16/03/2009

Saint germain, Le Comte des Lumières.

saintgermain01_82425saintgermain1_plaAuteurs : Gloris et Bergeron (Djief).
Editeur : Glénat.


La fumisterie.
Le babillard. Surnom argotique de la pie. Surnom également d’un monte-en-l’air spécialisé dans le vol de brillantes pierres précieuses. Derrière le masque duquel se cache un certain Maximilien de Saint-Germain, noble jouisseur et imprévisible bretteur, dont les vols ne servent qu’à servir un étrange projet aux relents de science et d’alchimie orchestré par le mystérieux Monsieur Goupil. Mandé en personne par le roi Louis XV, qui ignore tout de ses activités de voleur mais rien de ses talents d’alchimiste, Saint- Germain va être appelé au chevet du Maréchal de Saxe, victime d’un empoisonnement dont  les royaux médecins ne parviennent pas à trouver l’antidote. Le salaire de Saint-Germain pour son travail ? Le Régent, plus gros diamant du trésor royal. Voilà qui devrait plaire à Monsieur Goupil... Mais Saint-Germain ne se doute pour l’heure pas qu’il fait son entrée dans une étrange partie d’échec politique, où tous les coups sont permis...

Ma dialectique.
Comme on est entre gens de bonne compagnie, je n’aurais point besoin de jouer au vil flatteur pour vous convaincre de porter attention à ce Monsieur de Saint Germain. Mais, je constate que la gente féminine connaît déjà ce joueur de bons mots. Ah rien de tel qu’un peu de galanterie et de joutes à l’épée pour séduire les belles baronnes .Cependant il n’est point nécessaire d’avoir du sang bleu pour apprécier cet album où l’humour est combiné à l’action et à l’esbroufe. Mais ce qu’il m’a surtout bien plu, c’est la surprise qui pointe à fur et à mesure de la lecture. Donc, en plus d’être un album bien vivant, voilà que « ce comte des lumières » se révèle  étonnant et c’est tant mieux.
Coté cours, on admire le souci du détail du dessin et sa belle colorisation.
Il me reste qu’à saluer bien bas cette pie voleuse et remercier le goupil pour ce bel ouvrage.
surprises.smileysmiley.com.8

Interviews des auteurs ICI et ICI.

On en parle sur le forum.ICI



saintgermain

13/03/2009

Sam Lawry :Vyshaya Mera,Marina.

samlawry05_79229samlawry5Auteurs : Chetville et Richez
Editeur :Bamboo.

La vision.
Center Lane… C’est le premier nom d’un programme d’espionnage psychique américain qui s’appellera plus tard Stargate. Center Lane stigmatise à lui seul la guerre extrême à laquelle se livrent la CIA et le KGB. De part et d’autre du rideau de fer, des hommes enfermés dans des pièces totalement grises s’espionnent par la pensée. Peu nombreux sont les « Remote Viewers », les hommes développant ces étranges capacités.
Alors forcément, Sam Lawry et son don particulier de voir la mort peu de temps avant qu’elle ne se présente est une recrue de choix pour Center Lane.
Ma torture.
Je vous conseillerais fortement d’attendre la 2 ème partie de ce diptyque pour vous lancer dans cette nouvelle aventure de Sam Lawry. Car  vous serez dans le brouillard le plus complet à la fin de l’album même avec un anti crash. Je dois bien l’avouer, je préférais nettement le Sam du Vietnam, le Sam « CIA », j’ai nettement plus de mal à l’apprécier.Ici, il est d’abord torturé physiquement, ensuite lobotomisé, retorturé mais mentalement et ensuite pris au piège. A quand un bon coup de testostérone pour le sortir de cette léthargie ? C’est bien beau de nous faire un super scénario bien complexe  mais le manque d’empathie pour le personnage rend l’œuvre finalement très lointaine et sans passion. A noter aussi, Sam  a reçu un coup de focus, d’un coup sa valeur marchande diminue. Une bonne chose pour son refinancement mais moins pour son classement.
surprises.smileysmiley.com.5

samlawry

11/03/2009

Tatanka,Cobayes.

tatanka05_83668tatanka5_plaAuteurs :Callède,Séjourné et Verney.
Editeurs : Delcourt.

La mutation.
Les membres du groupe "Tatanka" ont été placés en quarantaine. Peu après, des tests confirment la rémission totale de l'un d'entre eux. À partir des données collectées sur ce "miraculé de Tatanka", l'armée travaille les potentialités infinies qui s'offrent désormais à la recherche scientifique. Encore faut-il avancer pas à pas, avec humilité, face à une réalité qui les dépasse !

Mon parasitage.
J’apprécie toujours  quand on arrive à boucler une histoire avec une fin cohérente. Et avec cet ultime tome 5, on constate que Callède a bien métrisé son scénario jusqu’au bout. Lire du Callède devient une référence, on est sûr de ne pas être déçu. Pour en revenir à cet album, il est assez différent des ses prédécesseurs. Un tome plus axé sur le dénouement via le fil conducteur « Brian » au dépend des personnages de l’association Tatanka. Donc fatalement c’est plus explicatif et on dirait même du « Brunschwig » vu l’utilisation de nombreux flashbacks pour arriver à la conclusion finale. Les fines bouches trouveront peut être quelques broderies scénaristiques un peu surprenantes (cfr  le forum).
Sinon le dessin de Gaël  Séjourné reste toujours aussi percutant et réaliste. Du bel ouvrage.
On peut dire que l’association de ces deux auteurs est une belle symbiose.
 J’invite donc les lecteurs à découvrir cette série haletante, même les pique-assiettes et les importuns.
L’album surprises.smileysmiley.com.7

La série surprises.smileysmiley.com.8

On en parle sur le forum ICI.

tatanka

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : delcourt, callede, fiction, tatanka, sejourne, 7 10, cobayes |  Facebook | |

27/02/2009

Antares,Episode 2.

Antares_02_84321AlbmondesDaldebaranLesAntares2_20022009_113229Auteur : Léo.

Le voyage intersidéral.
Une mission vers la planète Antarès a été mise en place avec, à bord du vaisseau, Kim et sa fille Lynn ainsi que Marc, Alexa, Monsieur Pad et Mai Lan.

Ma téléportation.
C’est toujours un plaisir de retrouver notre petite troupe d’explorateur stellaire à travers les mondes d’Aldébaran de Léo. Certes, on pourrait reprocher à l’auteur de nous servir les mêmes thèmes que sont la discrimination des femmes, le totalitarisme, la religion et ses dérives et la bêtise humaine mais il n’y a rien à faire, cette recette fonctionne à merveille et on en redemande. Pour ma part, j’ai simplement un peu tiqué sur des détails (voir le forum) et seulement des détails car la tension dramatique qui monte au fur et à mesure de ce tome 2 est assez remarquable. Rajoutez y  l’imagination débordante de l’auteur brésilien pour créer une flore et une faune locale et le lecteur n’a plus qu’une envie, en savoir plus.
Pour le dessin de Léo, on le connaît bien maintenant .Je ne peux qu’encourager l’auteur à garder son naturel et notamment au niveau des couleurs (ça nous change des séries SF « informatisées ») et rester ainsi « humaines ».
Bref la planète Antares vous attend pour un joli dépaysement mais attention aux apparences car le danger rôde.
surprises.smileysmiley.com.8

On en parle sur le forum ICI.

Antares2

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (2) | Tags : dargaud, kim, sf, antares, leo, tome2, aldebaran, 8 10, planete |  Facebook | |