23/11/2007

Girls,Extinction

Girls4_11112007_111036G_5158_01Le résumé.
Depuis la découverte du premier spécimen de ces femmes aliens par Ethan, la situation dégénère. Les femmes de la petite communauté de survivants ont compris le mode de reproduction des prédatrices et tiennent les hommes pour responsables de la tragédie qui les frappe. La résistance s’organise : prêtes à tout pour stopper cette invasion, il leur faut supprimer la cause de tous leurs ennuis… les hommes.


Mon avis.
Oulala mes amis, quel  dernier album de « Girls ». Pendant la lecture je me suis entendu dire à plusieurs reprises « putain, la vache » (Excusez mon langage grivois mais c’est ainsi) tellement certaines scènes sont à vous retourner  l’estomac  ou votre conscience. Ce tome 4 est une sorte de feux d’artifices qui clôturent ce huit-clos d’une façon magistrale. Les tensions, les crises de nerfs sont à leurs apogées dans ce tome. Un vrai régal pour les amateurs d’horreur et de fantastique. Un petit avertissement, ce comics est réservé à un public d’adulte car certaines scènes sont très crues.
Si vous voulez tenter une expérience un peu différente de la BD franco-belge, ces « Filles » vous donneront un plaisir inouï tellement c’est jouissif par moment. Utilisez les moyens modernes c.à.d. la commande en ligne pour vous le procurer car sinon c’est le parcours du combattant qui vous attend.
Ma BD de l’année assurément.

surprises.smileysmiley.com.10

Le site des frères Luna ICI.
Maintenant j’attends avec une grande impatience leur nouvelle série « The  Sword ».

G_5158_02


 

22/11/2007

Au delà des nuages,Combats.

adn2audeladesnuages02plLe résumé.
1939 - Alors que l'Europe s'apprête à sombrer dans l'une des guerres les plus terribles de l'histoire, Pierre Lucas-Ferron et Allan Thompson luttent contre leurs démons intérieurs. Ils ont été tour à tour amis, rivaux, adversaires. Ils sont maintenant alliés et vont devoir combattre. Côte à côte. Face à face...


Mon avis.
Les amateurs d’aviation et de combats aériens vont être sur le cul en lisant ce tome 2 d’  « Au-delà des nuages ». C’est phénoménal le talent de ce dessinateur, Romain Hugault , pour nous tracer un Spitfire, un Mustang ou  un Messerschmitt …enfin tout ce qui volait pendant la guerre de 40-45.Il y a une scène qui m’a littéralement bluffée, la scène avec les superforteresses volantes. Un moment d’anthologie dans le monde de la BD. Et oui carrément. Ce qui est remarquable avec le trait de Hugault , c’est qu’on ressent la force, le mouvement des avions  grâce à un cadrage et des angles de vues saisissants. Du très très grand art donc.
Pour le scénario, le titre du tome reflète exactement le contenu : Combats. D’ailleurs, c’est le seul petit reproche que j’ai à faire sur cet album, c’est qu’on ne parle pas trop des états d’âmes des pilotes envoyés au casse-pipe en y laissant souvent leur vie. Mais bon, 48 pages c’est toujours trop court quand on a apprécié son contenu.

surprises.smileysmiley.com.9

Pour illustrer cet album, un….bateau.
Moqueur

 

ADN201


 

13/11/2007

Les chroniques de Magon,Les seigneurs de Katë.

