02/06/2007

Les forêts d'Opale ,Onze Racines.

ForetsDopaleLes5_23052007foretopale05pLe Résumé.
Poursuivis par les forces de l'Ordre de la Lumière, Darko et ses compagnons poursuivent leur périple. C'est à Onze Racine, capitale des libres habitants de la forêt, qu'ils se rendent. Le sage Shelmilis devrait s'y trouver et pourrait ainsi initier Darko à l'apprentissage des arts magiques. Dans cette quête, ils traversent la jungle, nature hostile dans laquelle ils luttent contre de dangereuses créatures et affrontent les soldats de lumière toujours sur leurs traces...
Mon avis.
Malgré que l’histoire n’avance guère, c’est un album sans fausses notes que nous livrent Pellet et Arleston .  Un album bien dans la continuité des précédents sauf qu’ici pas de Ghorg, (certainement en vacances en Irak) mais un florilège de bébêtes bien infâmes. En plus, Xarchias est à lui tout seul, une panoplie des plus ignobles sorts, les pages 29 et 30 en font l’affreuse démonstration. Et que serait les Forets d’Opale sans super top biche Tara ! Malgré qu’elle passe dans ces « onze racines »  des moments assez douloureux, elle est toujours aussi torride. Rien que pour ça, un grand bravo à  Philippe Pellet pour son dessin. Certains compareront cette BD avec son grand frère Lanfeust .Effectivement , les similitudes sont nombreuses mais quand je vois  la déchéance de Lanfeust qui est pour moi plus qu’un produit marketing qui n’a plus aucune saveur, je préfère de loin ces forets d’Opale qui sont avant tout un chouette divertissement.
surprises.smileysmiley.com.7

Le lien, sur la pochette, les petites anomalies trouvées dans cette jungle.
Pour le lien vidéo,une chute en VTT (punaise ,quelle chute!).

3-27668-G9540



01/06/2007

Le sourire du clown, Premier tome.

sourireduclowntome01sourireduclown01_plaLe résumé.
Voyageant à travers le pays avec leur spectacle de rue dans l'espoir d'apporter un peu de rire et d'émotion aux passants, Groko et Clock sont menés jusqu'à la cité des Hauts-Vents, d'une tristesse étonnante. C'est là, au milieu des tours HLM que Grocko est assassiné, retrouvé avec une balle dans la tête, tirée par une mère hystérique devant les yeux de son jeune fils, Djin. Traumatisé, le jeune garçon, alors âgé de huit ans, ne parle plus, ni son visage d'ailleurs, paralysé par le crime de sa mère et devenu totalement inexpressif.
Mon avis.
Je ne sais pas pourquoi mais j’étais persuadé que le sourire du clown était un one shot. Arrivé à la fin, j’étais complément perdu. J’ai oublié un truc là car je ne comprends pas toutes les louanges données à cette BD. Mais Samba, il s’agit du premier tome d’un triptyque et fatalement beaucoup de choses n’ont pas été encore dites. Ouf ! Cet opus mérite en effet une lecture attentive par ces nombreux flash-back (la marque de fabrique de Luc Brunschwig) mais le résultat est excellent. Les personnages sont pour la plus part assez inquiétants, complexes et intrigants. Mais le rôle principal, c’est la banlieue. Un lieu d’espoir mais aussi de désespoir qui transpire à chaque page de cette chronique sociale. J’ai eu quand même un peu de mal à rentrer dans le récit assez étonnant et surtout très déroutant. Il y a un détail qui m’a frappé aussi. Le clown Groko est tué le 5 juillet 1994 et sur sa pierre tombale, on voit qu’il est mort en 1989. Bizarre non ?
Le dessin et les couleurs de Hirn sont assez remarquables aussi. On n’est pas loin d’un Gibrat par exemple. Ce qui en dit long sur les qualités de ce dessinateur.  J’ai vraiment bien aimé les ambiances créées et notamment le temps hivernal, on en a presque froid. Le tout est servi dans un très bel emballage (pochette, papier, encrage) tip top.
Le tome 2 est prévu pour septembre .Je suis assez curieux de voir la suite des événements.
surprises.smileysmiley.com.8

