29/12/2011

Servitude Livre III : L’adieu aux rois.

Servitude3.jpgServitude3p.jpgAuteurs : David et Bourgier.
Editeur : Soleil.
Sortie : 11/2011

La bataille.
Les Puissances sont les premières à avoir peuplé la Terre. Lorsque l’Homme apparut, il suscita parmi elles passion et division. Toutes choisirent alors de prendre forme physique : Dragons, Géants, Anges, Sirènes et Fées. Vint alors le temps des combats, des guerres intestines…
Aujourd’hui, mille ans ont passé, les Géants ont disparu, les Dragons ont survécu, les Sirènes se sont retirées au fond des océans, les Anges et les Fées ne sont plus que des mythes. Mille ans ont passé, et les Fils de la terre ont fini par fonder le plus grand des royaumes. Pour eux, les Puissances ne sont plus que des légendes… Mais les Dragons sont sortis de leur repère…
Un nouvel âge s’annonce : est-ce la fin ou le début de la servitude ?
Vive le roi.
 L’air de rien, cette série Servitude commence à jouir d’une belle renommée  auprès du public. Il faut dire que dans le genre ( Héroïc médiéval) c’est indéniablement une réussite .On peut expliquer les raisons de ce succès tout d’abords par le trait réaliste très élégant de Bourgier .Ensuite , à cause de cette couleur sépia qui arrive à rendre le récit très inquiétant et sombre. Comme 3e raison, c’est la richesse de cet univers. On a droit à un monde bien structuré et cohérent avec des explications très détaillées dans les annexes de fin d’album. Je rajouterais encore la force des personnages, ils ont tous des gueules à la Sean Connery , qui marquent et qui forcent le respect  .
Pour ce Livre III, je vous conseille vivement de relire le tome 1 pour avoir tous les forces en présence bien en tête. Cette série mérite aussi une lecture attentive pour bien comprendre les tractations politiques qui s’y jouent. Vous terminerez avec une folle envie d’avoir une épée à la main pour vous lancer dans cette grande bataille homérique.
Longue vie à Servitude.
Dessin :9.5/10
Scénario :8.5/10
9-17b2.gif Global.



On en parle sur le forum.

A gagner le tome 2 ICI.

Servitude3v.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.


28/12/2011

Hugo Pratt, un gentilhomme de fortune T1

Hugo Pratt, un gentilhomme de fortune1.jpgHugo Pratt, un gentilhomme de fortune1p.jpgAuteur : Paolo Cossi
Editeur : vertige graphic.
Sortie : 05/2010.

Sur les traces….
Maître de la bande dessinée, Hugo Pratt a également une vie plutôt mouvementée. En tout cas à en croire le premier tome, sur trois, de cette biographie romancée du créateur de Corto Maltese. On découvre ici le jeune Hugo, adolescent courageux, coincé avec son père militaire dans un camp italien en Ethiopie. Le garçon fricote avec les Africaines, se rebelle contre la discipline fasciste, complote avec des espions et se laisse guider par son imagination fertile…

Faites l’amour pas la guerre.
Voilà bien un album que j’aurais royalement ignoré sans une séance de dédicace. Je dois avouer que je connais très peu l’œuvre d’Hugo Pratt et encore moins sa vraie vie donc cette série prévue en trois tomes ne m’était pas vraiment destinée au départ. Bien qu’on y trouve des personnages emblématiques, mon ignorance ne m’a pas empêché d’apprécier à sa juste valeur cette belle biographie romancée. L’ensemble est un drôle de mélange nous amenant à découvrir la conquête italienne de l’Ethiopie avec tous ces abus (comme souvent quand on parle de colonisation qui plus est  avec un régime fasciste) mais surtout à suivre les aventures assez rocambolesques du jeune Pratt dans une atmosphère assez onirique. C’est souvent avec un grand sourire qu’on lit les frasques de notre Don Juan avide d’émotion. Le tout est sympa à lire car c’est dessiné avec beaucoup de malice  et de respect mais manquant aussi d’un peu d’intensité dramatique (on sourit plus qu’autre chose).Attention, Paolo Cossi n’a pas fait du Pratt et heureusement, il s’agit plus d’un hommage pour un compatriote d’exception.
Dessin :7/10
Scénario :8/10
Global:7.5/10

Hugo Pratt, un gentilhomme de fortune1v.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

26/12/2011

Sasmira T2-La fausse note

Sasmira2.jpgSasmira2p.jpgAuteurs : Vicomte et Pelet.
Editeur : Glénat.
Sortie : 11/2011

Après l’appel.
Stan, jeune pianiste tourmenté, a fait une rencontre qui a changé sa vie : il a croisé dans la rue une veille femme qui connaissait son nom. Elle est morte dans ses bras, non sans avoir, auparavant, sussurré un poème et laissé une bague ornée d'un scarabée ainsi qu'une antique photographie. Sur cette photo jaunie, parmi d'autres personnes, se trouve une femme magnétique qui attire Stan.

