15/08/2011

Silien Melville T2 : Retour de manivelle.

Silien Melville2.jpgSilien Melville2p.jpgAuteur :Djian/Mantey/Ternon.
Editeur : Vents d’ouest
Sortie : 01/2011

La planque.
Après les révélations à la presse de l’opération « Arpège », Silien Melville pense être tiré d’affaire. Mais il reste quelques membres de l’organisation en liberté qui eux veulent le retrouver.
 La DGSE souhaite aussi le revoir et enquête sur la journaliste ayant révélé l’affaire publiquement.

Incrédule.
Ce tome 2 peut être considéré comme un prolongement de l’intrigue initiale où notre pompiste s’était frotté aux hautes sphères dirigeantes du pays. Il s’agit donc d’un récit policier à l’atmosphère « polar à la française ».La construction de cette histoire est assez introspective et devrait plaire aux fans du genre à condition que ceux-ci ne regardent pas de trop près les coïncidences heureuses. Quand au dessin, il est assez détaillé, net accompagné de couleurs très «  informatiques ». Par contre, j’ai eu l’impression de lire un roman photo à cause du coté figé du trait.
Le tout est néanmoins assez agréable à lire mais bon, ce n’est pas la BD tonitruante du mois non plus  et vu la profusion actuelle de sorties, je me demande si cette série en vaut réellement la peine.
6-17af.gif




silien melville.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

12/08/2011

Déluge T1 : retour.

Déluge1.jpgDéluge1p.jpgAuteurs : Pona et Hervas.
Editeur : Soleil (mais très discret sur la couverture)
Sortie :07/2011

Immersion.
Des siècles sont passés depuis que la pluie a commencé à tomber, inlassable, interminable…
Réchauffement planétaire, dérèglement climatique ou simple colère des dieux, plus personne ne sait ni ne se souvient. Mais le déluge a eu lieu et l’Humanité s’est partagée entre ceux qui sont partis dans les étoiles et ceux qui se sont enfoncés sous les eaux.
C’était il y a une éternité.

Bloup bloup bloup
Comme la pochette m’avait mis l’eau à la bouche, je me suis jeté à l’eau pour me procurer cette BD.
Le début est déconcertant …il y a un mec qui pêche  …il flaire un très gros poisson et juste à ce moment là, un vaisseau spatial déboule d’on n’ sait où et c’est le gros bordel .Rien compris au déroulement de cette scène d’ailleurs. Bon, on apprend que le pécheur est un nomade et qu’il aimerait bien toucher le jackpot avec sa prise soudaine. Pas de chance, il tombe sur une pin up « clone » made in comics qui s’avère être très dangereuse. En suite, ça se bagarre grave avec des monstres aquatiques, avec  une division spectre ou  avec des « puristes ».Action et sang à gogo donc avec un dessin dynamique proche de celui d’orbital avec une dose de comics. Par contre une montagne de mystères qui empêche pour le moment le lecteur d’y voir clair dans ce monde post apocalyptique. Personnellement, j’ai besoin de plus de bornes pour bien  me situer dans un  univers aussi riche. J’aurais aimé connaitre les différents groupes qui peuplent ce monde, le pourquoi de ces guerres, l’historique des événements …Vous me direz qu’il faut attendre la suite pour en savoir plus, ok mais quand on sait qu’il s’agit d’un  diptyque, il devra être fameusement costaud ce tome 2.A cause de tout ça, je ne suis pas certain de continuer l’aventure .Donc perso, il  y a de l’eau dans le gaz mais pourquoi pas un salut, il faut toujours se méfier de l’eau qui dort.

6-17af.gif




On en parle sur le forum.

DELUGE_1_COLORweb.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (6) | Tags : deluge, hervas, pona, retour, soleil, sf, science fiction, 610, 072011 |  Facebook | |

10/08/2011

Slhoka T2 : Les jardins de Sangali.

Slhoka2.jpgSlhoka2p.jpgAuteurs : Godderidge , Floch et Lyse.
Editeur : Soleil.
Sortie : 04/2003.

