26/06/2008

Genetiks,2.

Genetiks2_12062008_175854Planche_bd_9936_genetiks_tome_2Le résumé.

Auteurs :Marazano et Ponzio
Editeur :Futuropolis.

Dans un futur proche.
Genetiks est un laboratoire pharmaceutique, un gigantesque trust en fait, dont la puissance financière est bien supérieure à nombre d'états du tiers-monde.
Thomas Hale est l'un des milliers d'employés de ce laboratoire. Comme tous ses confrères, il a consenti à donner une goutte de son sang à son employeur.
À partir de cette goutte, les chercheurs du laboratoire vont décoder l'intégralité du génome de Thomas Hale...
Comme la goutte de sang est propriété de Genetiks, Thomas va devenir, de façon implicite, le premier homme privatisé, propriété du laboratoire pour lequel il travaille.

Coup d'éclat médiatique ou première étape d'une dérive incontrôlable ?

Car Andréas Martin, propriétaire de Genetiks, semble ne pas avoir l'intention de s'arrêter là. Son but est de circonvenir l'éthique scientifique pour mener à bien le projet ANQÂ dont l'objectif est tout simplement d'assurer aux puissants de ce monde « la vie éternelle ».
Peut-on encore s'opposer aux plans d'Andréas Martin ? C'est ce que Thomas et un mystérieux groupe d'opposants vont tenter de faire... Tenter ou plutôt « croire tenter »... Car Thomas ne semble rien contrôler des événements et de la réalité même dans laquelle il s'agite en vain.

Mon avis.
Et bien ça se complique, c'est à se mélanger Adénine et Thymine cette affaire. Les réalités virtuelles se télescopent  allégrement dans ce tome 2 de Génetiks pour le plus grand plaisir des amateurs de SF pure et dure. Le mystère devient grandissant à fur et mesure que vous avancez dans le scénario de Marazano. Les premières et dernières cases des 3 chapitres me font penser qu'on n'est pas loin d'un Matrix par exemple enfin si la Cytosine et la Guanine le permettent. Pour le dessin, je vous renvoie à  mon avis du tome 1 (cliquez sur Génétiks à la lettre G dans la colonne de gauche). Les nucléotides de mes gênes sont toujours assez réfractaires à ce style.
Un bon album, bien complexe avec des phrases bien pondues comme celle-ci par exemple  « Une fois considéré comme consommateurs et plus comme citoyens, c'était foutu ».On parle bien sûr de nous et de notre société. A bon entendeur salut.
  surprises.smileysmiley.com.7

Planche_enetiks_tome_2


 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (2) | Tags : 2, futuropolis, sf, 7 10, genetiks, marazano, ponzio |  Facebook | |

23/06/2008

Uchronie(s),New York Tome 1.

UchroniesNewYork1_22052008_213647AlbuchroniesNewYork1_22052008_213647Le résumé.

Auteurs : Corbeyran et Defali
Editeur : Delcourt.

On retrouve Zack Kosinski, alors âgé d'une vingtaine d'années. Zack n'en a cependant réellement vécu que la moitié, puisqu'il vient de passer une décennie plongé dans un étrange sommeil provoqué par son père, Charles Kosinski, scientifique de grand renom mystérieusement disparu depuis lors. Soigné dans une clinique privée où il se remet doucement de cette immobilité prolongée, Zack est constamment en proie au doute et au questionnement. Son passé le hante, son présent l'angoisse, quant à son futur, il l'a entièrement remis entre les mains d'une jeune infirmière, Tia Brown, qui s'efforce de lui faire reprendre pied dans le monde réel.

Mon avis.
3ème pierre à l'édifice « d'Uchronie », « New York » est certainement la série la plus révélatrice  du scénario concocté par Corbeyran. La scène du début me semble en effet primordiale pour la suite des 3 séries sœurs. Un album avec moins d'action mais où les joutes verbales entre Tia et Zack rendent ce tome  plaisant à lire dans un univers bien réel. C'est un fidèle de Corbeyran qui dessine cette big apple , Defali que j'ai déjà vu en meilleure forme. Par moment les personnages me semblent bien petits mais bon au final, ça reste très correct.
Voilà,  un album pas super emballant mais intéressant et surtout indispensable pour la suite.
surprises.smileysmiley.com.7

ny11


 

12/06/2008

Sept Cavaliers, tome 1.