En retard !
1997. Le train Vicomte and co est annoncé quai 2 avec un retard probable de….. 14 ans.
2011. Le train Sasmira II entre en librairie voie Glénat .
Non, vous ne rêvez pas, il est là entre vos mains cet album maudit. C’est un peu un mythe qui s’écroule car cette suite était devenue un sujet de raillerie tellement on nous avait fait le coup d’une édition annoncée mais qui ne venait jamais. Quelque part pour un scénario qui joue avec les sauts temporels, quoi de plus normal au final. On doit beaucoup à Claude Pelet  pour ce petit miracle. Il a repris le flambeau à partir de la planche 20. Si vous y faites attention, vous remarquerez la différence surtout au niveau des visages et aussi pour  les décors un peu moins fournis que ceux de Vicomte mais bon on ne va pas trop faire la fine bouche car sinon on n’aurait pas eu cette suite. Maintenant toutes nos craintes se reportent sur le tome 3 car visiblement  l’entente entre les deux auteurs est plutôt délicate. On va finir par croire à une réelle malédiction.
Pour ce qui est de ce fameux tome 2, on plonge dans de l’ésotérisme pur jus avec option momie égyptienne. Ca m’a fait un peu  penser à Fox de Charles et Dufaux. Le romantisme du tome 1 est un peu moins présent mais ça reste très agréable à lire et surtout à regarder. Les joutes verbales sont souvent de bon aloi  malgré un coté théâtrale un peu trop poussé. Bref, une histoire correcte qui manque un peu d’intensité mais qui a le grand mérite d’exister. A lire bien entendu à coté d'un bon poële à pellets.
Dessin 9 et 7.5/10
Scénario :7/10
7-17b0.gifGlobal



On en parle sur le forum.

Sasmira2v.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

20/12/2011

Notre mère la guerre.Troisième complainte.

Notre Mère la Guerre3.jpgNotre Mère la Guerre3p.jpgAuteurs : Kris et Maël.
Editeur : Futuropolis
Sortie : 11/2011.

Au front
Nous sommes en mai 1917, vingt-sept mois plus tard. Le lieutenant Vialatte est versé dans les chars, en première ligne. Gravement blessé, il sera soigné à l’hôpital militaire du camp de Marly-le-Roi. À sa surprise, le désormais commandant Janvier vient lui rendre visite. « Vous vouliez rendre justice à ces malheureuses femmes et à ces gamins perdus ? Je vous en redonne le pouvoir », lui dit-il en substance. Vialatte, tout juste remis de ses blessures, reprend donc son enquête à zéro…

En permission.
J’avais déjà trouvé les deux premières complaintes de bonne facture mais avec ce tome 3, on passe clairement à un niveau supérieur. L’introduction est déjà apocalyptique avec la charge des premiers blindés. L’action est magistralement mise en scène, on entendrait presque les obus exploser au delà des cases. Après un bref moment de douceur (merci Louise) l’enquête reprend et comme les révélations sont nombreuses dans cet avant-dernier album (et oui on a rajouté un opus), le puzzle commence à bien prendre forme. Mais le plus vient indéniablement des lignes-arrière, des rencontres sur une voie ferrée  ou de la vie dans un Paname incroyablement mis en valeur par Maël. C’est grand, c’est émouvant, c’est folie grâce à la compassion, à l’abomination, à la fraternité, à la bêtise et à l’amour qui traversent les pages de cet album d’exception. Franchement, j’en suis resté sur le cul tellement il y a de la force émotionnelle dans ce tome. En plus, on sent un très grand travail d’authenticité des auteurs pour bien retranscrire l’ambiance et les mentalités de l’époque. Bref, chapeau bas messieurs.
Dessin : 8.5/10
Scénario : 10/10
9-17b2.gif Global.



On en parle sur le forum.

Notre Mère la Guerre3v.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.