01/11/2007

Djinn,Pipiktu.

Djinn7es_24102007_221450Planche_bd_8456_djinn_tome_7Le résumé.
Charles Augery est fait prisonnier par les Orushis, alors qu’il était à la recherche des Nelson.
Là, amené devant la déesse Anaktu, il reconnaît Jade et tente de lui faire retrouver la raison. Mais, droguée complètement, elle fomente une révolte qui va inciter les Africains à chasser les Blancs d’Afrique…Enfermé dans une prison, il va découvrir le destin des Nelson.


Mon avis.
Tout d’abords, je vous conseille fortement de ne pas lire la préface de Jean Dufaux. Personnellement, elle m’a un peu gâché le plaisir à cause des révélations qui y sont faites, lisez là après votre lecture.
Dans ce 7 ème volet de Djinn, nous retrouvons  Jade, enfin son corps car son cœur ne bat de nouveau plus. Après la lecture, préparez un petit remontant car cet album est sans concession, cruel, sauvage comme l’Afrique et il vous sera difficile de sortir de ce tome avec l’esprit serein. On ne  peut  pas dire que Jean y a été par le dos de cuillère avec ces personnages. Espérons que l’histoire de Kim soit un peu plus réjouissante quand même.
Le dessin d’Ana Mirallès est toujours un régal pour les yeux  .Comme d’habitude, le trait d’Ana donne aux personnages  une force peu commune  et surtout une expressivité remarquable.
Si vous avez acheté l’édition DVD, vous y découvrirez d’ailleurs un bel hommage à son talent. Néanmoins, il s’agit essentiellement d’un DVD qui ressemble à un clip montrant l’artiste dans son travail. Pas de Jean Dufaux, pas beaucoup de révélations. A vous de voir si ça vaut les 19 euros demandés.
surprises.smileysmiley.com.8

Une interview des auteurs ICI. 

Albdjinn7_25102007_182009

25/10/2007

Thorgal,Moi,Jolan.

thorgal30ThorgalT30Pl1Le résumé.
Thorgal est à présent sain et sauf et le temps est venu pour son fils de s’acquitter de son dû. En échange de la vie de son père, Jolan a promis la sienne au mystérieux Manthor, un demi-dieu adepte de la Magie Rouge. Parvenu dans l’Entremonde, le jeune homme se voit promettre un destin à la hauteur de sa lignée. Mais, pour mériter l’enseignement de Manthor, il lui faudra triompher du chemin des épreuves ! La règle est claire: «seuls deux pieds pourront fouler le Seuil de l’Initiation. Pas dix ni huit ni six ni quatre. Pas un. Seulement deux.» En effet, le titre d’Elu attire quelques autres prétendants…

Mon avis.
La critique ce tome 30 des aventures de Thorgal, Moi Jolan , est certainement une des plus ardue pour moi à écrire. Car après la lecture, aucune idée ne m’a traversé l’esprit .Le vide, le néant et quoi de plus triste qu’un album sans passion ni vie. Un X ième album de transition, ça doit être le dixième d’affilé d’ailleurs, ne m’a pas déplu particulièrement mais c’est loin d’être un album indispensable. Je serai néanmoins curieux de connaître la suite de l’histoire de Jolan et de ces nouveaux compagnons. Pour ma part, je laisserais tomber la partie avec le reste de la famille Thorgal  qui a le don de dissiper l’intérêt du scénario. Autant mettre le paquet sur la vie du fils ainé de Thorgal pour la rendre un peu plus longue et donc intéressante. Enfin longue, plus condensée serait plus exact comme terme car on sent tout de suite que c’est reparti pour de nombreux tomes à ce rythme là.
Coté dessin c’est du archi connu, du Rosinski, pas déplaisant mais je suis un peu comme Miss Chikita, ce n’est pas mon préféré.
Souhaitons donc bon vent à Jolan pour ces nouvelles aventures mais j’ai bien peur qu’il reste toujours dans l’ombre de son illustre père.

surprises.smileysmiley.com.6

 

67373


 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (3) | Tags : thorgal, moi, jolan, le lombard, lombard, rosinski, sente |  Facebook | |

22/10/2007

Samba Bugatti.

Pendant que certains discutent sur  les blogs collaboratifs Skynet, je vous propose de lire une vraie collaboration entre blog avec l’avis de Marco sur …..Samba Bugatti. Il s’agit ici bien entendu de la BD de Dufaux et Griffo et pas une étude sur ma personne via mon pseudo.

Normalement Marco des mots, vous connaissez, un  grand amateur de romans dont je vous invite encore une fois à aller visiter son blog ICI.

C’est certainement une des plus enrichissante rencontre faite sur le net. Marco, je te remercie pour ta bonne humeur, tes jeux de mots, ta fidélité, ton authenticité, ta verve, et encore plein de choses.

Marco, simplement quelqu’un de bien.

L' AVIS DE MARCO.

