toujours aussi agréable quoique un peu moins surprenante. Le scénario ronronne un peu pour aboutir à une scène finale assez prévisible .J’aurais aimé un peu plus de malice ou de surprise pour dérouter le lecteur. Pour le moment, les acteurs de ce drame semblent plutôt subir qu’agir sur les événements.
Sinon, Vincent s’est sort admirablement bien pour nous faire passer la pilule contraceptive et ne tombe jamais dans le vulgaire. Les malheurs sont contrebalancés efficacement par des couleurs chatoyantes .C’est une sorte de maquillage qui cache bien les coups et blessures qui s’abattent dans ce bordel de luxe. Un album au final très honnête, reste à confirmer par une suite digne de ce nom.


Dessin : 8/10
Scénario : 6.5/10.
surprises.smileysmiley.com.7.3.gif Global.



On en parle sur le forum.

Chimère(s) 18872v.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.


01/07/2012

Histoires de Bretagne T1 :Jusqu’au bout de la terre.

Histoires de Bretagne1.jpgHistoires de Bretagne1p.jpgAuteurs :Debois ,Sandro, Lacroix.
Editeur : Soleil( celtic).
Sortie : 04/2012


Début du XXe siècle.
 André Rio, un écrivain en mal d’inspiration, s’installe dans le Morbihan. Une sortie en mer avec un pêcheur, qui est devenu son ami fidèle, tourne mal. Ils restent bloqués plusieurs heures dans le brouillard, au milieu de l’océan et de ses légendes macabres. Lorsqu’enfin ils retrouvent le port, c’est pour découvrir que la ville a été entièrement désertée. Ils sont seuls, désespérément seuls. C’est au péril de leur vie qu’ils découvriront ce qu’il s’est réellement passé…

Grandeur et décadence.
En lisant le résumé, je me réjouissais de lire cette BD .Imaginez vous, deux hommes se retrouvent seuls au monde après avoir passé une nuit à naviguer. Un joli mystère à déguster dans une bonne ambiance bien glauque. Et puis bardaf, c’est la lecture. On oublie vite l’ambiance noire car le ton est plutôt enjoué. Nos deux gaillards se crispent un peu vers la fin mais mon ennui ne va que grandissant. Bon, je persévère dans ma lecture car j’ai ce fameux mystère à résoudre. Et là, c’est plus qu’une déception, c’est une incompréhension. Tout ça pour un rêve et une grosse vengeance !?  Franchement, je regrette amèrement d’avoir mis de l’argent dans cet album. Il reste le dessin très honnête de Sandro mais il n’y a rien à faire, quand l’histoire ne suit pas, le dessin peut être aussi incroyable que vous voulez, on n’échappe pas au naufrage général.
Scénario : 3/10
Dessin 7/10
surprises.smileysmiley.com.4.gif Global.




Samba.

Histoires de Bretagne1p1.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

27/06/2012

Une aventure d’Antonin Phylifrandre.T1 :La couronne de Ptah.

CouvAventuresAntonin-1.jpgantonin.JPGAuteurs :Stygryt et Mikel Janin.
Editeur :Akiléos.
Sortie : 05/2012.

Minou minou.
C’est en fin de journée et après une longue aprèsmidi d’étude, que notre bon Antonin rentre enfin
dans sa petite garçonnière située au dernier étage d’un vieil immeuble parisien. Le ciel semble propice au songe et notre ami, repu, prend le temps de s’allumer une bonne pipe avant d’aller chez sa tante Ursule qui l’a invité à passer chez elle en fin de journée. Les volutes de fumée s’estompent comme dans un rêve quand soudain Antonin se trouve nez à nez avec un chat… un chat noir au regard de bronze : la déesse Bastet. Peu après, il reçoit un courrier d’Alice, son amie archéologue qui lui demande son aide : elle a découvert  une couronne très particulière sur un site égyptien.

Plus près de toi seigneur.
Oh que je n’aime pas écrire  une chronique quand je ne sais pas sur quel pied danser. Car voyez-vous, il y a du pour et du contre pour ce premier tome des aventures d’Antonin Phylifandre.

Je commence par le pour :

Assurément son héroïne, Alice, pétillante, intrépide, insupportable, caractérielle … elle a tout pour me plaire. C’est un peu une Navis (Sillage) jouant l'Indiana Jones mais avec une bonne dose d’humour potache en plus. L’autre, l’Antonin, il fait vraiment pâle figure à coté.

Le dessin dynamique et expressif de Stygryt. Néanmoins, Antonin a quand même une tête pas possible (Gros nez avec un menton plus que proéminent).

Le contre :

C'est un mélange des genres assez détonant. J’ai eu l’impression de lire les brigades du tigre à la sauce Sherlock Holmes (le film) pour son coté mi fantastique avec l’humour « dévastateur » de la momie. Je classerais facilement cette BD dans la collection série B de chez Delcourt. Bref, une histoire très « théâtrale » qui ne s’encombre pas d’une once de crédibilité. Mais vous  succomberez peut être aux beaux yeux d’Alice et comme l’amour rend aveugle, vous en redemanderez.
Scénario : 5/10
Dessin : 7.5/10
surprises.smileysmiley.com.6.3.gifGlobal.



Samba.

antonin t1.JPG


Inscrivez-vous à la newsletter.