11/10/2007

Sillage ,retour de flamme.

9782756010939vPlanche_bd_8341_sillage_tome_10BLe résumé.

Nävis découvre que son plus ancien ennemi, Heillig, est condamné à servir de "moteur" pour son vaisseau-gîte. Assignée à résidence depuis la catastrophe du vaisseau de la Constituante, Nävis n’en fait qu’à sa tête et décide de libérer Heillig pour le rendre à son peuple : les Hottards. Ceux-ci vivent désormais sur la planète où notre héroïne a passé son enfance. En y redescendant, Nävis voit son passé ressurgir…

Mon avis.

Bon, n’y allons pas par quatre chemins, un album très décevant. Un album à l’image de l’ancienne planète de Nävis :vide tout comme la pochette.   Des remords théâtraux digne de la maternelle saupoudrés de retours au passé où j’y ai rien compris, logique je ne suis pas la série  Nävis .Et vas y que je te remplisse des pages avec des beaux décors mais qui n’apportent vraiment rien à l’histoire. Soyons, un peu sérieux, c’est quasiment du foutache de gueule. C’est clair, encore un album pareil et j’arrête cette série malgré que j’apprécie énormément le dessin.

surprises.smileysmiley.com.4

Vous hésitez à acheter le tirage du luxe, 27 euro rien que ça, évitez le .Plus d’info ICI.

 

Albsillage10_03102007_210407


 

09/10/2007

La montagne magique.

MontagneMagiqueLa_24092007_200829montagnemagique0_plaLe résumé.
1967. Ken' ichi, 11 ans, orphelin, passe l'été dans la ville provinciale de Tottoi, en compagnie de sa petite soeur et de ses grands-parents. Bien que ce soient les vacances, l'ambiance est pesante : la mère de Ken' ichi vient d'être hospitalisée pour une grave maladie. C'est dans ce contexte de tension et de menaces, alors que le garçon esseulé erre chaque jour sans but dans les ruines du château perché sur la montagne de Tottori, réputé héberger des créatures fantastiques, que Ken' ichi vit une expérience extraordinaire. Il est contacté télépathiquement par une grande salamandre, captive d'un vivarium au musée local. L'animal lui propose un pacte : exaucer n'importe lequel de ses voeux si le garçon lui redonne la liberté et lui permet de regagner son royaume, sous la montagne du château, d'où jaillit une source merveilleuse.

Mon avis.
J’ai failli passer à coté de ce titre car mon esprit cherchait par erreur un format manga. Mais c’est du coté format cartonné traditionnel à l’européenne que vous trouverez ce petit bijou. En préface, on peut lire toute la passion de Jirô Taniguchi  pour notre BD. Grace aux éditions Casterman, il peut enfin réaliser un de ces rêves. Au final, il s’agit plutôt d’un hybride entre la culture Franco-Belge et un Manga. Vous retrouvez dans cette Montagne magique, les thèmes récurrents de son œuvre, la petite sœur, l’innocence de l’enfance, une ville de province japonaise et notamment sa ville natale Totori, un zeste de fantastique, la montagne, une nostalgie du passé. En ouvrant ce tome, comme ces personnages se ressemblent souvent de tome en tome, j’ai cru me replonger dans quartier lointain. Mais voilà, lire un Taniguchi, c’est la certitude d’être ému à un moment. Et je l’ai vite été car à la page 7, j’avais déjà la larme à l’œil. Il faut dire aussi que les thèmes abordés touchent ici mon vécu personnel  et donc j’y suis particulièrement sensible. Mais si vous avez gardé une âme en enfance, vous ADOREREZ cet album pour son humanité, son espoir, son innocence. Merci monsieur Taniguchi pour ce moment de pur bonheur.
surprises.smileysmiley.com.9


Un reportage sur cet auteur japonais ici.

Planche_bd_8258_montagne_magique_(la)

08/10/2007

Le sang des Porphyre,Konan.

sangdesporphyre021237sang2pl2Le résumé.
Konan et Gwémon, les deux frères Porphyres, accompagnés de Soizick sont à la recherche du soi-disant trésor amassé par leur ascendant Hyacinthe suite à un usage abusif de son droit de bris. Pour seul indice, une inscription en latin sur son il de verre leur permet de se lancer sur le chemin de la vérité. Par ailleurs, une jeune femme aristocrate terrorise la population du petit village breton afin de retrouver le collier que portait la défunte fille du Comte de Rothéneuf lors du naufrage de la Sphinge. Les deux quêtes qui se déroulent non loin de l ancien château des Porphyres vont se croiser au risque de réveiller certaines rancœurs.


Mon avis.
Si vous parcourez le net à la recherche d’avis sur cet album, vous y trouverez que des avis très positifs. Cette saga familiale bretonne inspirée de faits réels (les Rotheneuf comme le nom d’Hermine, l’aristocrate à la recherche du pendentif)  plait visiblement à beaucoup sauf à moi. Je n’arrive pas à être captivé par ce récit. Par exemple, je devrais m’apitoyer sur le sort de l’ainé des Porphyre amené au bagne à l’âge de 7 ans, et bien non, j’ai trouvé ça très plat en définitive. La lecture n’est pas désagréable  agrémenté d’un dessin très vivant. Les écumes, les récifs, la mer sont plus vrais que nature et les couleurs et le cadrage sont excellents mais voilà en fin de parcours, c’est septique que je referme ce tome 2. Bon,  pour Sambre je n’ai jamais vraiment adhéré aussi, ce qui explique bien des choses je pense.
surprises.smileysmiley.com.6

Une petite édition limitée, ca vous dit ? ICI.

 

1237sang2pl1


 

05/10/2007

Black Mary,Guignols

BlackMary3_05092007_214743Planche_bd_8293_black_mary_tome_3Le résumé.
(Attention à ne pas lire si vous ne l’avez pas encore lu)Sous l’impulsion de MARY, les Confréries soutiennent la population de Dorwick qui dresse des barricades afin d’obtenir une vie meilleure. La Reine des Ombres devient un véritable cauchemar pour les puissants de la cité qui mettent sa tête à prix. Alors qu’elle épouse COPLEY au coeur des souterrains qui leur servent de repaire, JEAN le boucanier, jaloux, livre celle qu’il a aimée à ses ennemis. Voici enfin l’ultime chapitre de cette trilogie, attendu depuis dix ans.

Mon avis.
12 ans qu’on attendait ce tome 3 de Black Mary. C’est long mais le voilà enfin, si par exemple Vicomte pouvait s’en inspirer pour nous sortir le tome 2 de Sasmira, je suis preneur.
Et ça valait la peine d’attendre si longtemps ?  Oui, 10 fois oui car j’ai vraiment bien aimé . C’est vraiment bien construit comme histoire, les scénettes avec les marionnettes sont intelligemment placées. Au final, on est bercé par une ambiance douce amer pour un récit comme une lame de fond, dur, tragique, brutal, sans concessions, mais presque magique. Il reste la fin, énigmatique, très mystérieuse. Black Mary est partie en emportant avec elle son secret et c’est peut être mieux ainsi, elle restera à tout jamais inaccessible tel une chimère .Les rêves, il vaut mieux ne pas trop s’en approcher parfois.
Pour le dessin du très rare Fages, il est excellent .Il arrive à transmettre ce brin de nostalgie qui fait réellement mouche dans ce tome.
Je me félicite d’avoir gardé mes 2 anciens tomes car c’est une série que je relirai avec plaisir

surprises.smileysmiley.com.8

Pe_3