SeptCavaliers1_15052008_2357500805120215303263307Le résumé.
Auteur :Terpant
Editeur : Robert Laffont.

Prospère et lumineuse autrefois, la ville est presque abandonnée. Le télégraphe est coupé. Plus aucun train n'arrive à la gare, ni plus aucun navire au port.
La population s'est enfuie. Des bandes incontrôlées errent à travers le pays. Du monde extérieur aucune nouvelle ne parvient depuis déjà de nombreux mois. C'est la vie qui s'en est allée. Le Margrave héréditaire ne règne plus que sur son Château et sur une poignée de fidèles que l'ombre est sur le point d'effacer.
Pour rompre ce mortel encerclement. Pour savoir où est passée la vie, à quoi ressemble ce qui les entoure et quelle est la signification de tout cela, sept cavaliers quittèrent la ville au crépuscule, face au soleil couchant, par la porte de l'ouest qui n'était plus gardée.

Mon avis.
Autant vous prévenir tout de suite, cette adaptation du roman de Jean Raspail joue essentiellement sur l'ambiance. Pour les péripéties, il faudra voir ailleurs .Et dans cet univers bien spécifique d'un royaume (Austro-hongrois) en perdition, et bien, je n'y ai pas du tout adhéré. Trop énigmatique par moment, lent, distillation à grande eau, dialogues parfois incongrus ont eu raison de ma lecture qui au final m'a fortement ennuyée. Un détail qui m'a fait tiquer aussi, c'est les sourires permanents sur les visages (un peu comme dans son autre série « les pirates ») alors que la situation n'a rien de réjouissante. Sinon, le dessin est très élégant.
Voilà, vous l'aurez compris, la suite de ce triptyque sera sans moi.
surprises.smileysmiley.com.4

Le site de l'auteur ICI.

 

08051263307


 

29/05/2008

Coupures irlandaises.

CoupuresIrlandaises_14052008_223003AlbcoupuresIrlandaises_14052008_223003Le résumé.

Auteurs : Kris et Vincent bailly.
Editeur :Futuropolis.


À l'occasion d'un voyage linguistique à Belfast, deux jeunes bretons, Nicolas et Chris, découvrent la dure réalité du conflit Nord Irlandais.
Le voyage est long pour les apprentis polyglottes et l'arrivée en Ulster les surprend. Pluie, grisaille, douaniers nerveux, pluie, militaires, barrages, pluie...
Autre déconvenue : nos deux amis n'habiteront pas sous le même toit, Nicolas restera dans une famille ouvrière catholique alors que Chris doit se rendre chez une famille protestante nettement plus aisée.
Chris se sent peu d'affinités avec eux. Trop gentils pour être honnêtes.
Mais pour les deux jeunes gens, la découverte de l'Irlande passera également par la découverte des filles...

Un dossier de 16 pages complète ce récit avec la participation d'historiens spécialistes de l'Irlande du nord, mais aussi de différents acteurs du récit et du conflit.

Mon avis.
Kris à l'instar d' « un homme est mort » nous revient avec un récit poignant  et très réussi. Un récit qui prend le choix de contourner l'histoire tortueuse de l'Irlande du Nord par le petit bout de la lorgnette .Dans cet album qui aurait sans problème sa place chez Aire Libre, on suit 2 jeunes adolescents français en immersion linguistique. Quand, on sait qu'une grande partie est autobiographique, l'impact sur le lecteur n'en est que plus fort. On pourrait aussi comparer cette BD à « London Calling »  également chez Futuropolis. On changerait simplement le nom « Belfast Calling ». Et pour accompagner ces « coupures irlandaises », Vincent Bailly a choisi un trait nerveux en couleur directe qui colle bien à l'atmosphère de ce pays. Perso, je ne suis pas trop fan de ce style mais bon ça passe. Au final, j'ai vraiment bien apprécié la sensibilité du récit, pas de sensationnalisme mal placé, mais simplement de la justesse .En plus grâce au dossier de 16 pages, vous serez incollable sur l'Ulster.
surprises.smileysmiley.com.8

Un article sur cette BD ICI.

Planche_bd_irlandaises