ChroniquesDeMagonLes5_23102007_231857chronique_magon_bd5_pl1Le résumé.
Giss et Asmo continuent leur voyage sur l’océan figé. Durant le périple, Asmo a un comportement inquiétant, instable. Il maîtrise de moins en moins ses pulsions meurtrières… Il doit partir ! Lors d’une attaque, il se sacrifie et libère un passage pour le vaisseau. Mais en sauvant ses amis, il se fait capturer par un prêtre au service des Seigneurs de Katë qui le conduit à ses maitres…

Mon avis.
Mais pourquoi   y-a-t’il eu cet affreux tome 4 ? Cet album avait été pour moi une très grosse déception, un tome beaucoup trop énigmatique, incompréhensible par moments  à cause d’un  charabia pseudo mystique. Et avant la lecture du dernier opus, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai relu ce foutu tome 4. Alors vous comprenez bien que je n’étais pas très enthousiaste à l'idée de lire « les seigneurs de Katë ». Mais voilà, l’histoire est de nouveau plus accrocheuse, plus palpitante. Un grand merci aux scènes d’action qui ont remis le bateau sur la glace. Donc me voici réconcilié avec cette série, certes il manque l’ambiance unique des premiers tomes mais au moins la lecture est plaisante et les personnages reprennent du poil de la bête. Le dessin (Lapeyre) et la colorisation (Elsa Brants) y sont aussi pour beaucoup mais là, la qualité n’a jamais diminué  dans aucun des albums. Par contre, le dessin flirte de plus en plus avec le style Manga notamment dans l’expression de certains sentiments. Etonnant par moment mais aussi amusant.
Au final, un album nettement plus cohérent, pourvu que ça dure.
surprises.smileysmiley.com.7

Le blog d’Elsa Brants ICI.

chr_pl1

05/11/2007

Le syndrôme de Caïn,Le conseil des ombres

SyndromeDeCainLe2_29092007_141730syndromedecain02pLe résumé.
50 ans ont passé. Victor Granger devenu théologien est toujours hanté par cet homme qui l’a sauvé en 1994 à Oradour. Il recherche cet homme insensible aux balles allemandes qui traverse les âges sans aucune altération. Il est persuadé qu’il est Caïn, frère et meurtrier d’Abel, condamné par Dieu à l’errance éternelle pour son crime.
Sa quête en croise alors une autre, celle de la fusion froide, procédé permettant d’obtenir une source d’énergie inépuisable, propre et peu coûteuse. L’homme mystérieux s’intéresse à ce projet ruiné par l’explosion de L’Institut de recherche en Sciences Nucléaires détruisant ainsi toutes les données probantes.
Victor et ses compagnons toujours sur ses pas se retrouvent à New York où le professeur Mac Gowen, atrocement assassiné, conserve ses notes sur le réacteur du Projet Cold Fusion ainsi qu’une bourse contenant une étrange poudre… Pendant ce temps, Tina Smith, l’agent de la CIA, suit la trace du groupuscule terroriste qui a attaqué nos héros. Une piste qui l’amène également à New York où elle interroge Maxwell Baron, le PDG de la secte « Divine Light » qui semble être si proche des tueurs.
Quel est ce groupe de terroristes religieux qui sème la mort autour du Projet Cold Fusion ? Ont-ils un lien avec Andrea Balgani, l’homme d’Oradour ?

Mon avis.
Un tome 2 de bonne facture du tandem Tackian / Mutti  qui suit le sillon du tome initial. Un album très dense, riche en rebondissements et aussi très complexe à cause du nombre élevé d’intervenants .Je remercie d’ailleurs les auteurs d’avoir mis en début d’album, une petite présentation des protagonistes qui s’avère très utile.
Avec comme toile de fond le mythe de Caïn et Abel, Tackian nous livre un récit d’espionnage sous fond d’ésotérisme bien ficelé. Par contre, je vous laisse juge sur l’originalité de cet opus car les thrillers religieux foisonnent pour le moment. Vous en voulez encore ?
En ce qui concerne le dessin réaliste de Mutti, il est plutôt agréable.
 Deux petites remarques néanmoins, certains personnages ont une vilaine manie à se ressembler et les couleurs sont un peu trop informatiques à mon goût. Mais l’ensemble donne une réelle ambiance très grand écran.
Alors stop ou encore? Allez encore, ne boudons pas notre plaisir surtout que c'est un véritable tour du monde et des siècles que nous propose cette série.

surprises.smileysmiley.com.7

 

67324