L’arme ultime.
Sur la planète Link-Arkoide, l'Okrane, l'une des deux plus grandes puissances, cherche un moyen radical d'éliminer son ennemi juré, la Zeide. Mais l'arrivée de Slhoka, le pilote de guerre investi de pouvoirs magiques phénoménaux, va perturber ses projets.

Moult péripéties.
Toujours dans la série des achats en 2e main, la série Slhoka  T2. Au début, quand j’ai commencé cette série, c’était pour le dessin de Floch que j’apprécie. Je me disais que par rapport à sa série actuelle, les naufragés d’Ythaq, ce Slhoka devait être un cran en dessous, une sorte de rodage dans mon esprit. Et bien, l’air de rien, ce n’est pas si mal…. en tout cas, c’est divertissant et agréable à lire. Attention, il ne faut pas chercher la BD brainstorming, non, ici c’est de l’action avec un grand A…ça décolle, ça explose, ça canarde, ça s’énerve, ça gueule aussi par moment .Bref, on s’amuse. En plus Floch a l’art de vite donner un caractère assez unique à ses personnages et c’est loin d’être idiot .Ok, le héros a un super pouvoir mais c’est comme les X-men, c’est quand on gratte que ça devient intéressant. Une série bien sympathique que je vais devoir chercher pour trouver le tome 3.Ce n’est pas comme Sillage, on ne la trouve pas chez tous les bouquinistes.
7-17b0.gif




On en parle sur le forum.

Slhoka2v.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

Khaal, Chroniques d'un empereur galactique 1. Livre premier

Khaal, Chroniques d'un empereur galactique1.jpgkhaal.jpgEditeur : Soleil Productions
Scénario : Louis
Dessin : Sécher, Valentin
Collection : Space Opéra
Pages : 54
Parution : 29-06-2011

RéKhallcitrant.
L’espace. Glacé. Infini. Tombeau de ce qu’il reste de trois glorieux empires partis à sa conquête, et qui finirent par s’entretuer jusqu’à ce qu’il ne reste plus personne pour régner sur le charnier finalement créé. Personne ? Pas tout à fait. Au fond d’une prison galactique gigantesque de haute sécurité et autonome, vivent dans des zones séparées, les parias oubliés de ces trois races : Psis, Ethérés, Humains et leurs variantes posthumaines. Aucun d’eux ne sait qu’ils sont les derniers survivants. Obligés de collaborer pour faire tourner les machines agricoles permettant à tous de vivre, le statu quo est sur le point d’être rompu. Un homme est en passe de prendre le contrôle de la prison, par la force. Un guerrier aux pouvoirs étranges et qui cache un lourd secret. Un chef implacable. Un empereur en puissance. Cet homme à un nom, dont l’univers se souviendra. Ce nom ? Khaal.

Khaalmomie.
Mouais mouais mouais …sur ce coup là, je ne suis guère emballé.
Premièrement, j’ai vraiment eu l’impression de lire une BD estampillée Jodorowsky comme la caste des métabarons par exemple. Un mec infecte à la testostérone débordante décapitant tout ce qui passe devant lui pour un peu de gloriole. On commence par un combat dans l’arène : boucherie. On enchaine bien vite sur une grande bataille homérique pour la conquête d’Ether : un véritable massacre. On termine par un duel intergalactique : décapitation. Bref, si vous aimez la brutalité et la charcuterie en tout genre, cette BD est pour vous surtout que le dessin rend bien l’ambiance SF. Le plus fort c’est qu’au milieu de ces combats, on arrive à disserter, à philosopher  .C’est assez perturbant car il arrive souvent d’avoir un décalage entre les bulles et le contenu des cases. En plus comme on « télépathe » souvent, on se demande qui parle.  Rajoutez y un discours pompeux et solennel et la marque de fabrique « Jodorowski » est encore plus frappante. Donc si vous aimez les BD  du style space opéra, vous allez aimer ce triptyque. Les autres devront éviter la trépanation en lisant ce Khaal  là.
5-17ae.gif




On en parle sur le forum.

p6.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.