23/01/2017

Le Teckel T3 : Votez le Teckel.

le teckel t3.jpgle teckel tome 3.jpgScénario : Hervé Bourhis
Dessin : Grégory Mardon.
Éditeur : Casterman.
Sortie : 11 janvier 2017.
112 pages.
Genre : aventures électorales.

 

 

Présentation du candidat.
Le Teckel, le candidat pour une France qui a du chien !
Le Teckel, le héros qui fait vibrer les électeurs et émoustille les électrices !
Le Teckel, l’album aux 112 pages d’action moustachue, de campagne électorale en CX break et de rire très hexagonal.
Le Teckel, la BD qui met à nu les pratiques de la politique française et ses communicants.


«  Je vais vous donner un truc pour quand la question vous gêne. Vous contournez. Je vais vous répondre, mais d’abord laissez-moi vous dire que… Et là, vous dites quelque chose que vous maîtrisez. »


Mon avis.
Le Teckel, la légende de la profession visiteur médial se lance à la course à la présidence de la république. Une farce ? Certainement pas quand on s’appelle Guy Farkas, on plaque, on fracasse, on boit un p’tit coup et plus rien ne l’arrête.
Notre Teckel, c’est une sorte de Trump avec une dose de général de Gaulle et aussi une touche involontaire de Rocco Siffrédi. Bref, le candidat populiste idéal !
Les dialogues de ce tome 3 sont toujours aussi savoureux. J’ai lu cette BD avec un grand plaisir. Sous un air de pastiche, les auteurs ont vraiment su humer l’air du temps et on se dit que tout ça pourrait être possible. Il y a aussi quelques scènes d’anthologies comme le discours sous coke, le débat télévisé pour la présidentielle ou encore le dîner avec Sarkozy ou Hollande.
Le teckel président, le Teckel président !
Ok, le dessin n’est pas des plus extraordinaires mais il a un grand mérite, c’est d’être expressif et porteur du message du candidat.
Bref, je trouve cette série excellente, intelligente et jubilatoire.

le teckel.PNG

 

 

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a09-3e78912.gif

 

a05-3e788c9.gif

 

a08-3e78906.gif

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (1) | Tags : bourhis, mardon, le teckel, casterman, politique, 012017, 810 |  Facebook | |

Le projet Bleiberg t1 : les fantômes du passé.

le projet bleiberg.jpgle projet bleiberg tome 1.jpgScénario : Serge Le Tendre
Dessin : Frédéric Peynet.
Editeur : Dargaud.
60 pages.
Sortie : 20 janvier 2017.
Genre : polar international.

 

 

Le résumé éditeur.

Depuis des décennies, une mystérieuse organisation met en tout en oeuvre afin de créer un nouvel ordre mondial. Son premier allié, dans les années 1920 : Hitler, à qui elle a promis, en échange de contreparties, d'énormes moyens afin d'accéder au pouvoir... Depuis, venue des heures les plus sombres de l'Histoire, une terrible machination s'est mise en marche, menaçant l'humanité tout entière. N'est-il pas déjà trop tard pour l'arrêter ? 

« -Le consortium poursuit le même objectif que vous, monsieur Hitler.
-Donner un nouvel élan à l’Allemagne ?
-Non monsieur Hitler…au monde »

 

Mon avis.

C’est par le biais d’une raison bien personnelle que ce titre a attiré mon attention. Je suis en effet originaire du village de Plombières …appelé avant le 20 septembre 1919, je vous le donne en mille : Bleiberg. Voilà donc pour l’anecdote complètement inutile et dont tout le monde s’en fout.

Revenons donc à nos SS.
Cet album est une adaptation du roman de David Khara du même nom. Les auteurs ne sont d’ailleurs pas à leur coup d’essai car ils avaient déjà adapté les vestiges de l’aube du même auteur. Trois tomes sont prévus pour boucler cette histoire aux accents de complot international.
On remarque vite que le scénario est costaud, que les informations sont bien distillées et que les personnages sont bien campés. Comme les dialogues sont assez denses, ils prennent vite une envergure psychologique certaine (une mention spéciale au surhomme du Mossad). Pour agrémenter les enjeux intergalactiques de cette affaire, on y ajoute quelques scènes d’action bien venues pour un effet « alka seltzer ».
Au dessin, on retrouve un artiste que j’apprécie pour son trait tout en finesse, Fréderic Peynet (le veil, phoenix…). Un trait moderne qui est parfaitement à l’aise aussi bien dans une ville comme New-york ou pour illustrer les faces sombres du nazisme. En plus, Jacqueline, la garde du corps de notre héros-salopard, est vraiment trop craquante.
Ce personnage contrebalance clairement « le côté torturé » des autres. On y parle de deux belles abominations quand même, les nazis et les …tradeurs.
Voilà, un bon début de parcours pour cette adaptation, j’attends la suite avec beaucoup d’intérêt.
Bisous Jacqueline…euh mais pas à la Galant ! (Ministre belge éphémère des transports).

