04/10/2008

Sillage, Monde flottant.

Sillage11_30092008_224449sillage11_plaAuteurs : Morvan et Buchet.
Editeur : Delcourt.

Le résumé.
Destituée de ses fonctions depuis son procès, Nävis ne travaille plus pour la Constituante et sombre peu à peu dans l'amertume. Jusqu'au jour où un avocat l'embauche. Elle est alors expédiée sur une planète plongée en pleine guerre civile entre pro-Sillage et anti-Sillage... où Bobo soutient ces derniers. Sous prétexte de sauver son ami, Nävis pense que tous les coups sont permis...

Mon avis.
La pochette annonce la couleur, c’est Nävis au pays des samouraïs. Vous y verrez une héroïne plus réfléchie avec le moral toujours dans les chaussettes, enfin ça va un peu mieux mais ce n’est toujours pas la joie. Je dois dire que je la préfère quand elle fonce dans le tas, c’est plus dans son tempérament. Mais voilà, elle évolue à fur et à mesure des albums, elle apprend la vie en somme. Sinon, l’album est divertissant à lire  avec une belle étude sur les coutumes du soleil levant mais j’ai de plus en plus l’impression de lire une BD pour ado, le problème, c’est que les lecteurs vieillissent aussi et que le ton moralisateur des derniers albums ça commence à bien faire. Je ne serais pas contre une bonne remise en cause et haut les cœurs, on s’assume. Par contre, j’ai aimé retrouvé un dessin plus fouillé avec un joli bestiaire dans un monde original. C’est d’ailleurs la grande force de cette série, c’est l’inventivité de Buchet pour nous créer un monde différent de tome en tome.
Bref, un album qui se lit sans problème mais qui ne marquera pas la série.
surprises.smileysmiley.com.6

On en parle sur le forum
ICI.


Albsillage11_30092008_224449

03/10/2008

Croisade,Le Qua'dj.

Croisade2_01102008_220043Albcroisade2_01102008_220043Auteur :Dufaux et Xavier.
Editeur : Le Lombard.


Le résumé.
Le Simoun D’ja, le vent qui arrache la peau, s’est retiré et bien peu nombreux sont les survivants. Pire encore: certains ont été marqués par le Qu’adj, le Démon ! Ce dernier tisse sa toile de destruction tandis que des alliances contre nature se nouent en vue de faire chuter Hierus Halem. Seul Gauthier de Flandres tente d’échapper à cette folie en combattant le mal à la racine. Mais, pour cela, il lui faudra récupérer le Miroir de Syria, le reflet des âmes. Et Syria est déjà aux mains de démons bien trop humains…

Mon avis.
Oula , la madame sur la pochette  n’a pas l’air très contente, certainement son nouveau sac à main ne lui convient pas. Ou alors elle a croisé des flagellants, le seigneur de machine, le mammunth Goul, un AA, le visage de l’oublié…  A l’énumération de tous ces noms, vous êtes à l’évidence dans du «  Dufaux ». Et effectivement, au début de ce tome 2, je me suis senti en terrain connu, les mythes et les légendes se mêlent habillement avec l’histoire. Mais attention, ce ne sont que des apparences, la tension monte au fil de votre lecture, les corps sont mis à l’honneur et je chavire. Je suis de plus en plus aspiré par le récit très riche en rencontre. Une rencontre m’enthousiaste, celle du maitre des machines, il crève l’écran. D’ailleurs il lui faut une double page pour annoncer son arrivée, magistral !
J’ai envie de porter le glaive de Gaulthier, de sauver la belle Syria, d’en savoir plus sur le pacte entre Eléonore et ce fameux seigneur des machines. Bref, ça va être un supplice d’attendre l’album suivant. Heureusement que Philippe Xavier est un acharné de travail. Ou bien a-t-il aussi été envouté par ses dessins, par son cadrage, sa découpe « grand cinéma » et ses personnages charismatiques. Allez savoir si le Qua’dj n’est pas également passé par ses crayons car ce n’est pas humain de nous faire saliver pareillement. En plus, il paraît que la suite proposée par Jean Dufaux a surpris son dessinateur, mais où allons nous sinon vers le nirvana.
surprises.smileysmiley.com.10

On en parle sur le forum
ICI.

