11/01/2017

Shi T1 : Au commencement était la colère.

shi.jpgshi t1.jpgDessin : José Homs
Scénario : Zidrou
Editeur : Dargaud
Sortie : 20 janvier 2017.
62 pages.
Genre : aventure, polar.

 

 

Résumé éditeur (court sinon trop de spoilers).
Pour cacher un scandale qui pourrait nuire à la prestigieuse Exposition universelle, le cadavre d'un nourrisson est enterré dans les jardins du lieu qui accueille cet événement.

« Le soleil, dit-on, ne se couche jamais deux fois sur le même chagrin ».

Mon avis.

Voilà bien une nouveauté qui attire tout de suite l’attention. Une couverture attrayante et surtout un nom au scénario : Zidrou. On remarque aussi le dessin soigné de Homs, il arrive parfaitement à créer un univers envoûtant et intrigant en plus d’une dynamique explosive.
On commence avec une bonne dose de cynisme capitaliste pour vite plonger dans un univers victorien. On se demande bien quel est le rapport entre ces deux histoires. La version officielle nous est donnée en fin d’album mais elle est par nature celle du vainqueur. L’histoire ne fait pas dans la demi-mesure, ni dans la dentelle (enfin si pour l’apparat de nos demoiselles) et aime choquer son auditoire. On se demande aussi à quoi carburent certains personnages. Ils sont vraiment « étonnants et délurés » pour leur époque. J’ai donc eu un peu de mal à y croire mais cet album est avant tout un grand divertissement.
Une fois l’album clos, on a envie de savourer la vengeance à venir, car il y aura inévitablement des représailles douces ou féroces.

shi zidrou homs.PNG

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

 

a08-3e78906.gif

 

a07-3e78901.gif

 

 

Samba.

09/01/2017

Corps sonores

coprs sonores.jpgcoprs sonores julie maroh.jpgScénario : Julie Maroh
Dessin : Julie MAroh
Éditeur : Glénat
304 pages
Date de sortie :4 janvier 2017
Genre : roman graphique.
 

 


Présentation de l'éditeur
 À Montréal, comme partout ailleurs, les couples se font et se défont. Les individus s’attirent, se repoussent, dans une perpétuelle valse des corps. Dans cette même ville s’entrecroisent des destins à la fois différents et semblables, liés par ce sentiment indescriptible : l’amour.
 
 
Mon avis
 Julie Maroh a commencé ce recueil de nouvelles amoureuses pendant qu'elle finissait le bleu est une couleur chaude. La forme finale et la technique ont mis des années à émerger, au bon vouloir de son inspiration. On retrouve donc Julie Maroh dans un univers qu'on attend venant d'elle, les relations amoureuses sortant des normes et des stéréotypes. Les 21 nouvelles résolument contemporaines se déroulent à Montréal car cette ville est une véritable fourmilière qui grouille de relations, d’enchevêtrement, de stratégies de rencontres, de schémas multiples ...
 Bref, attendez-vous à entendre l'accent québécois à toutes les pages. Perso, j'ai trouvé ça assez compliqué à suivre surtout qu'on y rajoute une flopée d’anglicismes.
Pour le dessin, Julie Maroh s'est essayée à plusieurs techniques pour opter pour celle du papier bristol accompagné d'huile de lin et d'un crayon gras. Je vous laisse juge du résultat mais perso j'ai trouvé ce style très peu attrayant.
Mais bon le principal n’est pas là, c’est l'émotion qui compte dans ce genre de récit. Le verdict : un encéphalogramme complètement plat et un ennui abyssal.

Samba.

 

corps sonores,julie maroh,maroh,glénat,roman graphique,amours,012017,110

 

corps sonores,julie maroh,maroh,glénat,roman graphique,amours,012017,110

corps sonores,julie maroh,maroh,glénat,roman graphique,amours,012017,110

 

corps sonores,julie maroh,maroh,glénat,roman graphique,amours,012017,110

corps sonores,julie maroh,maroh,glénat,roman graphique,amours,012017,110

corps sonores,julie maroh,maroh,glénat,roman graphique,amours,012017,110

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

coprs sonores glénat.jpg

30/12/2016

Chronosquad T1 lune de miel à l'âge du bronze.

chronosquad t1.jpgchronosquad.jpgDessin : Grégory Panaccione
Scénario : Giorgio Albertini

