07/02/2012

Gil St André T10 : Jeu de dupes.

Gil St André10.jpgGil St André10p.jpgAuteur : JC Kraehn.
Editeur : Glénat.
Sortie : 01/2012

La haute finance.
Alors qu'il aspirait à la tranquillité après les événements liés à la disparition de sa femme, Gil Saint-André s'est à nouveau retrouvé pris dans un tourbillon dans lequel il est difficile de ne pas perdre pied. Ayant sauvé Diane de Rochard-Haumont de l'explosion de yacht qui a tué toute sa famille, Gil a acquis la confiance de la jeune femme au point qu'elle le nomme à la tête du groupe financier dont elle a hérité. Évidemment, tout ça n'est pas vu d'un très bon œil, ni par le conseil d'administration, ni par la famille qui reste à Diane.... Sans compter que la jeune femme est obligée de prendre la fuite, accusée de l'attentat qui a tué ses parents. Entre paparazzi et hommes en gris, voici notre homme d'action cette fois en proie au monde trouble des multinationales et de la haute finance…Plus de 550.000 lecteurs ont déjà été pris dans l'engrenage... laissez-vous séduire à votre tour par la suite de cette série, plus sexy et glamour que jamais !

Largo St André
Plus Largo Winch que jamais j’aurais mis en complément du résumé éditeur. Décidément, le monde financier a pris le pouvoir partout même dans les bonnes BD. On retrouve bien la touche St André dans 2 ou 3 scènes comme celle bien sentie avec l’attaché de l’Elysée  ou celle du paparazzi mais globalement j’ai vraiment eu l’impression que l’auteur faisait durer le plaisir inutilement. Vivement que Gil  se retrouve en Afrique pour cultiver son coté humain et oublie vite son coté PDG. Si au passage, on pouvait changer la nouvelle maquette des dernières couvertures, ce serait salvateur. Par contre, l’intérieur est toujours aussi bien soigné et agréable à regarder…ouf.

Scénario : 6/10
Dessin : 9/10

7-17b0.gifGlobal



On en parle sur le forum.

9782723483612_4.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

06/02/2012

Sherman T4: Le piège, Bayreuth.

Sherman4.jpgSherman4r.jpgAuteurs :Griffo et Desberg.
Editeur : Le Lombard.
Sortie : 11/2011

La menace brune.
 L'inconnu du téléphone a été très clair : Jay Sherman va payer pour ce qu'il a fait ! Dont acte. Depuis la mort de son fils, le magnat de la finance est en train de tout perdre, pièce par pièce. Et, à présent, « ils » tiennent sa fille, Jeannie, dont il n'a plus de nouvelles depuis des années. Un lourd secret de plus dans le passé d'un homme qui semble n'avoir vécu que pour accumuler les ennemis. S'il veut sauver sa fille, Jay n'a plus le choix : il va lui falloir avouer les pages les plus controversées de son histoire, de New York au Berlin des années 30. Et surtout, se souvenir de cette funeste voix... qu'il ne connaît que trop bien !

On connait bien la chanson
Oulala que j’ai eu dur de reprendre le train en marche sur ce coup là. Après quelques pages, j’ai quand même su réactiver mes neurones pour situer tout ce beau monde.  Enfin, quand même pas trop car si on devait observer mon intérêt pour cet album  avec un encéphalogramme, il serait quasiment toujours plat. Le gros problème de cette série c’est que je la compare à Il était une fois en France et là, ça fait vraiment mal pour ce char d’assaut du marketing de chez Lombard. Car franchement, on est facilement 2 crans en dessous du scénario de Fabien Nury. Le gros problème vient que Desberg fait du Desberg, un truc propre, bien structuré mais comme à chaque fois sans sentiment, une histoire complexe qui décrit bien tous les événements mais toujours aussi superficielle pour l’étude psychologique des personnages.
Pour le dessin, vous savez bien que j’apprécie énormément  le trait de Werner Goelen, ce blog/ site ne s’appelle pas pour des prunes SambaBD( Ex Samba Bugatti) mais bon , il n’arrive pas à sauver cette tiédeur que je ressentis pendant ma lecture . En plus, il y a quelques petits détails qui choquent un peu comme un visage non dessiné, un svastika qui manque ….rien de bien méchant car l’Allemagne d’avant guerre est  bien rendue.
Au final, une série très honnête mais aussi vachement conventionnelle comme il y en a beaucoup actuellement.
Scénario :6/10
dessin :8/10
7-17b0.gif Global.



