19/04/2010

H-M-S,T5:Les pirates.

H.M.S. - His Majesty's Ship5H.M.S. - His Majesty's ShipAuteurs : Roussel et Seiter.
Editeur : Casterman.


Levez l’encre.
Dernières années du XVIIIe siècle. Dans la mer des Antilles, le transport de troupes britannique HMS Gloucester vient de quitter Kingstown, capitale de l’île de Saint-Vincent. À son bord, une « cargaison » de près de trois cent cinquante prisonniers Garifunas – les célèbres et redoutés « Caraïbes Noirs », issus de croisements entre des esclaves africains et des indiens Caraïbes – à destination Baliceaux, le lieu de déportation de ces rebelles en lutte contre les colons anglais des îles Grenadines. Le navire, pourtant, n’arrivera jamais à destination. Des armes ont été cachées à bord et les prisonniers passent à l’attaque. Pratiquement tous les Anglais sont massacrés…
A l’abordage.
Encore une fois Casterman nous change la présentation d’une série, cette fois ci, c’est HMS  qui en fait les frais. Les collectionneurs doivent apprécier que très modérément ce changement car il casse l’uniformité de sa collection. L’éditeur a aussi décidé de renommer cette série  par les vaisseaux de sa majesté, d’un coup HMS doit paraitre bien mystérieux pour les nouveaux lecteurs. Étant donné le rôle du personnage principal, le docteur Fenton, on pourrait presque croire à His Majesty’s  Spy.
Sinon le contenu(le principal) est très agréable à lire et à suivre. Vous y trouverez un récit bien structuré arrivant à aborder plusieurs points de vue. Roger Seiter a eu la bonne idée de ne pas épargner le lecteur par les barbaries des 2 camps .D’un coup, le scénario est d’autant plus crédible et interpelle le lecteur sur la problématique de l’esclavage. Un excellent album qui demande simplement une suite à la même hauteur.
Du coté du dessin, toujours les mêmes remarques, du bon avec tout ce qui touche les navires et un peu moins bon pour les visages  .Et pour la colorisation, j’attends le jugement de Capitol.
surprises.smileysmiley.com.8

On en parle sur le forum.

HMS

16/04/2010

Le bleu est une couleur chaude.

bleu11Auteure : Julie Maroh.
Editeur : Glénat.



Cheveux au vent.
La vie de Clémentine bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune fille aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir toutes les facettes du désir. Elle lui permettra d’affronter enfin le regard des autres.

Mon coup de cœur.
Voilà bien une BD que j’aurais « oubliée » sans le coup de cœur de BDgest pour cet album. Comme le dessin  tout en douceur et expressif me plaisait bien, j’ai tenté l’aventure bleutée .Je dois avouer que mon choix  a aussi  été facilité par le coté assez sulfureux de certaines scènes. Je commence donc ma lecture et je me dis tout de suite qu’on ne va pas rigoler beaucoup .Mais bien vite, je suis ravi par la sensibilité du scénario et du dessin, quelle osmose d’ailleurs entre les deux. Les moments où les regards se croisent, où les mains se frôlent sont d’une justesse rarement vu dans le monde du 9 ème art. Et puis sans jamais tomber dans la caricature, on suit les difficultés de Clémence à accepter sa différence, à la faire accepter aussi, à combattre ses démons intérieurs et à réaliser ses rêves. Malgré la fin assez tragique mais ça on le sait tout de suite en début d’album, c’est presque en paix et surtout ému qu’on ferme cet album d’exception. Une parenthèse de fragilité, de douceur qui contraste avec le tourbillon des premières passions amoureuses.
Pour un premier album, Julie Maroh nous gratifie d’un coup de maître.
surprises.smileysmiley.com.9

On en parle sur le forum.

bcc-p69-web

13/04/2010

Lulu , femme nue , second livre.

Lulu Femme Nue2Lulu2_p05_webAuteur : Etienne Davodeau.
Editeur :Futuropolis.

Son voyage.
Lulu est toujours en errance. Si son escapade se déroule sur dix-neuf jours, le temps de la narration reste le même : une nuit sur la terrasse de la maison familiale, où tous les amis de Lulu sont réunis.
Mais cette fois, prenant le relais de Xavier, c’est Morgane, la fille de Lulu, qui raconte ce qui est arrivé à sa mère. Lulu a quitté Charles, son camping et ses improbables frangins, mais n’a pas pour autant décidé de rentrer au bercail. Elle poursuit sa quête d’elle-même, ailleurs.

Mon errance.

Il faut reconnaitre à Etienne Davodeau cette façon assez magistrale de raconter la vie ordinaire. Il parvient vite à rentrer au plus profond des personnages avec une sensibilité remarquable. C’est encore le cas dans cette fin de diptyque où l’auteur aborde des sujets assez difficiles comme la solitude et la vieillesse.  Le dessin est à l’image de son contenu  tout en subtilité accompagné des couleurs très douces. Que des éloges donc sauf  que j’ai été moyennement emballé pendant ma lecture. Beaucoup de monde a déjà eu certainement l’envie de tout laisser tomber comme Lulu mais on l’a aussi rêvé différemment. C’est un beau voyage introspectif que nous délivre Lulu mais il est aussi  personnel et comme souvent dans ce genre de récit, votre adhésion ou non dépendra essentiellement de votre vécu et de votre sensibilité.
 surprises.smileysmiley.com.8
On en parle sur le forum.

Le blog .

 

 

titraillelarge

08/04/2010

Héloïse de Montfort, T1:Les 5 archers du puits aux âmes.

Héloïse de Montfort1Héloïse de MontfortAuteur : Font et Marazano
Editeur :Glénat ( Vécu).

Les 5 archers.
Il est un certain livre, protégé par les murs épais d'une bibliothèque milanaise, qu'un mystérieux commanditaire aimerait se procurer, quitte à dépenser pour cela quelques belles bourses pleines de pistoles. Un livre au contenu à ce point secret qu'il mérite que l'on embauche cinq des meilleurs archers et monte-en-l'air qui soient pour le voler. Quatre hommes et une femme : Héloïse de Montfort, maîtresse dans l'art du maniement de l'arc et femme à la beauté aussi fatale que ses flèches sont précises. Passée la surprise de ses quatre compagnons, peu rassurés à l'idée de travailler avec une femme, les cinq archers prennent sereinement le chemin d'une mission en apparence facile et bien payée. Mais il n'est pas si simple de dérober un livre au coeur de la bibliothèque de l'Inquisition…

BD moyenâgeuse.
Je vais faire court comme avis pour Héloïse de Monfort . Si vous aimez les BD classiques  à l’époque médiévale vous ne serez pas déçu. Pour les autres, on dira que votre jugement dépendra de votre « vécu ».
surprises.smileysmiley.com.6

On en parle sur le forum.

heloisedemontfort1_pla