26/07/2008

Les nuits écorchées,Progénitures

NuitsEcorcheesLes1_19062008_232727Planche_bd_10080_nuits_ecorchees_(les)_tome_1Le résumé.
Auteur : Regis Penet.
Editeur : Daniel Maghen.

Une monstrueuse créature ensanglante de ses crimes une agglomération portuaire. Parmi les victimes, une jeune femme brutalement assassinée, alors qu’elle venait d’échapper à un naufrage par une nuit de tempête: Kim, la fille du tout puissant Lothar Wong, scientifique de premier plan et trafiquant d’organes.
Le lieutenant Mia Velickovic est chargé de l’enquête. Prise dans un règlement de comptes entre bio-trafiquants et proie d’un système sclérosé par la collusion des pouvoirs, la séduisante inspectrice trouve refuge dans sa vie nocturne dissolue et l’étrange couple qu’elle y rencontre, Andréa et Lucy Stillman.
Soupçonne-t-elle qu’ils pourraient être au cœur de l’énigme ?

Mon avis.
Je passe derrière le python et je me souviens que c’est un coup de cœur chez BDgest. Je le prends sans le brusquer. Je l’achète et ma libraire me dit que c’est bien mais fort space. Mon sang se glace mais l’objet est beau et attirant, je confirme. J’ouvre et entre dans ces « nuits écorchées ».Le début est douloureux, ça tangue, ça chavire, ça naufrage, ça massacre. J’ai du mal à m’y plonger, c’est froid, je suis loin, j’accélère la lecture. J’entre dans la nuit, je ralentis. On aguiche, on exhibe, on monte dans les cercles supérieures, ça enterre, ça enquête, ça griffe, ça pétarade. D’un coup je me rappelle Marie des loups et je comprends où je suis. Le trait est reconnaissable quoique dans un monde plus réaliste .L’ambiance est singulière, étouffante  et corrompue. J’apprécie les joutes verbales, c’est assez ambivalent comme ressentiment, chaud et froid en même temps. L’héroïne a du caractère et c’est une écorchée vive, j’aime.
Le tome 2 arrive vite, pas le temps de récupérer, la fin de l’année sera mon échéance.
surprises.smileysmiley.com.7


Une interview vidéo ICI
Le blog de Penet ICI.
Illustrations ICI.


AlbnuitsEcorcheesL08_232727

23/07/2008

Wisher,Féérique.

wisher02-c_74036p17Le résumé.
Auteurs :Latour et De Vita.
Editeur : Le Lombard.

Nigel ne voulait pas y croire et, pourtant, le voilà oblige y d'affronter son destin, de comprendre que la vérité est parfois bien moins crédible que la réalité. En Nigel dort le Djinn, un «souhaiteur» millénaire d'une grande puissance, dont la dernière requête fut de disparaître du souvenir de tous ceux qui l'ont connu. Mais, aujourd'hui, ce vœu pieux risque fort d'être mis à mal. La guerre fait rage entre les Féeriques, dont l'espèce s'éteint peu à peu, et le MI-10, unité anti-surnaturel du gouvernement britannique et services très secrets de Sir George Cross. Seul le Djinn pourrait changer la donne.

Mon avis.
J'ai profité de l'offre démoniaque «A l'achat du tome 2, le T1 est offert »pour me plonger dans la lampe d'Aladin et y découvrir son djinn d'habitant. A première vue, j'étais plutôt septique comme un gobelin  à lire cette BD. Et bien, à cause d'une succombe, je me suis bien amusé à lire les aventures contemporaines de ce faiseur de vœux. Le personnage de Nigel est attachant grâce à une bonne narration parsemée d'humour que ne renierait pas un lutin. Le tome 2 est un peu moins trollesque car la surprise est un peu passée mais ça reste toujours plaisant à lire.
Pour accompagné le Korrigan Latour, l'elfe De Vita nous offre un dessin moderne et dynamique.
Le tout donne une BD que les farfadets qualifieraient de thriller féerique.
Make a wish now.
surprises.smileysmiley.com.7


dedibrux

21/07/2008

Kim,code Azefi.

Kim1_31032007kim01_plaLe résumé.
Auteurs :Pernoud et Zanat.
Editeur : Bamboo.

Au lendemain du 3e attentat cyber-terroriste commis par le groupe « Black Worms », la place financière helvétique est en péril. Dans l'impossibilité de protéger son secret bancaire et pour lui conserver son statut de banque mondiale, les autorités suisses décident de faire appel à la « Division ».
L'agent spécial Kim Giffers devra alors sauver son pays d'une banqueroute qui déstabiliserait l'économie mondiale. Pour cela, elle aura recours à un dispositif capable d'envoyer des messages vidéo dans le temps. Un dispositif aussi dangereux que révolutionnaire, un dispositif très mal perçu par Washington et qui pourrait bien changer la face du monde.
Mon avis.
Bof bof bof, rarement lu un truc aussi indigeste. Cette BD est une sorte de soupe  d'informations insipides parfois économiques, scientifiques mais surtout ça s'avère un répulsif de haute efficacité. Ouille ouille ouille,  c'est encore pire que du Bartoll .Rajoutez y une dose  d'imprécision pour le dessin avec une héroïne sans aucune âme essayant de faire bonne figure lors de ses cascades et vous obtenez pour moi une des pires BD que j'ai lue récemment. Bon si vous voulez  absolument vous ennuyer ou avoir une bonne céphalée, Kim est là, pour vous servir .....un ace.

surprises.smileysmiley.com.3

9782915309904_2

13/07/2008

A la recherche de la licorne , L'intégrale.

ALaRechercheDeLaLicorneint_06072008_220131Le résumé.

Auteurs :Mirallès et Ruiz.
Editeur : Dargaud.

Au XVe siècle, l'homme de confiance du connétable de Castille, Juan de Olid, est envoyé par le roi Enrique IV de Castille à la recherche d'une licorne. Sa mission : rapporter sa corne, antidote universel et aphrodisiaque pour ce roi 'impuissant'. .. Juan de Olid devra pour cela atteindre les plaines d'Afrique accompagné d'une jouvencelle, seule arme pour amadouer cet animal fantastique.

Mon avis.
Le début de cette intégrale  ne m'a pas du tout emballé. J'ai trouvé aux premiers abords  les personnages niais, les scènes sans âmes et les dialogues très surprenants. Par contre, je dois bien avouer que la suite est bien meilleure .Le personnage principale prend de la carrure  au fil de son incroyable voyage. Tiré d'un roman, ce récit  est une fiction historique construit sur des bases crédibles. Les religions, les croyances, les coutumes, les peuples et les lieux y sont décrits de façon intelligente, malheureusement un peu au détriment des joutes verbales qui auraient mérité plus de développements.
Le dessin d'Ana Mirallès n'est plus à présenter depuis Djinn, c'est du bel ouvrage. Bon, je dois admettre qu'au début, certains décors sont assez dépouillés et les visages assez statiques mais ça s'arrange une fois mis les pieds en Afrique noire. En plus, dans cette nouvelle version, on a droit à 10 vignettes supplémentaires par rapport aux 3 tomes initiaux.
Au final, une belle aventure humaine assez étonnante mais aussi déroutante par moment.
surprises.smileysmiley.com.6

PS : Désolé pour cette mièvre chronique, je tacherai de faire mieux pour les prochaines.

miralles_licorne