01/12/2008

Djinn, Fièvres

djinn08_80334djinn08p_80334Auteurs : Dufaux et Mirallès.
Editeur : Dargau
d.
Le résumé.
Trois quêtes simultanées mènent Kim, Jade et Charles Augery au cœur de l’Afrique… À la poursuite de la perle noire ! Cette perle qui donne le pouvoir et l’argent. Cette perle qui transforme les individus : Jade, Djinn devenue la déesse Anatku ; lady Nelson, bête sacrificielle ; lord Nelson, Pipitku ; Kim, aventurière dans la jungle africaine… Cette perle donne la fièvre à tous les personnages, une fièvre qui réveille la passion des corps et les pulsions meurtrières… La fièvre de l’Afrique !

Mon avis.
Avant toute chose, ne lisez pas au début l’avant-propos de Jean Dufaux, il contient des révélations qui vous gâcheront le plaisir de la découverte.
Malgré la relecture des 2 tomes précédents, j’ai trouvé que ce tome ressemblait de plus en plus à une soupe .On mélange tout et débrouillez vous. Pour moi, il est grand temps que ce cycle africain s’arrête car on commence à connaître la litanie .C’est marqué dans le résumé « une fièvre qui réveille la passion des corps et les pulsions meurtrières ».Ok, ça permet à la talentueuse Ana Mirallès de nous envouter avec de belles courbes mais bon, c’est de la soupe réchauffée .Je suis peut être un peu dur avec ce tome car l’histoire avance pas mal. On y met même le turbo malheureusement les sensations ne se sont pas élevées en température. Une réaction de défense contre l’agresseur de Lord Nelson ?
surprises.smileysmiley.com.7

On en parle sur le forum ICI.

djinn08

26/11/2008

Double Masque, les deux sauterelles.

DoubleMasque4_07112008_161438AlbdoubleMasque4_07112008_161438Auteurs :Dufaux et Jamar.
Editeur : Dargaud.

Le résumé.
Enfin la fin du premier cycle de Double Masque ! Retrouvez « La Torpille », cet escroc et arnaqueur de talent, au cœur d’un complot qui ne vise ni plus ni moins que Bonaparte lui-même… et ce la veille de la déclaration de l’Empire. La tension est à son comble, d’étranges alliances se forment et de mystérieuses sauterelles font leur apparition !

Mon avis.
Un album assez différent des précédents de par son intrigue suivant plus la réalité historique. En effet, on a osé ourdir un complot contre le citoyen consul…..heu pardon le citoyen premier consul. Certes, vous rentrouvrez bien sûr un comique similaire à Giacomo C mais l’album se veut plus sérieux en définitive. D’ailleurs, la Torpille n’a plus trop envie de rire surtout quand elle est lancée pour résoudre les intrigues du palais. Ce n’est pas l’album que j’ai préféré mais c’est un tome clé pour l’évolution de cette série qui marche maintenant clairement sur les traces de Napoléon.
Pour illustrer ce premier empire, Martin Jamar  nous montre toute sa métrise  et son élégance . Lors d’une dédicace, il m’a fait la confidence que le format changera probablement. On retrouvera celui des voleurs d’Empires, ce qui avouons le, donnera encore plus de charme à son dessin. La chambre 27 est ouverte, que les grognards sortent leur baïonnette.
surprises.smileysmiley.com.7
On en parle sur le forum ICI.

doublemasque4

18/11/2008

Le scorpion, L'ombre de l'Ange.

scorpion08_79729scorpion08p_79729Les auteurs : Marini et Desberg.
Editeur : Dargaud.

Le résumé.
Le Scorpion revient et il semble bien déterminé à explorer tous les méandres de son passé, jusqu'aux plus sombres. Le nouvel album signé par le tandem régnant en maître sur la bande dessinée de cape et d'épée est placé sous le signe de la vengeance. Un sentiment froid et venimeux qui peut aussi nourrir les passions les plus brûlantes. Le pape Trebaldi tient Rome dans sa poigne de fer. Mais gouverner coûte cher et le souverain pontife manque d'or pour payer ses fidèles.