Planche_bd_10607_croisade_tome_2.jpg

02/10/2008

Le mangeur d'histoires.

MangeurDhistoiresLe_24082008_151525AlbmangeurDhistoiresLe_24082008_151525Auteur : Fabrice Lebeault.
Editeur : Dupuis.


Le résumé.
"Le Corbeau" est un personnage fictif, étrange héros de roman populaire. Cependant, secrètement il souffre de n'être rien d'autre qu'un banal "justicier" à quatre sous. Ainsi saisit il l'occasion de traverser l'une des rares portes qui séparent le monde des Imaginés et le monde réel, afin d'aller demander l'aide du jeune Fortuné d'Hypocondre, apprenti journaliste et auteur en devenir d'une thèse sur le roman populaire. Ce dernier a tout d'abord du mal à prendre au sérieux cette "apparition" mais progressivement il doit bien reconnaître que c'est étrange, ainsi va-t il se décider à aider le Corbeau, afin qu'il puisse rencontrer son créateur, le mystérieux Homère Saint-Illiède...

Mon avis.

Enfin une BD qui nous sort du train train quotidien .On tient ici un récit super original, bien pensé, bien amené, intrigant jusqu’à la dernière page. Vous serez tout de suite surpris par le ton, le vocabulaire de cette histoire qui va vous mener là où vous n’y attendiez pas. En plus, il y a une alchimie parfaite entre le récit et le dessin. On y retrouve une ambiance à la «  brigade du tigre » avec une colorisation judicieuse. Bref, vous allez dévorer ce mangeur d’histoire de Lebeault (Horologiom) surtout que cette BD se présente sous un format plus petit que d’habitude. Quand je vous disais que c’était inventif.
surprises.smileysmiley.com.9
On en parle sur le forum.ICI.

 

MANGEUR-01-F-02

24/09/2008

Miss pas touche: Le prince charmant.

MissPasTouche3_04092008_205317AlbmissPasTouche3_04092008_205317Auteurs : Hubert et Kerascoët.
Editeur: Dargaud (poisson pilote)


Le résumé.

C’est décidé, Blanche met les bouts. Adieu lupanar, histoires sordides et infâmes clients. Bonjour vie calme et rangée… Endurcie à ce genre d’utopie, la mère maquerelle veille et refuse de laisser filer un si bon « produit ». Les quelques clichés sulfureux que produit la miss ne sont pas de taille à lutter face à ce qui lui est promis : une maison d’abattage. La visite que lui organise son souteneur la convainc définitivement de poursuivre sa carrière au Pompadour. Elle reprend cravache et bas résilles à contrecœur… Mais un soir, tout droit débarqué d’un conte de Perrault, le bel Antoine la choisit. Le riche héritier se contente alors d’une discussion courtoise avec celle qu’on ne touche pas.

Mon avis.
C’est avec un grand plaisir qu’on retrouve notre Miss au fouet .Car on avait cru que le martinet était définitivement rangé .Mais non, la cravache est de retour dans ce joyeux bordel de la Pompadour. C’est toujours rempli d’humour et c’est un beau moment d’évasion dans un Paris de la belle époque qui vous attend dans ce tome 3.Même si un intrigant prince charmant vient nous voler notre Blanche colombe .Je le soupçonne d’ailleurs de bien mauvaises intentions, bon c’est ce que tout le monde pense mais qui sait si le scénario d’Hubert ne va pas nous réserver une belle surprise.
 Miss pas touche est donc une Bd étonnamment attachante malgré qu’on ne lui épargne rien à notre héroïne de l’étrivière, car il faut l’avouer, c’est parfois bien sordide, sans pitié et frustrant comme la fin de ce tome.
Coté dessin, le duo Kerascoët reste fidèle au  « poisson pilote », directe et expressif et aussi nostalgique pour la description du vieux Paris.
Voilà, c’est  donc avec impatience qu’on attendra la suite de ce diptyque, un petit knout pour faire avancer les auteurs ?
surprises.smileysmiley.com.8

misspastouche3_pla