12/08/2010

Gil StAndré T9:L'héritage sanglant.

gilstandre.jpggilsaintandre9_pla.jpgAuteur : Jean –Charles Kraehn.
Editeur :Glénat.


Le retour aux affaires.
Gil Saint-André n'a pas été épargné par les évènements dramatiques depuis l’enlèvement de sa femme, qu’il n’avait pas réussi à sauver. Alors qu'il aspire maintenant à la tranquillité et prend des vacances familiales avec son associé, l'aventure le rattrape à nouveau. Un Yacht de grand luxe, appartenant à un magnat français de l'industrie, explose violemment au moment où Gil et ses amis croisent sa route. Seule survivra une jeune femme, la fille du milliardaire, qui prenait son bain au moment de l'explosion. Persuadée de la culpabilité de l'héritière dans l'attentat, la police demande à Gil de collaborer avec elle pour la confondre. Notre héros se retrouve ainsi propulsé malgré lui dans le monde trouble des multinationales et de la haute finance…

PDG.
L’air de rien, il aura fallu 4 ans pour revoir le bon samaritain de retour dans les librairies. Pour fêter le retour de JC Kraehn au dessin comme pour les 2 premiers opus de cette série, Glénat a changé sa présentation et a modifié toutes les couvertures  .A vous de voir s’il s’agit réellement d’un plus pour cette nouvelle monture. Donc voilà  le sauveur des causes perdues affublé d’un smoking pour jouer au Largo Winch dans le monde de la haute finance .On se retrouve vite dans des manipulations économiques mondiales très lointaines des scénarios plus « humains » des 2 premiers cycles. Heureusement que pour faire passer la pilule, l’auteur a soigné ces personnages. Je pense plus particulièrement à Didier dont le franc parlé est savoureux à suivre .On a aussi l’énigmatique Diane De Rochard-Haumont dont le jeu de séduction avec Gil pigmente bien cet album. Au final, l’histoire est très plaisante à lire  car agréablement construite et visiblement les apparences sont trompeuses et préservent l’intérêt pour la suite. Pour le dessin, j’avais une petite préférence pour celui de Vallée mais comme Patricia Jambers reste aux couleurs, la transition s’est effectuée sans problème.
L’héritage est donc préservé et reste entre de bonnes mains.
8-17b1.gif

 

 

 

On en parle sur le forum.

Gil St André2.jpg

30/07/2010

Sur les quais.

sur les quais.jpgsurlesquais1.jpgAuteurs : Van Linthout et Rodolphe
Editeur : Casterman (Rivages ).
Parution : 05/2008

Le choix.
New York, années 50. La vie quotidienne des dockers est régie par un syndicat mafieux dirigé par Johnny Friendly. Intimidation, passage à tabac, chantage, le syndicat ne s’interdit aucun expédient pour maintenir ses activités illégales, y compris l’assassinat. C’est justement à l’exécution d’un docker récalcitrant qu’assiste un soir le jeune Terry Malloy, qui fut autrefois un boxeur prometteur avant de devenir lui aussi docker à l’instigation de son frère Charley, le bras droit de Johnny Friendly. Que faire ?

Dilemme.
Je continue mon opération « écumage de mes dédicaces » .Je viens de lire « sur les quais », une adaptation d’un roman de Budd Schulberg  dessinée par l’ami Georges Van Linthout . En lisant ce polar en noir et blanc, j’ai pensé à une phrase de Schuiten sur la technique du noir et blanc décrivant cet exercice comme très spécifique et demandant un travail des plus pointus. Et c’est vrai que via ce style , on peut juger du talent d’un dessinateur et Van Linthout s’en tire avec tous les honneurs .C’est tout simplement remarquable. En plus  si vous avez l’occasion de le rencontrer lors d’un festival, c’est quelqu’un de très ouvert et affable .Un chouette gars en somme.
Pour l’histoire, il s’agit d’un polar très agréable, sans grande surprise mais efficace. Si vous aimez les ambiances glauques mafieuses, je vous le conseille.
8-17b1.gif

 

 

 

On en parle sur le forum.

3675846488.3.jpg

28/07/2010

Slhoka T1:L'île oubliée.

Slhoka1.jpgSlhoka.jpgAuteurs : Goderidge et Floch.
Editeur : Soleil.
Date de parution : 09/201.