Éditeur : Delcourt.
Sortie : octobre 2016
241 pages.
Genre : Science-fiction

 

Le résumé.
Bloch Telinius vient de recevoir l’appel de sa vie : il va enfin intégrer la mythique Chronosquad pour une mission en Égypte antique ! Une banale fugue d’adolescents d’un centre de vacances que l’expérience de ses coéquipiers, Penn et Beylogu, devrait permettre de résoudre rapidement. Mais ce qui se présentait comme une balade temporelle de santé se transforme bientôt pour Bloch en voyage initiatique…


« Paléoki,soyez le premier à faire votre trace ...
Un week-end inoubliable de 23 jours.
12999,99 euro « tout inclus » en plein Paléolithique. »

Mon avis.

Honte sur SambaBD , on a laissé passer un Panaccione , l'auteur de l’excellent match et l'émouvant océan d'amour . C'est la sélection officielle d' Angoulême qui a attiré mon attention sur cet impardonnable oubli paru en octobre ( pas de grand retard néanmoins).Pour une fois que cette sélection m'inspire un achat , comme quoi tout arrive.
Bref, revenons à nos moutons ou plutôt à nos voyageurs temporels. J'ai adoré le principe , des voyages dans le temps ( rien de bien nouveau ) mais avec option vacances détentes . Là par contre, ça devient croustillant . C'est à la fois drôle, on retrouve notre Marcel Coste ( une sorte de Gérard Depardieu version jeune et moins gros) mais aussi passionnant grâce à une trame aventureuse allant vers le polar .
Fatalement , vous imaginez bien que retrouver 2 ados en pleine Égypte antique ne se fera pas sans casse ni sans traduction ( trop nombreuses d'ailleurs ..ça n'apporte pas grand chose au récit toutes ses traductions ). Néanmoins, je sais maintenant ce qu'une femme égyptienne vous demande si elle dit « Nn Kr-Xn Wwi ! ».
4 tomes sont prévus ! On en sera à pas loin de 1000 pages pour Grégory P. Il avance visiblement très vite le gaillard !
Je serai partant pour la suite car on s'attache vite aux personnages et l'effet « série » est indéniable, on a envie de connaître la suite.
Cet album me fait penser à une sorte de pastiche mais en assumant clairement son coté décalé.

chronosquad tome 1.jpg

 

a07-3e78901.gifDessin

a08-3e78906.gif Scénario

a08-3e78906.gif Global.

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

13/12/2016

Jacky Ickx T1 Rainmaster.

jacky ickx.jpgjacky ickx t1.PNGDessin : Jean-Marc Krings
Scénariste : Dugomier.
Éditeur : Glénat ( collection plein gaz)
Sortie : 30 novembre 2016
48 pages.
Genre : automobile.

 

La vie passionnée de Monsieur Le Mans !
Fils d’un grand journaliste sportif et frère du plus jeune pilote d’avion au monde, Jacky Ickx montre très vite qu’il a lui-aussi de l’essence dans le sang. À seize ans à peine, il participe à ses premiers championnats. En trial d’abord, puis en tourisme, en courses d’endurance et en monoplace, Jacky cultive un éclectisme et une polyvalence qui le rendront invincible sur tout type de circuit.
« Tu as vu comment ce gamin se joue des changements d'adhérence? »

Mon avis.

En voilà une BD sympathique ! Déjà le dessin de JM Krings, très en rondeur et dans la mouvance ligne claire,se prête vraiment bien pour raconter la carrière du champion belge. Il y a de la vie et des vitamines dans son trait . Je trouve que ce style (très loin du style hyperréaliste Graton) colle parfaitement à l'esprit de cette BD. Franchement, on y sent une belle osmose entre le récit et le dessin. La lecture est agréable, on découvre quelques petites anecdotes et surtout le palmarès incroyable de Jacky Ickx. J'aurais même mis encore plus l'accent sur sa vie privée pour le rendre un peu moins mécanique.
C'est tout une époque qui nous est contée où les pilotes frôlaient la mort à chaque course à bord de bolides mythiques sur des circuits d'anthologie. On ouvre ici en grand les portes à une bonne dose de nostalgie et celles des héros .
Un bon titre pour les amateurs du genre .

ji.PNG

 

a07-3e78901.gifdessin

a07-3e78901.gifscénario

a07-3e78901.gif global.

Samba.