30/10/2016

Chroniques courtes (114) - Barracuda T6

Barracuda T6
barracuda t6.jpgbarracuda t6 p.jpgScénariste:Jean Dufaux.
Dessinateur :Jérémy.
Editeur: Dargaud.
Sortie:28 octobre 2016.
60 pages.
Genre:Aventure.


Les pirates partent à l'assaut de Puerto Blanco : sur les flots, Blackdog sur le Barracuda, accompagné par le redoutable pirate, Faucon Rouge ; au coeur même de l'île, Raffy à la tête de la flibuste. Les retrouvailles se feront sur les cadavres encore chauds des Espagnols... Reste le diamant du Kashar : qui choisira-t-il, l'impitoyable pirate ou Frère Esteban, le fou de Dieu aveuglé par le pouvoir ?

Barracuda , c'est avant tout une lecture détente par excellence. Des combats, des abordages, des belles femmes à damner un saint , des luttes de pouvoir sont l’apanage de cette série.
Pour le dénouement (ce tome 6 est bien le dernier) on fait le ménage ... qui restera sur les planches ?

9910000041891_cg.jpg

 

a09-3e78912.gifDessin 

a07-3e78901.gifScénario

a07-3e78901.gifGlobal.

Samba.

________________________________________

25/10/2016

50

50.jpg50 sentenac.PNGDessinateur : Alexis Sentenac
Scénariste : Remi Guerin
Editeur : Glénat comics
Sortie : 12 octobre 2016
128 pages
Genre : horreur (collection flesh and bones)

 


Le résumé

Les pires sérials killer des USA ont deux ennemis, le FBI et un mystérieux personnage appelé le chat de Schrödinger. Que la chasse commence !

« Parce que j’en ai vu des horreurs depuis que je fais ce job mais ça jamais ... »


Mon avis
La profileuse Easy est effectivement très belle, le scénario fait penser effectivement au film Seven. L’ambiance est effectivement glauque et flippante. L’excellent dessin en noir et blanc d’Alexis Sentenac( Siberia 56) y est pour beaucoup ! Les déductions des enquêteurs sont effectivement très (trop ?) perspicaces. Ça ne vous soûle pas toutes ces séries US où ces super flics trouvent la solution à partir d’une microscopique brindille sous un ongle ? Moi si ! Ce n’est pas de flics mais des génies à la puissance 10. Mais là n’est pas le problème, ça aurait pu être un sentiment de précipitation dans l’histoire, tout s’enchaîne assez rapidement mais non, c’est une entité négligeable à côté du fait que je n’ai rien compris à la résolution de l’énigme. Allô docteur Bones, c’est grave ?

50 sentenac glénat.PNG

 

a08-3e78906.gifDessin 

a03-3e788b8.gifScénario 

a05-3e788c9.gifGlobal.


Samba
Inscrivez-vous à la newsletter

17/10/2016

Kiss X death volume 01.

kiss x death.jpgkiss x deatht01.jpgAuteur : Yasuhiro Kano.
Editeur:Delcourt/Tonkam
224 pages.
Sortie:5 octobre 2016.
Genre:collection Shônen.




Le résumé.
Des prisonniers d’une lointaine planète, envoyés en exil sur Terre, se sont évadés en
 s’emparant du corps de 5 adolescentes ! Après son assassinat, l’extraterrestre Z, bien décidé à se venger, va s’emparer du corps du lycéen Shingo Tozu. Vivant dans la bouche de son hôte, il doit les embrasser pour les capturer. Seul problème, le garçon qu’il a choisi pour hôte a une phobie des filles…

« Toi et les fonctions de ton corps êtes en pause,rien de plus ».

Mon avis.

Des entités ennemies extraterrestres qui ont besoin d'un corps humain pour réaliser leur mission , voilà un pitch qui fait clairement penser au film Hidden .
Sauf qu'ici , c'est à la sauce manga avec un petit humour potache, des contre-plongées sur des petites culottes, des plongées sur des décolletés .On navigue donc et c'est fréquent dans ce genre entre deux eaux, le sérieux d'une bonne idée de science-fiction et une autre plus désinvolte( voire complètement niaise!) sur la vie estudiantine japonaise .Et c'est bien dommage car l'idée de base est convaincante . Un peu plus de maturité dans le développement aurait permis de sortir des histoires pour ado classiques . Ah les traditions !
Le dessin souffre des mêmes symptômes , il n'arrive pas à s'affranchir des codes et joue sur le sexy censuré . Allez , c'est quoi cette demi-mesure ?
Franchement , c'est une série qui a du potentiel mais elle doit au plus vite sortir des gongs sinon on la classera vite dans la série « sympathique à lire mais qu'on oubliera vite » .

kiss x deathv01.jpg

 

a05-3e788c9.gifScénario

a06-3e788fc.gifDessin

a05-3e788c9.gif Global.

Samba.

14/10/2016

Notre Amérique T1 : premier mouvement, quitter l’hiver.

notre amérique.jpgnotre amérique t1.jpgDessin : Maël
Scénario : Kris
Editeur : Futuropolis.
Sortie : 4 octobre 2016.
64 pages.
Genre : aventure révolutionnaire !

Le résumé.
12 novembre 1918. Premier jour de paix. Dans la morne cour d’une caserne, Max Brunner, alsacien, soldat défait, lève un poing rageur tandis que le drapeau allemand est abaissé. Julien Varin, soldat vainqueur, le regarde, intrigué. C’est peut-être bien ce jour-là, sur les cendres de l’Europe, qu’est apparue à Max et Julien, l’un avec l’autre, l’un malgré l’autre, l’idée même d’un monde nouveau. Tout s’enchaîne très vite. 

« C’était un 12 novembre. Le premier jour de paix d’une ultime année de guerre. »

Mon avis.


Ce tome 1 de Notre Amérique assure parfaitement la transition avec la série précédente de Maël et Kris, Notre mère la guerre. On se retrouve le jour d’après l’armistice, le 12 novembre 1918 avec 2 soldats prêts à continuer le combat mais pour une autre cause. On oublie donc le coté polar de notre mère la guerre et on se retrouve plus dans l’esprit de « l’or et le sang » avec une bonne dose d’action et d’aventure.
Là, je vous conseille la BO d’Ennio Morricone de "Il était une fois la révolution" (Sergio Leone) pour vous immerger le plus possible dans cette aventure épique ! D’ ailleurs la mise en page de Maël est très « cinématographique » (cfr l’arrivée du colonel). La colorisation très réussie joue un rôle essentiel dans le rendu de cette ambiance si particulière.
Tout est donc en place pour la grande pétarade mexicaine à venir.
Une BD comme je les aime, divertissante, percutante (grâce à des dialogues bien sentis) et follement passionnante.
Allez vive le nouveau monde
Pour info, il existe un tirage de luxe tiré à 1200 exemplaires chez Canal BD éditions.

notre amérique tl.jpg


a08-3e78906.gifDessin

a06-3e788fc.gifScénario

 a07-3e78901.gifGlobal.

SAMBA