Le crash.
Sur la planète Link-Arkhoïde, les deux plus grandes puissances se déchirent dans une guerre sans fin. L’Okrane, dirigé par son chef Le Pourpre, cherche un moyen radical pour éliminer son ennemi juré : La Zeïde.
Mais voilà que le projet est perturbé par un pilote de guerre, Slhoka. Rescapé d’un accident d’avion avec son ami Ar’n, recueilli par une étrange tribu, les Dorés, sur un île paradisiaque, ce jeune pilote va découvrir l’amour avec Leidjill, un belle indigène. Lorsque l’Okrane arrive sur l’île, ce n’est pas pour les secourir, mais pour transformer ce paradis en enfer.

Le monde en péril.
Je continue à écumer mes albums dédicacés.  Une très belle dédicace d’ailleurs de Floch plus connu pour les naufragés d’Ythaq que pour ce Slhoka.  Une série que j’avais complètement zappée à l’époque .Il faut avouer que Slhoka a du mal à se démarquer de la masse «solaire » vu son héros aux supers pouvoirs  dans un environnement « fantasy ». Mais comme la lecture fut agréable, je vous le conseille quand même. C’est déjà l’occasion de lire une BD d’ HF hors Arleston(c’est déjà une belle anomalie) et de sauver un nouvelle fois le monde via un héros malgré lui , un peu comme Virenque , à l’insu de son plein gré. Action et pouvoirs fantastiques sont donc au menu sur un fond de guerre mondiale.  Rien de bien révolutionnaire, plutôt convenu mais plaisant à suivre notamment grâce au dessin de Floch .
Il me reste à trouver le tome 2 pour poursuivre les aventures de fesse en feu et de découvrir ce qui se cache sur l’ile de « Peenemunde ».
7-17b0.gif

 

 

 

On en parle sur le forum .

slhoka2-1e2f218.jpg

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : slhoka, l'île oubliée, soleil, floch, goderidge, hf, fanatsy, 710 |  Facebook | |

23/07/2010

le cycle d'Ostruce T4: le desespoir des Dracks.

Cycle d'Ostruce (Le)4.jpgcycled_ostrucele4_pla.jpgAuteurs :Pona et Dubois
Editeur :Le Lombard.

Sortie :07/2010

L’épilogue.
En dépit des efforts d'Ajjer, la République a récupéré l'œuf du Grand Dragon et compte bien asseoir sa légitimité populaire par un procès en bonne et due forme qui lui permettra d'exécuter le dragonneau à peine éclos. Pendant ce temps, sur le front, les révolutionnaires déploient les armes méca-magiques par lesquelles ils pourront écrire l'Histoire. Mais, Ajjer n'a pas dit son dernier mot.

La lutte finale.
C’est un peu triste que j’ai refermé cet ultime tome du tandem Ajjer /Katiana.  Un duo des plus attachants .D’un coté notre amazone drack fonçant droit devant, inébranlable et dur comme le roc et de l’autre, la futée  et malicieuse presque sorcière Katiana et ambassadrice  SVP.  Nos deux héroïnes vont presque jouer un rôle secondaire dans ce tome 4, car la révolution est un ogre qui dévore tout sur son passage. Vous y trouverez d’ailleurs plein de symboles en rapport avec la révolution bolchévique. Ce mélange d’uchronie fantastique est relevé de façon magistrale par le dessin de Christophe Dubois. Que dire que c’est tout simplement magnifique. Chapeau bas monsieur le dessinateur.
Allez une petite chanson.
"C'est la lutte finale:
Groupons-nous, et demain,
Le cycle d’Ostruce
Sera le genre BD.
C'est la lutte finale:
Groupons-nous, et demain,
La ballade de Magdalena.
Sera la BD de demain"

Mais qu’est ce que tu nous chantes là Samba ? La ballade de Magdalena , c’est quoi ?
Et bien c’est le nouveau projet de Dubois toujours chez Le Lombard , si vous voulez savoir le thème de cette  prochaine série , plongez vous dans l’avant dernière planche du « cycle », c’est quasiment une transition parfaite . Bon vent donc à cette nouvelle ballade.
surprises.smileysmiley.com.8.gif



On en parle sur le forum.

Comme la belle bannière de JMC le signale, une semaine spéciale Cycle d'Ostruce sur le blog et le forum. Rencontre de Christophe Dubois au festival de Contern, quelques dédicaces et certainement quelques beaux dessins pour terminer .

Cycle d'Ostruce (Le).jpg