Le lien sur la pochette, un petit tour chez un « collègue ».
Pour le lien vidéo, un clown pseudo belge.

sourireducwome01


30/05/2007

Alpha,Mensonges.

alpha10alpha10_plaLe résumé.
D'Alpha, on ne sait que peu de choses. Mais que connaissez-vous de Dwight Delano Tyler ? Presque rien ? Rassurez-vous, l'intéressé non plus. Suite à une remarque prétendument anodine de sa partenaire Sheena, l'agent Alpha se plonge dans le dossier de sa propre mère. Il ne sait pas encore où tout cela va le mener... Un album spécial, sous forme de «dossier Alpha», qui permet de faire le point sur cette excellente série et d'approfondir un peu l'un des personnages les plus secrets de la «Troisième Vague Lombard»... Sur les traces de «The XIII Mystery», un album indispensable pour tous les lecteurs d'«Alpha». 
Mon Avis.
Indispensable ? Oui pour avoir la série complète et donc acheter un album qui sera ouvert qu’une fois et prendre la poussière comme le 13 ème album de XIII. Il paraîtrait que c’est les fans qui ont demandé cet album. Et bien, si c’est pour connaître l’arbre généalogique de l’agent Alpha, ils vont être servi. Ok, on apprend 2 ,3 trucs mais globalement c’est chiant. Mais attention, je suis maintenant incollable sur la famille de Dwight.Ca me fait une belle jambe. Ce genre d’album m’est de plus en plus pénible à lire et à acheter. Qui sait si la prochaine fois, je m’abstiendrai.
Uniquement pour les fans et ceux qui ont les 9 premiers tomes.
Sinon Alpha est une série que j’apprécie pour ces scénarios très denses et complexes avec des dessins d’un réalisme plus que parfait.
surprises.smileysmiley.com.3

Le lien sur la pochette, une interview des auteurs sur ce « dossier ».
Le lien Vidéo, un arbre foudroyé.

Planche_bd_7409_alpha_tome_10

28/05/2007

L'Auberge du Bout du Monde ,Les remords de l'aube.

aubergeduboutdumonde03AubergeDuBoutDuMondeL1Le résumé.
Dans l’auberge perdue au bord de la falaise, l’écrivain Saint-Preux achève de recueillir l’histoire rapportée par son vieil hôte malade et alité, sous le regard discret mais attentif des petites créatures elfiques qui peuplent les recoins de la vieille demeure.
À l’époque où se déroulent les faits qu’il rapporte, en 1833, une inquiétante épidémie s’est répandue sur les côtes de cette partie de la Bretagne – dans la foulée semble-t-il du mystérieux retour au village d’Irena, la jeune fille que tout le monde avait crue morte. Ce qui semble donner raison à tous ceux qui évoquent une malédiction. Car une nuit, toute une congrégation de fantastiques créatures marines émerge des eaux, et entraîne dans son sillage la moitié des villageois. On ne les reverra jamais…
Mon avis.
Les Légendes bretonnes sont une source intarissable pour les auteurs. En voilà encore une  qui vous offrira une belle évasion mystérieuse avec la petite dose de petits peuples, d’Ankou et de magie. Il faut dire que l’histoire d’Oger est très bien racontée  et passionne assez facilement le lecteur. Je suis un plus mitigé sur le dénouement  qui me semble un peu facile .
Le dessin de Prugne est très agréable à la vue. Son style aquarelle rend bien les différentes ambiances grâce à des couleurs parfois douces pour les moments remplis de poésie ou par des couleurs très froides et noires pour les instants de terreur.
Un conte breton qui se laisse lire et surtout regarder.
surprises.smileysmiley.com.7

La bio de Tiburce Oger comme lien sur la pochette.
Pour le lien vidéo, le JT breton.

53741