06/02/2009

James Dieu, livre troisième.

JamesDieu3_20012009_2238039782754801720_2Auteur :Fred Pontarolo.
Editeur : Futuropolis.

Le délire.
Juanito et sa clique s’en sont tirés, sans trop bien comprendre ce qui s’est passé. Pour se remettre de leurs émotions, ils débarquent chez Burger King® pour manger un bon hamburger. Ce qui a l’art de déplaire à James Dieu (toujours sous l’apparence d’Elvis Presley), tout de même assez choqué de savoir que son surnom du King est associé à de la nourriture. Sans toucher de droits d’auteur ! Et puis, c’est quoi cet endroit où le Coca™ est remplacé par du Pepsi™, cette boisson satanique. Bientôt, ils font connaissance de Gina la pompe, et son mari, Rocky Bazooka, son frère et mac, à la gachette (de bazooka) facile…
Pendant ce temps, à la morgue, Les Experts™ s’agitent dans tous les sens. Ils ont du pain sur la planche. Quant à Igor et Gritcha Bogdanoff, ils se demandent s’ils ne sont pas tombés dans une faille spatio-temporelle.

Mon interprétation spacio temporelle.
Ah que ça fait du bien de lire une BD qui se fout du politiquement correct, qui renverse les habitudes et vomit son humour décalé dans un joyeux" maison close". Et tant pis si vous n’avez pas la sécu ou une coupe afro, absolument rien ne doit vous empêcher de lire cette satire sur le créateur de l’univers, de la terre et des barres chocolatées, le grand, enfin le gros, James Dieu. Je trouverais votre attitude « pas cool » si vous restiez à vos BD ésotériques de bas étages .Attention où je vous envoie l’agence tous risques, pire Igor et Grich si vous persistez à renier la seule BD qui sente le clébard. Pour ceux qui connaissent, on a droit à un troisième album / 5 un peu plus spirituel (fatalement avec Dieu), on s’interroge sur la foi mais on ne fait quand même pas un concile au Vatican heureusement. Bref un album un peu moins hallucinant mais toujours aussi jouissif. Quand au dessin, il est toujours aussi nerveux, vif et efficace agrémenté de judicieuses couleurs.
James Dieu, c’est ma nouvelle religion.
surprises.smileysmiley.com.8

9782754801720_1

29/01/2009

La conjuration d'Opale, les ordonnances.

ConjurationDopaleLa4_10012009_164353conjurationd_opalela4_plaAuteurs : Corbeyran, Hamm et Grun.
Editeur : Dargaud.


Le résumé.
Walaya, Erik et Joachim, dont les vies sont liées par une prophétie de Michel de Nostradamus, sont prisonniers de la Loge Ars Magna et du redoutable Ezechiel. Les membres de la Loge cherchent à mettre la main sur les ordonnances de Nostradamus afin de détruire ses prophéties et de préserver leur pouvoir. Mais malgré l’aide de Galilée, obtenue par chantage, ils n’ont pas atteint leur but. Joachim, seul à savoir où les documents sont cachés, propose un marché à Ezechiel : les ordonnances en échange de sa vie et de celles de ses compagnons… Cette fois, le mystère de la Conjuration d’Opale touche à sa fin ! Une véritable course de vitesse s’engage entre Joachim et Ezechiel. Le premier, après avoir récupéré les ordonnances chez un certain Pierre Corneille, s’empressera de rejoindre Galilée afin de percer à jour leur énigme...

Mon avis.
Mais que ce passe t’il avec Corbeyran (ici en collaboration de Hamm) ? Il a suivit une  cure dans une secte pour nous pondre des textes aussi pompeux et ennuyeux au possible ou quoi ? Les explications sur la sentinelle : du grand n’importe quoi. La cavalerie Walaya arrivant juste à temps : une grosse rigolade.Et je ne vous parle même pas des explications pour briser le mystère des ordonnances, on frôle le charabia grand guignolesque. Un moment les auteurs placent un mot hautement symbolique sur la qualité de cet album : Embrouillamini, c’est vraiment ça. Je ne comprends vraiment pas comment on peut faire un album aussi rébarbatif. Heureusement qu’il reste l’excellent dessin de Grun .J’espère pour lui qu’il trouvera un futur scénario à la hauteur de son talent.
surprises.smileysmiley.com.4

conjurationDopaleLa

22/01/2009

L'enfant de l'orage , la croisée des vents.

enfantdelorageEnfant_orage_T2_31Auteurs :Bichebois et Poli.
Editeurs : Les humanoïdes associés.

 Le résumé.
Laïth a pu échapper au massacre de son village où tout n'est plus que ruines et désolation.
Au milieu des corps gisants dans la neige ensanglantée, il découvre ceux de ses parents adoptifs, unis dans une ultime étreinte. S'il implore le ciel de lui venir en aide, celui-ci reste désespérément sourd à ses plaintes.
Mon avis.
Comme le tome 3 arrive enfin, je me suis ardemment procuré le second volet de cet enfant de l’orage pour être dans les temps. Et je dois bien l’admettre, c’est une déception cet album. Oh, il y a bien quelques bons moments comme la scène avec le roi mais à force de courir dans tous les sens, on finit par s’égarer. J’ai trouvé que cet album arrivait à sauter du coq à l’âne avec une dextérité incroyable. Bonjour les éclipses. Tant que je suis dans le négatif, l’amourette finale est très « Walt Disney » et assez incongrue surtout pour un mec qui sort de 5 mois de coma. Bon passons sur le positif. Le monde proposé est très riche et attachant grâce surtout au dessin envoutant et très agréable de Poli qui lui rattrape bien l’affaire.
Voilà, curieux de voir si les amarres ont été remises pour le tout prochain tome 3.
surprises.smileysmiley.com.6


Enfant_orage_T2

19/01/2009

La confrérie du crabe, deuxième partie.

confrérie du crabeconfrerieducrabe02p_82106Auteurs :Gallié et Andreae.
Editeur : Delcourt.

Le résumé.
Bernardino, Jarvis, Nicolo et Côme, cinq enfants hospitalisés, toujours sous l'emprise du crabe, ne comprennent pas pourquoi ils ont été transférés après leur opération dans ce monde peuplé de monstres... Est-ce le choc de l'anesthésie ? Ou sont-ils en partance pour un au-delà fantastique ? Entre la vie et la mort, chacun ignore ce dont il est capable...
Mon avis.
La confrérie du pyjama rayé court toujours, monte encore des escaliers, rencontre des célébrités comme Frankenstein. On continue ainsi  la visite des mythes qui traitent de l’immortalité. Parfois on croit deviner la symbolique mais le mystère est toujours bien présent. Donc vous l’aurez compris, ce conte fantastique est haletant et fascinant à souhait.
Et puis ce qui est vraiment remarquable, c’est l’ambiance qu’Andreae arrive à créer grâce aussi à une superbe colorisation. Mais il ne faut pas oublier aussi les dialogues qui  donnent à l’ensemble une touche très vivante (enfin si on peut dire). Bref, l’osmose parfaite entre les deux auteurs nous donne au final une série des plus intéressantes du moment. A suivre assurément.
surprises.smileysmiley.com.8

confrerieducrabe6