30/03/2009

Reality Show , Total Audimat.

RealityShow05_83078realityshow5_plaAuteurs :Porcel et Morvan.
Editeur : Dargaud.

A la télé ce soir.
De retour à Grenade, Oshii cherche à délivrer la fille du maire musulman enlevée par des catholiques intégristes, tandis que les islamistes vont tenter de profiter de l’occasion pour faire leur entrée dans les instances dirigeantes de la ville… Et le tout, évidemment, en direct sur les écrans de télévision ! Pure routine ? Pas tout à fait. Car cette fois, le machiavélique et génial Gullick, patron de la chaîne de télé Médiacop, a fait très fort : il a inventé une technologie permettant aux téléspectateurs d’éprouver les émotions des personnages…

Rupture de la diffusion.

Aussi incroyable que ça puisse être, il y a parfois des albums qui me laissent sans voix, enfin sans mot, qui ne m’inspire que le vide. C’est vraiment le cas de cet ultime (?) tome de Reality Show. Il faut avouer que ce tome 5 n’apporte rien de bien nouveau. On y a toujours la même  critique sur les média mais avec un cynisme encore plus poussé. De leur coté, les personnages ne sont plus que de véritablement marionnettes. Morvan essaye bien de leur implanter un cœur mais le greffon ne prend plus  .C’est vraiment sans aucun regret que j’ai fermé ce tome. Il nous reste à regarder la jolie frimousse d’Oshii mais pour cela, j’aurais mieux fait de relire le 1er cycle.
Bref encore un album moyen qui se laisse lire mais qu’on oublie aussi vite.
surprises.smileysmiley.com.6

realityshow5

18/03/2009

Lanfeust des étoiles, le sang des comètes.

lanfeustdesetoiles08_80608lanfeustdesetoiles08p_80608Auteurs :Arleston, Tarquin.
Editeur : Soleil.


Le péril intergalactique.
Lanfeust et Cixi ont sauvé leur fils Glin des griffes de Thanos. Mais le garçon, complètement addict à une drogue le poussant à tuer est au plus mal.
Dheluu règne désormais en maître sur Merrion, et nos amis recherchés comme des rebelles, doivent secrètement regagner la capitale pour affronter le prince devenu tyran….

Mon service minimum.
-Alors milicien Samba, je vous surprends à relire du Lanfeust des étoiles !
-Bin oui mon commandant Prémolère, c’est un peu contraint forcé puisque j’ai gagné cet album suite à un concours.
-Ah vous me rassurez milicien. Et vous avez facilement retrouvé le fil de l’histoire ?
-Oh oui, le scénario est assez basique et sert surtout de support à Arleston pour y mettre ses clins d’œil cinématographiques et ses jeux de mots.
-Et votre personnage favori milicien ?
-Une belle poule mon commandant.
-ça ne m’étonne pas de vous milicien, toujours à reluquer les belles filles.
- euh …
-Et Lanfeust , toujours aussi niais ?
- Non, mon commandant, il est plutôt effacé et règle finalement assez vite l’ultime bataille. Rien de bien mirobolant en somme.
-Il serait temps que ce Lanfeust effectue un petit séjour chez nous, vous ne trouvez pas milicien ?
-Euh, je ne sais pas trop, avec son troll Hébus.
-Raison de plus de lui interdire ce moyen de transport obsolète.
-Euh….oui mon commandant.
-Allez milicien, fermez moi ce bouquin, on a un forum à faire marcher.
-Oui mon commandant !
surprises.smileysmiley.com.5

On en parle sur le forum ICI.


lanfeustdesetoiles8

16/03/2009

Saint germain, Le Comte des Lumières.

saintgermain01_82425saintgermain1_plaAuteurs : Gloris et Bergeron (Djief).
Editeur : Glénat.


La fumisterie.
Le babillard. Surnom argotique de la pie. Surnom également d’un monte-en-l’air spécialisé dans le vol de brillantes pierres précieuses. Derrière le masque duquel se cache un certain Maximilien de Saint-Germain, noble jouisseur et imprévisible bretteur, dont les vols ne servent qu’à servir un étrange projet aux relents de science et d’alchimie orchestré par le mystérieux Monsieur Goupil. Mandé en personne par le roi Louis XV, qui ignore tout de ses activités de voleur mais rien de ses talents d’alchimiste, Saint- Germain va être appelé au chevet du Maréchal de Saxe, victime d’un empoisonnement dont  les royaux médecins ne parviennent pas à trouver l’antidote. Le salaire de Saint-Germain pour son travail ? Le Régent, plus gros diamant du trésor royal. Voilà qui devrait plaire à Monsieur Goupil... Mais Saint-Germain ne se doute pour l’heure pas qu’il fait son entrée dans une étrange partie d’échec politique, où tous les coups sont permis...

Ma dialectique.
Comme on est entre gens de bonne compagnie, je n’aurais point besoin de jouer au vil flatteur pour vous convaincre de porter attention à ce Monsieur de Saint Germain. Mais, je constate que la gente féminine connaît déjà ce joueur de bons mots. Ah rien de tel qu’un peu de galanterie et de joutes à l’épée pour séduire les belles baronnes .Cependant il n’est point nécessaire d’avoir du sang bleu pour apprécier cet album où l’humour est combiné à l’action et à l’esbroufe. Mais ce qu’il m’a surtout bien plu, c’est la surprise qui pointe à fur et à mesure de la lecture. Donc, en plus d’être un album bien vivant, voilà que « ce comte des lumières » se révèle  étonnant et c’est tant mieux.
Coté cours, on admire le souci du détail du dessin et sa belle colorisation.
Il me reste qu’à saluer bien bas cette pie voleuse et remercier le goupil pour ce bel ouvrage.
surprises.smileysmiley.com.8

Interviews des auteurs ICI et ICI.

On en parle sur le forum.ICI



saintgermain

13/03/2009

Sam Lawry :Vyshaya Mera,Marina.

samlawry05_79229samlawry5Auteurs : Chetville et Richez
Editeur :Bamboo.

La vision.
Center Lane… C’est le premier nom d’un programme d’espionnage psychique américain qui s’appellera plus tard Stargate. Center Lane stigmatise à lui seul la guerre extrême à laquelle se livrent la CIA et le KGB. De part et d’autre du rideau de fer, des hommes enfermés dans des pièces totalement grises s’espionnent par la pensée. Peu nombreux sont les « Remote Viewers », les hommes développant ces étranges capacités.
Alors forcément, Sam Lawry et son don particulier de voir la mort peu de temps avant qu’elle ne se présente est une recrue de choix pour Center Lane.
Ma torture.
Je vous conseillerais fortement d’attendre la 2 ème partie de ce diptyque pour vous lancer dans cette nouvelle aventure de Sam Lawry. Car  vous serez dans le brouillard le plus complet à la fin de l’album même avec un anti crash. Je dois bien l’avouer, je préférais nettement le Sam du Vietnam, le Sam « CIA », j’ai nettement plus de mal à l’apprécier.Ici, il est d’abord torturé physiquement, ensuite lobotomisé, retorturé mais mentalement et ensuite pris au piège. A quand un bon coup de testostérone pour le sortir de cette léthargie ? C’est bien beau de nous faire un super scénario bien complexe  mais le manque d’empathie pour le personnage rend l’œuvre finalement très lointaine et sans passion. A noter aussi, Sam  a reçu un coup de focus, d’un coup sa valeur marchande diminue. Une bonne chose pour son refinancement mais moins pour son classement.
surprises.smileysmiley.com.5

samlawry