31/12/2010

Re-mind Tome 1.

Re-Mind1.jpgRe-Mind.jpgAuteurs : Mutti et Alcante
Editeur : Dargaud.
Sortie : 04/2010

Le FBI innove.
L'Amérique se réunit pour commémorer les attentats ayant eu lieu dix ans auparavant et qui restent encore douloureusement gravés dans les mémoires.
Bien décidés à ne plus laisser de pareils événements terroristes se reproduire, le FBI est plus vigilant que jamais. Ils ont mis au point un système qui permet quelque chose de tout à fait extraordinaire : ayant prouvé qu'un homme mourant voit sa vie défiler devant ses yeux, ils ont réussi à créer un appareil permettant d'enregistrer ses images, il faut juste réussir à l'utiliser avant que la victime ait le temps d'emmener définitivement ses secrets dans sa tombe.

Comme dans un film.
Le concept de départ est énorme, tellement gros qu’il est très difficile d’y croire .Une fois avalée  cette amorce, on se retrouve comme dans le film Déjà Vu (avec Denzel Washington) à courir dans tous les sens et à analyser des images venues du passé. C’est donc une BD qui joue à fond le jeu du grand divertissement. Et ça fonctionne car on ne s’ennuie pas une seule seconde. En plus comme le dessin de Mutti (Le syndrome de Caïn) est dynamique, on suit ces courses poursuites avec intérêt. Dommage que ce tome 1 se lise si vite. En tout cas, je suis partant pour le tome 2 qui ne devrait pas tarder (janvier 2011) ….
7-17b0.gif

 

 

 

On en parle sur le forum.

Re-Mind111.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (1) | Tags : re-mind, remind, mutti, alcante, action, dargaud, 710 |  Facebook | |

29/12/2010

Cross Fire T5: L'éternité ne suffit pas.

Cross fire5.jpgCross fire5p.jpgAuteurs: Sala et Chan.
Editeur: Soleil.
Sortie : 11/2010


Opération soutien gorge.
Angelo et ses copines s’attaquent aux « amis «  de Saddam Hussein ! Ca va saigner surtout si vous avez oublié votre casque et votre tenue en kevlar.


Angelo qui m’aimait.
Ce tome 5 commence par son petit chapelet habituel de la recherche mystique par excellence, le graal pour le citer. Que voulez vous, l’ésotérisme ne meurt jamais surtout que le Vatican est au service de sa majesté papale avec ses sombres et mystérieuses confréries secrètes. Mais bien vite, ce tome se transforme en Angelo contre les marines. Notre homme au Beretta d’or  offre un splendide casino royal aux chercheurs d’armes de destruction massive.  Comme il est boosté par les bons baisers de Sofia , il pète des flammes notre bonhomme. Le monde ne suffirait pas à l’arrêter, c’est vous dire comme notre Angelo est comme les diamants, eternels. Vu le cliffhanger final, on peut aussi dire qu’il meurt un autre tome
Sinon, rien que pour vos yeux, Chan s’amuse à nous émoustiller avec ses contre-plongées de folies sur les attributs des héroïnes. Ce dessinateur a vraiment des goldfinger’s pour rendre Sofia and co des plus sexy. A damner un saint moi je vous dis.
Esotérisme, bastons, humour potache et chutes de rein, voilà le cocktail de Cross fire.
6-17af.gif

 

 

 

On en parle sur le forum.

Cross fire5v.jpg


Inscrivez vous à la newsletter.

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : cross fire, soleil, sala, chan, esotérisme, humour, 610 |  Facebook | |

27/12/2010

Le réseau Bombyce T3: Stigmates.

Réseau Bombyce (Le)3.jpgRéseau Bombyce (Le).jpgAuteur : Cécil.
Editeur : Les humanoïdes Associés.
Sortie : 11/2010.

Le réseau.
L'heure des réponses et des règlements de compte a sonné pour Mouche et Eustache ; nul n'en sortira indemne

La fin du vol.
On n’y croyait plus trop et puis non, voilà enfin l’ultime tom e du réseau Bambyce. D’un coup, j’ai ressorti ma vielle édition de 1999 pour relire ces 3 tomes. Point de vue du dessin, Cecil est toujours aussi bon surtout pour nous créer une atmosphère « belle époque » envoutante .Les personnages ont toujours une gueule pas possible et la finesse des détails est admirable. Par contre, on note tout de suite une colorisation différence, plus lumineuse mais également plus froide.
Pour ce qui est du scénario, c’est également Cécil qui s’en occupe .Vu comme Corbeyran traite ses fins de série, on peut même s’en réjouir de voir son abandon sur cette série.
Comme il s’agit de boucler ce tome avec de la matière pour 2, fatalement le scénario est condensé .Le nombre de personnages n’aide pas vraiment à la bonne compréhension du dénouement .Parfois, on note aussi quelques raccourcis bien pratique pour faire avancer le smilblick .Mais bon à part ça, on doit remercier Cécil d’avoir eu la persévérance de nous proposer une fin. Un beau respect vis-à-vis des lecteurs. Pour ce qui est du final, il est âpre, dur mais comme  le réseau Bombyce n’a jamais fait dans la dentelle, on ne s’en étonne même pas .J’ai même remarqué une certaine retenue, voir une pudeur de ce point vue là.
Pour moi donc un album correct qui a le grand mérite d’exister.
7-17b0.gif

 

 

On en parle sur le forum.

rond.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

 

23/12/2010

Le faucon du desert T2:Hal far.

Faucon du désert (Le)2.jpgFaucon du désert (Le)21.jpgAuteur : Zumstein.
Editeur : Delcourt.
Sortie : 09/2010
Le vol du faucon.
Ali est devenu un As de l'Afrika Korps et vole de succès en succès, tel un faucon. Ses équipiers n'ont d'ailleurs pas tardé à lui donner ce surnom "Le Faucon du Désert", et ses mécanos ne se firent pas prier pour lui dessiner un faucon sur le fuselage de son Me 109.

Et pourquoi pas ?
Mon appréciation du tome 1 n’a guère évolué pour ce nouvel album du faucon du désert. Question dessin, c’est toujours très agréable à regarder surtout si vous êtes fan d’aviation. Cette panoplie d’avions est d’ailleurs l’intérêt majeur de cette BD car pour le scénario, c’est assez catastrophique. On a déjà des dialogues qui  semblent s’adresser à un gosse de 8 ans. On en arrive même à croire que la guerre était une partie de plaisir D’un coup, au lieu de trembler pour notre héros, j’ai lu cette BD sans aucune émotion. Mais le pire, c’est la crédibilité de l’histoire .Déjà le passage d’Ali chez les italiens est des plus improbables mais l’enroulement d’Ali le caméléon chez les anglais est d’un ridicule rarement atteint. On oublie aussi allégrement les barrières des langues. On a un début de pseudo solution à ce problème en faisant passer Ali pour un polonais. Ali un Polonais ????? C’est un peu comme si on faisait passer un suédois pour un marocain ! Franchement, le scénario ressemble pour moi  à du grand n’importe quoi. En plus si vous comparez cette BD à un autre volatile de nuit, un grand duc par exemple, il n’y a pas photo entre les deux.
5-17ae.gif

 

 

On en parle sur le forum.

Faucon du désert (Le)2v.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.