Mon avis.


Le scorpion est arrivé
by Henri Salvador


Dans mon fauteuil, je lisais
Une BD de Marini
Un type nommé Trébaldi
Poursuivait la pauvre Méjaï
Il la coinça près d'l’autodafé
Et très méchamment lui dit :
"Si tu m'donnes pas ton secret, en moins d'deux
Je vais t'couper en deux"
Puis il l'empoigna
- Et alors ?
Ben, il la ficela
- Et alors ?
Il la mit sur l’autodafé
- Et alors ? Et alors ?

{Refrain:}
Eh, eh, le scorpion est arrivé
Sans s'presser
Le grand scorpion, le beau scorpion
Avec son Hussard et son grand chapeau

Mais bientôt il a pris la poudre d’escampette
Car une belle l'appelait
Charmante soirée, sur la via Roma
Ils passaient les mêmes moines guerriers
Près du Vatican  du grand pope
Coinçait la pauvre Mejaï
Et il lui disait :
"Donne-moi ton  secret, eh, poupée !
Ou j'te transforme en purée"
Puis il l'empoigna
- Et alors ?
Ben, il la ficela
- Et alors ?
Il mit le feu à la dynamite
- Et alors ? Et alors ?

{Refrain}

Mais moi j'en avais tellement marre
J'ai repris le tome suivant
Et devant mes yeux, mes yeux hagards
Se déroulait la même scène
Et le Trébaldi, notre bien aimé Pape
Dans un lit fourrait Marie Ange
Disant :
"Donne-moi ton corps, eh, boudin !
Ou j'vais t'balancer sous l'roulotte"
Puis il l'empoigna
- Et alors ?
Ben il la ficela
- Et alors ?
Sous les roues il la fit rouler
- Et alors ?
Ben la roulotte arrivait, les copains !
- Et alors ? Et alors ?

Eh, eh, Scorpion est arrivé
Sans s'presser
Le grand Scorpion, le beau Scorpion
Avec son Hussard et son grand chapeau
Avec son flingue et son grand lasso
Avec ses bottes et son vieux poncho

Ah ! Ah ! Sacré Desberg, va !
Ah ah ah ah !
surprises.smileysmiley.com.7
On en parle sur le forum ICI.

scorpion08

15/11/2008

Le tombeau d'Alexandre, le manuscrit de Cyrène.

TombeauDalexandre1_23102008_213957tombeaudalexandrie01p_79235Auteurs: Dethan et Maffre.
Editeur: Delcourt.


Le résumé.
1854. Alors que l'Égypte sert de terrain de jeu à tous les aventuriers du monde. Sept ressortissants français, à la fois savants et aventuriers, pensent avoir découvert l'immense complexe funéraire d'Alexandre. Malheureusement, sans le "Manuscrit de Cyrène" (le plan des lieux), il est impossible d'avancer...

Mon avis.
Une entrée très honnête pour ce tome initial du tombeau d’Alexandre. Sans être révolutionnaire, on ne s’ennuie nullement en suivant les fouilles de nos archéologues. Dans, l’esprit, j’ai trouvé cette BD très proche d’un Indiana Jones pour son coté décontracté en toute circonstance. Et puis, l’héroïne est pétillante à souhait de quoi nous faire oublier les petites imperfections du dessin de Maffre. C’est surtout criard pour les détails des personnages en arrière fond, on joue ici plus sur le floue. Mais bon, comme il s’agit d’une première œuvre, soyons  un peu indulgent, milliard ! Alexandrie ne s’est pas construite en un jour aussi.
Si vous voulez vous rafraichir l’esprit, ce tombeau sera une source de joie pour vos neurones.

Ma note: 6.5/10.

Un petit plus ICI.
Et on en parle sur le forum ICI.


tombeaudalexandre1