04/05/2009

L'enfant de l'orage , Où portent les courants.

Enfant_de_l__orage_tome_3enfantorage3-1Auteurs :Bichebois et Poli.
Editeur : Humanoïdes associés.


Le périple.
Après avoir échoué sur les îlots flottants, Laïth et ses compagnons sont recueillis par les habitants de Vuenthal. La vie est paisible là-bas mais Laïth veut en savoir plus et il sait où se diriger pour découvrir les secrets de son passé. Il se met alors en route, abandonnant sur place et trompant ses amis sur ses intentions.
Bien loin de là, à Medillum, la guerre continue et Alghärd devient de plus en plus puissant...

Mégamag.
Un album qui est sorti en janvier et le voilà seulement chroniqué. Je me mets en somme en harmonie avec le laps de temps entre ce tome et son prédécesseur (4 ans quand même).
Pour la critique, c’est quasi le même avis que pour le tome 2.Coté pile : un monde bien mis en place, des personnages attachants, une belle réalisation et de belles couleurs. Coté face : une aventure qui avance beaucoup trop vite, des transitions  trop tranchantes et un scénario sans réelle surprise.
Sinon, tout le monde pensait à la fin de l’histoire avec ce tome 3 .Mais bien vite, on avait compris que non avec le stikers « fin de cycle ». Le cycle « enfance » se termine donc pour faire place à l’âge adulte avec un nouveau cycle « le prince de l’orage » mais attention avec un autre dessinateur.
Le lecteur peut donc se sentir légitiment un peu tromper sur la marchandise.
Pif paf pouf, voilà c’est comme ça  que l’histoire se déroule tout comme  la ligne éditoriale de cette série.
surprises.smileysmiley.com.6

PS:Punaise, ça manque vachement de commentaire. J'aurais cru avoir un peu plus d'enthousiasme surtout sur l'article précédent.

enfantoragejpg

30/04/2009

Uchronie(s),New Harlem ,Tome2.

84450_c84450_plaAuteurs: Corbeyran et Tibery
Editeur: Glénat.

White power.

Au sein de cette réalité où les noirs occupent tous les poste-clés de la société, reléguant les blancs dans des ghettos crasseux, les dons de prescience de Zack l'ont conduit à occuper une place de choix dans une multinationale pour laquelle il prédit l'avenir favorable ou non des paris financiers de ses employeurs. Enlevé par ses propres parents, qui l'avaient vendus au Magnat Tyrone Brown, et qui souhaitaient 20 ans après lui soutirer encore un peu plus d'argent, Zack va être accusé du meurtre de ce dernier. Et voir totalement s'effondrer les piliers de sa vie. Ainsi que les fondements de ses convictions les plus sûres. Car même ses plus vieux amis semblent prêts à le trahir. Simplement pour qu'il n'utilise plus une part insoupçonnée de son don de prescience. Une part qui pourrait bien causer la ruine de New Harlem.

Mon KKK.

Avec ce tome 2 de New Harlem, les pièces du puzzle concocté par Corbeyran se mettent de plus en plus en place. Il nous manque encore quelques bouts mais on commence à comprendre les connexions entre les différentes réalités. L’intrigue est d’autant plus intéressante qu’on y retrouve les mêmes personnages mais avec une autre destinée (mais pas à faire revenir Guy Marchand quand même).Les tomes 1 étaient intrigants, ces tomes2 sont assurément intéressants et plaisants à lire.
Coté dessin, Tibery est fatalement comparé à Chabbert et là il faut avouer qu’on est un cran en dessous. Un exemple, notre ami Bob a une curieuse obésité à géométrie variable. Sinon les protagonistes sont  heureusement facilement reconnaissables.
Bref, je ne suis vraiment pas déçu de cette série jusqu’à présent … passé, futur, allez savoir.
surprises.smileysmiley.com.7

On en parle sur le forum ICI.

uchronies_newharlem2

28/04/2009

Uchronie(s),New Byzance T2.

UchroniesNewByzance02_8382583825_plaAuteurs :Corbeyran et Chabbert.
Editeur :Glénat.


Une réalité.
Zack Kosinski était un des rouages essentiels de New Byzance. Un homme important, dont la prescience servait à localiser les criminels avant qu’ils ne sachent eux-mêmes quels forfait ils allaient commettre. Ce qui assurait à l’Utopie fondamentaliste, système totalitaire bâti sur les ruines du 11 septembre, un excellent moyen de contrôle de sa population... Jusqu’au jour ou Zack lui-même commence à être inquiété par ceux qu’ils servaient... Et qui ne lui laissent dès lors d’autre choix que de se jete r sur les chemins de la clandestinité. Avec le risque que Zack ne décide de percer à jour certains mystères que ses dirigeants auraient préférés voir rester enfouis…

Stargate SG1.
Dans l’espace temps « uchronies », New Byzance est certainement l’univers qui me plait le plus. Le grand mérite en revient d’abords à Eric Chabbert qui avec son dessin magnifie le récit. J’ai bien aimé son univers architectural et son aisance à trouver un style vestimentaire original. En plus les femmes sont belles et comme elles n’ont pas grand chose à dire dans ce monde fondamentaliste, c’est une sorte de rêve (là je vous titille mesdames).Sinon, bien malin qui sait où nous mène Corbeyran.  Pour les explications spacio- temporelles, j’ai cru entendre parler Samantha Carter de la série Stargate. Les portes sont donc ouvertes jusqu’au tome 10 à mon avis .En attendant, cette série se lit avec intérêt et c’est bien là le principal.

On en parle sur le forum.ICI.
surprises.smileysmiley.com.7

SAMBA


new byzance

19/04/2009

Le cycle d'Ostruce , Désillusion.

CycleDostruceLe3_21032009_082523Planche_bd_11630_CYCLE D'OSTRUCE (LE)Auteurs : Dubois et Pona.
Editeur : Le Lombard.

La guérison.
Gravement blessée, Ajjer doit être soignée de toute urgence. Entre la vie et la mort, son esprit erre dans les limbes du souvenir. Souvenir d’une époque où sa foi en l’Empereur Dragon était absolue, au point de lui sacrifier les siens sans hésiter. Hospitalisée au cœur d’un sanatorium dont les profondeurs recèlent les pires égarements de l’Ancien Régime, la dormeuse ne va pas tarder à ouvrir les yeux. Et une femme trompée ne pardonne jamais…

Mon electro-choc.
Voilà donc le 3 ème épisode des aventures d’Ajjer, l’amazone Drak, et de la un peu et parfois beaucoup sorcière Tatiana. Cette série mélange uchronie (la Russie tsariste) et le fantastique avec un brio certain. C’est très plaisant à lire, parfois un peu alambiqué (il faut savoir lire entre les cases) mais l’univers crée est envoutant à souhait et on garde un sentiment très positif quand on ferme son album. Que vous ouvrirez quasiment immédiatement pour admirer l’évolution graphique du suisse Christophe Dubois tellement son trait est agréable à contempler. En plus, la mise en page et les couleurs (ah ces mélanges de gris et de rouge) sont au diapason du dessin .Bref, c’est du tout bon et pour moi, Dubois vient de faire son entrée chez les tous grands.
Alors amateurs de fantastique, il est grand temps de ne plus snober le cycle d’Ostruce et de mettre cette BD en première sur votre liste d’achat.
surprises.smileysmiley.com.9

On en parle sur le forum.ICI.


ostruce3