10/03/2011

La commédia des ratés :Première partie.

Commedia des Ratés (la) 1.jpgCommediadesRatesT1pl2.jpgAuteur : Olivier Berlion
Editeur : Dargaud.
Sortie :02/2011

L’héritage.
Le fils d'un immigré italien de Vitry-sur-Seine, Antoni Polsinelli, hérite d'un ami abattu dans des circonstances mystérieuses. Il reçoit ainsi une vigne à Sora, en Italie. Si seul un miracle pourrait transformer l'infâme piquette qui y est produite depuis des générations en un divin nectar, les cadavres, eux, se multiplient... En s'emparant de l'un des meilleurs polars de Tonino Benacquista, Olivier Berlion met en scène une histoire haletante, dans laquelle la dérision et la tendresse côtoient la violence et la noirceur des âmes.

Tous les chemins mènent à…
Quando si è in ballo si deve ballare voilà bien  une maxime qu’Antoni suit à la lettre.  Vous l’aurez compris, ce roman graphique à des accents qui sentent bon l’Italie. Pour l’atmosphère, cette BD est un petit régal, on s’y croirait tellement les paysages, les habitants  et les dialogues  sont ensoleillés. Autant le dire directement, il vous sera impossible de ne pas acheter le tome 2 car le suspense est trop bien rendu  pour ne pas vouloir connaitre le dénouement de ce polar. Vous ne devriez pas trop attendre car la suite est prévue pour cette fin d’année. Pour bien rendre l’ambiance, Olivier Berlion n’a pas hésité à nous concocter 72 planches pour ce premier opus. J’ai été un peu surpris de voir un encrage plus appuyé que sur « Garrigue »ou « Rosangella » pour le dessin mais rien de bien rédhibitoire en définitive. Le rythme de l’histoire est assez lent, le ton un  peu amère, les indices sont distillées savamment….bref, les ingrédients sont à leur place pour un bon polar. Il nous reste à tirer le vin donc.
7-17b0.gif

 

 

On en parle sur le forum.

commedia_2.jpg

01/03/2011

Lloyd Singer T5 :La chanson douce.

Lloyd Singer5.jpgLloyd Singer5p.jpgAuteurs: Brunschwig et Neuray
Editeur: grand angle.
Sortie : 02/2011

On the move.
Le FBI l'appelle « La chanson douce ». En quinze ans, il a tué dix magnifiques jeunes femmes, qu'il a atrocement mutilées avant de les violer, puis de les laisser succomber. Il signe ses crimes d'une poupée musicale qu'il laisse dans les bras de ses victimes, et le FBI n'avait pas l'ombre d’une piste... Jusqu'à ce qu'il laisse Patsy Lee en vie. Mais, défigurée, profondément choquée, la jeune femme refuse de coopérer.
Elle sera la première mission de Lloyd Singer, qui a décidé d’exorciser les actes de Makabi en devenant agent du FBI. Ses supérieurs en sont persuadés : sa gentillesse, couplée à son immense compassion feront de lui l'interrogateur idéal pour Patsy Lee, bien plus que tous les intimidateurs du Bureau. C'est ainsi que le futur agent Singer se retrouve sur la piste de La chanson douce. Mais cette musique suffira-t-elle à adoucir la violence de Makabi. 


Coffre fort.
Comme le couple  Makabi/Dupuis ne s’entendait plus, le divorce fut prononcé et la garde du p’tit Lloyd Singer fut accordée à Bamboo. Ce nouveau tuteur en a profité pour relancer cette excellente série dans les bacs des librairies avec de nouvelles couvertures et un format plus grand dans l’espoir de toucher un plus large public.  Cette quête d’un plus grand lectorat nous emmène à une faute de gout pour la colorisation. Je n’ai vraiment pas aimé ces couleurs « flashy » qui ne collent vraiment pas au récit qui fait la part belle au thriller noir. Beaucoup trop agressif, on n’est pas dans Batman (dixit mon ami André)! Sinon, on retrouve la marque de fabrique de Luc Brunschwig  ç à d le flashback. Ils sont très nombreux mais très habillement mis en place mais je me demande s’ils ne nuisent pas un peu à l’intensité et surtout l’intérêt du récit. J’ai senti venir l’entourloupe grâce à la 1er scène….dommage .Vous me trouvez bien dur avec cette série, vous avez raison car cet album est très riche. La descente en Amérique profonde est magistrale.  On a aussi pas mal de références cinématographiques comme misery par exemple où Kathy Bates semble avoir inspiré Olivier Neuray pour une des protagonistes. Le tout est toujours aussi prenant et intéressant avec comme point culminant l’interrogatoire de Patsy par notre singulier héros.
Lloyd Singer « Makabi » est donc une série que les amateurs de polar apprécieront sans modération.
8-17b1.gif

 

 

On ne parle sur le forum.

