26/03/2010

Metronom' T1:Tolérance Zéro.

Metronom'1Metronom'Auteurs :Corbeyran et Grun.
Editeur :Glénat.


A vous de choisir
Dans un avenir proche, au sein d'une société totalitaire qui écrase l'individu au profit de la toute-puissance et du mensonge étatiques, une femme mène un combat pour découvrir les raison de la disparition mystérieuse de son mari parti en mission spatiale...

On passe à la votation.
Je ne suis qu’un faible lecteur. J’ai de nouveau craqué devant un album de SF. Pourtant quand j’ai vu  cet album estampillé du nom de Corbeyran, j’ai hésité mais que voulez vous, un dessin élégant et une bonne promo m’ont convaincu qu’il ne fallait pas rater ce Metronom’.
Indispensable pour son ambiance graphique réussie notamment du point de vue architecturale, vestimentaire et sa société sécuritaire.
Dispensable pour sa lenteur  car à ce rythme là on est parti pour une épopée au long court. Dispensable aussi pour ses dialogues qui frôlent parfois l’ennui.
Pourtant, j’étais averti, les mêmes auteurs avaient réalisé la Conjuration d’Opale dont l’épilogue était aussi emballant que  la ferme célébrité.
Là, j’exagère un peu mais cette BD old school se révèle moyenne et dans la prolifération des titres actuellement ça ne suffit plus. Dans le même style, Samba Bugatti est nettement mieux.

surprises.smileysmiley.com.6

G_9698_01

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : corbeyran, glenat, sf, grun, 6 10, metronom, tolerance zero |  Facebook | |

24/03/2010

Namibia ,Episode 1.

Namibia1NamibiaAuteurs : Rodolphe-Léo-Marchal.
Editeur : Dargaud.
Temps de lecture : 30 min.


Kenya V2.0
L'Afrique mystérieuse, à la fin des années 40. La fringante Kathy Austin, agent secret britannique, est dépêchée au Kenya puis en Namibie. C'est là, sur les flancs du Kilimandjaro, puis dans le désert namibien, sous le tropique du Capricorne, que la jeune anglaise fait de terrifiantes découvertes. Et si l'Homme n'était pas seul sur Terre ?

Imparable.

Un signe qui me trompe rarement, c’est que je me réjouissais de lire cet album. Quand mon esprit voit une BD estampillée « made in LEO », il fait tout de suite le rapprochement avec le grand DEPAYSEMENT. La recette semble pourtant connue, un halo de mystère, de drôles de bébêtes,  saupoudrée de rapports humains conflictuels. Mais voilà, on en redemande car l’aventure, c’est comme le  chant d’une sirène, on ne peut pas résister à l’appel de Léo. En plus la 2 ème partie de  ce tome est des plus spectaculaires et se termine par une apothéose terriblement efficace. Pour cette nouvelle série, c’est Bertrand Marchal qui reprend le dessin .C’est tout sauf une surprise car je vous aie souvent dit que son trait était très proche de celui de Léo .En plus comme il a déjà travaillé avec Rodolphe (coscénariste  de cette série), c’était quasiment cousu de fil blanc cette reprise.
Bref, je suis toujours fan du style Léo et c’est avec joie que je lirai la suite.
surprises.smileysmiley.com.8
On en parle sur le forum.

namibia1_pla

 

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (1) | Tags : dargaud, kenya, marchal, sf, rodolphe, leo, 8 10, namibia |  Facebook | |

22/03/2010

Africa dreams-Carnets de Darwin- Alpha PA.

3 petits avis de ma part sur 3 BD qui ont déjà été chroniquées.

Carnets de Darwin (Les)1Les carnets de Darwin.
Une BD qui met le cap résolument  sur le polar fantastique. On rentre très vite dans l’histoire qui est menée par un Charles Darwin des plus ambigus. C’est très agréable à lire, on ne s’ennuie nullement .Le dessin d’Ocana croque parfaitement l’ambiance des années Victorienne en Angleterre.
Attention aux âmes sensibles  cependant car sang et boyaux sont de sorties .Un premier tome que j’ai trouvé  très prometteur.8/10.