On en parle sur le forum.

Sherman4v.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

03/02/2012

Masqué T1 : Anomalies.

Masqué1.jpgMasqué1p.jpgAuteurs : Lehman-Créty-Benjamin Carré.
Editeur : Delcourt (Néopolis).
Sortie : 01/2012.

Super héros ?
Blessé au cours d’une mission dans le Caucase, le sergent Frank Braffort regagne Paris après six ans d’absence. Il découvre une ville en pleine mutation orchestrée par le Préfet Beauregard : Paris-Métropole. Une ville où le gigantisme rétro fait fureur et où se multiplient les “anomalies”, évènements mystérieux que nul ne peut expliquer. Une ville qui va s’emparer de Braffort et lier leurs destins à jamais…

Chez Fantômas.
Un communiqué de Standard and Poor’s vient de tomber affirmant suspendre la cotation de tome 1 de Masqué. Mais pourquoi cette suspension ? Déjà, avoir des actions dans la Lehman Brother’s , c’est un placement à haut risque .Il faut avouer que pour le moment son scénario est assez déconcertant et j’ai terminé cette lecture avec beaucoup d’interrogations. Je veux bien que Braffort soit une ex militaire et qu’il aime bien l’action mais à ce point ne pas se poser des questions, c’est de l’imbécilité. Désolé du terme mais quand on fonce droit dans les ennuis, ce n’est pas très intelligent. Bon, allez savoir si tout ça est bien réel et qu’on ne se retrouve pas dans un monde parallèle bourré de références « comics ». Par contre le triple A est sauvé par le dessin de Créty . Un trait inspiré et lumineux pour une ville lumière tout à fait originale et remarquable .En plus, ces personnages sont attachants (mmmm la sœurette) et donne envie de continuer l’aventure. Bref, pour le moment, je ne sais pas trop sur quel pied danser. Pour vous faire une image, une sorte de sirtaki grec avec Angéla M. Rendez vous avec le tome 2 qui ne tardera pas  pour savoir si cette série gardera son AAA+ face à ces  sales spéculateurs de SambabD. 
Dessin : AAA+
Scénario : A+
On en parle sur le forum.

fantomas.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

 

02/02/2012

Samurai T7: Frères d’armes.

Samurai7.jpgalbum-page-large-14402.jpgAuteurs: di Giorgio et Genêt.
Editeur : Soleil.
Sortie : 11/2011

Ah la famille !
Takeo et son frère sont sur les traces de leur passé pour lever le voile d'ombre sur l'histoire douloureuse de leur famille et ainsi retrouver leur honneur ! Mais le destin entrave leur progression. Ils font étape dans une petite ville paisible et tombe au milieu d'un conflit où se confrontent le suzerain local, les moines Ishozu et des yakuzas aux dents longues. Takeo se verra contraint et forcé d'endosser la peau d'un voleur le temps d'une nuit, mais il ignore que l'endroit renferme des secrets que les puissants dignitaires du royaume ne veulent à aucun prix voir révélés ! Voici l'histoire d'un chapardage à haut risque, où les voleurs sont certainement les plus innocents de l'affaire...

La concorde.
Quand on arrive au tome 7, on peut se rapprocher des cotes et commencer à parader et faire un peu le show pour les lecteurs du littoral. D’ailleurs je ne vais pas faire une longue chronique pour éviter un bis répétitat par rapport aux anciens avis sur les tomes précédents. Car la formule est maintenant bien rodée comme une bonne croisière. On accoste facilement grâce à une mise en page moderne et dynamique accompagnant un dessin très « vivant ».La traversée du tome est toujours aussi agréable et c’est un plaisir de lire un récit aussi clair. L’album semble un peu plus enjoué que d’habitude notamment grâce au frère de Takéo qui semble être un joyeux guignol. Pour le coté sombre, il faut compter sur le capitaine Di Diorgio pour ouvrir de nombreuses brèches aux ennuis.
Bref, ce n’est pas avec ce nouveau cycle que le Samurai fera naufrage.
Scénario : 7.5/10
Dessin : 8/10
8-17b1.gif Global.
On en parle sur le forum.

Samurai_7_centre.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.