Lloyd Singer5pv.jpg


Inscrivez vous à la newsletter.

25/02/2011

Les années douces Tome 2.

Années douces (Les)2.jpgAnnées douces (Les)2p.jpgAuteurs : Taniguchi et Kawakami.
Editeur : Casterman (écritures).
Sortie : 01/2011
Incorrect ?
Dans le café où elle a ses habitudes, une trentenaire, Tsukiko, fait la connaissance d’un homme solitaire et élégant, de plus de trente ans son aîné. Elle réalise qu’elle le connaît : il fut autrefois son professeur de japonais. Elle est célibataire, il est veuf. Complices, ils prennent l’habitude de se revoir dans le même café, au hasard de leur emploi du temps, puis, bientôt, d’improviser des sorties ensemble. Insensiblement, à petites touches légères, une connivence s’établit, puis une véritable affection, et peut-être même…
Indiscret ?
Il n’y pas à dire mais les us et coutumes de la société japonaise, c’est indéniablement déconcertant pour un européen. Et c’est ce que j’aime généralement dans les œuvres de Taniguchi , c’est justement  cette découverte des codes et habitudes des habitants du pays du soleil levant. Dans ce second tome en plus du livre de recette culinaire déjà bien  présent dans le tome un, on s’amuse au Pachinko, on fait des haïkus et on explore même l’art de calligraphie. Tout un programme donc pour cette adaptation en BD du roman de Kawakami. A coté de ce monde un peu mystérieux, les auteurs n’ont pas peur d’aborder la plus grande des énigmes, la psychologie féminine. Le lecteur est en sorte entrainer dans un tourbillon qui débouche sur un étrange monde onirique. Je dois avouer que cette partie est perturbante car elle arrive un peu comme un cheveu dans la soupe. C’est certainement un effet de la palourde royale au saké. Sinon comme toujours avec Taniguchi, cette œuvre intimiste est traitée avec justesse et délicatesse. Au final, une adaptation originale   bien maitrisée par les auteurs qui devrait rester néanmoins assez confidentielle vu le sujet.

7-17b0.gif

 

 

 

On en parle sur le forum.

Années douces (Les)2pv.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

24/02/2011

Adamson T3: Über alles.

Adamson3.jpgAdamson3p.jpgAuteurs : Veys et Puerta
Editeur : Delcourt.
Sortie : 02/2011

Le voyage ne fait que commencer.
« À bord du Stornoway, Adamson et son équipe reprennent leur expédition dans l’autre monde. Mais alors qu’ils se croyaient seuls, ils aperçoivent un puissant cuirassé allemand se diriger droit sur eux, prêt à les bombarder. Ils ne seraient apparemment pas les seuls à avoir accès à ce passage… La Première Guerre mondiale semble bien sur le point d’éclater, ici comme dans le monde réel. »

A toute vapeur.
Rarement, je n’avais attendu une suite avec autant de trépignassion. Alors, une fois en main, direction lecture immédiate car cette série « Adamson » est un réel bonheur. Je peux même parler de jubilation  car les aventures de ce groupe d’anglais perdu sur un autre monde sont vraiment prenantes.
Pour ce tome 3, ça commence très fort, un cuirasser fonce sur nous. Une magnifique sensation de puissance jaillit de la première page, c’est lourd, massif, froid,  menaçant .Je savoure le dessin de  Carlos Puerta. Je me rappelle avoir été un peu septique quand j’ai vu son style original sur le tome 1. Là, franchement, je ne peux qu’applaudir car  le dessinateur espagnol arrive avec son trait et surtout ses couleurs à donner une ambiance unique  à cette épopée. On se croirait dans un bon vieux film de guerre. La bataille commence, on est au large de Coronel ou aux Falklands en 1914. Ensuite, Veys s’attaque au plan ourdi par nos amis ……chuuut  je ne vais pas en dire plus .Et puis, nous avons les 10 dernières pages …époustouflantes ….je sens qu’on va encore bien s’amuser ….enfin le lecteur car pour nos explorateurs, le danger semble omniprésent.
Bref, je vous conseille chaudement cette série  fantastique si vous aimez la grande aventure. Seuls les écossais ne devraient pas apprécier.
9-17b2.gif

 

 

On en parle sur le forum.

adamson.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.