projet bleiberg.PNG

 

Samba

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

 

a08-3e78906.gif

 

a07-3e78901.gif

 

20/01/2017

Motorcity (one-shot)

motorcity.jpgmotorcity t1.PNGScénario: Sylvain Runberg.
Dessin: Philippe Berthet.
Editeur: Dargaud.
63 pages.
Sortie: 20 janvier 2016.
Genre: policier.

 

 

Le résumé éditeur.
Fraîchement diplômée de l'école de police de Stockholm, Lisa Forsberg revient dans son village natal, où elle intègre le commissariat local. Mais, adolescente turbulente, elle n'a pas gardé que des amis ici et, dès sa première enquête sur une disparition, elle est confrontée à toutes les rancœurs et les vieilles connaissances de sa jeunesse. L'enquête navigue dans l'univers du « raggare », une culture fan de rock'n'roll, de bastons, de tatouages et de vieilles voitures américaines. C'est dans ce milieu, qu'elle semble bien connaître, que Lisa va devoir découvrir où se trouve Anton Wiger, lui qui n'aurait raté le rassemblement annuel du Motorcity pour rien au monde.

« Mais c’est carrément impressionnant, on se croirait dans un film des années 50. »

Mon avis.
Connaissez-vous le mouvement Raggare ? Si vous n’êtes pas suédois, il y a de forte chance que non. Je peux seulement vous dire que vous allez plonger dans les années 50 avec du rock and roll et des belles américaines. Un univers qui convient comme un gant au trait de Philippe Berthet. Par contre, l’enquête de police, elle, est bien contemporaine. Un polar bien mené, ni trop rapide ni trop lent avec le tempo qui convient. C’est aussi visiblement la nouvelle terre des polars, la Scandinavie.
Les auteurs utilisent les ficelles du métier pour nous embrouiller mais si vous êtes adepte du genre, vous ne vous laisserez normalement pas prendre.
Au final, une lecture très agréable avec une histoire assez classique mais efficace. Dommage qu’il s’agisse d’un one-shot car Lisa Forsberg était un personnage que j’aurais aimé mieux connaître.

motorcity berthet.PNG


Samba.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (2) | Tags : motorcity, runberg, berthet, raggare, polar, dargaud, 012017, 710 |  Facebook | |

18/01/2017

La suite de Skolem T2 : Disparitions.

la suite de skolem.jpgsuite de skolem.jpgDessin : Marek
Scénario : J.F Kierzkowski.
Editeur : les éditions Pirate(s)
Sortie : novembre 2016.
107 pages
Genre : aventure fantastique.

 

 

Le résumé éditeur.
Dans ce second tome, nous quittons la froidure de l'hiver Ukrainien pour rejoindre les bords de l'Adriatique en Croatie. Et si, pour nos héros, le voile se lève petit à petit sur le mystère de l'homme en noir, l'urgence devient alors de briser cette fatale destinée dans laquelle ils se retrouvent tous plongés.

« Hé, Zlatko, sers-moi une pinte de Karlovacko, j’ai besoin d’un remontant »

Mon avis.

C’est notre regretté Marc qui avait chroniqué le tome 1 de cette sympathique série. Il y expliquait la démarche des éditions pirates et la genèse de la suite de Skolem. Voir ICI.

Je reprends donc le flambeau pour la chronique du tome 2 car j’avais lu le primo album à l’époque.
C’est vraiment une histoire qui sent bon la BD de notre jeunesse avec un dessin en noir et blanc très ligne claire. D’ailleurs, j’y vois clairement un hommage au maître du genre Hergé. En plus comme certaines situations deviennent souvent burlesques ou rocambolesques, le rapprochement va certainement vous sauter aux yeux. La lecture se fait aisément malgré un sujet qui pourrait paraître casse gueule mais le scénario évite toute lourdeur et nous présente un récit sur les paradoxes temporels tout à fait convainquant.
Voilà, inutile de faire de long discours, une série attachante qui ravira les plus nostalgiques d’entre nous.

la suite de skolem t2.jpg

 

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a07-3e78901.gif

 

a08-3e78906.gif

 

a07-3e78901.gif