 

sambabugattiintsambabugattiJe viens de finir les 4 tomes de la BD 'fétiche' de notre forum-master. Alors... pourquoi Samba ?

Samba, c'est un vrai dur, un grand costaud mal rasé qui fume clope sur clope. Une grande cicatrice sur sa poitrine témoigne d'un drame passé sur lequel plane un mystère... Il évolue dans un monde où une maladie de l'homme a contaminé les machines. Celles-ci rouillent, tombent en panne, se délitent inexorablement. Dans certains endroits, le virus atteint même la pierre.

Son job consiste à traquer les porteurs de la gangrène et à les éliminer sans pitié ni remords. Au fil des albums, il sera confronté à des 'monkeys', des êtres qu'un produit a transformés en hybrides mi-humains mi-machines et qui, tels les Cyborgs de Terminator 2 et 3, peuvent afficher de surprenantes métamorphoses. Ces monkeys n'ont aucun sentiment... quoique... ?

Peu à peu, l'espoir renaîtra... y aurait-il une solution pour enrayer le cancer qui ronge l'homme et la mécanique ? Samba Bugatti devra affronter maints dangers pour le savoir, y compris son propre passé. Qui est-il ? Quel mystère garde-t-il ? D'où vient vraiment cette maladie ? A lire pour le savoir.

Dufaux et Griffo nous plongent vraiment dans un univers à part entière. Les tableaux de la ville délabrée sont somptueux et j'ai cru y déceler quelques vestiges d'Art Déco, à moins que je ne me trompe. Les femmes sont superbes (et parfois dévêtues) et les couleurs à l'image de ce monde dévasté par la rouille et la maladie. Ce n'est toutefois pas dérangeant, car nous sommes ainsi vraiment au coeur de l'ambiance. L'histoire même est assez intéressante mais j'y placerai un bémol (sorry, Samba) : j'ai l'impression qu'il faut avoir lu Beatifica Blues pour bien comprendre car cet univers est aussi régi par les 'interdits' : il y a certains livres qu'on ne peut pas lire car ils semblent liés à la maladie. Si l'on n'a pas lu Beatifica Blues (autre titre des deux auteurs et livre mentionné maintes fois dans les divers albums comme étant l'ouvrage interdit par excellence), on ignore totalement de quoi il s'agit. Néanmoins, Samba Bugatti donne envie de lire Beatifica Blues.

Voilà, Samba, je me suis plongé dans ton univers. J'ai beaucoup aimé, mais maintenant, je suis obligé de lire Beatifica Blues...
_________________
La vie n'est jamais que ce qu'on en fait

 

sambabugatti02v


 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (1) | Tags : samba, samba bugatti, marco, glenat, integrale |  Facebook | |

20/10/2007

Corpus Hermeticum,Les hautes Terres.

corpushermeticum02Planche_bd_8331_corpus_hermeticum_tome_2Le résumé.
La Bretagne romaine. Hiver, 121 après JC. Un petit détachement de l’armée romaine est envoyé en expédition au plus profond des territoires pictes, dans le nord. Son but : retrouver Decimus Varo, le gouverneur de la province enlevé un mois plus tôt. S’enfonçant dans un pays hostile, dont ils ignorent à peu près tout, les légionnaires apprendront le véritable sens du mot Peur. Au terme de leur voyage, ils seront brutalement confrontés à l’existence de quelques-uns des plus vieux secrets de l’ancien monde… Bientôt, l’horreur va se déchaîner.


Mon Avis.
J’aurais dû me méfier, déjà la pochette me paraissait suspecte, mais quel était donc le rapport avec le tome 1 qui se déroulait dans le Russie actuelle et un légionnaire. Et bien, il n’y en a pas sauf la folie liée au Corpus Hermeticum, un livre mystérieux qui serait  « la somme des secrets ésotériques composant la trame de notre univers ».  Encore un truc sans queue ni tête donc et en plus le thème d’un livre sacré oublié des hommes  a été rabâché plus d’une fois ces derniers temps . Rien de bien original en plus.
Mais c’était marqué où qu’il s’agissait de one shot à chaque tome ?????En plus, c’est plus les mêmes auteurs. Je me sens comme un dindon de la farce, trompé sur la qualité du produit. Car ce tome 2  n’arrive absolument pas à la cheville du précédent. Certes, il y a une tension et ambiance assez perceptible mais c’est au final très chiant. Déjà, on est à peine à la page 8 et on a déjà fait 2 sauts en arrière. Pas très adéquat pour captiver l’attention du lecteur. Ensuite, on nous sert du blabla pseudo mystique pour en arriver à un monstre des plus improbables. On se rend compte aussi à la fin que le scénario est maigrichon et on se demande en quoi ce tome à fait avancer le schmilblick. Et je ne parle pas du dessin qui ne m’a pas plu aussi.
Le tome 3 sera sans moi. Dindon une fois mais pas deux.

surprises.smileysmiley.com.4

 

kkj