12/02/2012

Aâma T1 : L’odeur de la poussière chaude.

Aâma1.jpgAâma1p.jpgAuteur : Fréderik Peeters.
Editeur : Gallimard.
Sortie : 10/2011

Looser
 Un homme conscience au sommet d’un volcan. Il ne sait pas où il est ni qui il est. Rejoint par un robot gorille prénommé Churchill, il apprend qu’il se trouve sur la planète Ona(ji). C’est en lisant son journal intime que Verloc parvient peu à peu à remonter le fil des événements. Abandonné par sa femme et ne pouvant revoir sa fille, drogué, marginal, mal dans sa peau et dans son époque, il s’est laissé convaincre par son frère de l’accompagner dans une drôle de mission sur une planète inconnue…
Le gorille.
L’album qu’on m’a prêté est estampillé par un magnifique stickers « dans la sélection officielle d’Angoulême ». Cet autocollant me ferait presque fuir tellement ces prix sont labélisés roman graphique, œuvre indépendante et laid dessin mais ça on ne peut pas dire.
Cette année rebelote et dix de der, on a complètement oublié la BD franco belge au format classique (à 2 exemptions je vous l’accorde mais comme on a multiplié les prix, plus personne n’y fait attention) .Pourtant après la lecture de ce aâma, je trouve qu’un Aldébaran n’est pas si éloigné et aurait parfaitement eu le droit de se retrouver dans la sélection. Peut être que Léo ne fait pas partie du bon cercle d’amis BDphiles comme Fréderik Peeters, c’est une question mais ces prix Angougou commence à m’énerver  sérieusement à snober systématiquement un grand pan de la BD dite populaire.

Désolé mais il fallait que ça sorte et revenons enfin à nos moutons.
Comme je ne savais pas dans quel univers j’allais tomber, le début est déboussolant avec 2 belles éclipses dès l’entrée. J’ai cru un moment que l’auteur avait fumé de la moquette car c’est un univers à la Moebius et très typé SF. L’amorce n’est donc pas évidente, ensuite on note les bonnes idées qui donnent à ce monde futuriste une cohérence certaine. Les problématiques qui y sont abordées ne sont jamais loin des nôtres : pollution, misère, repli sur soi, la place de la technologie, les différences sociales, la recherche du bonheur, les drogues etc .Bref, ce récit se veut très humain quoique celui qui crève les pages dans ce tome, c’est indéniablement le robot Churchill ( Ze trouvaille ).Comme on est loin de tout savoir , l’effet découverte joue à fond et il vous sera impossible de ne pas continuer cette série car trop de questions restent ouvertes. Pour le dessin, j’ai envie de la comparer à celui de Léo, nettement plus vivant mais aussi avec un coté nettement plus sombre. Par contre pour les couleurs, l’auteur brésilien remporte la manche haut la main.
Voilà, une BD  qui plaira sans aucun doute aux les fans de SF et de Moebius, pour les autres, vos gouts devront passer par le cut du dessin et de la colorisation.
Scénario : 8.5/10
Dessin : 6.5/10
7-17b0.gif Global.



Aâma1v.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

08/02/2012

Les Blondes T15:c’est cadeau!

Blondes (Les)15.jpgBlondes (Les)15p.jpgAuteurs : Gaby et Dzack.
Editeur : Soleil.
Sortie : 11/2011

Résumé.
Blagues sur les blondes.

Connerie absolue…
Visiblement plus c’est lourd et gras, plus ça se vend, c’est un peu comme chez Mac Do en somme. Désolé d’être aussi direct mais je me demande qui est le plus con, la blonde ou le lecteur de ce genre de niaiserie. Car en plus, si vous avez la mauvaise idée d’acheter ce recueil de blagues, vous êtes un gros pigeon. Car 9.95 euro pour 35 planches, c’est quasiment le ratio le plus élevé de la BD franco-belge. Et dire que ce tome s’appelle : c’est cadeau. Ça doit être un nouveau concept, le cadeau payant. Vous allez me dire que c’est distrayant et amusant sans prise de tête. C’est sûr que de l’intelligence ou de l’humour subtil, vous n’en trouverez pas chez les blondes . En plus on vous sert 3 fois le même gag dans ce tome 15 (celle ou notre gentille neuneu blonde se fait déchiqueter ses doigts ahahahaha). Et dire qu’on est déjà au tome 15, est-ce que le monde est devenu aussi lamentable et affligeant que ça ????
Scénario : 1/10
Dessin : 4/10
2-17ab.gif Global.



On n’en parle pas, et heureusement, sur le forum.

Blondes (Les)15v.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.


Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (9) | Tags : les blondes, 210, 112011, gaby, dzack, c'est cadeau, humour |  Facebook | |

07/02/2012

Gil St André T10 : Jeu de dupes.

Gil St André10.jpgGil St André10p.jpgAuteur : JC Kraehn.
Editeur : Glénat.
Sortie : 01/2012

La haute finance.
Alors qu'il aspirait à la tranquillité après les événements liés à la disparition de sa femme, Gil Saint-André s'est à nouveau retrouvé pris dans un tourbillon dans lequel il est difficile de ne pas perdre pied. Ayant sauvé Diane de Rochard-Haumont de l'explosion de yacht qui a tué toute sa famille, Gil a acquis la confiance de la jeune femme au point qu'elle le nomme à la tête du groupe financier dont elle a hérité. Évidemment, tout ça n'est pas vu d'un très bon œil, ni par le conseil d'administration, ni par la famille qui reste à Diane.... Sans compter que la jeune femme est obligée de prendre la fuite, accusée de l'attentat qui a tué ses parents. Entre paparazzi et hommes en gris, voici notre homme d'action cette fois en proie au monde trouble des multinationales et de la haute finance…Plus de 550.000 lecteurs ont déjà été pris dans l'engrenage... laissez-vous séduire à votre tour par la suite de cette série, plus sexy et glamour que jamais !

Largo St André
Plus Largo Winch que jamais j’aurais mis en complément du résumé éditeur. Décidément, le monde financier a pris le pouvoir partout même dans les bonnes BD. On retrouve bien la touche St André dans 2 ou 3 scènes comme celle bien sentie avec l’attaché de l’Elysée  ou celle du paparazzi mais globalement j’ai vraiment eu l’impression que l’auteur faisait durer le plaisir inutilement. Vivement que Gil  se retrouve en Afrique pour cultiver son coté humain et oublie vite son coté PDG. Si au passage, on pouvait changer la nouvelle maquette des dernières couvertures, ce serait salvateur. Par contre, l’intérieur est toujours aussi bien soigné et agréable à regarder…ouf.

Scénario : 6/10
Dessin : 9/10

7-17b0.gifGlobal



On en parle sur le forum.

9782723483612_4.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

06/02/2012

Sherman T4: Le piège, Bayreuth.

Sherman4.jpgSherman4r.jpgAuteurs :Griffo et Desberg.
Editeur : Le Lombard.
Sortie : 11/2011

La menace brune.
 L'inconnu du téléphone a été très clair : Jay Sherman va payer pour ce qu'il a fait ! Dont acte. Depuis la mort de son fils, le magnat de la finance est en train de tout perdre, pièce par pièce. Et, à présent, « ils » tiennent sa fille, Jeannie, dont il n'a plus de nouvelles depuis des années. Un lourd secret de plus dans le passé d'un homme qui semble n'avoir vécu que pour accumuler les ennemis. S'il veut sauver sa fille, Jay n'a plus le choix : il va lui falloir avouer les pages les plus controversées de son histoire, de New York au Berlin des années 30. Et surtout, se souvenir de cette funeste voix... qu'il ne connaît que trop bien !

On connait bien la chanson
Oulala que j’ai eu dur de reprendre le train en marche sur ce coup là. Après quelques pages, j’ai quand même su réactiver mes neurones pour situer tout ce beau monde.  Enfin, quand même pas trop car si on devait observer mon intérêt pour cet album  avec un encéphalogramme, il serait quasiment toujours plat. Le gros problème de cette série c’est que je la compare à Il était une fois en France et là, ça fait vraiment mal pour ce char d’assaut du marketing de chez Lombard. Car franchement, on est facilement 2 crans en dessous du scénario de Fabien Nury. Le gros problème vient que Desberg fait du Desberg, un truc propre, bien structuré mais comme à chaque fois sans sentiment, une histoire complexe qui décrit bien tous les événements mais toujours aussi superficielle pour l’étude psychologique des personnages.
Pour le dessin, vous savez bien que j’apprécie énormément  le trait de Werner Goelen, ce blog/ site ne s’appelle pas pour des prunes SambaBD( Ex Samba Bugatti) mais bon , il n’arrive pas à sauver cette tiédeur que je ressentis pendant ma lecture . En plus, il y a quelques petits détails qui choquent un peu comme un visage non dessiné, un svastika qui manque ….rien de bien méchant car l’Allemagne d’avant guerre est  bien rendue.
Au final, une série très honnête mais aussi vachement conventionnelle comme il y en a beaucoup actuellement.
Scénario :6/10
dessin :8/10
7-17b0.gif Global.



On en parle sur le forum.

Sherman4v.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.