Africa DreamsAfrica dreams.
Le sujet du colonialisme belge au Congo aurait pu être casse gueule mais c’était méconnaitre tout  le talent des époux Charles pour nous immerger  au cœur de l’Afrique. On y retrouve un brin de nostalgie avec la visite du musée de Tervuren, une force pure que seul l’Afrique peut nous fournir, l’ombre de Léopold II qui de loin dirige ses intérêts, des habitudes ou des croyances d’une autre époque, une silhouette massive d’un Baron. Bref, les auteurs arrivent magnifiquement à installer une ambiance assez unique. Frédéric Bihel nous propose un dessin à la …Charles. C’est dire toute la finesse de son trait. Un très bon tome initial donc qui mérite bien des éloges .9/10.

dyn010_original_500_674_pjpeg_2551150_fce4bdc1406f7005ee5a2a143c3fc3d6Alpha, premières armes.
Sur coup là, je serai plus mitigé que la chronique de Capitol.  Au début en voyant le dessin et les nombreux intervenants, on se  croirait dans un album de la saison 1 de la série mère.  Mais au fil des pages, c’est l’indigestion qui prend la place du décryptage .Il faut attendre la moitié de l’album pour y ressentir un peu d’action après de trop longues pages d’espionite aigue. En plus, j’espérais secrètement en apprendre un peu plus sur Alpha et bien c’est raté à part deux ou trois lieu commun lié à sa vie militaire. A la place on a un Xième album d’espionnage international (le grand complot habituel) et on passe comme souvent à des années lumières des émotions.
6/10 essentiellement pour le dessin très réaliste à la Jigounov.

14/03/2010

New Byzance ,Tome 3.

Uchronie(s) - New Byzance3UCHRONIE[S]   NEW BYZANCEAuteurs : Corbeyran et Chabbert.
Editeur :Glénat.

Les parallèles.
Zack n’est pas au bout de ses surprises : il découvre que c’est Tia qui aurait dénoncé Emily, et qui intrigue pour aider Hassan à quitter New Byzance. Qui est Tia ? Une amie ou une ennemie ? Mais surtout, comment sait-elle autant de choses sur Hassan, anciennement Charles Kosinski, et notamment le fait qu’il viendrait d’une autre réalité ?

La tactique du saucissonnage.


Voilà bien un album qui m’a laissé un sentiment de lourdeur à cause des explications physico-temporelles qui plombent réellement l’ambiance. Rajoutez y un sentiment de « déjà vu » ou de redite  et c’est quasiment assommé que j’ai terminé la lecture de cet album qui clôt la réalité New byzance. C’est évident que je reverrai probablement mon avis quand j’aurais tous les albums d’ « uchronies » en main pour comprendre ce  puzzle. A se demander si le lecteur ne ferrait pas mieux d’attendre la sortie du dernier tome pour débuter cette série concept. En plus, vous risquez d’avoir un joli coffret ou un truc de genre pour agrémenter votre achat. Par contre, pas sûr que le prix soit à la hauteur de vous espérance. Voilà d’ailleurs peut être la véritable raison de saucissonner cette série. Car il faut l’avouer, je suis loin d’être scotcher dans mon fauteuil par les aventures de Zack et Tia. Enfin, cette réalité m’a permis  au moins d’admirer le dessin très élégant de Chabbert qui lui est assurément une belle réussite. Il ne me reste plus qu’a continuer l’aventure (car on ne s’arrête pas au plein milieu du jeu de quilles) pour espérer un rebond spacio temporel.
surprises.smileysmiley.com.6



On en parle sur le forum.

 

new byzance tome 3

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : corbeyran, glenat, sf, 6 10, uchronies, chabbert, new byzance |  Facebook | |